Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Avatar22 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 851268 messages dans 15147 sujets

Nous avons 7521 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est pipo la malice

La page Facebook de secours d’A.C.B.

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Livreo10

Derniers sujets

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM HOURTIN VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:41

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par pinçon michel Aujourd'hui à 8:29

» LA CONFIANCE (AE)
par COCHARD Jean-François Aujourd'hui à 8:12

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par alain EGUERRE Aujourd'hui à 7:54

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 2
par murphygodzilla Aujourd'hui à 1:17

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 11
par J-C Laffrat Aujourd'hui à 0:04

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins - Tome 2
par PAUGAM herve Hier à 23:54

» [ Histoire et histoires ] TAAF. Le troisième monde
par Louis BOUZELOC Hier à 22:04

» [ Histoires et histoire ] Pierre Loti
par phirou Hier à 21:13

» ASTROLABE (BH)
par Jean-Marie41 Hier à 21:04

» [ Marins des ports ] Les transrades de Brest
par loulou06000 Hier à 20:57

» [ Aéronavale divers ] Quel est cet aéronef ?
par DALIOLI Hier à 19:44

» ISÈRE (PR)
par Jean-Marie41 Hier à 19:00

» DIRECTION DU PORT CHERBOURG
par BEBERT 49 Hier à 18:56

» [ Histoire et histoires ] Vidéo: Cherbourg, 1944 les GI’s noirs oubliés
par ALAIN 78 Hier à 18:41

» BLAVET (BDC)
par COLLEMANT Dominique Hier à 18:19

» [Les stations radio et télécommunications] La station de Kerlouan
par Max Péron Hier à 18:10

» [DIVERS B.A.N.] SC/AERO - SAMAN - TOUSSUS LE NOBLE
par Charly Hier à 9:36

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par Matelot Hier à 8:29

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Hier à 6:37

» JEAN BART (FRÉGATE)
par COLLEMANT Dominique Ven 29 Mai 2020 - 22:01

» BIDASSOA (BDC)
par marsouin Ven 29 Mai 2020 - 20:11

» [Tahiti] Votre première arrivée à Tahiti
par Patoche1955 Ven 29 Mai 2020 - 18:59

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades TCD Orage campagne 1975
par Patoche1955 Ven 29 Mai 2020 - 18:46

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par douzef Ven 29 Mai 2020 - 17:59

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par PAUGAM herve Ven 29 Mai 2020 - 17:19

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Tinto Ven 29 Mai 2020 - 17:07

» [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles
par Quideau Jean Claude Ven 29 Mai 2020 - 16:20

» [Opérations de guerre] Guerre de Corée - Tome 2
par Tinto Ven 29 Mai 2020 - 16:16

» [Votre passage au C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par SIPPEL Ven 29 Mai 2020 - 16:09

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Jean-Léon Ven 29 Mai 2020 - 12:21

» Bateau-Pompe "EMBRUN" : Une retraite annoncée
par murphygodzilla Ven 29 Mai 2020 - 11:38

» DIXMUDE (PHA)
par dan83143 Ven 29 Mai 2020 - 7:51

» [ Divers - Les classiques ] La vie à bord d'un sous-marin classique
par Bureaumachine busset Jeu 28 Mai 2020 - 21:55

» D'ESTIENNE D'ORVES (AVISO)
par COLLEMANT Dominique Jeu 28 Mai 2020 - 21:45

» [Les stations radio et télécommunications] CTM France Sud
par garcia guy Jeu 28 Mai 2020 - 19:45

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI - TOME 3
par cabel Jeu 28 Mai 2020 - 18:47

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par pinçon michel Jeu 28 Mai 2020 - 18:45

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Motif symbolique du BSAM Garonne
par cabel Jeu 28 Mai 2020 - 18:42

» [ Divers avisos ] Aviso Le Bisson
par Roli64 Jeu 28 Mai 2020 - 15:11

» [ FUSILIERS MARINS ] Et les maitres de chiens.
par D.THIEBAULT Jeu 28 Mai 2020 - 13:21

» PORT VENDRES 42°31 N - 03°07 E
par GILOU971 Jeu 28 Mai 2020 - 9:57

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par J-C Laffrat Mer 27 Mai 2020 - 18:34

» MINERVE (SM) - TOME 2
par BICHINCHO Mer 27 Mai 2020 - 18:26

» [ Blog visiteurs ] contact avec J.C.LAFFRAT
par J-C Laffrat Mer 27 Mai 2020 - 18:07

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par GYURISS Mer 27 Mai 2020 - 17:19

» LA BOUSSOLE (HYDRO)
par Matelot Mer 27 Mai 2020 - 8:07

» [ Divers - Les classiques ] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
par larcher Mar 26 Mai 2020 - 10:55

» DÉTROYAT (AVISO)
par Charly Lun 25 Mai 2020 - 23:35

» FORBIN (EE)
par J-L-14 Lun 25 Mai 2020 - 21:40

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Jean-Marie41 Lun 25 Mai 2020 - 19:06

» COMMANDANT BOUAN [AVISO]
par pinçon michel Lun 25 Mai 2020 - 18:42

» DIANE (SM)
par chapellier Lun 25 Mai 2020 - 17:57

» CASABIANCA (EE)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 25 Mai 2020 - 14:56

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BSL RHIN 77/80
par patrick15 Lun 25 Mai 2020 - 14:27

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Laurent Lun 25 Mai 2020 - 13:21

» CDT BOURDAIS (AE) Tome 3
par Jacques DUVET Lun 25 Mai 2020 - 11:44

» Radios volants, Radbo, Elbor, etc .
par fage03 Dim 24 Mai 2020 - 18:10

» [ Blog visiteurs ] Recherche sur mon grand-père Strittmatter Henri
par Yvo35 Dim 24 Mai 2020 - 14:47

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par dan83143 Dim 24 Mai 2020 - 12:34

» DU CHAYLA (EE)
par marsouin Dim 24 Mai 2020 - 9:52

» [Musique dans la Marine] Bagad de Saint Mandrier
par Tinto Dim 24 Mai 2020 - 0:32

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par Max Péron Sam 23 Mai 2020 - 21:28

» ABER WRACH (pétrolier)
par GILOU971 Sam 23 Mai 2020 - 18:02

» [Marins des ports] La Mélusine
par murphygodzilla Sam 23 Mai 2020 - 10:49

» LE NORMAND (ER)
par jacques95 Ven 22 Mai 2020 - 18:10

» [ Marins des ports ] Dock flottant de 3800 tonnes qui est parti de Brest pour Papeete en mai 74 (recherche camarades)
par Joël Chandelier Ven 22 Mai 2020 - 13:14

» Marins des Ports
par douzef Ven 22 Mai 2020 - 10:26

» PAPENOO (Pétrolier)
par sculfort Ven 22 Mai 2020 - 10:17

» [Histoire et histoires] Les esclaves oubliés de Tromelin
par J.Revert Ven 22 Mai 2020 - 9:02

» DUGUAY TROUIN (FRÉGATE)
par COLLEMANT Dominique Jeu 21 Mai 2020 - 21:29

» [Aéronavale divers] Une pensée pour les Crusaders
par Ory joel Jeu 21 Mai 2020 - 20:11

» [ Recherches de camarades ] [ Recherches de camarades embarqués sur le Clemenceau en 75/78
par JEANLOUIS Jeu 21 Mai 2020 - 19:57

» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
par JACQUEZ Jeu 21 Mai 2020 - 19:22

» [Les écoles de spécialités] École de plongée de la Marine
par alsybar Mer 20 Mai 2020 - 22:32

» [Campagne] BIZERTE
par Marquis Mer 20 Mai 2020 - 18:11

» [ Blog visiteurs ] renseignements sur le cuirassé Jules Michelet
par Invité Mer 20 Mai 2020 - 16:53

» JEAN DE VIENNE (FRÉGATE) D643
par pinçon michel Mer 20 Mai 2020 - 16:12

» Les vieux bâtiments Français
par VENDEEN69 Mer 20 Mai 2020 - 9:42

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Insignes de spécialités
par COLLEMANT Dominique Mar 19 Mai 2020 - 22:58

» [ Logos - Tapes - Insignes ] ÉCUSSONS ET INSIGNES - TOME 2
par douzef Mar 19 Mai 2020 - 19:11

» BAB EL ASSA
par Marquis Mar 19 Mai 2020 - 18:42

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par passe plat Mar 19 Mai 2020 - 18:09

» LA COMBATTANTE (PC)
par JACQUEZ Mar 19 Mai 2020 - 9:00

» [Campagne] Kerguelen 36 ème mission
par JLR Mar 19 Mai 2020 - 9:00

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Jean-Marie41 Lun 18 Mai 2020 - 21:11

» [Divers École de maistrance] École de Maistrance
par Laurent Lun 18 Mai 2020 - 20:20

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par Charly Lun 18 Mai 2020 - 19:29

» FLOTTILLE 21 F
par le piaf 83 Lun 18 Mai 2020 - 18:17

» [LES B.A.N.] Saint-Mandrier
par bandries Lun 18 Mai 2020 - 9:17

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM PONT REAN
par tancoigne Dim 17 Mai 2020 - 21:49

» AMIRAL CHARNER (AE)
par gegehella Dim 17 Mai 2020 - 17:49

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] Recensement des anciens passés à Pont-Réan
par Jacques Dim 17 Mai 2020 - 17:22

» PROTET (AE) - Tome 2
par Jean-Léon Dim 17 Mai 2020 - 14:10

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par Michel Roux Dim 17 Mai 2020 - 12:44

» COLBERT (1957-1991) (Croiseur)
par Charly Dim 17 Mai 2020 - 9:26

» [Campagne C.E.P.] Ile de RAPA
par Michel Roux Sam 16 Mai 2020 - 12:57

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par GRANGER Sam 16 Mai 2020 - 10:38

» ACACIA (DC)
par Chabot Ven 15 Mai 2020 - 21:19

DERNIERS SUJETS


[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Liensamis

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Ven 15 Mai 2020 - 17:21

J'ai eu l'idée d'ouvrir un forum sur Pierre Loti, qui a tant écrit sur les marins.
Je le connaissais comme tous les Français de mon âge, comme l'auteur de Pêcheur d'Islande et Ramuncho.
C'était pour moi un auteur "de la bibliothèque verte", un écrivain pour enfants.
Bien plus tard, j'ai visité sa maison à Rochefort, et j'ai découvert un personnage extravagant, un auteur dans la mouvance de l'esthétique "fin de siècle", et aussi un officier de marine atypique, très proche (trop proche diront les mauvaises langues ?) de ses matelots.

J'en appelle aux camarades de Rochefort.
Qu'en est-il de sa maison ?
Je crois qu'elle était bien délabrée et qu'elle devait être remise en état.
Peut-on à nouveau la visiter ? [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 595882
alain EGUERRE
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 70
Fourrier NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par alain EGUERRE le Ven 15 Mai 2020 - 17:59

Lors de la rencontre ACB de la Rochelle et Rochefort de juin 2018 nous sommes passés devant la maison de Pierre Loti
mais, interdite à la visite et à rénover à condition de trouver des mécènes !
Je vais regarder dans mes photos :



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Rubanr10 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insign45
Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
david974
david974
MAJOR
MAJOR

Age : 51
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Informaticien NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par david974 le Ven 15 Mai 2020 - 18:15

l'écrivain a du talent (pêcheurs d'islande) le comportement de l’homme et ses mœurs me laisse sceptique en tout cas pour un officier de Marine



Ce sont les voiliers qui ont découvert le monde, et ils charrient dans leur sillage bien des légendes.
Olivier de Kersauson
Jean-Marie41
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 70
Mécanicien NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Jean-Marie41 le Ven 15 Mai 2020 - 18:20

Francis 17 avait mis un mot sur cette maison mais ou ??
Tu lui demandes
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti 642994
J-M



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Rubanreconnaissance  [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insign83
La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.
[Charles Hébrard]

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Captur38
Charly
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 66
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Commis NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Charly le Ven 15 Mai 2020 - 18:31

Jean-Marie, la réponse est dans le message n°2 d'Alain Eguerre (rencontre en Charente Maritime) [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 580511
https://www.anciens-cols-bleus.net/t25478-compte-rendus-des-rencontres-a-c-b-compte-rendu-de-la-rencontre-a-c-b-en-charente-maritime#1149682



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Rubanr10 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insig503
OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Ven 15 Mai 2020 - 20:25

Je me réjouis de voir que la mayonnaise prend !
David soulève plusieurs questions.
Le talent de Pierre Loti, nous sommes d'accord, mais précisément, Pierre Loti ne se limite pas à Pêcheurs d'Islande, comme je l'ai cru pendant longtemps.
Auteur à succès, il est entré à l'Académie française, et tout en reconnaissant qu'il prenait souvent des libertés avec le règlement, la Marine a estimé qu'il contribuait à une bonne image de la Marine.
Pour ce qui est de sa vie personnelle, j'admets qu'il n'est pas exemplaire - mais il n'est pas le seul dans les personnalités, à avoir eu un double foyer !
Quant à ses relations avec ses matelots, je n'y étais pas, il y a des rumeurs...
Et en 14-18, alors qu'il avait largement passé l'âge, il a tenu à s'engager.
On prétend parfois que Aziyadé était un garçon.
Mais ce sont ses écrits qui m'intéressent.
Je vais mettre sur le forum le très beau discours qu'il a prononcé devant la Comédie Française : ce qu'il dit sur les matelots, le petit personnel de la Marine, est très émouvant.
La discussion est partie, ça roule !
Francis17
Francis17
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
Électricien NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Francis17 le Ven 15 Mai 2020 - 20:46

La façade de la maison en novembre 2017.
Depuis les fenêtres sont en place.
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti 120
Spoiler:
Le monument square Trivier.
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti A47
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti B45
Le monument représente face avant gauche une scène de pêcheur Islande.
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti C43
Face avant droite Madame Chrysanthème.
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti D42
Au dos La liste des romans.
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti E39
takeo
takeo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 58
Mécanicien équipage [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Aero10

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par takeo le Ven 15 Mai 2020 - 20:49

Je ne connais pas l'homme en lui même mais j'ai par contre bien aimé son livre Pêcheurs d’Islande. Je suis passé également devant sa maison à Rochefort mais il faut que je regarde si j'ai une photo.
Merci Francis pour la photo.



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Rubanreconnaissance [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insig205

*De temps à autre, un retour aux sources ou à nos racines s'impose pour retrouver ce qui jadis fut familier et siège pour toujours dans notre cœur *
[Loreena McKennitt]
Jean-Marie41
Jean-Marie41
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 70
Mécanicien NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Jean-Marie41 le Ven 15 Mai 2020 - 21:08

Erreur d’aiguillage, donc pas Francis mais Alain.
Je ne me souvenais plus dans quel sujet avait été mis cette maison.
On voit tellement et apprend tellement qu'à la fin... [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 595882
J-M [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 642994



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Rubanreconnaissance  [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insign83
La solidarité et le travail de chacun au profit de tous.
[Charles Hébrard]

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Captur38
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Ven 15 Mai 2020 - 22:57

J'espère que la restauration de sa maison sera bientôt terminée et qu'on pourra à nouveau visiter.
C'est là qu'on comprend un peu mieux Pierre Loti, son extravagance, sa fascination pour l'Orient, ses obsessions.
Et en même temps, en dépit de ses bizarreries, il a pu tenir son rang d'officier de marine, d'académicien, de notable...
Il est un peu méconnu aujourd'hui.
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Sam 16 Mai 2020 - 0:05

Je tiens à vous faire partager ce texte de Pierre Loti, prononcé à la Comédie Française en 1916.
Tout cela concerne la marine, il y a plus de 100 ans, à une époque où l'on observait un gouffre culturel entre l'équipage et les officiers, beaucoup de matelots savaient à peine lire et écrire.
Loti peut sembler paternaliste et condescendant, mais n'oublions pas, ce discours a été écrit en 1916, et dans le contexte de la guerre 14-18.
Pour ma part, je le trouve émouvant, et je pense que Loti, quels que soient ses défauts, fait honneur à ses galons.
Qu'en pensez-vous ?

Allocution prononcée à la Comédie-Française, en juin 1916, au début de la représentation de gala donnée pour nos matelots.

Spoiler:
Je ne voulais jamais plus à aucun prix, j'en avais même fait le serment, reparaître en public, et pourtant me voici !
C'est que notre cher ministre de la Marine a bien voulu me prier lui-même.
«Venez, m'a-t-il dit, parlez encore une fois de nos matelots, et parlez-en avec tout votre coeur.»
Alors, comment refuser, surtout quand la cause est si belle !...

...Parler de nos matelots, mais je l'ai fait toute ma vie.
Je leur dois ce que je suis, je leur dois tout, car, dans mon œuvre, la seule partie qui vaille peut-être, est celle qu'ils m'ont inspirée.
Pendant près d'un demi-siècle j'ai vécu avec eux, je les ai suivis d'un regard fraternel, aussi bien dans leurs naïfs égarements et les violences de leurs courtes joies, que dans leurs austérités coutumières, dans leurs inlassables résignations et leurs renoncements sublimes.
Je me suis penché même sur les plus humbles d'entre eux et les plus primitifs, et, malgré les apparentes distances, que leur tact naturel sait toujours respecter, ils ont été mes compagnons les plus fidèles, les plus affectueux, et je puis presque dire les plus chers.

Pour moi, cette appellation de «matelot» s'applique surtout, bien entendu, à ceux qui le sont de père en fils, ceux qui le sont de race pure, germes au vent de la mer, éclos dans les villages de nos côtes, et, dès l'enfance, petits mousses dans nos barques de pêche, jusqu'à l'heure où le recrutement maritime nous les amène sur nos navires de guerre.
Ce sont ceux-là, les vrais, et ils forment dans notre nation comme une caste à part, j'oserai presque dire une élite ; il semble que des hérédités de lutte, de souffrance, de continuelle abnégation, et aussi des hérédités de rêve et de candeur, les aient d'avance trempés autrement que les autres hommes.
Ensuite, c'est la mer qui est là, leur grande éducatrice terrible et splendide, qui les prend, et qui commence tout de suite de les ennoblir ; pour chasser de leurs jeunes âmes la mesquinerie et la crainte, elle les enveloppe de sa magnificence et de son horreur ; à l'école du danger, ils apprennent le dévouement mutuel et la vraie fraternité.
Et un peu plus tard enfin, à leur arrivée dans la marine militaire, la saine discipline qui chez nous n'est ni aveugle ni brutale comme chez les barbares d'Allemagne la saine discipline tempérée de sympathie, les accueille pour en faire ces hommes, pour la plupart incomparables, dont le courage silencieux et simple ne bronche plus devant la mort.

J'ai dit que, par ce nom de «matelot», j'entendais en première ligne ceux que de longs atavismes ont préparés à le porter, avec la noblesse, et aussi la désinvolture spéciale qui lui conviennent.
Mais je serais injuste en me montrant trop exclusif.
En effet, il semble qu'il y ait une sorte de belle contagion du sacrifice et de l'héroïsme à laquelle n'échappent jamais tout à fait ces autres jeunes garçons venus de nos provinces de l'intérieur et que les hasards de leur destinée nous amènent ; on dirait parfois qu'il suffise du grand col bleu jeté sur leurs épaules pour remonter peu à peu leur âme à l'unisson de celle des enfants de la mer.
Et, parmi ces braves intrus, qui plus que jamais nous envahissent, j'en ai rencontré qui savaient se former à l'image des matelots de race, acquérir même leur tournure d'esprit, et, devant le danger, devenir aussi des êtres simplement admirables.
Mais cela n'empêche pas que ce soit toujours eux, les vrais, ceux des côtes, à qui nous sommes débiteurs du miracle de ces transformations.

Nos matelots !...
Un demi-siècle, disais-je, a passé, hélas! depuis le jour de ma première apparition au milieu d'eux.
J'y semblais si peu préparé, par mon enfance trop adulée, que de vieux capitaines de vaisseau d'alors de vieux héros de la marine à voile, déjà surannés en ce temps-là et qui seraient comme des préhistoriques aujourd'hui s'en étaient inquiétés beaucoup.
«Mon petit enfant, m'avaient-ils dit, on ne t'a guère donné la trempe qu'il faudrait pour jouer ce rôle ; défie-toi de te laisser déconcerter par la rudesse de nos matelots.
Et plus tard, si tu as l'honneur de les commander, n'oublie jamais ce qu'ils valent, rappelle-toi surtout qu'aux heures de péril ils mériteraient souvent que l'on ployât le genou devant eux.»
Et, ce disant, ces vieux chefs retraités, qui avaient connu Trafalgar, Aboukir, la Sémillante, la Méduse, les temps épiques de l'ancienne marine, ces vieillards dont le visage paraissait si dur, étaient capables d'avoir les yeux humides de larmes, au souvenir de leurs équipages d'autrefois.

En ce qui me concerne cependant, ils se trompaient ; avec nos matelots, mon entente au contraire fut si facile !
Sous les manières rudes, je distinguai vite des délicatesses exquises et, entre nous, la sympathie s'établit tout de suite, peut-être à cause de nos contrastes mêmes, mais surtout grâce à des points communs de rêve et d'enfantillage, qu'en ce temps-là j'avais encore avec eux.
A l'époque où j'ai fait mon entrée sur nos navires, tout jeune et bien moins préparé en effet que la plupart de mes camarades, nous, les aspirants-officiers, nous vivions beaucoup plus qu'il n'est d'usage aujourd'hui en contact avec les grands cols bleus.
D'abord il y avait, là-haut en l'air, ces hunes, si fort balancées par la houle, qui étaient notre domaine officiel comme le leur et où nous apprenions à les connaître.
Et puis, dans les traversées plus longues que de nos jours, il était admis que, par les beaux soirs tranquilles du large, nous allions parfois, tous les midships ensemble, nous asseoir en leur compagnie, dans cette partie du navire qui leur était réservée, à l'extrême-avant, près de la poupe bondissante et saupoudrée d'embruns salés.
Là, nous nous amusions à écouter les histoires prodigieuses de leurs conteurs attitrés, ou bien les mille couplets de leurs vieilles chansons reprises en chœur à pleine voix.
Nous aimions jusqu'à leurs reparties prime-sautières, toujours imprévues, leur genre de bonne gaieté et les plaisanteries naïves qui les faisaient tant rire.

Ce que je constatai tout d'abord, non sans surprise, c'est qu'ils étaient essentiellement des sages...
Oui, des sages, si paradoxal que cela puisse paraître aux terriens, qui, dans certaines rues de nos ports de guerre, ont pu les rencontrer le soir, lors de leurs promenades, un peu bruyantes, j'en conviens.
Mais ces tapages nocturnes, qu'ils exécutaient naguère encore avec une si incontestable maëstria, ne représentent que de très courts intermèdes au milieu de leurs quasi-éternités d'abstinence et d'ascétisme.
Non, c'est à bord qu'il faut les voir, tranquilles et doux, acceptant sans murmures, en philosophes, les jours comme ils viennent ; sans cesse ponctuels, dispos, alertes.
Et avec cela si ménagers de leurs petites affaires, pour en prolonger la durée, prenant de leurs modestes costumes des soins dont on sourirait si l'on n'en était touché, les raccommodant, les lavant, et toujours trouvant le moyen d'être si propres, avec le minimum possible de leur savon grossier.
Sur toutes choses ils économisent, pour pouvoir arrondir cette «délègue» qui représente l'une de leurs plus chères préoccupations.
(La «délègue», c'est la somme que l'on envoie de loin, quelquefois de l'autre bout du monde, à quelque vieille maman, ou bien à une épouse que l'on ne voit pour ainsi dire jamais, à des petits enfants que l'on connaît à peine ou même pas du tout.)

En dehors de ces petits côtés de leur vie monacale, détails si singuliers, que j'observai dès l'abord avec un amusement un peu attendri, je commençai bientôt à profondément les admirer, pour la grandeur presque surhumaine de leur courage.

Oh ! lorsque, plus tard, l'honneur m'échut à mon tour de les commander, je me les rappelle si magnifiques, par ces grands mauvais temps où, naguère, le sort du navire se réglait dans la mâture !
Le plus souvent, comme par un fait exprès, c'était en pleine nuit qu'il fallait grimper, et se débattre là-haut, se cramponnant d'une main, travaillant de l'autre, dans le bruit trop terrible de ces rafales qui arrêtent et affolent les poumons, au milieu de ce tohu-bohu de cordages cinglants, et d'eau froide lancée par paquets, et d'immenses voiles plus dures que du cuir, qui se gonflent, se tordent, se cabrent comme par fureur, pour vous désarçonner, pour vous désagripper des vergues déjà si perfidement balancées, et puis vous jeter, ainsi qu'une petite chose négligeable et perdue, au fond des grands abîmes mouvants et noirs d'en dessous...
Il n'y a pas de mots pour rendre l'horreur de certaines nuits mauvaises, à la mer, pas de mots pour glorifier ces hommes et leurs luttes de colosses contre des voiles trop lourdes et trop grandes qu'il faut comprimer à tout prix.
Plus d'une fois, quand ils redescendaient des hunes, après de longues heures d'épuisants efforts, trempés jusqu'à la peau, blêmes et claquant des dents, plus d'une fois il m'est arrivé de serrer avec dévotion leurs pauvres mains glacées et saignantes, aux ongles décollés ou arrachés par ces grosses toiles rugueuses que la mouillure avait rendues plus intraitables.
Mais eux, ils trouvaient cela tout naturel, ce qu'ils venaient de faire : c'était le métier, voilà tout.
Ils demandaient seulement d'aller se changer pour avoir moins froid, et de panser leurs doigts déchirés pour pouvoir recommencer demain...

Plus tard encore à peine quelques années plus tard, tant notre marine avait rapidement évolué ce ne fut plus en l'air, au milieu du désarroi des hautes voilures, que se jouèrent les parties suprêmes, mais en bas, devant les énormes feux des machines, dans l'enfer des «chambres de chauffe».
Et rien que ce mot de «chambre de chauffe» en dit très long, car on le croirait emprunté à la langue des tortionnaires...
On me répondra que les ouvriers de nos grandes usines sont soumis à des épreuves pareilles.
Oh ! non, combien leur cas diffère de celui de nos matelots !
Eux, les ouvriers, pour accomplir leur dur labeur, ils sont dans quelque chose qui au moins ne remue pas ; leur sol est ferme, et jamais secoué de ces grands soubresauts qui vous jettent sur les brasiers ; et puis ils ont la terre en dessous, au lieu des engloutissants gouffres obscurs ; enfin et surtout, quand par hasard viennent à fuser ces vapeurs brûlantes qui donnent l'affreuse mort, ils peuvent presque toujours s'évader vers le dehors où l'on respire.
Tandis que nos matelots !...
Oh ! la force et le courage qu'il leur faut pour descendre s'ensevelir dans l'étouffement de ces chaufferies, quand c'est l'un de ces jours de tourmente où l'on est obligé de refermer tout de suite les entrées après leur passage, et d'en sceller les portes sur eux, comme on scellerait, sur des cadavres, des couvercles de cercueil.
Et c'est à ces moments-là, je crois, en les voyant descendre sans broncher au fond de ces brûlants sépulcres de fer, que j'ai le mieux compris la phrase gravée dans ma mémoire depuis mon enfance : «Aux heures de péril, ils méritent que l'on ploie le genou devant eux !»

Où sont-ils, aujourd'hui, ceux qui furent les compagnons de ma jeunesse ?
Blanchis, courbés, marchant avec des bâtons de vieillard, ou endormis sous les petites croix des cimetières de village, ou bien encore, tombés dans les dessous insondables de la mer, et anéantis là, transmués en ces organismes des grandes profondeurs, qu'aucun œil humain ne connaîtra jamais...
Ma génération a passé, et une suivante, presque, a passé aussi, et cette fois est une des dernières sans doute où je me trouverai dans une réunion de mes camarades de la marine, et entouré de tant de grands cols bleus.

Il me semble donc que je puis emprunter déjà cette liberté de langage qui est permise dans un testament suprême.
A nos chers matelots, j'ai le droit de dire, oh! sans intention cruelle, on le pense bien : prenez garde à la dégénérescence qui menace de vous atteindre !
Bien entendu, je ne le dis pas pour vous qui êtes là, pour vous qui revenez de la tragédie de Belgique, et qui avez tous la belle croix sur la poitrine, et qui représentez l'élite d'une élite.
Non, mais je le dis pour les matelots en général.
Dégénérescence physique d'abord, due à ce fléau si avilissant de l'alcoolisme qui nous est arrivé du Nord brumeux et qui a déjà trop touché nos côtes bretonnes : regardez les petits enfants de ces villages, et comparez-les à ce que furent leurs pères !
Et puis, chez les moins équilibrés, un peu de fléchissement moral peut-être, dû à des idées nouvelles, généreuses sans doute, mais qui peuvent devenir néfastes quand on se les assimile trop vite et sans mesure...

Une infinie tristesse : «Ils ont l'air de changer, nos matelots.
Où donc vont-ils, vers quel modernisme qui les banalise ?
Quand éclatera l'inévitable guerre, pourvu que nous les retrouvions aussi solides au poste que leurs devanciers !»

Mais, Dieu merci ! combien je m'exagérais le mal !
Comme d'ailleurs toute notre France, merveilleuse et éternelle, ils n'étaient encore qu'effleurés.
La guerre a été déchaînée, le fou sinistre là-bas, l'espèce de hyène enragée qui règne sur la Grande Barbarie d'outre-Rhin, a osé enfin tenter le forfait sans nom qui avait été le but de toute son abominable existence.
A peine équipés, à peine préparés, on les a envoyés sur l'Yser, et ils ont étonné le monde !
Et nous devons comme autrefois, plus qu'autrefois même, plus que jamais, nous incliner devant eux, pour un beau salut de notre admiration affectueusement extasiée !...

Pour finir et résumer cette sorte de testament, que l'on me permette de donner à nos chers grands enfants à col bleu quelques conseils, tout à fait de ma façon...
Cela m'amuse de commencer par celui-ci, qui, à première vue, n'a pas l'air très sérieux et que vous garderez tout à fait entre nous, n'est-ce pas :
«Ne croyez pas nécessaire de vous moderniser en affectant des allures trop correctes.
Je ne vois aucun inconvénient à vos petits tapages, qui étaient d'ailleurs devenus classiques ; j'ose à peine dire que je regrette plutôt qu'ils se démodent, car cela tendrait moins à prouver un assagissement de vos âmes au fond déjà très sages qu'une diminution de vos vibrantes jeunesses.

«Quant à vos âmes elles-mêmes qui sont si bien comme cela, si droites et si jolies, de grâce n'y changez rien !
Cela par exemple, je vous le dis de tout mon cœur et de toutes mes forces.
Ah ! non, n'y changez rien.
Gardez la tradition saine et superbe.
Gardez le respect et la confiance, sur quoi reposait votre discipline séculaire.
J'aimerais même vous voir garder aussi mais je crains qu'il soit trop tard garder les vieux rêves, qui sont pour émerveiller et enchanter à l'heure de la mort... et garder jusqu'à votre antique Notre-Dame de la Mer, car, à travers tout, elle demeure l'un de ces bienfaisants symboles derrière lesquels se cachent la vérité et les plus essentiels espoirs.

«Oh ! tâchez de rester ce que vous êtes et ce qu'étaient vos ancêtres.
Oh ! restez, dans toute la plénitude du sens admirable que j'attache à ce mot-là, restez des MATELOTS !...»
VENDEEN69
VENDEEN69
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 71
Détecteur équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par VENDEEN69 le Sam 16 Mai 2020 - 8:28

Merci phirou pour ce beau partage !
Pierre Loti n'était qu'un homme avec ses qualités et ses défauts comme tout un chacun mais, son amour pour la marine et les gens qui la servent n'est plus à démontrer.
Il ressort dans chacune de ses phrases !
Quel régal devait être celui de l'écouter !



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Rubanreconnaissance [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insig211
''Chaque époque a ses certitudes et le présent est parfois prétentieux quand il juge le passé'' (Nicolas Beuglet)

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Le_ven10
Christian Suné
Christian Suné
QM 2
QM 2

Age : 74
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti MECANEQUI NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Christian Suné le Sam 16 Mai 2020 - 8:49

Bonjour Phirou,
Merci pour la création de ce sujet, cela me permet de compléter grandement mes connaissances concernant Pierre Loti. [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 582735 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 580511
Amitiés marine.
Christian. [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 315838 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti 642994



Dans la vie il faut être un peu fêlé, ça laisse passer la lumière (Michel Audiard)
EE Vauquelin D628 - Dragueurs Côtiers MSC 60 : Renoncule M634, Mimosa M687, Acacia M638
André TORTAY
André TORTAY
QM 1
QM 1

Age : 69
Electromécanicien équipage [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Aero10

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par André TORTAY le Dim 17 Mai 2020 - 20:51

Bonjour
Beau sujet, en 2016,il y a eu une visite virtuelle en 3D de la maison de Pierre Loti, à l'hotel Hèbre de Saint- Clément à Rochefort.
Passionnante,cette visite,on y découvre toute l’ambiguïté de l'homme,
Mystique,mêlant l'Islam à la religion égyptienne antique(il était d'une famille protestante), grand amateur de substances hallucinogènes diverses;
il a pour des raison de religion personnelle fait supprimer certains murs porteurs de sa maison qui aujourd'hui la rend particulièrement instable.
On nous donnait comme possible une réouverture en 2022,mais sans assurance,les mécènes n'étant pas nombreux.
Pour ceux qui voudrait plus creuser,le récit de la visite de Pierre Loti,à Georges Clemenceau, par le valet du Tigre,sur Wikiki...est à lire. content1
Notre ami Francis 17 est en mesure je crois de corriger mes possibles erreurs voir oublis.


Dernière édition par VENDEEN69 le Lun 18 Mai 2020 - 8:16, édité 1 fois (Raison : Gain de place)



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insig205

Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.
Sénèque
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Dim 17 Mai 2020 - 23:53

J'ai lu quelques commentaires sur la visite de Loti à Clemenceau en 1920 dans le Bouquin des méchancetés, de François Xavier Testu, mais j'aimerais bien lire le récit de son valet.
André, peux-tu me donner la référence exacte ?
Dans le même ordre d'idée, Pierre Albertini qui a rédigé la notice Pétain du Dictionnaire de l'homophobie rapporte que Pétain avait refusé, en 1916, de recevoir Loti à sa table, parce que c'était un vieux petit bonhomme prétentieux, ridicule avec ses yeux faits et son rose à joue, et avait dit qu'il serait mieux à sa place au Maroc avec Lyautey.
- L'homosexualité de Lyautey, qui n'a été révélée au grand public que dans les années 1970, était bien connue en haut lieu.

Je précise qu'il s'agit de Pierre Albertini, l'historien, à ne pas confondre avec Pierre Albertini, ancien maire de Rouen, et professeur de droit.
Les références du livre : Dictionnaire de l'homophobie, sous la dir. de Louis Georges Tin.
Presses Universitaires de France, 2003.

Pierre Loti ressort-il grandi de cette manie du déguisement ?
Assurément, car il portait des chaussures à talons hauts, pour compenser sa taille exigüe !
Mais je vais revenir un peu plus tard sur le plus intéressant : ses textes, ses romans, sa correspondance, et les articles qu'il a écrits pour de nombreux journaux.
Henri BASILE
Henri BASILE
QM 2
QM 2

Age : 80
Détecteur ASM équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Henri BASILE le Lun 18 Mai 2020 - 9:30

Bonjour à tous,
Merci Philippe pour ce sujet fort intéressant sur Pierre Loti.
Ce discours de 1916 à la gloire des "Matelots" démontre, s'il en était besoin, les grandes qualités d'écrivain de l'homme.
Néanmoins, le "Brave intrus" que je fus et resterai a trouvé "bizarre" la confusion du Capitaine qu'il fût entre proue et poupe
Je cite cette partie du discours : "Dans cette partie du navire qui leur était réservée, à l'extrême avant, près de la poupe bondissante et saupoudrée d'embruns salés".
On ne peut mettre l'erreur sur le compte de l'émotion, il avait du relire son discours maintes et maintes fois.
A l'avance merci pour la suite.
Amitiés.
Henri


Dernière édition par Henri BASILE le Lun 18 Mai 2020 - 17:52, édité 1 fois



Mon âme à Dieu,
Mon corps à la Patrie,
Mon Honneur à moi.
L.V GUILLAUME  (Le crabe-Tambour) Cdt en second à bord de l'E.R  "L'agenais"
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Lun 18 Mai 2020 - 14:24

Henri, ta remarque est très pertinente, et je vois que tu as lu le texte très attentivement.
Ce détail m'avait échappé.
Il n'y a pas besoin d'être un grand marin pour faire la différence entre proue et poupe. J'entrevois une explication.
Le texte qui a été publié sur le forum a été transcrit à partir du discours qui a été publié dans divers journaux, comme l'Illustration, et non à partir du manuscrit original de Pierre Loti.
J'ai vérifié, sur le texte de l'Illustration, il est bien question de poupe.
Il n'est pas impossible (car à cette époque on envoyait à l'imprimeur un texte manuscrit et pas dactylographié) que le typographe ait fait une erreur en composant, ou n'ait pas réussi à déchiffrer l'écriture de Pierre Loti.
La relecture était ensuite faite par un correcteur du journal, et pas par l'auteur.
Il y a des exemples de lettres manuscrites de Pierre Loti reproduites sur Internet, car on en trouve à vendre de temps en temps - ce sont des lettres de sa jeunesse.
Son écriture était alors très facile à lire.
Était-elle toujours lisible en 1916 ? (il avait alors 66 ans).
Il faudrait trouver des exemples pour en juger.
Il y a peut-être des lettres exposées au musée Hèbre à Rochefort.
Un ACB de Rochefort pourra peut-être nous le dire, quand le musée sera réouvert.
Francis17
Francis17
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
Électricien NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Francis17 le Lun 18 Mai 2020 - 17:34

PHIROU pour répondre à ta question le musée de l'Hebre ouvre le 1er juin.
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Lun 18 Mai 2020 - 22:47

Merci Francis, je prendrai contact avec le musée en juin.
Pierre Loti a été aussi rapporteur des prix de vertu de l'Académie française : je vous livre un extrait du rapport de 1898.
Vous pouvez consulter l'intégralité sur le site de l'Académie française.

Spoiler:
Parmi les prix Montyon, tous les ans nous avons aussi des sauveteurs.

Et il en est un, cette année, qui présente une physionomie bien particulière, un rude Breton de Port-Navalo, nommé Georges Pouplier ; ancien marin, il va sans dire, ancien second maître de manœuvre, dont la poitrine large est couverte des décorations les plus glorieuses : avec la Légion d’honneur et la Médaille militaire, tout un jeu de médailles de sauvetage en argent et en or, auprès desquelles paraissent négligeables tant de croix dont se chamarrent des politiciens ou des gens de cour.

La vie de Georges Pouplier est un long roman d’aventures, qui semble composé par quelqu’un de nos anciens conteurs français.
Il a, pendant des années, promené par le monde sa vigueur de Celte, nageant, plongeant, comme un dieu marin, dans les grandes houles glacées des mers du nord, ou bien dans les eaux équatoriales où les requins habitent, et toujours ramenant au rivage, ou au navire, des gens qui allaient périr, marins, femme ou petits enfants.
Ces dernières années, il était aux postes les plus périlleux de l’Afrique centrale, sous les ordres de mon camarade et ami De Brazza — un autre héros, ce dernier, que la France ingrate a « jeté par-dessus bord », comme nous disons en marine. —
Et là, il fut constamment magnifique d’énergie, de décision, de dévouement et d’héroïsme.

En 1873, tout jeune gabier de l’équipage du Beaumanoir, dans les mers d’Islande, il avait fait ses débuts en sauvant ensemble un officier et un novice.
Et en 1894 enfin, il termina la longue série de ses sauvetages — il nous pardonnera bien lui-même d’en sourire un peu, tant c’est im­prévu — en repêchant d’un seul coup douze nègres du Congo.
Francis17
Francis17
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
Électricien NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Francis17 le Mar 19 Mai 2020 - 13:53

Pull de Pierre Loti exposé au musée de l'Hèbre
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Dscn5410
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Mar 19 Mai 2020 - 14:02

Était-ce un pull réglementaire ou une fantaisie de Loti ?
Le petit lacet lui donne un côté "layette" qui ne fait pas trop militaire !
André TORTAY
André TORTAY
QM 1
QM 1

Age : 69
Electromécanicien équipage [ Histoires et histoire ] Pierre Loti Aero10

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par André TORTAY le Mar 19 Mai 2020 - 20:57

Bonsoir,pour phirou,il suffit de taper Pierre Loti dans ton moteur de recherche,tu auras plein de propositions,cliques sur celle Wik...,si tu n'y arrives pas je peu t'envoyer le lien en MP.Comme beaucoup,j'ai apprécié Pêcheurs d'Islande,j'ai eu le loisir de pouvoir lire plusieurs autres de ses oeuvres,mais je n'ai pas du tout accroché.Bonne soirée.



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Insig205

Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.
Sénèque
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Mer 20 Mai 2020 - 12:54

André,
Merci de ta réponse.
J'ai repris en effet l'article Loti de Wikipedia, et j'ai eu la référence exacte : les propos du valet de chambre sont rapportés par Gilbert Prouteau dans Le dernier défi de Georges Clemenceau, ed.
France-Empire, 1979.
Le valet, Albert Boulin, n'a personnellement rien écrit, mais laissé des entretiens enregistrés. Albert Boulin était né en 1897 et mort en 1984.
Il était très jeune (22 ans) lorsque Loti est venu voir Clemenceau, quant à Loti, il avait 69 ans révolus.
Je vais essayer de trouver le livre de Prouteau en occasion (il n'est pas à la bibliothèque de l'université de Rouen).
Henri BASILE
Henri BASILE
QM 2
QM 2

Age : 80
Détecteur ASM équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Henri BASILE le Mer 20 Mai 2020 - 20:33

Bonsoir à tous,

Philippe ayant ouvert un vaste sujet et me souvenant avoir vu récemment un petit documentaire sur la maison de Pierre Loti, je viens de le retrouver après une courte recherche sur la toile.
Pour ceux que cela intéresse, vous tapez dans le moteur de recherche :
Sur les traces de Pierre Loti à Rochefort. France 3, 3 mai 2018.
Il y a aussi d'autres vidéos sur le bonhomme mises en ligne sur le même site dont je vous laisse deviner le nom.
Bonne soirée.
Amicalement.



Mon âme à Dieu,
Mon corps à la Patrie,
Mon Honneur à moi.
L.V GUILLAUME  (Le crabe-Tambour) Cdt en second à bord de l'E.R  "L'agenais"
phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti Empty [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Jeu 21 Mai 2020 - 16:51

Merci Henri, en effet un intéressant petit reportage. J'ai dû visiter la maison de Pierre Loti il y a une quinzaine d'années, et déjà, on constatait de sérieuses dégradations. La réouverture serait pour 2023.
Les textes de Loti sont également riches d'enseignements pour l'historien de la marine, car il a vécu le passage de la propulsion mixte (voile et vapeur) au tout-vapeur. Je faisais une petite recherche, pour une autre raison, sur les navires de guerre des années 1870-1880, et je me suis aperçu qu'ils utilisaient encore largement la voile. Le Firedland, par exemple, mis en service en 1876, et sur lequel Loti a navigué en 1880-1881, avait une machine à vapeur alimentée par 8 chaudières mais portait aussi 2000 m2 de toile.
Les infos que j'ai trouvées m'ont donné un équipage de 600 à 700 hommes. Cela me semble beaucoup, sur un bateau qui n'était pas immense. Il devait y avoir une promiscuité effrayante. Bonjour la contagion en cas d'épidémie !


Dernière édition par Charly le Jeu 21 Mai 2020 - 18:20, édité 1 fois (Raison : Message déplacé dans le sujet déjà ouvert. Ne pas cliquer sur "Nouveau" mais sur "Répondre")

    La date/heure actuelle est Dim 31 Mai 2020 - 8:46