Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Avatar22 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 866745 messages dans 15263 sujets

Nous avons 7496 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est LEBRETON JEAN-CLAUDE

La page Facebook de secours d’A.C.B.

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Livreo10

Derniers sujets

» [ Vieilles paperasses ] Très vieilles photos de bateaux gris
par dan83143 Aujourd'hui à 19:36

» Très vieilles photos de Toulon
par dan83143 Aujourd'hui à 19:31

» [VOS ESCALES] Kyoto Japon
par loulou06000 Aujourd'hui à 19:27

» [Foyers et cercles] LES FOYERS DU MARIN ! ! !
par BEBERT 49 Aujourd'hui à 19:19

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par Yvo35 Aujourd'hui à 19:15

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 12
par chardavoine Aujourd'hui à 18:57

» [ Histoires et histoire ] Pierre Loti
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 18:53

» [ Histoires et histoire ] Fortifications et ouvrages du mur de l'Atlantique
par BEBERT 49 Aujourd'hui à 18:12

» [VOS ESCALES] BEYROUTH
par TUR2 Aujourd'hui à 17:52

» CDT BOURDAIS (AE) Tome 3
par Max Péron Aujourd'hui à 17:38

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par chapydan Aujourd'hui à 17:00

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par armorique Aujourd'hui à 15:56

» [VOS ESCALES] Ile Maurice
par david974 Aujourd'hui à 15:32

» COMMANDANT RIVIERE (AE) - Tome 2
par Didier Moreaux Aujourd'hui à 10:55

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Jean-Paul Bargain Aujourd'hui à 10:51

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:25

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 018
par Jean-Léon Hier à 18:47

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par Max Péron Hier à 17:38

» [Les états-major des ports et régions] MARINE PARIS
par alain EGUERRE Hier à 16:29

» [Campagne] NOSSI-BE
par Jean-Léon Hier à 12:44

» TONNERRE (PHA)
par marsouin Jeu 6 Aoû 2020 - 19:32

» BSM SAINT NAZAIRE
par J-L-14 Jeu 6 Aoû 2020 - 18:29

» [ Histoire et histoires ] Explosion de l'OCEAN LIBERTY le 28/07/1947
par Max Péron Jeu 6 Aoû 2020 - 15:28

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades Lycée technique Kerichen Brest 69 à 72
par Joël Chandelier Jeu 6 Aoû 2020 - 9:58

» Les Mémoires de Jacques Sinquin
par PAUGAM herve Mer 5 Aoû 2020 - 23:35

» [LES B.A.N.] KHOURIBGA - MAROC
par Renan Mer 5 Aoû 2020 - 18:45

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Joël Chandelier Mer 5 Aoû 2020 - 18:05

» [ Blog visiteurs ] Un porte-avions à Bizerte
par marsouin Mer 5 Aoû 2020 - 13:38

» [ Logos - Tapes - Insignes ] LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par J-C Laffrat Mar 4 Aoû 2020 - 21:17

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par Marquis Mar 4 Aoû 2020 - 12:50

» [ Blog visiteurs ] RECHERCHE DES PERSONNES AYANT CONNU MICHEL PINTEAU
par Invité Mar 4 Aoû 2020 - 12:30

» [ Aéronavale divers ] Les Mémoires d'André Digo
par Charly Mar 4 Aoû 2020 - 8:33

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Lun 3 Aoû 2020 - 23:53

» [LES B.A.N.] LARTIGUE (ALGÉRIE)
par J-C Laffrat Lun 3 Aoû 2020 - 22:42

» La spécialité de Météorologiste
par jean-claude BAUD Lun 3 Aoû 2020 - 13:43

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par alain EGUERRE Lun 3 Aoû 2020 - 10:31

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Insignes de spécialités dans la Marine
par Marquis Dim 2 Aoû 2020 - 22:56

» [Les batiments de ligne] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par alsybar Dim 2 Aoû 2020 - 21:17

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LE HENAFF (AVISO)
par D.THIEBAULT Dim 2 Aoû 2020 - 19:47

» [CAMPAGNES C.E.P.] ATOLL DE RANGIROA
par marsouin Dim 2 Aoû 2020 - 18:19

» ENGAGEZ VOUS !!! RENGAGEZ VOUS, OU LES CAMPAGNES D'INFORMATION DE LA MARINE DEPUIS L'AN 2000
par HèmBé43 Dim 2 Aoû 2020 - 17:07

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 5
par J-L-14 Sam 1 Aoû 2020 - 20:22

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par ARNOULT Sam 1 Aoû 2020 - 15:49

» SNA SUFFREN
par Charly Sam 1 Aoû 2020 - 14:28

» [ Recherches de camarades ] AE Victor Schoelcher 62-65
par cristophil65 Sam 1 Aoû 2020 - 9:58

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades EE Du Chayla années 61/63
par peticha76 Sam 1 Aoû 2020 - 9:26

» Les campagnes de la JEANNE D'ARC
par Doudou29 Ven 31 Juil 2020 - 15:02

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins - Tome 2
par douzef Ven 31 Juil 2020 - 14:36

» ALBUM PHOTOS DE COURS - GROUPE DES ÉCOLES D'ARMES
par Cuiguillere Ven 31 Juil 2020 - 11:25

» BLAISON
par mjrl83 Jeu 30 Juil 2020 - 19:04

» MEUSE (PR)
par msteiner Jeu 30 Juil 2020 - 11:09

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Sauvons l'Ondée !!!
par jmhollander Jeu 30 Juil 2020 - 8:47

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST - TOME 3
par Laurent Mer 29 Juil 2020 - 20:10

» [Plongeurs démineurs] PLONGEURS DÉMINEURS
par doubleloire Mar 28 Juil 2020 - 22:16

» P A Foch : Manoeuvres d'Apontage
par KAROLL Mar 28 Juil 2020 - 21:58

» [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)
par J-C Laffrat Mar 28 Juil 2020 - 19:10

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du poste 2 EE VAUQUELIN 09/60 à 08/62
par chris40 Mar 28 Juil 2020 - 13:24

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par larcher Mar 28 Juil 2020 - 11:02

» RUBIS (SNA)
par J-L-14 Lun 27 Juil 2020 - 17:02

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE) Tome 2
par Joël Chandelier Lun 27 Juil 2020 - 14:10

» [ FUSILIERS MARINS ] Et les maitres de chiens.
par Marquis Lun 27 Juil 2020 - 13:45

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI - TOME 3
par Joël Chandelier Lun 27 Juil 2020 - 10:02

» [Vieilles paperasses] PLAQUE D'IDENTITÉ
par Marquis Lun 27 Juil 2020 - 9:50

» [Les anciens avions de l'aéro] Les bons vieux Lanc de l'Aéronavale !
par Richard JOSE Sam 25 Juil 2020 - 14:43

» [Vie des ports] Le Port de Nice
par bailly bout de bois Sam 25 Juil 2020 - 9:46

» OURAGAN (TCD)
par alain-m-56 Ven 24 Juil 2020 - 17:50

» LCM 24 en 1951.
par laorañs56 Ven 24 Juil 2020 - 16:19

» SÉMAPHORE - Saint Sauveur à L'Ile d'Yeu
par takeo Jeu 23 Juil 2020 - 9:00

» [Votre passage au C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par COLLEMANT Dominique Mer 22 Juil 2020 - 17:58

» ALBUM PHOTOS DE COURS - E.M.E.S. CHERBOURG
par Joël Chandelier Mer 22 Juil 2020 - 9:50

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par J-L-14 Mar 21 Juil 2020 - 20:36

» [ Histoires et histoire ] Naufrage du Chalutier Militaire AD 157 Marie-Yette en mars 1940.
par BRICKGERARD Mar 21 Juil 2020 - 17:59

» [Les écoles de spécialités] Le Groupe des Écoles d'Armes
par Jean-Léon Mar 21 Juil 2020 - 16:50

» [Les anciens avions de l'aéro] Bloch / SNCASO MB175-T
par J-C Laffrat Mar 21 Juil 2020 - 11:41

» DE GRASSE (CROISEUR)
par BOUFFART Bernard Lun 20 Juil 2020 - 21:19

» Première guerre du Golfe
par Renan Lun 20 Juil 2020 - 19:11

» [ Blog visiteurs ] Mon père Daniel HELLUIN
par Invité Lun 20 Juil 2020 - 17:00

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Charly Dim 19 Juil 2020 - 22:34

» [Campagne C.E.P.] Les vedettes de transport de passagers à MURU et FANGA
par CARPAROUGE Dim 19 Juil 2020 - 13:50

» [ Blog visiteurs ] Je recherche un ami Jean Pierre Souvigné
par Invité Dim 19 Juil 2020 - 11:27

» [ Blog visiteurs ] Recherches infos ancêtre LEON GODEFROY né en 1906
par Invité Sam 18 Juil 2020 - 19:27

» [Les écoles de spécialités] EMES Cherbourg
par Kohler Jean Marie(Hans) Sam 18 Juil 2020 - 16:47

» Marins Pompiers des Bases Aeronavale
par J-L-14 Sam 18 Juil 2020 - 13:07

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par david974 Sam 18 Juil 2020 - 10:23

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades TCD OURAGAN de 69 à 72
par framery Ven 17 Juil 2020 - 14:09

» [LES B.A.N.] NÎMES GARONS
par takeo Ven 17 Juil 2020 - 12:57

» CHELIFF (LST)
par marsouin Jeu 16 Juil 2020 - 22:07

» CALLIOPE (CM)
par TUR2 Mer 15 Juil 2020 - 22:23

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par COLLEMANT Dominique Mer 15 Juil 2020 - 21:28

» [ École des Mousses ] École des Mousses
par ramblas47 Mer 15 Juil 2020 - 19:07

» [ Blog visiteurs ] Photo sur le Mercure
par Invité Mar 14 Juil 2020 - 23:16

» GUEPRATTE (EE)
par J-L-14 Mar 14 Juil 2020 - 20:43

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Joël Chandelier Mar 14 Juil 2020 - 20:12

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par COLLEMANT Dominique Lun 13 Juil 2020 - 22:35

» [ La S.N.S.M. ] SNSM Ouessant
par COLLEMANT Dominique Lun 13 Juil 2020 - 21:42

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM HOURTIN VOLUME 4
par CARPAROUGE Lun 13 Juil 2020 - 17:28

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par Didier Moreaux Lun 13 Juil 2020 - 15:19

» [Vie des ports] Le Conquet
par Michel Roux Lun 13 Juil 2020 - 13:35

» MINERVE (SM) - TOME 2
par philippe PAILLET Dim 12 Juil 2020 - 18:54

DERNIERS SUJETS


[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Liensamis

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Ven 22 Mai 2020 - 23:42

Un petit article, rédigé par son ami et camarade Claude Farrère, paru dans Le Gaulois du 16 juin 1923, qui illustre toute la fantaisie de Pierre Loti.
À l'époque des faits, il est capitaine de frégate et âgé de 52 ans.
Bonne lecture.
Le titre ? - la chatte baptisée.

Spoiler:
La chatte baptisée
Vous vous souvenez, peut-être ?
Il y a vingt ans, ce baptême de chatte fit un tapage assourdissant.
Tant et tant qu'hier encore deux quotidiens battaient au hasard le rappel de l'aventure :
Or, j'y fus, moi.
Et je sais que Loti s'était irrité peu à peu du ramas de niaiseries qu'on déversa dans ce temps-là sur sa tête.
Finissons-en donc une bonne: fois, et coupons les ailes à la légende, laquelle, en l'occurrence, appartient à la famille des palmipèdes.
L'an 1903, Loti, capitaine de frégate, commandait la station navale de Constantinople et du Levant.
C'est-à-dire qu'il était à la fois commandant d'un petit croiseur de la quatrième classe, le Vautour, et attaché naval près l'ambassadeur de France en Turquie.
Le Vautour portait cinq canons-joujoux, avec cent cinquante hommes d'équipage et six ou sept officiers.
Outre le Vautour, la station comprenait un yacht, la Mouette, réservé aux fantaisies nautiques de l'ambassade.
Chacune des six « grandes » nations (France, Angleterre, Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie et Russie) était pareillement pourvue.
La Mouette était elle-même commandée par un lieutenant de vaisseau.
Et ce lieutenant de vaisseau était le mari d'une charmante femme, que l'ambassadrice d'alors tenait pour l'une de ses collaboratrices diplomatiques les plus précieuses.
Il advint un beau jour que cette dame, Mme R., offrit à Loti un chaton d'Angora, de la race la plus pure.
Rien d'imprévu jusqu'ici, n'est-ce pas ?
Loti adora les chats toute sa vie et personne au monde ne l'ignorait.
Les vrais chats d'Angora sont assez différents de ces majestés fourrées, somptueuses, mais imposantes, qu'on nomme à Paris du même nom.
Les vrais chats, d'Angora sont d'abord de minuscules bestioles, grosses comme trois souris et demie, et tout habillées de neige, mais d'une neige si fine et si duvetée qu'on prendrait le tout pour une houppette à poudre plutôt que pour n'importe quoi.
L'œil gauche doit être bleu l’œil droit doit être vert et le bout de ; la queue doit être crochu.
Tel était, fort exactement, le spécimen qui fit à bord du Vautour une entrée sensationnelle, un soir de je ne sais plus quel mois.
La mission d'un chef de station navale est souvent aussi diplomatique que maritime ou militaire.
C'était le cas, à Constantinople.
Loti, excellent officier, et marin parfait, détestait le monde.
Il n'en était pas moins contraint à bien des réceptions, et ne se cachait pas d'en être excédé.
Par une chance faite exprès pour lui, les réceptions de Constantinople n'ont jamais ressemblé à celles de Vienne, ni de Pétersbourg.
Un ton plus familial, campagnard même, y règne communément.
L'année en question, les fêtes enfantines étaient même tout à fait à la mode.
Loti, qui préférait, sans contredit, donner à danser aux bébés, plutôt qu'à leurs parents, s'avisa qu'un baptême de chatte avait de quoi plaire aux fillettes de toutes les ambassades.
Baptise-on pas les poupées ?
Et l'occasion était bonne pour liquider d'un coup tout l'arriéré des invitations en souffrance.
La chose fut donc décidée.
Bien entendu, il ne pouvait s'agir que d'une joyeuse plaisanterie.
Le chapelain de l'ambassade y vint tout le premier, sans apercevoir en l'affaire l'ombre, d'un sacrilège.
Un jeune officier chevelu comme toute la vieille Gaule s'offrit comme prêtre, et se costuma en druide.
Un orchestre de bonne volonté, quatre officiers, trois matelots, répéta la Symphonie enfantine de Grieg.
Et, parmi tous les petits fours et tous les marrons glacés qu'il fallut, le chaton blanc fut baptisé au nom d'Odin : je me souviens que Loti, au piano, scanda la grave cérémonie des accords de Sigurd.
Chargés de joujoux et accessoires, les bébés anglais, italiens, autrichiens, turcs et français, s'en retournèrent ensuite chacun chez soi.
Et le chaton réintégra sa corbeille, cependant qu'à bord du Vautour, la vie quotidienne repartait.
Au fait, j'y songe apercevez-vous, n'importe où, dans ce qui précède, le moindre clou à quoi accrocher un scandale ?
Non, hein ?
Eh bien ! vous n'entendez rien à la politique.
Le scandale éclata, comme la foudre tombe.
Pas tout de suite.
Deux, trois jours passèrent, discrets.
Cinq jours même.
Nous les gens du bord, commencions d'oublier le baptême de la chatte.
Les journaux du cru, comme juste ; en avaient parlé, le célèbre Stamboul en tête mais sur le ton qui convenait, et sans fracas et ç'avait été fini dès le lendemain.
Mais le sixième jour, oh !
Le sixième jour, l'Orient-Express, frais arrivé de Paris ; nous jetait au nez trente quotidiens, les trente premiers, relatant à peu près sans commentaires la redoutable nouvelle Pierre Loti, attaché naval de France près la Porte ottomane, avait cru devoir procéder au baptême chrétien (??) d'une chatte.
Les autorités turques et le corps diplomatique y avaient été conviés.
Sa Majesté Impériale le Sultan s'était fait représenter...
Un fou rire secoua, naturellement tout le Vautour.
Mais nous avions tort de ne pas prendre la chose au sérieux.
On-nous le fit tôt voir.
L'Orient-Express du lendemain lança sur le champ de bataillé un-coquet renfort d'à peu près trois cents feuilles et, cette fois, l'on commentait.
De ma vie, je n'ai rien lu d'aussi démesuré.
Car, tout de suite, les partis sautèrent sur le cas.
La presse bien pensante s'indigna la première, et véhémentement.
Le sacrilège était notoire.
Et c'était en la présence du Grand Turc lui-même que des officiers, qu'un académicien avaient de la sorte parodié le plus grave des sacrements de l'Église.
Nous commencions d'être, moins gais.
Tant de graves bêtises, si gravement débitées, étaient humiliantes pour la réputation spirituelle du pays.
Ce fut bien pis quand la presse anticléricale s'empara de l'affaire à son tour, et chargea, cornes baissées, contre la sottise et l'hypocrisie des prêtres !
(Pauvre chapelain de l'ambassade ! quel guêpier pour lui !).
Les petits journaux suivirent, brocardant tout le monde et chacun, à l'hasard de la fourchette, sans d'ailleurs y rien comprendre, et sans même-y essayer.
Mais la note finale fut donnée par un de nos plus énergiques confrères, directeur et propriétaire, encore aujourd'hui, d'une de nos feuilles les plus fièrement vouées au bonheur et à l'affranchissement du populaire.
Tranchant du moraliste indigné, cet homme excellent étalait à tous les yeux la misère, d'ailleurs lamentable, de je ne sais plus quels ouvriers en grève, et concluait par cette phrase définitive « Monsieur Pierre Loti, ce nonobstant, jette dix mille francs par les fenêtres pour baptiser son chat. »
Ainsi tels journalistes se figurent écrire l'histoire.
Claude Farrère

Momo
Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 60
NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Momo le Ven 22 Mai 2020 - 23:59

phirou,
J'ai la même Angora que Loti !

alain EGUERRE
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 70
Fourrier NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par alain EGUERRE le Sam 23 Mai 2020 - 7:53

Très intéressant texte Philippe [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 582735



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Rubanr10 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Insign45
Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière

loulou06000
loulou06000
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 66
Électronicien d'armes NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par loulou06000 le Sam 23 Mai 2020 - 14:35

Sur ton conseil, je suis venu jeter un oeil sur le sujet de Pierre Loti que je connaissais de nom mais pas son histoire.
Le texte est interressant et demontre comment des evenements de l'epoque pouvaient faire le buzz comme on dirait de nos jours.
En ce qui concerne les pratiques religieuses à notre eoque nous ne somme guere mieux.
Au Liban les chars (arme principalement faite pour tuer) etaient benis avant de partir au combat !

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Mar 26 Mai 2020 - 11:58

Il n'est pas toujours facile d'avoir accès à certaines oeuvres de Pierre Loti : pas en stock à la librairie, édition épuisée, pas de librairie à proximité...
Je vous signale plusieurs ouvrages de Loti disponibles sur la
Bibliothèque électronique du Québec : collection d'auteurs tombés dans le domaine public.
Excellente mise en page, très lisible, et disponible sous plusieurs formats, y compris en Word.
Je crois qu'on ne doit pas mettre de liens dans le forum, mais vous trouvez facilement l'adresse avec google. Sinon, message privé à phirou...

Henri BASILE
Henri BASILE
QM 2
QM 2

Age : 80
Détecteur ASM équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Henri BASILE le Mar 26 Mai 2020 - 19:53

Merci Philippe pour cette info.
La bibliothèque électronique du Québec que je viens de parcourir recèle une quantité incroyable d'ouvrages d'auteurs anciens. Un vrai trésor à portée de mains.
Le téléchargement est relativement simple et rapide et s'intègre facilement sur le système Aldiko que j'utilise.
Je vais en profiter pour essayer de relire des ouvrages que l'on ne trouve plus très facilement.
Amicalement.
Henri



Mon âme à Dieu,
Mon corps à la Patrie,
Mon Honneur à moi.
L.V GUILLAUME  (Le crabe-Tambour) Cdt en second à bord de l'E.R  "L'agenais"

VENDEEN69
VENDEEN69
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 71
Détecteur équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par VENDEEN69 le Mer 27 Mai 2020 - 7:15

Ma ''culture lotiesque'' sur Julien Viaud se limite à Pécheurs d'Islande et Ramuntcho.
Ses deux seuls livres que j'ai lus à l'âge où on s'évade dans des aventures vécues par des personnages, l'adolescence!
Merci à tous de me rendre moins ignare [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 580511



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Rubanreconnaissance [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Insig211
''Chaque époque a ses certitudes et le présent est parfois prétentieux quand il juge le passé'' (Nicolas Beuglet)

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Le_ven10

Henri BASILE
Henri BASILE
QM 2
QM 2

Age : 80
Détecteur ASM équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Henri BASILE le Mer 27 Mai 2020 - 12:56

Bonjour à tous
Je ne voudrais pas trop m’immiscer dans ce sujet créé par notre ami Philippe, mais les romans de Pierre Loti s'inspirant de faits réels, cela nous oblige à faire quelques recherches pour mieux comprendre les sujets évoqués.
Ainsi son roman de Aziyadé de 1879 commence par la description dans la ville de Salonique (Grèce) alors sous tutelle ottomane de la description des 6 pendus du 16 mai 1876
"... les fenêtres, les toits étaient encombrés de spectateurs; sur un balcon voisin les autorités turques souriaient à ce spectacle familier"
Pour mieux comprendre la situation je vous mets un document trouvé sur le net permettant une meilleure compréhension du début du roman.

Un fait historique qui avait abouti à l'assassinat de 2 consuls dont celui de Pierre-Jules Moulin, relaté dans cette copie d'écran.
Cela prouve que rien n'a vraiment changé dans nos rapports avec l'Orient.

- Sur votre moteur de recherche tapez ou faites un copier-coller: Le journal illustré Posted on 20 juin 2019 by Michel Jarnoux l’assassinat des consuls...

Amicalement
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Assass10


Dernière édition par Charly le Jeu 28 Mai 2020 - 14:38, édité 1 fois (Raison : Suppression du lien, mis à la place "sur votre moteur de recherche taper" etc... + fusion de 2 message mis à la suite)



Mon âme à Dieu,
Mon corps à la Patrie,
Mon Honneur à moi.
L.V GUILLAUME  (Le crabe-Tambour) Cdt en second à bord de l'E.R  "L'agenais"

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Mer 27 Mai 2020 - 15:35

Henri tu as parfaitement raison, les romans de Pierre Loti sont indissociables de la Marine, la Marine était l'instrument de l'expansion coloniale de la France en Orient, et les romans orientalistes se déroulent dans un contexte historique bien défini.
Pour des romans comme Matelot ou Mon frère Yves, on voit que Loti se trouve dans une Marine qui est encore largement à voiles. Les navires de guerre de sa jeunesse sont à propulsion mixte, voile et vapeur, avec encore beaucoup de gabiers.

kinos
kinos
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 59
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Elec NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par kinos le Jeu 28 Mai 2020 - 8:51

Bonjour à tous,
J'apporte ma petite pierre à l'édifice :
Après avoir fait des recherches sur la campagne du Dumont d'Urville pour son retour en Métropole en 1957, j'ai trouvé cette information (source col bleus N° 462 du 1er septembre 56 – N° 518 du 19 octobre 57 – N° 519 du 26 octobre 57).
En juillet 57, au cours d’une mission hydrographique dans le lagon de Tahaa (Iles sous-le-Vent), l'équipage découvre, sous les cocotiers de Vaitoare, la tombe de la petite vahiné de Pierre Loti, Rarahu.
Pierre Loti, de son vrai nom, Julien Viaud, est né le 14 janvier 1850 à Rochefort.
Après la guerre de 1870, au cours de laquelle il patrouille dans la Baltique, il part pour Tahiti !
C’est à Tahiti que Pierre LOTI aura vécue une grande passion avec une belle vahiné qui l’a baptisé LOTI, du nom d’une fleur polynésienne…
Elle lui inspire son premier roman « Le mariage de Loti ».
Si cela peut vous être utile.

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Jeu 28 Mai 2020 - 10:14

Merci à Kinos pour ces références, je les ai soigneusement notées.
J'en profite pour vous rappeler que ces anciens numéros de Cols bleus sont disponibles en ligne soit à partir du site de Cols Bleus soit directement sur Gallica puisque les vieilles collections ont été numérisées en partenariat avec la BNF.

Jean-Léon
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Armurier NON Missilier ASM

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Jean-Léon le Jeu 28 Mai 2020 - 12:17

La statue de Loti à Rochefort.
Placée juste à la périphérie du centre ville, le monument de Loti, enfant du pays, montre une image pour le moins virile de cet extraordinaire personnage.
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 8252_p10
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 8253_p10
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 8254_p10
Photos DR Jean-Paul Lecouvey - Rochefort - Le monument de Pierre Loti - 2017.



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Rubanr11  [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Insign63
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.

Charly
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 66
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Commis NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Charly le Jeu 28 Mai 2020 - 14:48




[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Rubanr10 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Insig503
OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Jeu 28 Mai 2020 - 21:52

Belle statue, très martiale à Rochefort. J'ai l'impression que Loti y apparait plus grand que nature. A propos de la sépulture de Rarahu, Rarahu serait une création littéraire, combinant plusieurs personnes. On lit sur le site Tahiti heritage
Spoiler:
Loti l’a avoué lui-même : " le fond de l’histoire [le mariage de Loti] n’est pas vrai, la vérité n’est respectée que dans les détails et j’ai combiné plusieurs personnages réels pour en faire un seul : Rarahu ; et cela me semble une étude assez fidèle de la jeune femme maori ."

A Tahaa, par contre, la légende populaire vous affirmera que Rarahu a bel et bien existé.La tombe de Rarahu se situe dans la cour de Roti Ebb. Appareillée d’un simple entourage de pierres et bordée de auti, c’est un des monuments les plus célèbres de l’île et ses habitants ne manqueront pas de vous le faire rappeler.

Qui est allé voir la tombe de Rarahu ?


Henri BASILE
Henri BASILE
QM 2
QM 2

Age : 80
Détecteur ASM équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Henri BASILE le Ven 29 Mai 2020 - 9:45

Bonjour Philippe et à tous
Je reviens un instant sur les événements à l'origine de son roman Aziyadé (qu'il n'a pas fait publier sous le nom de Pierre Loti) car il avait bien conscience que ce premier roman n'était pas parfait et ne savait pas encore s'il allait continuer à écrire.
Pour mieux comprendre comment Julien Viaud avait pu faire des croquis des pendaisons et des bateaux au mouillage dans la rade de Salonique pour "Le Monde illustré" , j'ai extrait ce qui est sous spoiler du site des amis de Pierre Loti.
Pour voir le document complet sur sa carrière dans la Marine nationale tapez sur votre moteur de recherche : pierreloti.eu.
Depuis la page d'accueil du site, cliquez sur le pavé Pierre Loti v puis sur le marin et enfin sa carrière
Bonne visite.
Spoiler:
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Pierre10 [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Pierre11
PS : Philippe ce message ne s'adresse pas spécialement à toi car je sais que tu connais tout ça mais plutôt à ceux que ton sujet peut éventuellement intéresser.


Dernière édition par Henri BASILE le Sam 30 Mai 2020 - 12:44, édité 1 fois (Raison : Rectifié source du journal hebdomadaire)



Mon âme à Dieu,
Mon corps à la Patrie,
Mon Honneur à moi.
L.V GUILLAUME  (Le crabe-Tambour) Cdt en second à bord de l'E.R  "L'agenais"

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Ven 29 Mai 2020 - 22:24

Henri, je suis loin de tout connaître, et je ne suis pas un spécialiste de Pierre Loti, et ton message m'a été très utile. Du coup, je suis allé aux sources, et j'ai découvert que les croquis de l'exécution ont été publiés non pas par l'Illustration, mais par Le Monde illustré du 3 juin 1876. Julien Viaud avait été embauché par le Monde Illustré comme correspondant. Les journaux faisaient souvent appel à l'époque aux officiers de marine. Et cela change tout, parce que les dessins de l'Illustration ne sont pas accessibles sur Internet, tandis que Le Monde Illustré se trouve dans Gallica, de sorte que vous pouvez tous voir ces croquis. ils se trouvent sur une double page, p.360-361, le dessin est d'un nommé F.Lix, d'après les croquis de M. Julien V.
Si jamais vous ne trouvez pas, envoyez moi un MP,

Henri BASILE
Henri BASILE
QM 2
QM 2

Age : 80
Détecteur ASM équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par Henri BASILE le Sam 30 Mai 2020 - 11:51

Bonjour à tous
Pierre Loti était à bord de la frégate cuirassée Couronne (type Gloire) quand il a assisté aux exécutions de 1876 à Salonique.
Je ne trouve pas trace sur le forum de documents sur le Gloire ( trop vieux pour que quelqu'un puisse y relater son vécu), mais je vous joins ce qu'en dit W...
Belle unité marchant à la voile et au moteur. (Aucune allusion au comportement de l'instructeur de gymnastique embarqué à bord)
Bon week-end à tous.
Spoiler:
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Frzoga10



Mon âme à Dieu,
Mon corps à la Patrie,
Mon Honneur à moi.
L.V GUILLAUME  (Le crabe-Tambour) Cdt en second à bord de l'E.R  "L'agenais"

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Sam 30 Mai 2020 - 21:13

Oui, Pierre Loti a connu ces années de transition entre la voile et le tout vapeur. Il faudrait retrouver dans ses textes, des témoignages sur les conditions de vie des équipages. Quand on voit qu'il pouvait y avoir plus de 500 hommes sur des bateaux qui n'étaient pas bien grands, et très encombrés avec une machine volumineuse et des soutes à charbon, les armes, les munitions, la voilerie, on imagine que ce n'était pas la joie. Dans notre jeunesse, nous étions moins bien logés que les marins d'aujourd'hui, mais nettement mieux que nos aînés. Je propose que l'on s'y mette et que l'on essaie de retrouver dans les romans, les correspondances, les discours, les articles de journaux écrits par Pierre Loti tout ce qui décrit les conditions de vie des matelots.

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Lun 1 Juin 2020 - 20:11

En relisant Mon frère Yves, je suis tombé sur un détail qui m'a intrigué. Le roman est largement autobiographique, et Pierre, le narrateur, c'est Loti, à l'époque jeune enseigne de vaisseau. Il écrit :
Dans ses visites du soir, il [Yves] lui arrivait de passer en revue mes vêtements de bord et d’y faire des réparations qu’il jugeait mon domestique incapable d’exécuter comme il convenait.
et plus loin
Alors je dis à Jean-Marie, mon domestique fidèle, un pêcheur d’Audierne ...

J'en conclus que dans les années 1875-1880 un simple enseigne de vaisseau pouvait prendre avec lui son domestique personnel, son valet de chambre en quelque sorte.
Y a-t-il parmi vous quelqu'un qui soit au courant de ces pratiques d'autrefois et quand ont-telles cessé ? [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 595882

LAPIERRE
LAPIERRE
MATELOT
MATELOT

Age : 71
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Inforequi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par LAPIERRE le Mar 2 Juin 2020 - 0:42

Bonjour à tous,

J'ai lu son roman Aziyadé il y a une quinzaine d'années avant un séjour comme touriste à Istanbul.
Mon lieu de résidence était le "Aziyadé Hôtel", raison de ma lecture, et j'avoue que cela m'a bien aidé à me mettre dans l'ambiance de cette magnifique ville charnière entre Orient et Occident.
En découvrant par exemple le jour de mon arrivée, l'appel à la prière du Muezzin à la tombée de la nuit, tout en étant confortablement assis au restaurant terrasse de l'hôtel, dominant les mosquées et le Bosphore.
L'environnement du café Pierre Loti permet aussi d'appréhender cette ambiance si particulière et des vues magnifiques sur la Corne d'Or.

Depuis la redécouverte de ce célèbre marin écrivain, je m'aperçois que beaucoup de rues, squares, etc ... portent son nom en France, surtout dans les villes côtières, par exemple le square Pierre Loti à Pléneuf Val-André offre une vue magnifique sur la baie de St-Brieuc et le cap d'Erquy.

Je me suis toujours promis d'en connaître plus sur cet homme, et ce sujet m'en donne à nouveau l'occasion, j'en remercie l'initiateur [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 582735
J'attendrai donc impatiemment la réouverture de son musée à Rochefort.

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Mer 3 Juin 2020 - 23:11

La vie quotidienne à bord, d'après les témoignages de Pierre Loti : il n'y avait ni chambres froides ni congélateurs. Pour la viande on emportait des animaux vivants. - Je pense que les chambres froides avec la viande congelées, sont apparues au début du XXe siècle. Je suis preneur d'infos sur la question.
Donc ce texte émouvant, paru dans un petit recueil publié en 1891, intitulé Le Livre de la pitié et de la mort. Il a pour titre "viande de boucherie", et j'en ignorais l'existence.
Spoiler:
Au milieu de l’océan Indien, un soir triste où le vent commençait à gémir, deux pauvres boeufs nous restaient, de douze que nous avions pris à Singapoor pour les manger en route. On les avait ménagés, ces derniers, parce que la traversée se prolongeait, contrariée par la mousson mauvaise.

Deux pauvres boeufs étiolés, amaigris, pitoyables, la peau déjà usée sur les saillies des os par les frottements du roulis. Depuis bien des jours ils naviguaient ainsi misérablement, tournant le dos à leur pâturage de là-bas où personne ne les ramènerait plus jamais, attachés court, par les cornes, à côté l’un de l’autre et baissant la tête avec résignation chaque fois qu’une lame venait inonder leur corps d’une nouvelle douche si froide ; l’oeil morne, ils ruminaient ensemble un mauvais foin mouillé de sel, bêtes condamnées, rayées par avance sans rémission du nombre des bêtes vivantes, mais devant encore souffrir longuement avant d’être tuées ; souffrir du froid, des secousses, de la mouillure, de l’engourdissement, de la peur…

Le soir dont je parle était triste particulièrement. En mer, il y a beaucoup de ces soirs-là, quand de vilaines nuées livides traînent sur l’horizon où la lumière baisse, quand le vent enfle sa voix et que la nuit s’annonce peu sûre. Alors, à se sentir isolé au milieu des eaux infinies, on est pris d’une vague angoisse que les crépuscules ne donneraient jamais sur terre, même dans les lieux les plus funèbres. - Et ces deux pauvres boeufs, créatures de prairies et d’herbages, plus dépaysés que les hommes dans ces déserts mouvants et n’ayant pas comme nous l’espérance, devaient très bien, malgré leur intelligence rudimentaire, subir à leur façon l’angoisse de ces aspects-là, y voir confusément l’image de leur prochaine mort.

Ils ruminaient avec des lenteurs de malades, leurs gros yeux atones restant fixés sur ces sinistres lointains de la mer. Un à un, leurs compagnons avaient été abattus sur ces planches à côté d’eux ; depuis deux semaines environ, ils vivaient donc plus rapprochés par leur solitude, s’appuyant l’un sur l’autre au roulis, se frottant les cornes, par amitié.

Et voici que le personnage chargé du service des vivres (celui que nous appelons à bord : le maître commis) monta vers moi sur la passerelle, pour me dire dans les termes consacrés : « Cap’taine, on va tuer un boeuf. » Le diable l’emporte, ce maître-commis ! Je le reçus très mal, bien qu’il n’y eût assurément pas de sa faute ; mais en vérité, je n’avais pas de chance depuis le commencement de cette traversée-là : toujours pendant mon quart, l’abatage des boeufs !... Or, cela se passe précisément au-dessous de la passerelle où nous nous promenons, et on a beau détourner les yeux, penser à autre chose, regarder le large, on ne peut se dispenser d’entendre le coup de masse, frappé entre les cornes, au milieu du pauvre front attaché très bas à une boucle par terre ; puis le bruit de la bête qui s’effondre sur le pont avec un cliquetis d’os. Et sitôt après, elle est soufflée, pelée, dépecée ; une atroce odeur fade se dégage de son ventre ouvert et, alentour, les planches du navire, d’habitude si propres, sont souillées de sang, de choses immondes.

Donc c’était le moment de tuer le boeuf. Un cercle de matelots se forma autour de la boucle où l’on devait l’attacher pour l’exécution, - et, des deux qui restaient, on alla chercher le plus infirme, un qui était déjà presque mourant et qui se laissa emmener sans résistance.

Alors, l’autre tourna lentement la tête, pour le suivre de son oeil mélancolique, et, voyant qu’on le conduisait vers ce même coin de malheur où tous les précédents étaient tombés, il comprit ; une lueur se fit dans son pauvre front déprimé de bête ruminante et il poussa un beuglement de détresse… Oh ! le cri de ce boeuf, c’est un des sons les plus lugubres qui m’aient jamais fait frémir, en même temps que c’est une des choses les plus mystérieuses que j’aie jamais entendues… Il y avait là-dedans du lourd reproche contre nous tous, les hommes, et puis aussi une sorte de navrante résignation ; je ne sais quoi de contenu, d’étouffé, comme s’il avait profondément senti combien son gémissement était inutile et son appel écouté de personne. Avec la conscience d’un universel abandon, il avait l’air de dire ; Ah ! oui… voici l’heure inévitable arrivée, pour celui qui était mon dernier frère, qui était venu avec moi de là-bas, de la patrie où l’on courait dans les herbages. Et mon tour sera bientôt, et pas un être au monde n’aura pitié, pas plus de moi que de lui… »

Oh, si, j’avais pitié ! J’avais même une pitié folle en ce moment, et un élan me venait presque d’aller prendre sa grosse tête malade et repoussante pour l’appuyer sur ma poitrine, puisque c’est là une des manières physiques qui nous sont le plus naturelles pour bercer d’une illusion de protection ceux qui souffrent ou qui vont mourir.

Mais, en effet, il n’avait plus aucun secours à attendre de personne, car même moi qui avais si bien senti la détresse suprême de son cri, je restais raide et impassible à ma place en détournant les yeux… A cause du désespoir d’une bête, n’est-ce pas, on ne va pas changer la direction d’un navire et empêcher trois cents hommes de manger leur ration de viande fraîche ! On passerait pour un fou, si seulement on y arrêtait une minute sa pensée.

Cependant un petit gabier, qui peut-être, lui aussi, était seul au monde et n’avait jamais trouvé de pitié, - avait entendu son appel, entendu au fond de l’âme comme moi. Il s’approcha de lui, et, tout doucement, se mit à lui frotter le museau.

Il aurait pu, s’il y avait songé, lui prédire :

« Ils mourront aussi tous, va, ceux qui vont te manger demain ; tous, même les plus forts et les plus jeunes ; et peut-être qu’alors l’heure terrible sera encore plus cruelle pour eux que pour lui, avec des souffrances plus longues ; peut-être qu’alors ils préfèreraient le coup de masse en plein front. »

La bête lui rendit bien sa caresse en le regardant avec de bons yeux et en lui léchant la main. Mais c’était fini, l’éclair d’intelligence qui avait passé sous son crâne bas et fermé venait de s’éteindre. Au milieu de l’immensité sinistre où le navire l’emportait toujours plus vite, dans les embruns froids, dans le crépuscule annonçant une nuit mauvaise, - et à côté du corps de son compagnon qui n’était plus qu’un amas informe de viande pendue à un croc, - il s’était remis à ruminer tranquillement, le pauvre boeuf ; sa courte intelligence n’allait pas plus loin ; il ne pensait plus à rien ; il ne se souvenait plus.

COLLEMANT Dominique
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Mécanicien NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par COLLEMANT Dominique le Jeu 4 Juin 2020 - 9:31

Terrible récit…….



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Rubanreconnaissance     [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Insign10
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Floreb10[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Maistr10

DESTENABES
DESTENABES
QM 1
QM 1

Age : 82
Mécanicien équipage [ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Aero10

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par DESTENABES le Ven 5 Juin 2020 - 9:26

Bonjour ..Comme tu dis Dominique ..Terrible récit et Poignant à la fois ..Intéressant à lire ..Bonne journée ..André .



[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Insign53
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Insign10[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Aemef110[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Bannie10

HèmBé43
HèmBé43
MATELOT
MATELOT

Age : 76
Mécanicien équipage NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par HèmBé43 le Dim 7 Juin 2020 - 8:46

Bonjour à tous,
Pour la viande c'est Charles Tellier qui à, vers 1850 / 1900, démontré que l'on pouvait conserver la viande longtemps par le froid.
Il avait ainsi, pour vérifier ses théories, armé un bateau baptisé "Le Frigorifique" (ça ne s'invente pas) qui ramena de Buenos Aires en France une cargaison de viande en bon état de conservation Je ne sais pas si elle était congelée ou simplement réfrigérée.

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 68
[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Equi NON

[ Histoires et histoire ] Pierre Loti - Page 2 Empty Re: [ Histoires et histoire ] Pierre Loti

Message par phirou le Mar 16 Juin 2020 - 19:01

Pour ce qui est de l'approvisionnement en viande, j'ai trouvé dans le chapitre XIII de Mon frère Yves :
:
Tous les jours, les matelots pêchaient avec leurs lignes des damiers et des pétrels. On en voyait des rangées, écorchés comme des lapins, qui pendaient tout rouges dans les haubans de misaine, attendant leur tour pour être mangés. Au bout de deux ou trois jours, quand ils avaient rendu toute l’huile de leur corps, on les faisait cuire.
C’était le garde-manger des gabiers, ces haubans de misaine. À côté des damiers et des pétrels, on y voyait même des rats quelquefois, déshabillés aussi de leur peau et pendus par la queue.


L'histoire est censée se passer dans les années 1870 (Yves est né en 1851). J'avoue avoir lu Mon Frère Yves autrefois et ne pas avoir relevé ce passage, inquiétant sur la façon dont étaient nourris les matelots.

Merci à Hembé pour son tuyau. J'ai fait une recherche rapide sur Charles Tellier. et j'ai appris que le Frigorifique était parti de Rouen, en 1876. Premier transport réussi, mais je pense qu'il a fallu encore un certain temps avant que l'on équipe les navires de guerre de chambres froides pour conserver la viande destinée aux équipages, - et vous vous souvenez que la révolte des marins du Potemkine avait pour origine des asticots dans de la viande avariée.

Bon appétit !







    La date/heure actuelle est Sam 8 Aoû 2020 - 20:10