Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

ACB est passé au package Premium [Campagnes] DAKAR - Page 24 Clique11

Du haut de son sémaphore il veille !

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Avatar22 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 822414 messages dans 14909 sujets

Nous avons 7470 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Jackomino

La page Facebook de secours d’A.C.B.

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Livreo10

Derniers sujets

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Charly Hier à 23:31

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par PAUGAM herve Hier à 23:21

» [Ports] LE VIEUX BREST
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:12

» [Les anciens avions de l'aéro] L'HYDRAVION BREGUET BR.521 BIZERTE
par COLLEMANT Dominique Hier à 23:01

» [Les traditions dans la Marine] Le slip de bain en laine
par marienneau jean-michel Hier à 22:47

» ISÈRE (PR)
par cornet Hier à 21:48

» LCAT ou EDAR
par doubleloire Hier à 20:22

» MERCURE (PC)
par Jean-Marie41 Hier à 19:33

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par BRUMAIRE Hier à 17:58

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Martin 167 A3 dit « Glenn Martin »
par J-C Laffrat Hier à 16:18

» MISTRAL (PHA)
par centime44 Hier à 14:02

» [ Recherches de camarades ] EE Jaureguiberry 1969-1970
par Marc BERNARD Hier à 12:10

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Tragin Hier à 11:51

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par PAUGAM herve Hier à 11:18

» CASABIANCA (SNA)
par Michel Roux Hier à 11:06

» [ Aéronavale divers ] Quel est cet aéronef ?
par J-C Laffrat Mar 25 Fév 2020 - 23:48

» CDT BOURDAIS (AE)
par LE MENS André Mar 25 Fév 2020 - 21:37

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par marsouin Mar 25 Fév 2020 - 19:34

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 018
par Marc Taraud Mar 25 Fév 2020 - 18:25

» [ Les traditions dans la Marine ] LE PASSAGE DE LA LIGNE - ÉQUATEUR (Sujet unique)
par Bureaumachine busset Mar 25 Fév 2020 - 18:22

» [ La S.N.S.M. ] SNSM Ouessant
par Jean-Marie41 Mar 25 Fév 2020 - 18:01

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par Max Péron Mar 25 Fév 2020 - 15:42

» VAR (BCR)
par Joël Chandelier Mar 25 Fév 2020 - 14:14

» MAURIENNE (BB - MURUROA)
par Michel Roux Mar 25 Fév 2020 - 12:58

» [Les traditions dans la Marine] Passage du cercle polaire (Sujet unique)
par Kohler Jean Marie(Hans) Mar 25 Fév 2020 - 8:40

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par PAUGAM herve Lun 24 Fév 2020 - 22:32

» [Les écoles de spécialités] EMES Cherbourg
par routier claude Lun 24 Fév 2020 - 15:05

» CDT BORY (AE)
par gege14 Lun 24 Fév 2020 - 14:13

» [Les traditions dans la Marine] Autorisation et interdiction de mariage du marin
par goblin Lun 24 Fév 2020 - 12:27

» [ Blog visiteurs ] Mon grand-père Guy LUCQUIN Sous-Marinier
par Yvo35 Lun 24 Fév 2020 - 12:02

» [Les traditions dans la Marine] Certificat de vol aux niveaux hypothalassiques
par Max Péron Lun 24 Fév 2020 - 11:25

» [ Recherches de camarades ] Recherches Élèves BE électricien 17/03/69 au 21/07/69
par Kohler Jean Marie(Hans) Lun 24 Fév 2020 - 11:24

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par Jean-Marie41 Dim 23 Fév 2020 - 19:50

» [LES B.A.N.] NÎMES GARONS
par BEBERT 49 Dim 23 Fév 2020 - 19:40

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par DTL Dim 23 Fév 2020 - 18:45

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par Charly Dim 23 Fév 2020 - 18:28

» [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)
par DALIOLI Dim 23 Fév 2020 - 16:11

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par alain-m-56 Dim 23 Fév 2020 - 14:40

» PROTET (AE) - Tome 2
par Jean-Léon Dim 23 Fév 2020 - 12:22

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Michel Roux Dim 23 Fév 2020 - 11:24

» LE CHAMPENOIS (ER)
par VENDEEN69 Dim 23 Fév 2020 - 10:49

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par Matelot Sam 22 Fév 2020 - 18:07

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM BREST
par GRAFF Gérard Sam 22 Fév 2020 - 15:45

» TARTU (EE)
par GOAPER Sam 22 Fév 2020 - 11:28

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 11
par COLLEMANT Dominique Sam 22 Fév 2020 - 10:41

» [Plongeurs démineurs] Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par vsr Ven 21 Fév 2020 - 22:14

» LE NORMAND (ER)
par JACQUEZ Ven 21 Fév 2020 - 19:04

» [Les écoles de spécialités] Centre d'entrainement de la flotte.
par Malouin48 Ven 21 Fév 2020 - 18:54

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Joël Chandelier Ven 21 Fév 2020 - 13:25

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] VEDETTES RAPIDES POUR LA GENDARMERIE
par Michel Roux Ven 21 Fév 2020 - 12:50

» [Campagnes] RIVIÈRE SALÉE ET POINTE DES SABLES
par Max Péron Ven 21 Fév 2020 - 12:38

» CASABIANCA (EE)
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Fév 2020 - 11:44

» [ LES DESTROYERS D'ESCORTE EX US ] L'ALGÉRIEN
par reinhardt jean-pierre Ven 21 Fév 2020 - 9:19

» [AUTRES SUJETS DIVERS] LA CALYPSO
par Joël Chandelier Jeu 20 Fév 2020 - 21:39

» [Les écoles de spécialités] GROUPE ECOLE TRANS - LES BORMETTES
par boboss Jeu 20 Fév 2020 - 19:13

» [Les états-major des ports et régions] MARINE PARIS
par BONNERUE Daniel Jeu 20 Fév 2020 - 18:16

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par GILOU971 Jeu 20 Fév 2020 - 16:10

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par gilbert kerisit Jeu 20 Fév 2020 - 14:27

» FOCH (PA) - TOME 2
par Michel Roux Jeu 20 Fév 2020 - 10:10

» BIDASSOA (BDC)
par marsouin Mer 19 Fév 2020 - 19:49

» [Les différents armements de la Marine] La guerre des mines
par COLLEMANT Dominique Mer 19 Fév 2020 - 18:48

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Roli64 Mer 19 Fév 2020 - 14:42

» FLOTTILLE 6 F
par J-C Laffrat Mer 19 Fév 2020 - 12:08

» LA GRANDIÈRE (BATRAL)
par david974 Mar 18 Fév 2020 - 17:23

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES TIMONIERS
par Guillemot29 Mar 18 Fév 2020 - 15:59

» LES VIEUX BÂTIMENTS
par loulou06000 Mar 18 Fév 2020 - 10:00

» [ Blog visiteurs ] Georges Leygues
par J-C Laffrat Mar 18 Fév 2020 - 0:19

» [VIE DES PORTS] Quelques bateaux de pêche (sur nos côtes Françaises)
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Fév 2020 - 22:42

» [ Histoire et histoires ] Médailles, insignes et autres
par PAUGAM herve Lun 17 Fév 2020 - 22:40

» OURAGAN (TCD)
par marsouin Lun 17 Fév 2020 - 20:41

» RHÔNE (BSL)
par Jean-Léon Lun 17 Fév 2020 - 18:45

» FLOTTILLE 34 F
par latrubesse jean claude Lun 17 Fév 2020 - 16:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades des arpets mars 1963 - 4ème C
par phoque Lun 17 Fév 2020 - 16:03

» [ Logos - Tapes - Insignes ] ÉCUSSONS ET INSIGNES - TOME 2
par timoniersoum Lun 17 Fév 2020 - 8:36

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par Roger Tanguy Lun 17 Fév 2020 - 0:01

» LA SPÉCIALITÉ DE TRANSMETTEUR
par Guillemot29 Dim 16 Fév 2020 - 19:05

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Dim 16 Fév 2020 - 15:15

» [ LES DESTROYERS D'ESCORTE EX US ] LE SÉNÉGALAIS
par alain houis Dim 16 Fév 2020 - 12:06

» [ Logos - Tapes - Insignes ] LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par J-C Laffrat Dim 16 Fév 2020 - 11:48

» SUFFREN (FLM )
par Michel Roux Dim 16 Fév 2020 - 10:37

» ARAGO P675
par Tragin Dim 16 Fév 2020 - 9:21

» [ Recherches de camarades ] Recherche mécano AE Victor Schoelcher 69/71
par couston jean claude Dim 16 Fév 2020 - 8:59

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Bréguet Atlantic (BR 1150)
par COLLEMANT Dominique Sam 15 Fév 2020 - 21:03

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] C.I.N. QUERQUEVILLE
par suistot Sam 15 Fév 2020 - 20:22

» ACANTHE (DC)
par laurent dominique Sam 15 Fév 2020 - 11:55

» DUMONT D'URVILLE (BATRAL)
par marsouin Ven 14 Fév 2020 - 21:42

» JACQUES CARTIER (BATRAL)
par marsouin Ven 14 Fév 2020 - 21:00

» FOUDRE - L 9011 (TCD)
par Charly Ven 14 Fév 2020 - 21:00

» JEAN DE VIENNE (FRÉGATE) D643
par Charly Ven 14 Fév 2020 - 17:53

» MARNE (PR)
par Charly Ven 14 Fév 2020 - 16:27

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Matelot Ven 14 Fév 2020 - 10:46

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LE HENAFF (AVISO)
par pinçon michel Ven 14 Fév 2020 - 7:59

» [ Plongeurs démineurs ] BB Ajonc M667
par 3eme ligne Jeu 13 Fév 2020 - 23:23

» AJONC (DC)
par Charly Jeu 13 Fév 2020 - 22:11

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par christian dupuy Jeu 13 Fév 2020 - 21:30

» ALENÇON (DO)
par Charly Jeu 13 Fév 2020 - 21:09

» EDIC 9092
par marsouin Jeu 13 Fév 2020 - 17:23

» MINERVE (SM) - TOME 2
par JPB46 Jeu 13 Fév 2020 - 15:13

» ARIEL (BA)
par rizzola Jeu 13 Fév 2020 - 15:03

DERNIERS SUJETS


[Campagnes] DAKAR - Page 24 Liensamis
Le Deal du moment : -32%
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi ...
Voir le deal
169.99 €

[Campagnes] DAKAR

J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [Campagnes] DAKAR - Page 24 Aero10

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par J-C Laffrat le Jeu 23 Jan 2020 - 15:42

Salut les Dakarois,

Pour les diapos je numérise ...encore sur les balades en 1960 et les Fête de l'Indépendance ... faut patienter un peu

En attendant ci joint un plan officiel de la Base de Ouakam, l'Edition n° 1 de juin 1946 et des caractéristiques du terrain. J'ai jeté un oeil dans le sujet BEL Air et Ouakam et ça n'a pas été publié.

Pour rappel depuis l'origine des aérodromes tout ce qui est base terrestre est sous la juridiction de la DGA que ce soit civil ou militaire et en cas de terrain mixte l'armée de l'Air est en général attributaire principal même si il existe une BAN .Pour les construction et les crédits ça passe toujours par la DGA , selon les époques ex DGAC, ex SGACC, ex Ministère des Travaux Publics et des Transports ...Direction des Bases Aériennes Bureau "Terrains" etc.

L'examen attentif de la fiche est intéressant, il est surtout orienté vers les capacités d’accueil et les moyens; matériels et communications .Les radios y trouveront des fréquences peu communes ...

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dakar_10

Spoiler:

Reprise résumée des activités aéronavales de la BAN Ouakam, déjà publié de façon fragmentaire dans le sujet BAN Bel Air /Ouakam

Utilisé par la Marine entre le 10.1940-04.1941 une partie du terrain de Ouakam est devenu Base d'aéronautique navale de Dakar-Ouakam. 1er mars 1942
Suite à l’échec du coup de force en septembre 1940 tenté par les Français « libres » et les Britanniques, il est décidé par l’amirauté en AOF, d’organiser une surveillance des approches de Dakar. A cet effet les bâtiments de surface et sous-marins en place sont plus ou moins utilisés. Une surveillance aérienne est également effectuée au-dessus de Freetown et Bathurst (alors sous domination britannique), tout d’abord par les aéronefs de la flottille 3F (2B et 3B) et à partir du mois de juin 1941 par la flottille 2F.
La 2F est basée sur le terrain de Ouakam situé au bout de la presqu’île du Cap-Vert à une vingtaine de km de la capitale sénégalaise. Sur ce terrain et avant-guerre a été aménagée une piste destinée aux avions d’Air France lors de leur envol vers le Brésil. L’armée de l’Air et Air France partagent également le terrain de Ouakam à l’époque où la 2F vient y aménager.
Début juin le LV BRARD, commandant de la 5B, est détaché avec son équipage et son appareil à Conakry (Guinée française) afin de surveiller les forces britanniques au Sierra Leone. C’est lors de ce séjour que le 13 juin, cet aéronef est atteint par les tirs d’un Hurricane (PM LEMOINE et SM SCHREYECK tués). Le LV BRARD aux commandes de son Martin 167 en flammes est alors obligé d’amerrir non loin d’un bateau qui le fait prisonnier ainsi que le 2ème survivant (EV ESCHBACH). Tous deux sont alors internés à Freetown. Suite à ce coup dur, le commandement de la 5B est alors assumé pour peu de temps par le LV MORANGE (Le 22 août, à son tour, il est abattu par un Hurricane –aucun survivant parmi les LV MORANGE, I.M KOCH, SM CARPIER et QM RABATHALY). Pour la petite histoire, notons quand même que les 4 membres de l’équipage seront enterrés avec les honneurs militaires par les Britanniques.
Entre-temps et le 1er juillet les 2 escadrilles de la flottille sont renommées 1BR et 5BR.
Le 25 septembre le LV JOLIVET de RIENCOURT est nommé à la tête de la 5BR (l’intérim depuis le décès de BRARD ayant été assuré par le LV JUMÈRE).
Malgré les restrictions d’essence, les entraînements au bombardement en semi-piqué, ou piqué vertical, se poursuivent tant bien que mal, de même que les reconnaissances aériennes au-dessus des possessions britanniques.
A partir du mois de décembre 1941, la dotation de la 2F se monte à 17 appareils (8 pour chaque escadrille et 1 réservé au commandant de flottille).
En mai 1942, le LV PONCHARDIER rejoint la France (où recruté par le CF NOMY il monte un réseau de renseignements au service des alliés) et le LV VILBERT devient alors le nouveau commandant de la 1BR.
Jusqu’au mois d’octobre 1942, les reconnaissances et exercices se poursuivent (malgré quelques accidents sans morts d’hommes).Le 11 octobre une mission de reconnaissance au-dessus de Freetown est décidée, afin de savoir si des bâtiments de guerre se trouvent dans cette rade. Deux Martin 167 de la 1BR sont alors désignés pour cette mission. Dans l’un d’eux a pris place le CF DAILLIERE (ex-pilote du Jules Verne, et commandant de l’Aéronautique navale en AOF depuis le 31 janvier 1942). Cet appareil (le 1BR-VII) est attaqué à l’est de Freetown par des chasseurs britanniques. DAILLIERE au poste de mitrailleur, leur envoie des rafales. L’un des chasseurs réplique. Tant bien que mal le pilote du Martin 167 réussit à s’échapper, volant en rase mottes et à poser son appareil en catastrophe à Conakry. A l’intérieur de l’appareil, le commandant Aéro de l’AOF est décédé, atteint d’une balle britannique en plein front.
Le Vice-amiral commandant en chef les forces navales le citera à l’ordre de la nation :
« Tombé en plein ciel d’Afrique, pour la défense de l’Empire et de l’unité française, la Marine conservera pieusement la mémoire légendaire de l’ancien commandant du Jules Verne et son sacrifice, à la suite de tous ceux qui ont déjà offert leur vie pour que la France vive, sera toujours présent à l’esprit de ses camarades de l’Aéronautique navale pour porter leur arme à la place de choix que leur réserve la Marine de demain. »
Le 8 novembre 1942 a lieu le débarquement américain en Afrique du Nord. Après quelques jours de flottement, le gouverneur général de l’AOF, Boisson, décide de se rallier le 21 novembre, et le 7 décembre (suite à l’accord Darlan- Eisenhower-Boisson) toutes les troupes françaises de l’Afrique occidentale française se rangent aux côtés des Alliés. Désormais une page est tournée et l’Aéronautique navale stationnée au Sénégal va à partir de ce moment-là, œuvrer pour de nouvelles missions. Ces missions se tournent vers l’éclairage et la protection des convois qui transitent le long des côtes d’Afrique. Néanmoins ces dernières, au sein de la flottille, se font avec des aéronefs vieillissant et des accidents graves surviendront :
- 25 janvier 1943 à Atar, le 1BR-VII lors de son atterrissage est heurté et haché par l’hélice d’un P40 Curtiss américain se posant lui aussi (Mort du QM mitrailleur LOWENSKY).
- 4 mars 1943 à Port-Etienne, le pilote du 5BR-III obligé de se reposer suite à une avarie en vol de l’appareil, ne peut le faire qu’in extremis. L’avion heurte alors un talus, est renvoyé en l’air puis retombe sur son train d’atterrissage, continue sa course folle et va heurter un bâtiment de casernement. (4 morts parmi les membres de l’appareil : Général TRISTANI des troupes coloniales, OE2 MAGUEUR, QM DEMOTIER et QM LE POLOZEC). Seul le pilote (LV JOLIVET) sort à peu près indemne de cet accident.
- 22 mai 1943 lors d’un décollage à Ouakam, le Martin n° 5BR-V du LV DELMAS (commandant de la 5BR depuis mars), à une quinzaine de mètres d’altitude, subit une abattée et retombe au sol en touchant avec une aile.– Bilan : Décès du LV DELMAS et du Maître pilote MIRANDA.
Un accord étant intervenu pour l’octroi d’appareils britanniques, un groupe de personnel de la flottille est envoyé à Bathurst le 21 janvier afin d’être instruit sur la maintenance d’avions Lockheed Hudson. Le 1er de ces appareils est livré le 3 février et convoyé le 6 à Dakar. La 1BR sera la seule escadrille à percevoir ce type d’aéronefs ; elle en possèdera 4 au mois de mars de cette année, et en perdra 3 par la suite (le 1er le 29 mars à Port Etienne et le second, le 16 juillet à Alger – Ces 2 accidents se produiront sans mort ni blessure parmi le personnel). Par contre le 4 août, le n° 3 après avoir décollé de Ouakam et atteint une altitude d’une cinquantaine de mètres, son pilote (EV DOUXAMI) pour une cause non élucidée est obligé de le reposer. Avant de toucher le sol, l’avion fauche des arbres puis vient buter à grande vitesse dans une haie. L’un des moteurs est arraché et l’aéronef prend feu puis explose. Tout l’équipage (EV DOUXAMI, EV GUICHARD, SM TOUCHARD, SM NEDELEC et QM RIO) périt dans le brasier. La flottille devant ensuite être rééquipée en avions Wellington, (cinq sont déjà présents à Ouakam fin juillet), les 2 escadrilles vont alors être dissoutes (les Martin 167F sont reversés à l’école du personnel volant, en AFN). La 5BR le sera début août et la 1BR en octobre. Néanmoins, une bonne partie du personnel va alors être réintégré au fur et à mesure dans la toute nouvelle flottille 2FB équipée en Wellington, et nous présenterons celle-ci dans un prochain chapitre. Le 6 octobre 1940 en réponse à l’attaque sur Dakar par les forces Franco-anglaises, les 2 escadrilles sont envoyées en renfort au Sénégal. Après escales à Tindouf, puis Atar, les appareils parviennent à Dakar où le 12 octobre ils se retrouvent au nombre de 10, sur le terrain de Ouakam (2 appareils de la 2B ayant été accidentés au cours du transit et n’étant remplacés que le 19 novembre).
A Ouakam les conditions de vie sont assez spartiates. Rien n’a été préparé pour accueillir le personnel et ce dernier doit se débrouiller pour s’installer et vivre. L’équipage est logé dans des baraquement plus ou moins crasseux et va manger fort mal à une cuisine de l’Armée de l’Air aux Mamelles ; Les avions n’ont pas de hangars et stationnent le long de la piste. Tout cela est très inconfortable, d’autant plus que les hommes mal nourris et mal logés, fatigués par le climat, sont une proie facile pour le paludisme qui fait des ravages, et il y a en permanence 10 pour cent du personnel alité….

A compter du 26 octobre des reconnaissances aériennes débutent au-dessus des ports de Bathurst et de Freetown, ainsi que des abris de Sherbro. Les avions font en général escale à Conakry au retour. Ces missions se poursuivent durant tout le séjour de la flottille en AOF, dans des conditions souvent dangereuses à cause d’une DCA de plus en plus active du côté de Freetown.
Les conditions matérielles s’améliorent un peu au fil du temps : une grande baraque en bois est construite en face du bar d’Air France et sert de bureau. D’autre-part les équipages sont enfin logés dans des conditions de confort et d’hygiène acceptables dans la cité antiamaril réquisitionnée en février 1941.

Les exercices et entraînements réduits à 5 heures par mois, sont réservés au bombardement en semi piqué avec parfois des exercices en piqué au-dessus du RICHELIEU amarré dans le port de Dakar. En février l’EV COMBIER de la 2B comble une lacune. Il vient de dessiner l’insigne de son escadrille. Ce dernier représente une tête de gazelle vue de face, en souvenir des escales de Tindouf et Atar. Ce dessin soumis à l’approbation de l’Etat major général est alors accepté puis peint sur les appareils. (La 3B de son côté arbore celui de l’ex-escadrille 3B2, représentant une étoile et un quartier de lune).Fin mai/début juin, la flottille est remplacée à Dakar par la 3F (1B et 5B)Le 20 mai 1941, la 5B quitte définitivement Marrakech, rallie alors le lendemain le terrain de Ouakam non loin de Dakar, terrain sur lequel une semaine plus tard la rejoindra la 1B. Les 2 escadrilles réunifiées au sein de la 2F, vont alors remplacer les 2B et 3B de la flottille 3F, qui assuraient jusqu’à présent une présence en AOF et qui de leur côté vont rentrer au Maroc.

Création de la flottille 2FB (344 squadron de la RAF)
Flottille 2FB
Devise : "Quand je trouve, je pique."
Hymne : (officieux)
"Oui ! Mais ! Pour baiser la Marie Coco,
Il faut avoir, il faut avoir !
Pour baiser la Marie Coco,
Il faut avoir un gros poireau."

Fin juillet 1943, les premiers Vickers-Armstrong Wellington arrivent à Dakar, afin de remplacer les avions des escadrilles 1BR et 5BR (Les derniers Martin 167 sont reversés à l’école du personnel volant d’Agadir).
La flottille, comme précédemment comporte deux escadrilles, la 1B et la 5B, commandées respectivement par les LV Charles VAZIAGA et CAILLAUD. Cette configuration perdurera jusqu’au 1er août 1944, et à cette date, la flottille 2FB ne formera plus qu’une seule et même formation, commandée par le CC Michel FERRAN jusqu’en septembre 1945.

Les missions :
Après le débarquement allié en Afrique du Nord le 8 novembre 1942 et l’accord le 7 décembre entre l’Amiral DARLAN, le Général américain EISENHOWER et le gouverneur de l’AOF BOISSON, les ports, bases aériennes et flottes sont mis à la disposition des Alliés (L’Afrique du Nord est du domaine américain, et l’AOF du domaine britannique). C’est ainsi qu’à Dakar-Ouakam, la 2FB rééquipée en Wellington est intégrée au Coastal Command sous la dénomination de « 344 squadron » au sein du 295° Wing (dans lequel est aussi intégrée la 7FE à Bel-Air sous la dénomination de « 343 Squadron »). La mission qui lui est impartie est celle d’escorte de convois alliés, afin de lutter contre la menace que font peser les U-Boote tout au long des côtes d’Afrique.

Nous ne détaillerons pas ici toutes ces missions, mais nous en retiendrons qu’une seule :
Le 18 août 1943, un Wellington (Commandant de bord EV1 Bigo, pilotes PM Chevanton et Mtre Chabaud) repère un sous-marin allemand faisant surface. Les pilotes, amorcent alors une attaque, piquent sur le submersible qui aussitôt commence à plonger. Six grenades Mk.XI sont alors larguées et peu de temps après, une vaste tache d’huile d’un km de long sur 500 mètres de large apparaît avec des bulles d’air ainsi que de nombreux débris. Après enquête des Alliés, la destruction de l’U-403 sera confirmée en janvier 1944.
Divers accidents plus ou moins graves, vont se produite sur Wellington. Voici les plus dramatiques :
- 6 novembre 1943 : Un appareil (n° 13), en essais au-dessus de Ouakam, suite à une panne hydraulique d’hélice, est obligé d’amerrir dans le port de Dakar où il coule. 2 blessés parmi l’équipage.
- 24 novembre 1943 : le Wellington n° 22 piloté par le PM Cautres, lors d’un exercice percute la mer suite à une erreur de pilotage (2 morts et le restant de l’équipage grièvement blessé).
- 19 décembre 1943 : Lors d’un vol retour suite à des conditions météorologiques déplorables, l’aéronef n° 14, percute la mer suite à une panne moteur, et explose (perte de tout l’équipage : EV CERINI, Aspirant PUCHOL, PM MICHEL, SM CRESTEL, QM AQUADRO, QM DUCLOS et QM PATUREAU).
- 2 février 1944 un appareil de la 5B, des suites également d’une panne moteur, percute à son tour la mer en entraînant la mort de tout son équipage (LV DURANDO, EV CARTIER-BRESSON, Mtre NIEL, Mtre ROY, SM VARY, QM ARROUES, QM LE POITTEVIN).
- 23 août 1943 lors d’une mission de protection de convoi, entre Dakar et Port-Etienne, tout l’équipage (EV CUNIN, OE2 PRAT, Aspirant MARTIN, Mtre RAPP, SM RICHAUDEAU, QM BASTIEN et QM MIZANT) disparaît en mer, et les secours dépêchés sur les lieux présumés de l’accident, ne retrouvent ni épave de l’aéronef ni aucun corps.

Signalons avant de terminer ce petit chapitre consacré à la 2FB, que la dernière mission de guerre opérée par la flottille se déroulera le 25 mai 1945. Du 2 août 1943 à cette date du 25 mai, les équipages ont effectué près de 850 missions de guerre en 5000 heures de vol.
Citation à l’ordre du corps d’armée :
« La 2ème flottille de bombardement de l’Aéronautique navale, basée à Dakar, dont le personnel a, dans des conditions très pénibles, assuré avec courage et abnégation, l’exploration au large, la protection des Alliés, la recherche et l’attaque des sous-marins ennemis…. »
Pour ces faits de guerre, la 2FB reçoit la croix de guerre 39-45 avec étoile de vermeil.




[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanr10 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
JACQUES SOUVAY ou BILL
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 72
Mécanicien équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Jeu 23 Jan 2020 - 17:46

Ca n'est plus de l'histoire, mais des cours de gestion. Intéressant.et merci Jean-Claude.
Bon vent.
BILL.
Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 76
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Max Péron le Jeu 23 Jan 2020 - 18:25

Jean-Claude, quel que soit le sujet évoqué, tes posts sont tous plus intéressants les uns que les autres. Tu es en train de numériser de nouvelles diapos ? J'en profite pour revenir parler de Dakar à la fin des années 60.
Comme je l'ai déjà dit précédemment, nos modes de vie respectifs à Dakar en tant que militaires en famille et tout jeunes papas sont très similaires, même avec dix ans d'écart. 

Nos photos de famille se ressemblent : Madame au marché à Dakar discutant avec une fatou, Madame dans un village de pêcheurs, Monsieur faisant son apprentissage de la paternité, etc
Tu avais une 4CV, j'avais une Dauphine, sa remplaçante. 
Quelques nouvelles images de ces deux belles années passées à Dakar, tout jeune marié et tout jeune papa :
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Acb_5217 Décembre 1969 à Dakar, premier anniversaire de notre premier enfant.
Mon fils et mon épouse au premier plan. Mme Jacky Tran Manh Sung et sa fille Géraldine, née dans la même Polyclinique Marine que mon fils.
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Acb_5218 A Dakar, nous étions très heureux. Ça se voit, non ?
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Acb_5219 Max et MiniMax
Dans notre appartement du quartier Blanchot à Dakar. Comme Jean-Claude dix ans plus tôt, je fais à mon tour l'apprentissage de la paternité.
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Acb_5310 Sortie plage à Popenguine. A l'époque, il y avait des cases sur la plage que l'on pouvait louer à la journée.
Les pêcheurs viennent de ramener leur filet sur la plage. A droite, de dos, mon oncle, sous-directeur de la DCAN Dakar.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
JACQUES SOUVAY ou BILL
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 72
Mécanicien équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Jeu 23 Jan 2020 - 20:20

C'est superbe Max, vous avez l'air calmes et sereins, la vie est belle ? ................................................mais tout à une fin. Vous avez du être surpris de la vie en métropole ?
Bon vent Max
BILL.
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [Campagnes] DAKAR - Page 24 Aero10

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par J-C Laffrat le Jeu 23 Jan 2020 - 21:13

Eh oui MAX que de similitudes à dix d'écart ...Surtout l'air épanoui des grands et petits qui montrent combien ils sont heureux de vivre ensemble ..et de partager des joies simples, une mangue ou un poisson, ou encore une belle langouste ... Encore de la langouste disait on je me souviens que ça coûtait dans les 3 Francs CFA .Et aussi les balades avec les amis ...Gorée, Popenguine, Fadiout, Joal et ses cochons ... La 4CV je l'avais rachetée un mécano de Bel Air, elle avait au moins trois tours de compteur ...amortisseurs plutôt mous du genou !

Allez au hasard et pas dans l'ordre quelques moments heureux et insouciants ...

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02617
Spoiler:

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02618
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02619
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02620
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02621
Le lâché de Melle on marche ...vers la maman
[Campagnes] DAKAR - Page 24 1960_o20



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanr10 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 76
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Max Péron le Jeu 23 Jan 2020 - 21:58

msg 580 Le retour en France. 
Pour répondre à BILL, petit extrait de mes mémoires :

"Nous quittâmes Dakar le 1er mars 1970. A l'aéroport, il y avait beaucoup de monde pour notre départ. Pas seulement des familles de marins. Des civils aussi, en particulier de la clinique Brévié (où travaillait mon  épouse).
Vous vous souvenez : deux ans plus tôt, Joëlle pleurait dans les bras de sa mère sur les quais de la gare de Lorient. Ce 1er mars 1970, elle pleurait de nouveau ... parce qu'elle ne voulait pas partir de Dakar !"

Jean-Claude, quand je vois toutes ces photos, cela me rappelle ma propre vie à Dakar.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
JACQUES SOUVAY ou BILL
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 72
Mécanicien équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Ven 24 Jan 2020 - 8:20

MAX, comme je peux comprendre ces réactions. Sans y avoir vécu, j'avais le cœur gros à chaque fois que je quittais ce pays. Les Sénégalais sont des gens généreux et accueillant. J'avais des amis que je ne connaissais pas avant, et quant j'ai quitté Dakar pour la dernière fois en 71, j'avais invité quelques amis à Kayar et on s'est retrouvé à + de 30 personnes. Ils m'avaient offert un masque en bois assez ancien, que je garde toujours précieusement.
Bon vent.
BILL.
ps/ Ce village de piroguiers, c'est Kayar, ou Kayac ?

Jean-Claude, excuses moi mais je viens seulement de découvrir ton message après celui de Max..Donc, je dirais que la réponse que j'ai faite à Max, est aussi valable pour toi.
Bon vent.
BILL.


Dernière édition par Charly le Jeu 30 Jan 2020 - 22:05, édité 1 fois (Raison : Fusion de 2 messages mis à la suite à quelques minutes d'intervalle)
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [Campagnes] DAKAR - Page 24 Aero10

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par J-C Laffrat le Ven 24 Jan 2020 - 10:50

Pour reprendre tes propos BILL, je dirai que partout où à nous allions en 1960 la population locale adultes et enfants confondus, nous accueillaient toujours très bien. Beaucoup de Fatou trouvaient notre petite fille blonde adorable et souvent nous demandaient de la porter au bras.. Même les gamins de pêcheurs sur les plages venaient auprès de nous. Et c'était pas pour mendier ..loin de là, parfois lui relancer sa balle .... Nous avons eu deux Fatou s'occupaient de notre fille pendant que nous étions au boulot, car mon épouse travaillait à la Poste de Dakar et prenait la route tous les jours sur son Velo Solex ...Qu'il pleuve ou pas ... là bas ça sèche vite . La dernière Fatou était une métisse des Iles du Cap Vert , très maternelle, son prénom était Georgina...Quand nous sommes partis elle a pleuré ...

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02710
Spoiler:

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02810
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02811
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Dsc02812

Gardes le Cap Bill [Campagnes] DAKAR - Page 24 642994



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanr10 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
JACQUES SOUVAY ou BILL
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 72
Mécanicien équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Ven 24 Jan 2020 - 11:00

AH, jean- Claude, Max et toi, vous vous êtes passé le mot pour me faire regretter un peu plus de ne pas avoir rempiler. Dakar étant une escale d'accoutumance, j'y serais obligatoirement retourné plusieurs fois. C'est la vie j'ai passé d'excellents moments, grâce à la Royale. Merci.
Bon vent.
BILL.
Matelot
Matelot
QM 2
QM 2

Age : 77
Canonnier pointeur équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Matelot le Ven 24 Jan 2020 - 13:34

Merci à vous pour vos photos. [Campagnes] DAKAR - Page 24 582735
Malgré l'age (des photos) elles sont superbes. [Campagnes] DAKAR - Page 24 588638

[Campagnes] DAKAR - Page 24 642994 matelot



[Campagnes] DAKAR - Page 24 10_ans14
loulou06000
loulou06000
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 65
Électronicien d'armes NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par loulou06000 le Ven 24 Jan 2020 - 14:12

tres belles photos de ta petite famille Jean Claude mais les temps avaient bien changé lors de mon passage en 1973, nous nous sommes fait harceler par un cireur de chaussures qui a commençé par me demander une cigarette et pour,soi-disant, me remercier m'a proposé de me cirer les chaussures (chose tout à fait inutile, nous sortions du bord apres une visite des permissionnaires assez stricte).
Une fois les chaussures cirées il m'a rendu la cigarette et m'a demandé des sous,nous l'avons trainé derriere nous pendant 2 heures et à la fin on lui a donné ce qu'il demandait , c'etait ma première escale en Afrique ! [Campagnes] DAKAR - Page 24 238874 .
D'autres gars du bord se sont fait agressé, c'etait fini "le temps beni des colonnies" comme le chantait Sardou !
[Campagnes] DAKAR - Page 24 642994
Noël Gauquelin
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 75
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Noël Gauquelin le Ven 24 Jan 2020 - 14:31

J'étais célibataire pendant ma campagne à Dakar, mais vos récits me font remonter beaucoup de souvenirs. Mes collèges mariés avaient tous un boy ou une fatou pour s'occuper de la maison et des enfants, bref, pour les épouses, c'était "la belle vie" !



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [Campagnes] DAKAR - Page 24 Aero10

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par J-C Laffrat le Ven 24 Jan 2020 - 16:37

Nous sommes tous d'accord à la fois sur ces belles années . Comme dit Noël nous avions des boys, honni soit qui mal y pense ... à ce sujet qu'on ne peut évoquer aujourd’hui"hui sans se faire taxer de honteux colonialistes ... Rien n'était gratuit le service rendu était rétribué , je n'ai pas connu d'OM ni à Ouakam ni a Bel Air qui ait eu qui ont eu à rougir de ça,

Une anecdote me revient ... Pour Noël 1960 à quatre couples d'amis nous nous étions réunis dans l'appart d'un copain MP mécano à la 27F situé au dernier étage de l'immeuble Marine de Dakar ...Son épouse avait préparé tout le repas mis au frigo en attendant notre retour de la messe de Minuit célébrée par l’Aumônier dans un hangar de Bel Air .... La bûche de Noel devant être partagée en huit parts égales, notre copine avait à son boy Mamadou Tu seras gentil de la couper pour gagner du temps et tu la remets au frigo . Oui madame Patronne répond Mamadou bien compris...Et nous voilà partis à Bel Air en bons chrétiens ...Un mécano à voix nommé Vézard, qui d'habitude chantait à table les Filles de Camaret, nous sort un Minuit Chrétien de stentor faire vibrer le hangar ... Ce qui avait fait dire à mon épouse Ben Votre copain Vézard il a un sacré répertoire ...

De retour l'appart Mamadou tout fier dit à notre copine, J'ai bien coupé la bûche Patronne ...et il sort le plateau avec le gâteau saucissonné en tranches de 2 mm comme une Rosette de Lyon ...La copine s'est jetée sur sur son lit en trépignant ..Cela dit le repas c'est bien passé et après quelques verres on a fini par la fameuse bûche ... chacun en a repris le Mamadou y compris ... et finalement on en a parlé bien longtemps après et à chaque fois pour en rire rire Sacré Mamadou



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanr10 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
alain EGUERRE
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 70
Fourrier NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par alain EGUERRE le Ven 24 Jan 2020 - 17:06

A Dakar où ailleurs sous les tropiques, les familles avait bien sur des nounous, gardien etc......
Sur les Aviso-Escorteurs de l'Océan Indien, un boy par poste pour le linge et, bien rémunérés, ils
gagnaient plus qu'un général malgache [Campagnes] DAKAR - Page 24 580511
Comme le dit Jean Claude boy n'est pas péjoratif, on les nommaient entre nous comme cela mais à bord, par leurs prénoms





[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanr10 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insign45
Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
TUR2
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par TUR2 le Ven 24 Jan 2020 - 17:23

De toute façon, Alain et Jean Claude, nous n'étions à proprement parler des coloniaux, et ce quelquesoient les époques. Nous étions des militaires affectés temporairement.
Les boys, n'étaient pas nos subalternes, nous étions des employeurs de personnes locales exerçant la profession de boy (qui est un terme anglo-saxon, il faut le rappeler), de jardinier, de nounou, de cuisinier etc...
Nous pourrions employer le terme de personnel de maison. (si l'on considère que nos bâtiments étaient nos maisons)
Alors, pour les tordus, ben tant pis. Ces personnels, de plus, gagnaient bien leur vie, au dessus du niveau moyen local, ils étaient volontaires, travailleurs (travailleuses).
Pour certains, nous avions du respect pour eux, ils étaient souvent plus agés que nous et avaient plus de marine également.

Bien amicalement
TUR2



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanreconnaissance [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig159

Ia orana ite matahiti api
Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 76
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Max Péron le Ven 24 Jan 2020 - 17:52

msg 591 Pas tout à fait d'accord avec toi, Alain.
Le Sénégal était un pays indépendant. Les salaires sénégalais étaient très très faibles par rapport aux nôtres. Si j'ai bonne mémoire, en 68-70, le SMIG sénégalais était de 9 000 francs CFA, soit 180 francs français par mois pour un emploi à plein temps. Pour nous, ce n'était rien.
Par ailleurs, en achetant local, on pouvait faire son marché avec des pièces de monnaie.

Dans les DOM/TOM français, c'est totalement différent. Les salaires y sont artificiellement gonflés, très supérieurs à ceux des pays voisins indépendants.
Un second-maître marié affecté en Martinique ou à La Réunion avait-il vraiment les moyens financiers d'employer une femme de ménage à plein temps ? J'en doute.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
Didier Moreaux
Didier Moreaux
QM 1
QM 1

Age : 64
Mécanicien équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Didier Moreaux le Ven 24 Jan 2020 - 17:57

Si je me souviens bien en 74/75 la paye était majorée de 30% .



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Insign10
Didier Moreaux : l'Attentif 73/74 - Le Canopus 74/75 - DP Brest 76/77.
Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 76
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Max Péron le Ven 24 Jan 2020 - 18:15

Je me suis marié vingt jours avant d'arriver à Dakar. Je n'avais pas de dettes ni d'emprunt sur le dos mais pas d'économies non plus.
A Dakar, mon épouse travaillait à la clinique Marie-Louise Brévié. Toute neuve, elle dépendait de l'hôpital principal, sous commandement militaire français.
Sur demande du directeur de la clinique et des "clients" (que du très beau monde), elle effectuait également des soins à domicile. En plus de son travail, en dehors des heures ouvrables.
Un soir, pour voir (avec l'accord de l’intéressé), je l'ai accompagné chez un grand chef d'entreprise. Pour environ vingt minutes de travail (refaire un pansement), on lui a donné 5 000 francs CFA, soit plus de la moitié d'un mois de salaire sénégalais !

En rentrant en France, nous avons acheté un appartement neuf de type F5 à Lorient dont la moitié a été payée comptant. 
En rentrant de Martinique ou de La Réunion, la même chose aurait-elle été possible ?



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
alain EGUERRE
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 70
Fourrier NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par alain EGUERRE le Ven 24 Jan 2020 - 18:34

Qui a parlé des DOM/TOM, Max, c'est vrai j'ai écris "ailleurs sous les tropiques".
Deux campagnes à Madagascar, pays indépendant où avons profité que ce soit à l'Unité Marine ou sur le Protet, des boys, cuisinières, jardiniers etc... dans un pays très pauvre lui aussi ce qui n'empêchait qu'ils étaient bien rémunérés par rapport aux salaires locaux.
Ces emplois étaient très prisés bien sur !
Ensuite, sur le Doudart de Lagrée, toujours des boys comoriens

Gamin, au Maroc, c'est Fatima, une fatma qui m'a appris à marcher. [Campagnes] DAKAR - Page 24 580511



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanr10 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insign45
Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
TUR2
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 62
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par TUR2 le Ven 24 Jan 2020 - 18:47

La Réunion est dans l'Océan Indien, et était concernée au même titre que les bâtiments sur zone.
Sur l'Altaïr nous avions un boy, et à la Possession il y avait un boy.
Je ne me rappelle plus la façon dont on a réglé le problème après le référendum à Mayotte, mais elle a du être régularisée, je crois que les commandants d'unité on du signaler la présence des comoriens à bord et ils ont du être concernés par le résultat Français ?
Comoriens ?
Si ils ont choisi la France c'est le régime Français et la feuille de salaire...
Mais, Alain et Max ont raison tous les deux, dans les Dom/Tom, impossible d'employer quelqu'un à domicile, à moins que l'épouse ait un salaire conséquent.
Le débat sur le cout de la vie locale est une autre affaire, prix gonflé ?
Peut être, il y a toujours des gens qui en profitent.
Mais, les frais de transport, l'octroi de mer sont une réalité.
Ce qui est parfois incompréhensible, c'est le prix des produits locaux... (et là aussi, il y a des gens qui en profitent).

Bien amicalement.
TUR2



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanreconnaissance [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig159

Ia orana ite matahiti api
Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 76
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Max Péron le Ven 24 Jan 2020 - 21:36

msg 583 le village de piroguiers : BILL, toutes mes photos du Sénégal sont mélangées. Je suis donc incapable de te dire où j'ai pris cette photo.

msg 585 de Jean-Claude / Madame en Solex : j'aime bien cette photo. Les couleurs sont un peu surréalistes, on dirait presque un tableau.

A propos des Cap-verdiennes de Dakar dont nous parle Jean-Claude :

Notre première employée de maison ne fut pas une fatou sénégalaise mais une Portugaise du Cap-Vert. Une jeune fille de seize ans. Elle venait tous les jours à la maison et faisait très bien son travail. Pourtant, au bout de seulement quelques semaines, mon épouse la remercia. Pourquoi ?
A Rufisque, pour un jour de service, nous avions deux jours de repos. Je suppose que mon épouse ne voulait pas me laisser, deux jours sur cinq, seul en tête-à-tête avec une jeune fille de seize ans.
Madame avait confiance en moi ... jusqu'à un certain point.
Pourtant, la sortie des écoles, ce n'était pas du tout mon truc. A Lorient, je préférais la sortie des infirmières et aide-soignantes. Je connaissais tous les horaires. C'est d'ailleurs comme ça, par l'intermédiaire d'une amie commune, aide-soignante, que j'ai rencontré ma future épouse. Mais ceci est une autre histoire.

Pour la petite histoire :
après son départ de chez nous, la (très) jeune Portugaise fut immédiatement embauchée par Naurais, un collègue radio de Rufisque qui habitait le rez-de-chaussée de l'autre immeuble Marine du quartier Blanchot. Son épouse était caissière au Super-Marché (c'était le nom du magasin). Comme moi, il avait lui aussi deux jours de repos sur cinq.
Conclusion : Madame Naurais avait davantage confiance dans son mari que Madame Péron.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)
dan83143
dan83143
QM 1
QM 1

Age : 61
Détecteur équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par dan83143 le Ven 24 Jan 2020 - 22:00

Merci pour toutes ces photos et commentaires d'une région que j'ai connue avec mes parents de 1969 à 1971... Ouakam, Popenguine, etc..., tout cela me parle même si j'étais encore bien jeune.
J'ai fréquenté le collège de la cathédrale durant 2 ans (6ème et 5ème) et j'avais le fis du président Senghor dans ma classe.
J'ai beaucoup aimé les sorties que nous faisions avec mes parents, et comme j'ai déjà numérisé quelques diapos qui me viennent d'eux, je me permets de les partager avec vous 

Popenguine et ses cases.
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Img02610
Spoiler:
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Img03310

Joal Fadiouth, le cimetière aux coquillages.
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Img12710

Popenguine, avec mon père (je suis le blondinet de gauche).
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Img13511

Joal Fadiouth.
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Img16410

Popenguine.
[Campagnes] DAKAR - Page 24 Img25810



Homme libre, toujours tu chériras la mer

La mer permet tout pourvu qu'on la respecte
J-C Laffrat
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 93
Radio [Campagnes] DAKAR - Page 24 Aero10

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par J-C Laffrat le Ven 24 Jan 2020 - 22:07

Voilà de bien intéressants échanges entre vieux marins qui ont séjourné ailleurs qu'en Métropole , tous très pertinents même avec les nuances ..Je retiens le propos de TUR2 Alors, pour les tordus, ben tant pis. Qui résume tout !

Pour revenir à l'exemple de l'épouse de Max qui travaillait dans une clinique avec de petits à côtés, elle avait bien raison , même jeune maman. Ma propre épouse qui venait de l'être quelques mois avant, bien que très maternelle, m'a dit peu après son arrivée à Ouakam qu'elle avait la ferme intention de travailler . Agent d'exploitation aux PTT de métropole ; après l'avoir été au Maroc d'ailleurs , elle s'était fait mettre en Disponibilité (terme consacré dans l'Administration) le temps de mon séjour à Dakar. Spécialisée dans les litiges aux Chèques Postaux elle a proposé ses services au Receveur de Dakar Principal, qui a accepté ce renfort inattendu de bonne grâce ....D’où la nécessité de la Fatou pour la bébé fille de 7 mois ...toujours contente

Quant au Boy, pas besoin, le Boy c'était JC ! qui en même temps était Mt. Radio Volant, Patron d'Entrepôt, Mari, Papa, et plombier, et électricien à la fois ... En plus quand on allait à Port-Etienne avec le Goose 27F-1 on ramenait des moules dans de la glace pilée au frais dans soute avant.. Tout le monde était donc satisfait ...

Obligée de travailler en renfort aux PTT de Dakar, pour mon épouse n'était une nécessité, ma solde de Maitre volant échelle 4 permettait étant logé gratuit sur la base même, de faire face au quotidien, de plus le cuistot du poste des OM me filait de temps en temps une belle langouste, débusqué dans les rochers le matin ! Mon épouse n'était pas du genre à flemmarder toute la journée à la plage ... Elle avait passé une bonne partie de son enfance en Algérie, en particulier à Tizi Ouzou en Gde Kabylie. Et ensuite vécu la fin de son adolescence à Fès Maroc Elle connaissait parfaitement les rapports avec les autochtones ...Arabes, Kabyles/Berbères ou Pieds Noirs ... Et se comportait de façon adéquate, jamais elle n'a fait suer le burnous de quiconque comme disent les tordus ...D’où retour à la phrase de TUR2 en guise de conclusion.

Il commence à se fait tard pour le Pingouin et rouler de nuit sur la RN 94 n'est pas indiqué pour un nona les amis , je vous souhaite le bonsoir.

JC

Merci pour tes belles diapos de Popenguine Dan, nos messages se sont télescopés ![Campagnes] DAKAR - Page 24 642994


Dernière édition par J-C Laffrat le Sam 25 Jan 2020 - 0:38, édité 1 fois



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Rubanr10 [Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig200

"Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver."
[ Pierre Dac ]
GILOU971
GILOU971
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 60
Radio NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par GILOU971 le Sam 25 Jan 2020 - 0:36

J'ai eu 2 fois des "femmes de ménage" en 23 ans de service.

La première fois à La Réunion.
Second Maitre, marié avec un tout jeune enfant, on a vite compris avec mon (ex ...) épouse, que nous ne mettrions pas d'argent de coté, voir même que nous serions content si nous ne repartions pas avec des dettes (bien d'accord avec Max et Michel !), comme certains...
Aussi, nous nous sommes dit que nous allions en profiter, dans la limite du raisonnable quand même, je n'ai jamais dépensé l'argent que je n'avais pas.
Spoiler:
Donc, au bout de 8 ou 9 mois de présence, mon (ex ... [Campagnes] DAKAR - Page 24 580511) femme s'est chargé d'embaucher Violaine, (je me souviens de son prénom 32ans après, une adorable jeune femme d'une vingtaine d'années.
La première fois que je l'ai vu, j'ai demandé à ma femme (on a divorcé, je crois vous l'avoir dit ...) si elle n'était pas folle ! Violaine devait peser une vingtaine de kilos et surtout, avait des ongles hyper longs et magnifiquement peint... "comment veux tu qu'elle fasse le ménage avec ça ?".
En fait c'était la "Monsieur propre" de Sainte Clotilde !
Incroyable !
Une bosseuse comme j'ai rarement vu !
Elle faisait du repassage et elle gardait notre petit Lucas, qui avait un an, les rares fois ou nous avons été au restaurant.
Il ne la lâchait pas, toujours accroché à sa jambe, et elle le couvait comme une petite mère !
Adorables les deux !
On la payait largement au dessus du tarif pratiqué à l'époque, elle déjeunait régulièrement avec mon épouse, et de tant en temps, sa tante venait nous faire un repas créole... et tout le monde mangeait avec nous !
Et je ne l'ai jamais laissé repartir seule chez elle la nuit !
Malgré tout, il m'arrivait de passer à l'improviste, et une fois, mon ex et elle, étaient attablées autour d'un café quand je suis rentré chez moi, en tenue... et là, elle a bondit sur son fer à repasser sans finir son café, et malgré mes demandes pour qu'elle se rassoit...!
Quand nous sommes partis, elle était à l'aéroport, et il y a eu beaucoup de grosses larmes...!!!

La deuxième fois, c'était à Djibouti.
J'étais logé au "célibatorium", vers le Héron, au dessus du foyer du marin.
Dernier étage du bâtiment, nous avions des piaules de 2 et j'étais un des rares à être seul.
Cuisine et WC communs et salle TV.
Elle faisait le ménage des chambres et des communs quand je suis arrivé, mais les autres occupants n'en voulant plus, elle est descendu d'un étage, pour le foyer.
Elle faisait le museau, car son salaire allait se réduire...
Moi, je l'ai gardé pour le ménage de ma chambre, et lavage/repassage de mon linge.
Très franchement, je préférai profiter de mon vendredi, plutôt que de le passer à faire une corvée de fringues et nettoyage.
Et je n'étais à 5000 DJ près... comme certain...
Je me changeais 3 fois par jour, et j'ai toujours retrouvé mes habits nickels !
Ma chambre aussi !
Elle avait accès libre à mon petit frigo, où il y avait toujours de quoi se faire un bon repas pendant sa pause.
Je crois que ça lui convenait très très bien !
Pour l’anecdote, début 1995 (je crois) il y a eu des inondations.
Si, si à Djibouti...
Et pas qu'un peu... 1 à 2 mètres d'eau du coté de l’hôpital et derrière où les familles de militaires habitaient.
Nous avions montés la garde dans les villas pendant que les femmes et les enfants étaient partis, pour éviter les pillages.
Sachant qu'elle habitait dans le coin, je me suis débrouillé de la nourriture, du lait pour ses enfants et frères et sœurs, des couvertures, enfin tout ce que j'avais pu récupérer !
Quand je lui ai donné tout ça, bonjour les grandes eaux...
2 jours après, elle arrivait avec un petit sac contenant des portes clés publicitaires, une cinquantaine !
Son père me les donnait pour me remercier !
Je les ai toujours !

Avec ces 2 femmes, je n'ai jamais eu l'impression d'être un colonialiste et un exploiteur.
Bien au contraire, je pense qu'elles ont été très heureuse de travailler dans les conditions que je leur proposais.
Le seul regret peut être, c'est que je ne suis pas certain qu'elles aient retrouvé d'aussi bonnes conditions après mon départ !

J'ai été un peu long, pardonnez moi !
Et ce n'est pas Dakar... mais c'était dans la suite de la conversation... et pour revenir au sujet, je suis certain que si j'avais été affecté à Dakar, j'aurai fait tout pareil ! [Campagnes] DAKAR - Page 24 315838



[Campagnes] DAKAR - Page 24 Insig212
"Quand vraiment on a une confiance, when you start to believe the belief, on devient confiant."
Jean-Claude Van Damme

"Il vaut mieux se taire et passer pour un con, plutôt que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet !"
Pierre Desproges

Amitiés Ensoleillées !
Gilles
Ex Saint François, Guadeloupe.
Saint Cyprien, Pyrénées Orientales.
JACQUES SOUVAY ou BILL
JACQUES SOUVAY ou BILL
QM 1
QM 1

Age : 72
Mécanicien équipage NON

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par JACQUES SOUVAY ou BILL le Sam 25 Jan 2020 - 8:24

Belles images aussi Dan, Merci.
Bon vent.
BILL.

Contenu sponsorisé

[Campagnes] DAKAR - Page 24 Empty Re: [Campagnes] DAKAR

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 27 Fév 2020 - 6:24