Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Avatar22 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 834573 messages dans 15028 sujets

Nous avons 7460 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est le goff jean-françois

La page Facebook de secours d’A.C.B.

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Livreo10

Derniers sujets

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Bagadoo Aujourd'hui à 14:02

» FOCH (PA) - TOME 2
par Tinto Aujourd'hui à 13:32

» [ Aéronavale divers ] Quel est cet aéronef ?
par jym Aujourd'hui à 13:07

» RHÔNE (BSL)
par Charly Aujourd'hui à 11:41

» VIEILLES PAPERASSES] VIEILLES PAPERASSES HUMORISTIQUES (en rapport avec la Marine).
par larcher Aujourd'hui à 10:57

» D'ESTIENNE D'ORVES (AVISO)
par Matelot Aujourd'hui à 10:23

» [ Recherches de camarades ] recherche un ancien collègue, Alain Duchesne dit "DUDUCHE", derniere affectation TC Orage en 1999
par patcal Hier à 16:42

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 018
par framery Hier à 15:52

» LA GALISSONNIÈRE (EE)
par marsouin Hier à 11:40

» [Les écoles de spécialités] SMER, CER, CEAN ROCHEFORT
par phil036 Hier à 11:19

» [ Recherches de camarades ] Lionel Guyon , QM mécanicien sur le Jules Verne
par igualador Hier à 10:15

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 8:28

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par Franjacq Hier à 8:24

» [ Blog visiteurs ] Loulou le patron du Forban
par Charly Mer 8 Avr 2020 - 23:44

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins - Tome 2
par PAUGAM herve Mer 8 Avr 2020 - 22:41

» [LES B.A.N.] DUGNY LE BOURGET
par PAUGAM herve Mer 8 Avr 2020 - 22:32

» [ Divers - Les classiques ] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par COLLEMANT Dominique Mer 8 Avr 2020 - 22:13

» [Campagne C.E.P.] Ile de RAPA
par marsouin Mer 8 Avr 2020 - 21:19

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 11
par sagnimorte albert Mer 8 Avr 2020 - 20:53

» BLAVET (BDC)
par Michel Roux Mer 8 Avr 2020 - 20:27

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades TCD OURAGAN de 69 à 72
par philippe.aime Mer 8 Avr 2020 - 18:42

» [ Blog visiteurs ] Le grand hôtel de's Neiges Briançon
par Invité Mer 8 Avr 2020 - 15:50

» ARGONAUTE
par foudroyant-bleu Mer 8 Avr 2020 - 15:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades corvette Aconit de 75 à 79
par COLLEMANT Dominique Mer 8 Avr 2020 - 13:33

» [Aéronavale divers] Alouette 3
par Michel Roux Mer 8 Avr 2020 - 13:10

» LE CHAMPENOIS (ER)
par CADO Michel Mer 8 Avr 2020 - 11:49

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Clemenceau 1963-1965
par Charly Mer 8 Avr 2020 - 9:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche de camarades de la DP Hao campagne 1970 1971
par j.l ODILLE Mer 8 Avr 2020 - 7:47

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM HOURTIN VOLUME 4
par Quifille Mar 7 Avr 2020 - 19:16

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Hadoux. Christian Mar 7 Avr 2020 - 17:24

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par bruno87 Mar 7 Avr 2020 - 17:07

» ALIDADE (HYDRO)
par Paillé patrick Mar 7 Avr 2020 - 16:28

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par J-L-14 Mar 7 Avr 2020 - 14:25

» [ Campagne ] LA RÉUNION - TOME 003
par Lathuilière Pascal Mar 7 Avr 2020 - 13:41

» [CAMPAGNES C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par Michel Roux Mar 7 Avr 2020 - 11:44

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par larcher Mar 7 Avr 2020 - 10:19

» ODET (LST)
par Matelot Mar 7 Avr 2020 - 8:47

» MASCAREIGNE - P 779 -
par Matelot Mar 7 Avr 2020 - 8:33

» [ VOS ESCALES ] Alexandrie - Égypte
par COLLEMANT Dominique Lun 6 Avr 2020 - 21:17

» [Aéronautique divers] ATLANTIC - ATL 2
par pinçon michel Lun 6 Avr 2020 - 16:23

» [ École des Mousses ] École des Mousses
par COLLEMANT Dominique Lun 6 Avr 2020 - 10:15

» [Votre passage au C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par HèmBé43 Lun 6 Avr 2020 - 7:39

» NARVAL (SM)
par dbs Dim 5 Avr 2020 - 23:21

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Dim 5 Avr 2020 - 23:08

» JULES VERNE (BA)
par Charly Dim 5 Avr 2020 - 22:24

» COMMANDANT L'HERMINIER (AVISO)
par rambic Dim 5 Avr 2020 - 22:04

» [Papeete] Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes
par RENARD-HACHIN Dim 5 Avr 2020 - 18:55

» FARE UTE
par loulou06000 Dim 5 Avr 2020 - 14:31

» [Campagnes C.E.P.] TOTEGEGIE... 1967...
par Joël Chandelier Dim 5 Avr 2020 - 14:01

» [ Blog visiteurs ] Francis Émile LE COCQ Matelot à bord du Lorraine
par Yvo35 Dim 5 Avr 2020 - 11:19

» L'AGILE (E.C.)
par J-L-14 Sam 4 Avr 2020 - 21:30

» LOIRE (BSL)
par JACQUEZ Sam 4 Avr 2020 - 18:31

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par casinogarage Sam 4 Avr 2020 - 11:45

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par marsouin Ven 3 Avr 2020 - 23:26

» DIXMUDE ( PA )
par COLLEMANT Dominique Ven 3 Avr 2020 - 21:22

» [ Bâtiments de ligne ] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par COLLEMANT Dominique Ven 3 Avr 2020 - 21:18

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par LES BORMETTES Ven 3 Avr 2020 - 18:17

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par COLLEMANT Dominique Ven 3 Avr 2020 - 15:29

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( TOME 3 )
par DALIOLI Ven 3 Avr 2020 - 15:20

» ISÈRE (PR)
par Pytheas Ven 3 Avr 2020 - 11:48

» FLOTTILLE 34 F
par RIPAULT Ven 3 Avr 2020 - 9:24

» [Plongeurs démineurs] Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par dan83143 Ven 3 Avr 2020 - 9:09

» [Opérations diverses] Beyrouth lors des missions "Olifan"
par loulou06000 Ven 3 Avr 2020 - 8:55

» [VOS ESCALES] Seychelles
par jeanlepogam Jeu 2 Avr 2020 - 23:26

» [ Recherches de camarades ] Foch Saphir 2 (1977-1978)
par totof 44 Jeu 2 Avr 2020 - 17:48

» ESCADRILLE 22 S
par byu30 Jeu 2 Avr 2020 - 11:47

» [OPÉRATIONS DE GUERRE] GUERRE DE CORÉE - TOME 2
par GYURISS Jeu 2 Avr 2020 - 10:55

» TONNERRE (PHA)
par COLLEMANT Dominique Mer 1 Avr 2020 - 23:02

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par Jean-Marie41 Mer 1 Avr 2020 - 18:34

» RUBIS (SNA)
par JONCQUET Mer 1 Avr 2020 - 17:56

» [ Histoire et histoires ] [Obligation Histoire et histoires ]
par Tragin Mer 1 Avr 2020 - 16:12

» [LES B.A.N.] AGADIR
par J-C Laffrat Mer 1 Avr 2020 - 10:53

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 2
par laurent jean-louis Mer 1 Avr 2020 - 8:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades CEAN Rochefort 1974-1975
par chouf.jules Mer 1 Avr 2020 - 5:09

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BAN Hyères 1975-1979
par chouf.jules Mer 1 Avr 2020 - 5:01

» VENUS (SM)
par centime44 Mar 31 Mar 2020 - 22:27

» AUNIS (TRANSPORT)
par marsouin Mar 31 Mar 2020 - 20:53

» CANOPUS (DC)
par J-L-14 Mar 31 Mar 2020 - 19:20

» [ Blog visiteurs ] Demande de renseignements Paul Pesqué classe 1937 Béveziers et Aviso-Colonial Entrecasteaux
par Invité Mar 31 Mar 2020 - 18:04

» ASTROLABE (BH)
par Charly Mar 31 Mar 2020 - 13:10

» CASABIANCA (EE)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mar 31 Mar 2020 - 9:10

» [Associations anciens marins] FNOM
par Charly Lun 30 Mar 2020 - 19:19

» D'ESTRÉES (EE)
par LABILLE lionel Lun 30 Mar 2020 - 17:56

» [ Associations anciens Marins ] Une nouvelle nuit de la Marine pour L'AMMAC d'Angers
par Jo Lun 30 Mar 2020 - 17:02

» [Les anciens avions de l'aéro] Les Vickers Wellington de l’Aéronavale
par DALIOLI Lun 30 Mar 2020 - 15:24

» LA LORIENTAISE
par marsouin Lun 30 Mar 2020 - 11:59

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par passe plat Lun 30 Mar 2020 - 11:45

» TARTU (EE)
par Xavier MONEL Dim 29 Mar 2020 - 18:11

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par JONCQUET Dim 29 Mar 2020 - 0:24

» CLEMENCEAU (P.A) - TOME 3
par MARTIN Jean-Pierre Sam 28 Mar 2020 - 19:19

» VERDON (PETROLIER)
par LES BORMETTES Sam 28 Mar 2020 - 19:14

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par rambic Sam 28 Mar 2020 - 18:26

» VAR (BCR)
par Goril75 Sam 28 Mar 2020 - 17:35

» [ Aéronavale divers ] Aviation navale ?
par bourneton Sam 28 Mar 2020 - 10:59

» MAINE (BB - MURUROA)
par Michel Roux Sam 28 Mar 2020 - 10:38

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par DALIOLI Sam 28 Mar 2020 - 9:59

» MAURIENNE (BB - MURUROA)
par COLLEMANT Dominique Ven 27 Mar 2020 - 23:16

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Ven 27 Mar 2020 - 20:15

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Pays de Montbéliard (25)
par CLAUDEL JEAN-PIERRE Ven 27 Mar 2020 - 17:16

DERNIERS SUJETS


[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Liensamis

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par J-C Laffrat le Mar 3 Mar 2020 - 10:33

J'avais commencé ce sujet dans "Quel est cet Aéronef" en postant le mois de février 1940, afin de ne pas interférer et laisser les amis s'amuser avec leurs zavions [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  580511 J'ouvre ce nouveau sujet en reprenant depuis le mois de janvier 1940. Chaque mois j'ajouterai le paragraphe correspondant et ceci jusqu'en fin d'année. Ces éléments résumés sont tirés des Almanachs de l'ARDHAN .

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Janvie10
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Fevrie10


Dernière édition par J-C Laffrat le Mar 3 Mar 2020 - 12:22, édité 1 fois



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Rubanr10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
morbihannais
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 80
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par morbihannais le Mar 3 Mar 2020 - 11:49

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  582735 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  582735 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  642994



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig215
Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Sultan10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Ariane11[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  A_sult10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Ariane10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Bizert10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Cuers_10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Tbm_ry10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  A4412
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par J-C Laffrat le Mar 3 Mar 2020 - 12:21

Salut JCR,

Merci de ton intérêt pour le sujet. Ce retour en arrière pour commémorer les combats menés par l'Aéro en 1940 me parait opportun puisque l'année 2020 en marque le 80 ème anniversaire et non le 70 ème ...[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  615235 Errare Humanum ...
Et vu mon grand âge je pense qu'il était normal que je le fasse . Je n'ai trouvé aucun sujet qui traite de ces événements dans le détail sur ACBPR. Tout le monde sait que 1940 fut l'année de notre défaite, mais peu savent que nos anciens, les Pingouins de l'Aéro, quand il le purent et en dépit de moyens souvent obsolètes ou insuffisants furent de très valeureux combattants.
Amitiés [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  642994



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Rubanr10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
morbihannais
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 80
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par morbihannais le Mar 3 Mar 2020 - 13:11

Bjr JC L, eh oui intérêt mais le contenu ci-dessous m'est plus personnel car en 64 ou 65 je fus désigné pour la délégation qui allait rendre hommage au monument de Rocbaron (Var) dédié au sacrifice en juin 40 du Second Maître Marcel Le Bihan, pilote aéro de l'AC3 de Cuers, base sur laquelle j'étais alors Mtre radio volant de la 3S.
donc voici d'abord le monument que j'ai connu en cette occasion, puis il y a le nouveau monument, et quelques données tirées du site sur les monuments de la résistance dans le Var et de Wiki....
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  1_le_b10
Spoiler:
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  1_le_b11
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  1_le_b12
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  1_le_b13
Certains d'entre vous ne savaient peut être pas pourquoi un AE fut baptisé à son nom, eh bien ce fut un "héros" de l'aéro en 40 !
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  642994



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig215
Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Sultan10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Ariane11[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  A_sult10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Ariane10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Bizert10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Cuers_10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Tbm_ry10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  A4412
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par J-C Laffrat le Mar 3 Mar 2020 - 14:18

Voilà un beau témoignage JCR, tout à fait à sa place dans le sujet, Le Bihan fut effectivement un héros de 40. Il faut enrichir le sujet et j'engage tous ceux qui ont soit des photos ou des archives familiales ou amicales a les publier .
J'insiste toutefois qu'ils doivent être en rapport direct avec les combats de 1940, et pas dériver sur autre chose. Quand l'année sera achevée nous continuerons par l’année 1941, et ainsi de suite jusqu’à la Victoire de 1945. Mois par mois les Almanachs de l'ARDHAN relatent les activités de l'Aero pendant toute la durée de la guerre, toujours sous forme de résumés, donc faciles à consulter .

Je démarre ce sujet ... mais je ne suis pas de pouvoir le terminer car je serai centenaire [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  238874 Quelqu’un le finira bien à ma place [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  580511

JC



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Rubanr10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
JPB46
JPB46
MATELOT
MATELOT

Age : 75
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Equi NON

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par JPB46 le Mar 3 Mar 2020 - 14:41

Très intéressé Jcl par cette nouvelle rubrique
Car étant un ancien mataf de l'ORIGNY
Et donc un rapport certain avec ces événements .....
(Et de plus, fils d'un ancien de l'armée de l'air 30/40).



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig160
goffic37
goffic37
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 80
Pilote aéro [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par goffic37 le Mar 3 Mar 2020 - 14:51

Merci JCL et MORBIHANNAIS. J'attends la suite avec impatience.



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig664
A-benn eus pep tra e teuer
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par J-C Laffrat le Mar 3 Mar 2020 - 15:13

Salut Goffic ,

Pour la suite, c'est fonction des évènements et des contributions de chacun, sachant que nous parlons pour l'instant de mars 1940 …. Publier un témoignage ou une photo d'avril de novembre ou décembre 1940 n'aurait aucun sens
Il faut donc être patient et suivre la chronologie …. Sinon tout risque de partir en distribil comme disent ceux du pays Breizh [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  580511



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Rubanr10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
COLLEMANT Dominique
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Mécanicien NON

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par COLLEMANT Dominique le Mar 3 Mar 2020 - 21:13

Respect au pilote Marcel Le Bihan



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Rubanreconnaissance     [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insign10
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Floreb10[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Maistr10
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par J-C Laffrat le Mer 4 Mar 2020 - 9:57

Au début 1940 l'Ordre de Bataille de l'Aéronautique navale était le suivant.

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Un12
Spoiler:

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Deux13
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Trois12
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Quatre10
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Cinq11
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Six10
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Sept10
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Huit10
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Neuf10

Il est à noter que depuis 1933, suite à la création de l’armée de l’Air, les escadrilles côtières de la Marine sont transférées à l’armée de l’Air. L’Ecole de l’Air de Versailles accueille des officiers de la Marine qui y seront brevetés d’aéronautique. Outre-Mer, l’escadrille du Donnaï, dotée de CAMS 37 et la base de Cat-Laï .passent sous contrôle de l'armée de l'Air d’Indochine, cette formation continuera néanmoins à porter l'insigne au Calao.



[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Rubanr10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Aero10

[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Empty Re: [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre

Message par J-C Laffrat le Mer 4 Mar 2020 - 12:31

Janvier fevrier mars 1940 - Les activités de l'Escadrille 10-E au Maroc.

Extraits du livre "Quand je trouve je pique" La flottille 2F en Afrique (1920-1953) de Philippe Bonnet Publié par l'ARDHAN

Les anciens Gadiris seront intéressés par ce texte

Le 10 janvier 1940, les Farman 222 10E-1 et 10E-3, commandés par les LV Brard et Joffre, quittent Orly pour le Maroc, font escale à Marignane et à Oran et se posent à Casablanca cinq jours plus tard après 12 h 40 min de vol. Pendant ce temps, le personnel au sol rejoint le Maroc par bateau. Le troisième Farman, le 10E-2 connaît des ennuis techniques et voit son départ retardé par un échange de moteurs et un mauvais fonctionnement du pilote automatique.

Spoiler:

Le 19 janvier, la mise au point terminée et les formalités administratives réglées, le LV Morange prend la décision de partir rejoindre les deux autres avions, en vain car le temps est exécrable. Le lendemain, malgré une tempête de neige, Morange maintient sa décision. En début de matinée, le PM Yonnet procède au démarrage des moteurs. Les moteurs avant droit et arrière droit, puis le moteur avant gauche démarrent sans rechigner. Vient le tour du moteur arrière gauche qui ne parvient pas à se lancer. Le mécanicien volant, debout à côté du pilote, insiste. C’est alors qu’explose la bouteille d’air comprimé, située sous le siège du pilote, qui sert à la mise en route des moteurs. La violence du souffle est telle que Yonnet est projeté au plafond de l’appareil et se cogne violemment la tête. Il reste néanmoins conscient, tandis que le mécanicien gît inanimé sur le plancher après avoir traversé la cloison du poste avant. D’instinct le pilote coupe immédiatement les moteurs et bien qu’il soit encore étourdi, se porte au secours du mécanicien. Celui-ci, très sérieusement atteint et commotionné, est dirigé immédiatement vers l’hôpital militaire du Val-de-Grâce où il restera six mois. Malheureusement le Farman 10E-2 est très endommagé : de nombreux éclats d’acier ont sectionné les diverses tuyauteries et câbles qui parcourent le fuselage. Quelques semaines sont nécessaires pour remettre l’avion en état de marche. Privé d’appareil, Morange s’est arrangé pour que l’équipage continue son entraînement et celui ci, qui a reçu le renfort d’un nouveau mécanicien, part pour Reims retrouver une formation de l’Armée de l’Air équipée de Farman. Au cours d’un de ces vols d’entraînement, où les marins sont répartis avec les aviateurs, le PM Yonnet se blesse à la cheville gauche en descendant d’un appareil rentrant de mission et est obligé, lui aussi, de quitter ses camarades pour l’hôpital. - Le PM Yonnet hospitalisé avec la cheville plâtrée ne peut rejoindre à temps l’équipage du 10E-2 avant son départ. N’étant pas encore rétabli, il est affecté à l’escadrille B5 du CC Daillière et participera comme pilote à l’épopée du Jules Verne sur l'Allemagne.

Dès les premiers jours suivant leur arrivée au Maroc, Brard, mais surtout Joffre, qui connaît bien la région pour l’avoir fréquemment survolée aux commandes d’avions civils, se mettent à la recherche d’un terrain d’opération dans le sud marocain pouvant accueillir un détachement de trois avions et étendre le champ d’action de l’escadrille. Pour ce faire, ils empruntent un Potez 25 TOE à une section de servitude pour parcourir cette région. Finalement, ils choisissent le terrain de Goulimine, situé à près de 20 km de la côte, à la hauteur de l’enclave espagnole d’Ifni, et à 170 km au sud-ouest d’Agadir. C’est un excellent terrain, qui peut être utilisé sans aucun aménagement préalable, et en toutes saisons. Les conditions météorologiques y sont satisfaisantes, toutefois le voisinage des montagnes est une gêne quand le plafond nuageux est bas, ce qui se produit fréquemment en été au début de la journée. Malheureusement, les ressources locales sont à peu près nulles, le personnel doit loger au camp militaire dans des locaux sommaires devenus vacants par le départ pour la métropole d’un escadron de chasseurs d’Afrique. Des travaux sont entrepris au voisinage du terrain, avec l’aide du Cne Méric, des Affaires indigènes, avec dépierrage et installation de réseaux de fils barbelés pour permettre une mise en oeuvre dans des conditions acceptables et une relative protection des appareils vis-à-vis de l’action possible de saboteurs allemands. Chaque soir, les appareils sont poussés dans un enclos où ils sont sous la surveillance de gardes indigènes. Quelques semaines plus tard, un mur en croix est érigé pour protéger les Farman du sable amené par le simoun.

Malgré la demande du LV Brard pour obtenir le prêt de l’un des deux hangars du terrain de Casablanca, l’Armée de l’Air ne peut en mettre aucun à disposition pour abriter un des Farman en révision. Dans ces conditions, Brard est obligé de modifier ses plans, et envisage le déploiement d’un appareil en opérations sur le terrain de Goulimine, où le logement du personnel ainsi que la constitution d’un stock d’essence et de munitions sont en bonne voie d’aboutir. Faute de mieux, les deux autres Farman restent à Casablanca, l’un en attente et l’autre en révision. Le personnel de l’escadrille est logé par la Marine, avec transport par car pour la mise en oeuvre des avions, et peut établir un atelier dans un hangar affecté à la révision des LeO H257Bis de Port-Lyautey. Mais cette solution ne satisfait pas le LV Brard, qui craint que des appareils aussi délicats à entretenir que les Farman 222 ne puissent résister longtemps aux intempéries. Pour la construction d’un hangar et d’un embryon d’atelier, le choix se porte sur Tiznit, parce que c’est le terminus de la route carrossable, et que les communications avec le reste du Maroc sont faciles en toutes circonstances.

A Casablanca, le 10E-1 a commencé sa visite, alors que le 10E-3 subit un dégroupage partiel du moteur arrière droit, qui a mal fonctionné pendant le trajet Oran-Casablanca. Le 8 février, un convoi de voitures et de camions chargés de matériel part pour Goulimine et arrive à destination trois jours plus tard. Le 15, le Farman 10E-1 sort de révision et quitte Casablanca pour rallier Goulimine via Agadir, où il rejoint le personnel au sol présent depuis le début de ce mois. Brard procède aussitôt avec le 10E-1 à des vols de reconnaissance autour du terrain. Du 18 au 19, un second convoi en provenance de Casablanca amène du matériel destiné au fonctionnement de l’escadrille. En cette fin du mois de février, le ravitaillement de la 10E en outillage spécial pour l’entretien des Farman est en cours au parc de Casablanca, et l’E.G.A.N. d’Orly s’occupe du reste du matériel aéronautique à fournir. Désormais, les équipages de la 10E sont à la disposition de l’amiral Sud pour les différentes missions qu’il leur demande, comme la surveillance des pétroliers allemands qui se sont laissé interner à Las Palmas aux Canaries pour pouvoir ravitailler les raiders, et aussi la protection des convois qui apportent le matériel aéronautique américain à Casablanca.

Le 25 février, le 10E-3, qui a rejoint lui aussi Goulimine, piloté par le LV Brard, commence les premières missions, en effectuant une reconnaissance de 6 h 50 autour des îles Canaries, renouvelée le 3 mars par le 10E-1. Le 6 mars, le détachement reçoit un message lui ordonnant de se mettre en alerte pour être prêt à partir le lendemain dès le lever du jour. Le 7 à 7 h 15, ayant reçu des instructions complémentaires, le 10E-1 reste en alerte, moteurs non réchauffés, et pleins déjà réalisés à la pompe Japy, car il est dans l’impossibilité de décoller à cause d’une brume épaisse sur le terrain, qui limite la visibilité horizontale à 100 mètres. Brard achève le déchiffrement des ordres d’opérations, et transmet l’accusé de réception. Un peu plus tard, il signale que les conditions météorologiques rendent pour le moment l’envol impossible.

A 9 h 10, la brume commence à se dissiper, et les moteurs du 10E-1 sont lancés, l’un après l’autre. Le 10E-1 décolle à 9 h 40, survole la couche nuageuse jusqu’au Cap Draa, puis se dirige au sud vers la pointe Jandia en direction de l’île Fuerteventura. A 11 h, l’équipage reçoit un signal lui ordonnant de regagner Goulimine. Pendant le demi-tour, Brard aperçoit un cargo à 8 milles dans le sud, et met le cap sur lui. En arrivant à proximité, il lui demande par signaux optiques de montrer ses couleurs et de hisser son indicatif international, car aucune inscription n’est visible sur la coque de ce bâtiment. Quelques minutes plus tard, le cargo est identifié, il s’agit du P.L.M. 16. Puis c’est la mise de cap vers Goulimine, où le 10E-1 se pose à 13 h 15. Le compte rendu de cette mission fait ressortir la difficulté d’opérer sur deux bases séparées par une grande distance :
-les messages chiffrés transmis par téléphone avec le préambule “Extrême Urgent Officiel”, mettent environ 1 h 15 à passer entre Casablanca et Goulimine.

-les délais de mise en oeuvre de l’appareil stationné sur le terrain de Goulimine sont de 2 h 30 environ, soit 30 min. pour conduire l’équipage et le personnel au sol vers le terrain, avec le mouvement prévu la veille ou dans la nuit, 90 min. pour décapoter l’appareil, désaisiner puis effectuer la visite avant vol, 30 min. pour lancer et réchauffer les moteurs.

-pour cette mission, la composition de l’équipage est la suivante :
LV Brard (pil. et cdb), EV Darbieux (nav.), PM Mouchy (2ème pil.), Mt Lemoine, (1er radio), Mt Schreyeck (méc.), SM Lecul (2ème radio), QM Kerdraon (mit-bo).

Du 12 au 15 mars, un nouveau convoi quitte Casablanca pour Goulimine afin d’y transporter le matériel nécessaire à la mise en œuvre des Farman. Les opérations se succèdent avec régularité entre explorations et recherches de navires. Pour optimiser l’utilisation du terrain de Goulimine, le LV Brard demande une amélioration des infrastructures, quasiment inexistantes, avec la construction d’une baraque en bois démontable pour y abriter un magasin, un atelier et un bureau, l’érection d’un mur coupe-vent en X, la construction d’un abri à bombes, la pose d’un réseau de protection de fil de fer barbelé autour du terrain, et la construction d’un parc à essence avec une soute pour l’escadrille.

La 10E est en opérations, loin de toute base organisée, et avec du matériel inconnu jusqu’à présent dans l’Aéronautique navale. La base de Goulimine se trouve éloignée à 700 km de l’unité de rattachement à Casablanca, et de toute organisation aéronautique. Brard estime que, pour la conduite des opérations, il doit être le plus souvent présent à Goulimine, et que pour la gestion administrative, il doit aussi se trouver à la base arrière, ce qui est pratiquement impossible à réaliser, en raison de l’éloignement des deux terrains. De plus, les Farman 222 ont peu d’endurance entre chaque visite et ont besoin d’une révision sérieuse au terme de 30 heures de fonctionnement. Or, pour rejoindre la base de repos, l’aller et retour demande huit heures de vol, ce qui diminue d’autant le potentiel des heures utilisées à des fins strictement militaires. Afin de diminuer l’éloignement de Casablanca, Brard demande l’aménagement des terrains de Tiznit ou d’Agadir. Le choix du terrain de Tiznit présente de nombreux avantages dont une absence de relief entre le terrain et la mer, un accès par mauvais temps plus aisé que celui de Goulimine entouré de collines, et la présence de l’excellente station gonio d’Air France. Ce gonio et l’absence de relief assurent des retours de missions facilités, même par un temps bouché, et permettent de diminuer la marge de sécurité en essence à conserver par les avions. Un autre point intéressant est l’absence de brume, alors qu’à Goulimine, en été, elle est fréquente jusqu’à 9 h du matin. La présence sur le terrain de Tiznit de l’escadrille 10E au complet, permet le cas échéant de remplacer de suite un appareil sur lequel une avarie se révèle au moment de partir en mission, et d’autre part d’effectuer plus aisément et rapidement la remise en état de cet appareil. Ce choix nécessite cependant l’aménagement de la partie ouest puis l’allongement de la piste de 650 à 1000 mètres.

Agadir est occupé par l’Armée de l’Air, qui y dispose de quelques baraquements. Comme à Tiznit, ce terrain n’est utilisable qu’après la construction de locaux d’habitation pour le personnel, l’érection d’un hangar de grandes dimensions et d’appentis. Toutefois, comme à Casablanca en période hivernale, de fortes pluies peuvent rendre ce terrain inutilisable pour l’atterrissage d’un Farman 222, même allégé, car il n’est parfois même pas praticable pour un Potez 25. Le changement de Casablanca pour Tiznit ramène la base de rattachement à 25 minutes de Goulimine, et à une heure d’Agadir. Plus tard, Tiznit ou Agadir peuvent devenir une seule base regroupant les moyens administratifs et militaires, car les liaisons terrestres entre ces terrains sont précaires.

Le 14 mars, le 10E-1 participe pendant huit heures à l’éclairage de la Force X - composée du cuirassé Bretagne, des croiseurs Algérie et Colbert, et de l’aviso Victor Schoelcher - qui escorte des cargos transportant des avions américains.

A Casablanca, le détachement de la 10E peut disposer bientôt d’un hangar pour abriter un Farman. Après quelques semaines d’utilisation, la consommation en huile moteur des Farman se révèle plus forte que prévue. Ce fait vient très probablement des températures notablement plus élevées que celles qu’ils ont subies au cours du convoyage de France au Maroc, et également que les vidanges sont faites plus fréquemment qu’en France, le sable présent dans les basses couches de l’atmosphère rendant cette mesure indispensable. En conséquence, Brard demande que le stock d’huile Texaco 120 soit porté de 1000 à 1500 litres, puis à 1800 litres lorsque l’escadrille sera au complet.

Les liaisons terrestres entre Casablanca et Goulimine continuent puisque du 21 au 23 mars un nouveau convoyage de matériel a lieu.

Fin mars, la base de Goulimine est toujours sans voiture radio, ce qui gêne l’activité opérationnelle. Les travaux entrepris pour améliorer l’infrastructure du terrain se termineront fin avril, et il ne restera à faire qu’une installation sommaire d’éclairage de la piste, permettant le décollage de nuit d’un appareil en opérations et peut être des vols d’entraînement.

A Orly, les travaux de remise en état du Farman 222.2 10E-2 sont menés avec célérité. Dès le 29 mars, le LV Morange procède aux essais de l’appareil, ceux ci étant satisfaisants, il décolle le 7 avril. Après une escale à Marignane, il atteint Casablanca le 9, puis rejoint le reste de l’escadrille sur son terrain d’opérations huit jours plus tard. Désormais au complet, la 10E possède ses trois équipages commandés par les LV Brard, Morange et Joffre et, grâce à leur ancienneté et leur expérience, l’escadrille est apte à effectuer toute mission d’exploration et de reconnaissance.

La composition des trois équipages de la 10E est la suivante :
-10E-1 : LV Brard (1er pil. et cdb), EV Darbieux (obs.), PM Mouchy (2ème pil.), Mt Lemoine (1er radio),
Mt Schreyeck (méc.), SM Lecul (2ème radio), QM Kerdraon (mitbo).
-10E-2 : LV Morange (1er pil. et cdb), EV1 Pestel (obs.), Mt Fernet (2ème pil.), Mt Pierre (1er radio), SM Leriche (méc.), QM Marian (2ème radio), QM Poinot (mitbo).
-10E-3 : LV Joffre (1er pil. et cdb), EV Barrois (obs), PM Klopp (2ème pil.), Mt Leroy (méc.), SM Paquet (radio), SM Simon (mitbo).

Les autres personnels navigants sont l’ingénieur mécanicien Clerc et le Mt Rémy, pilote. Pour l’état-major, la demande du LV Brard conduisant à créer de toutes pièces à Tiznit une base complète de l’Aéronautique navale, est d’un intérêt indiscutable si l’emploi des avions terrestres pour les opérations dans l’Atlantique central doit se développer. Cependant, la création de cette base demande un délai important, pendant lequel il faut faire vivre et opérer l’escadrille. La décision est prise de s’en tenir à la première solution, avec Casablanca comme base d’affectation et Goulimine comme base d’opérations.
[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Mb47310






[ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Rubanr10 [ Aéronavale divers ] Il y a 80 ans - L'Aéronautique navale en guerre  Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]

    La date/heure actuelle est Ven 10 Avr 2020 - 14:17