Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 668569 messages dans 13611 sujets

Nous avons 15657 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est jacques gil

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» BIDASSOA (BDC)
par alsybar Aujourd'hui à 0:23

» CFM HOURTIN. VOLUME 4
par loulou06000 Hier à 23:48

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par PAUGAM herve Hier à 23:18

» AGADIR (B.A.N.)
par J-C Laffrat Hier à 23:04

» FLOTTILLE 9 F
par Brand Robert Hier à 22:09

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Joël Chandelier Hier à 19:07

» [HISTOIRES HISTOIRE] Anecdote de la vie à bord
par Didier Moreaux Hier à 18:54

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Hier à 18:51

» VAUQUELIN (EE)
par SUNE Hier à 18:36

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DENZER Philippe Hier à 18:02

» LA CHARENTE (PRE)
par LA TOULINE Hier à 18:02

» RANCE (BSL)
par REVERDY Hier à 10:15

» [Marine à voile] L'Hermione
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 8:37

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Hier à 8:24

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par LA TOULINE Hier à 8:11

» MINERVE (SM)
par lecuyer Hier à 0:11

» AMIRAL CHARNER (AE)
par loulou06000 Mer 21 Fév 2018 - 23:29

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par douzef Mer 21 Fév 2018 - 20:58

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par LEMONNIER Mer 21 Fév 2018 - 18:53

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par Serge BAVOUX Mer 21 Fév 2018 - 18:06

» LCT - L9061
par gerardsin59 Mer 21 Fév 2018 - 17:38

» Saphir
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév 2018 - 14:06

» FLORE (SM) - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Mer 21 Fév 2018 - 14:05

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par didiboy31 Mer 21 Fév 2018 - 13:37

» Recherche renseignements sur navires Archimède et Centaure (1944-1946)
par Marco-56 Mer 21 Fév 2018 - 11:48

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Hourtin 67
par skagerrac Mer 21 Fév 2018 - 10:51

» [ Recherches de camarades ] Sur le Maillé Brézé entre novembre 58 et juillet 60
par cioni Mer 21 Fév 2018 - 9:18

» LE HARDI (E.C.)
par ledaron Mer 21 Fév 2018 - 9:09

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par PICCOLO Mar 20 Fév 2018 - 22:41

» CASABIANCA (SM)
par Marco-56 Mar 20 Fév 2018 - 21:59

» Criquet (gabare)
par Christian Apruzzese Mar 20 Fév 2018 - 20:13

» CDT BORY (AE)
par Jean-Léon Mar 20 Fév 2018 - 19:41

» L'INFLEXIBLE (SNLE)
par tabletop83 Mar 20 Fév 2018 - 19:16

» MARINE LA PALLICE - ROCHEFORT
par BOUBOU 56/50 Mar 20 Fév 2018 - 18:56

» ESCADRILLE 22 S
par COLLEMANT Dominique Mar 20 Fév 2018 - 15:53

» [ Associations anciens Marins ] ADOSM Brest 2016
par cornaly Mar 20 Fév 2018 - 1:00

» [ Histoire et histoires ] Le Sanatorium de Briançon (Le Grand Hôtel des Neiges)
par noelcaruso Lun 19 Fév 2018 - 23:23

» LE MUTIN (BE)
par Jean-Marie41 Lun 19 Fév 2018 - 20:56

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Roli64 Lun 19 Fév 2018 - 17:05

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par Matelot Lun 19 Fév 2018 - 17:00

» FLOTTILLE 24 F
par Joël Chandelier Lun 19 Fév 2018 - 15:41

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par BONNERUE Daniel Lun 19 Fév 2018 - 15:09

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 19 Fév 2018 - 14:15

» Le Bachi
par PAUGAM herve Lun 19 Fév 2018 - 11:45

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur sous-marin Espadon de août 79 à février 82
par julita Dim 18 Fév 2018 - 23:08

» MALABAR (RHM)
par marsouin Dim 18 Fév 2018 - 21:14

» D.E.T. PORQUEROLLES
par corre claude Dim 18 Fév 2018 - 21:10

» ESCADRILLE 55 S
par J-C Laffrat Dim 18 Fév 2018 - 20:59

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 20:47

» CIFUSIL de la BAN Lanvéoc Poulmic
par byu30 Dim 18 Fév 2018 - 19:12

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Dim 18 Fév 2018 - 18:35

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Dim 18 Fév 2018 - 14:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche SM Trans Graziani Patrick
par Eric B Dim 18 Fév 2018 - 12:55

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par jean claude monzie Dim 18 Fév 2018 - 10:29

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par loulou06000 Sam 17 Fév 2018 - 22:47

» La spécialité de Radio
par 3eme ligne Sam 17 Fév 2018 - 19:10

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 17 Fév 2018 - 17:42

» ARIEL (BA)
par MARCHAND Michel Sam 17 Fév 2018 - 15:51

» HIPPOPOTAME (RHM )
par GYURISS Sam 17 Fév 2018 - 15:17

» FLOTTILLE 22 F
par Moulinier Alain Sam 17 Fév 2018 - 14:27

» CASABIANCA (SNA)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 13:40

» [Divers sous-marins classiques] Le sous-marin mouilleur de mines FNFL
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 12:45

» [ Recherches de camarades ] Briançon
par takeo Sam 17 Fév 2018 - 12:08

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par cioni Sam 17 Fév 2018 - 11:56

» PONCELET (SM)
par Charly Sam 17 Fév 2018 - 10:05

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Charly Ven 16 Fév 2018 - 22:22

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par gilbert kerisit Ven 16 Fév 2018 - 21:07

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par Pépé 974 Ven 16 Fév 2018 - 20:49

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 19:38

» FLOTTILLE 33 F
par Jean-Marie41 Ven 16 Fév 2018 - 18:54

» PÉGASE
par corre claude Ven 16 Fév 2018 - 17:26

» ORPHÉE (SM)
par COLLEMANT Dominique Ven 16 Fév 2018 - 15:45

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Jeu 15 Fév 2018 - 22:09

» Centre Entrainement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale
par Jean-Marie41 Jeu 15 Fév 2018 - 21:01

» École des pupilles 45/46
par Charly Jeu 15 Fév 2018 - 20:59

» CHELIFF (LST)
par boboss Jeu 15 Fév 2018 - 16:43

» VIOLETTE - P788
par alain EGUERRE Jeu 15 Fév 2018 - 5:52

» GUEPRATTE (EE)
par PAUGAM herve Mer 14 Fév 2018 - 16:41

» TONNERRE (BPC)
par Xavier MONEL Mer 14 Fév 2018 - 10:24

» Karachi
par loulou06000 Mar 13 Fév 2018 - 11:38

» SIRÈNE (SM)
par Micky Mousse Mar 13 Fév 2018 - 10:52

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par Paulo Mar 13 Fév 2018 - 9:43

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par ERIC THIEBAUT Mar 13 Fév 2018 - 8:48

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Paris
par Cabestan Mar 13 Fév 2018 - 1:07

» LE NORMAND (ER)
par Bureaumachine busset Lun 12 Fév 2018 - 20:31

» DIVES (BDC)
par gégé Lun 12 Fév 2018 - 19:58

» [Campagne] ANTILLES
par Noël Gauquelin Lun 12 Fév 2018 - 19:21

» [La musique dans la Marine] LA MUSIQUE DE LA FLOTTE
par Christian DIGUE Lun 12 Fév 2018 - 19:20

» [Opérations diverses] Opération Prométhée
par bruno360 Lun 12 Fév 2018 - 18:31

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par JJMM Lun 12 Fév 2018 - 18:00

» [Campagne C.E.P. - Mururoa] Photos inédites de Mururoa
par NEHOU Lun 12 Fév 2018 - 17:24

» [Les stations radios et télécommunication] ] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par marsouin Lun 12 Fév 2018 - 15:44

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 21:16

» Beautemps-Beaupré BHO - A 758
par Jean-Marie41 Dim 11 Fév 2018 - 20:29

» ESCADRILLE 27 S
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:39

» [Divers campagne C.E.P] Les Marquises
par Noël Gauquelin Dim 11 Fév 2018 - 19:17

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par NEHOU Dim 11 Fév 2018 - 19:14

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par gene Dim 11 Fév 2018 - 19:08

» [Divers - École de maistrance] Le grade à la sortie de Maistrance
par GYURISS Dim 11 Fév 2018 - 18:32

DERNIERS SUJETS


SAINTONGE (TRANSPORT)

Partagez
avatar
droesch
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 65
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par droesch le Mar 29 Déc 2009 - 15:41

Pour Michel Roux et Hatoup, j'ai navigué sur le Saintonge.
La barre était une grande roue en cuivre qui était manœuvrée soit par devant, soit par derrière.
Le Saintonge était équipé d'un répétiteur de barre qui fonctionnait par à-coups de 15° lorsqu'on passait en barre électrique.
Ce qui a rendu fou le pilote Australien qui nous accompagnait lors du passage dans le chenal de la Grande Barrière de Corail à l'Est de l'Australie.
Le Saintonge traçait des sinusoïdes dans le chenal.
Oui, étonnant !
Pourquoi l'Australie ?
Nous avons transféré la Saintonge à la Réunion en 1976.
La navigation la plus risquée que j'ai connue.
Pas de sondeur, pas de radar !
Tous ces matériels de navigation en panne dès la traversée des passes de Papeete !
L'ordre de transfert avait été donné au commandement car il n'y avait pas d'avis d'avarie depuis plusieurs mois.
En fait toute avarie était réalisée de gré à gré avec l'arsenal sans en informer Paris.
Donc le Saintonge a été déclaré apte à la traversée de la moitié du globe malgré nos tentatives de dissuasion.
Il faut noter que ce navire ne possédait pas de cloisons étanches et était tellement rouillé que la légende disait qu'il tenait par les couches de peinture et qu'un jet bâton de lance à incendie aurait pu le percer.
L'eau douce avait un goût d'eau de mer.
Ce qui confirme ce qu'écrit Michel Roux.
Ce bâtiment a probablement talonné sur une barrière de corail.
Le Saintonge a donc traversé la mer de Java sans les éléments indispensables de navigation hauturière mis à part le sextant et l'éphéméride.
Les veilleurs dormaient car pendant 3 mois, ils ont fonctionné par tiers !
Avec sieste interdite !
Combien de côtres feux éteints nous avons coulés dans la mer de Java ?
Moteurs en panne, nous avons continué avec la voile bâbord amure capelée au mât de charge.
Nous sommes arrivés en janvier 1977 à La Réunion... sains et saufs !
Beaux souvenirs d'une traversée inoubliable.


Dernière édition par droesch le Mer 30 Déc 2009 - 14:14, édité 2 fois
avatar
BARON Jean-françois
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Radio NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par BARON Jean-françois le Mer 30 Déc 2009 - 8:52

Bonjour et Meilleurs Voeux pour la nouvelle année à tous les anciens de la Saintonge de la part de J-François Baron.

Effectivement, l'eau douce avait un gout d'eau de mer. Lors d'un passage sur slip à La Réunion, nous nous sommes apreçus que la coque était plus ou moins poreuse. Donc au fur et à mesure que l'on pompait l'eau douce, le poids du Bâtiment dans l'eau faisait que l'eau de mer s'infiltrait peu à peu dans les soutes...
Le radar un "Decca 202" était ma bête noire, très souvent en panne, son bloc alimentation se trouvait au local barre. Les vibrations étaient telles qu'elles finissaient par faire lacher les soudures sur les cartes électroniques !
Pendant mes deux an et demi à bord, je ne pouvais régler l'émetteur un "ERBM4A" - pour les connaisseurs - que sur 2 fréquences ce qui limitait les liaisons avec la station de la Réunion, la seule capable de nous entendre !...
Cela reste un bon embarquement et très enrichissant
Amicalement à tous
JF Baron
avatar
droesch
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 65
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par droesch le Mer 30 Déc 2009 - 10:09

Meilleurs voeux à tous.
Une anecdote concernant l'eau douce lors de la traversée Tahiti-La Réunion. Bien que nous ayons chargé plusieurs palettes de bouteilles d'eau minérale à Papeete, le quotidien pour l'équipage (je parle des matelots et quartier-maîtres) en dehors des repas était l'eau de la soute polluée par l'eau de mer. Le moral des troupes était en chute libre. Les OM avait leur bar (coca-cola, bières...), pas l'équipage. C'était injuste. Les OM étaient généreux et nous comprenaient. Souvent ils nous proposaient une boisson fraîche.
J'ai donc fait une démarche auprès de l'O2 pour obtenir l'autorisation d'un approvisionnement en boissons non alcoolisées à destination de l'équipage. Refus de l'O2 qui estimait qu'un Quartier-Maître ne pouvait gérer l'argent d'une coopérative.
Pour cette gestion, j'ai sollicité le Major, président du mess. Refus, trop de charge ! J'ai sollicité l'OM chargé des approvisonnements. Refus, déjà trop de travail avec les appros !
Malgré de nombreuses tentatives auprès de l'O2, je me suis heurté systématiquement à un refus. C'était incompréhensible ! Il se référait au Règlement de Discipline Générale à Bord des Bâtiment de la Marine Nationale.
A Cairns, j'ai donc décidé que l'équipage aurait les jus de fruits attendus, bon gré, mal gré. Avec deux autres Quartier-Maîtres, nous sommes allés au super marché et avons acheté plusieurs caisses de boissons (coca-cola, jus d'orange, bière de gingembre(sans alcool) et nous les avons faites livrer par camion dans l'après-midi. Je me souviens, l'O2 et le Commandant observaient, de la passerelle, le chargement des caisses. Il n'y a jamais eu de remarque et chacun, dans l'équipage, a participé à sa juste consommation. Le moral était remonté ! A notre arrivée à La Réunion, l'eau minérale n'avait pas été entièrement consommée. Ils restaient deux palettes !
J'ai d'autres anecdotes sur cette traversée. Stop ou encore ??
avatar
BARON Jean-françois
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Radio NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par BARON Jean-françois le Mer 30 Déc 2009 - 13:31

Merci pour tes bons Voeux Droesch !

Merci pour ton anecdote - "Stop ou encore ?" - moi je dis encore !
merci d'avance
Amicalement
JF Baron
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Radio NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par TUR2 le Mer 30 Déc 2009 - 14:04

Oui, vraiment, pour GIBUS et DROESCH,
ENCORE !
Toutes ces anecdotes, sur un tel batiment, il y aurait vraiment matière à en faire un film, et paradoxalement, toutes ces moments particuliers où en ch..., laissent des souvenirs impérissables. Sur le moment, parfois pénibles, elle renforcent l'unité d'un groupe et nous renforcent nous-même et lorsqu'elles se déroulent dans des lieux pareils, en mer, dans les iles éparses, ou en Polynésie... Ces situations seraient-elles encore possible ? Cela m'étonnerait, raison de plus pour les transmettre, alors,
ENCORE !
Merci et Meilleurs voeux. IA ORANA ITE MATAHITI API.
Amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
droesch
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 65
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par droesch le Mer 30 Déc 2009 - 14:40

On dit : Aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années.
Ils étaient bien nés nos officiers mais un peu jeunes; trop jeunes pour comprendre la complexité de commandement du petit équipage d'un bateau tel que Le Saintonge.
Ce staff était composé de deux LV et un aspirant médecin.
Comme je l'ai dit dans un post précédent, l'équipage pont a fonctionné par tiers pendant 3 mois de navigation et était extrêmement fatigué.
A ce rythme, nous n'avions pas une nuit complète.
Les Chefs de Quart fonctionnaient par quart et l'O2 faisait le 4 à 8 toutes les nuits.
La sieste était attendue avec impatience et nous en profitions pleinement malgré les 35°C de l'air ambiant.
Mais voilà, le petit plaisir de l'O2 et du médecin était de chanter et jouer de la guitare sur le pont.
Ils jouaient bien et hormis la fatigue, c'était un plaisir de les écouter.
Un beau jour, ils décidèrent d'organiser un radio-crochet.
L'O2 envoya le bidel nous sortir de notre sieste pour participer à ce jeu.
Nous assistions plus que nous participions.
Le deuxième jour, nous restions couchés et le branle-bas du bidel n'y fit rien.
Aussi, le radio-crochet fut rendu obligatoire pour manque de participants.
Rien n'y fit, nous étions trop fatigués.
L'O2 trouva une solution machiavéliquement intelligente !
Le Radio-crochet fut remplacé par un exercice sécurité chaque jour !
Là, on ne pouvait refuser un tel dessert.
Exercice oblige, finis sieste et repos compensatoire...
Les barreurs s'endormaient à la barre et les veilleurs somnolaient.
Les OM Chef de quart étaient conscients et assumaient souvent la veille.
Ça chauffait quand un haut-fond n'avait pas été observé suffisamment tôt.
Un midi, lorsque tout l'équipage était à table, le barreur s'est endormi sur la grande barre.
Le Saintonge à viré par tribord de 90°.
Rien n'est resté sur les tables !!
A suivre ...

Bonjour Tur2 et Jean-François, l'émetteur un ERBM4A - pour les connaisseurs - que sur 2 fréquences ce qui limitait les liaisons avec la station de la Réunion, la seule capable de nous entendre !...

Le radio avait des difficultés pour maintenir sa fréquence en mer, à cause de la houle.
Avez-vous eu ce problème ?
Entre Jakarta et les Chagos, nous étions totalement isolés.
La radio n'émettait pas assez loin.
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Radio NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par TUR2 le Mer 30 Déc 2009 - 15:38

Pour DROESCH,

Tu sais les problèmes de radio... Peut être l'émetteur, même sur les deux seules fréquences disponibles, fonctionnait-il avec assez de puissance, peut être un problème de réception, il faut dire que l'ERBM4, 60 - 200 n'était pas une première jeunesse, (je crois qu'à un certain age, il se "balladait" un peu en fréquence, un BS confirmera) mais ayant fait 8 ans de stations naviter, on en a entendu des radios qui "pompaient" dans le vide..Nos avisos escorteurs isolés en particulier. Des fois les propagations ionos sont pas terribles selon les secteurs, peut-être aussi que les gammes sur lesquelles vous appeliez n'étaient pas des veilles permanentes, nous avions certaines fréquences en alternat, et d'autres, si mes souvenirs sont bons, dans les 8 Mhz qui étaient permanentes. Mystères des transmissions radioélectriques.
Des zones "noires", j'en ai connu du coté de la corse, alors, du coté de Djakarta, ou de Diego Garcia, à l'époque !
De plus on venait d'abandonner l'appel FUA !

Amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
BARON Jean-françois
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Radio NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par BARON Jean-françois le Mer 30 Déc 2009 - 17:46

Pour Droesch et TUR2

Je n'ai pas le souci du problème dont tu parles, mais comme le dit TUR2, cet emetteur variait en fréquence. Il fallait donc le recaler régulièrement. Ce problème était dû à l'age de l'appareil et notamment aux tubes moins stables. De plus, ces pièces devenaient rares dans les lots de rechange. Il n'y avait plus de 60/200 que sur la Saintonge et peut-être sur l'Altaïr. Les AE étaient équipés en TRBM3 et 7. Quand le Jules passait à La Réunion, les gars de l'atelier s'arrachaient les cheveux. Pour les contacts avec FUX, je crois me souvenir ne transmettre que sur des veilles permanentes.
Autre souci, le sabord du PC Radio ne fermait qu'avec un plexiglass, donc aucune étanchéité. Quand nous avions du mauvais temps, l'eau ruisselait le long de la cloison et au final, j'étais les pieds dans l'eau et devais "épuiser ma voie d'eau en bloquant le plexiglass avec des chiffons ou du journal et assecher ma cale" ! Entre les vacations, le chiffre et l'envoi du trafic, ça occupait !...
Amicalement
JF Baron
avatar
† le dantec yvon
QM 2
QM 2

Age : 68
Commis équipage NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par † le dantec yvon le Ven 5 Oct 2012 - 22:37

Photos du Saintonge.


Spoiler:



avatar
daniel-loic
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par daniel-loic le Lun 14 Jan 2013 - 19:57

bonjour
j'ai fait la saintonge de oct 74 à avril 75 comme elect
j'étais à la barre quand on déchargeais dans les iles sinon je passais ou du moins essayais de passer un film le soir en transit c'était une autre époque des chiens qui marchaient à la bierre des baleiniers d'un autre monde des rats plein la cale.mais c'était super
j'étais qm1 mon chef s'appelait faugiere les autres.....
un accident de voiture a mis fin à cette campagne mais question iles c'était un plaisir
beaucoup de souvenirs et nostalgie.
avatar
droesch
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 65
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par droesch le Mar 3 Mar 2015 - 2:40

Bonjour à tous,
Je corrige un commentaire que j'ai écrit il y a quelques années. Le Saintonge à rejoint la Réunion en 1977 et non en 1997.
J'étais le plongeur de bord durant la traversée. A Jakarta, j'ai plongé sous la Saintonge. Visibilité quasi nulle. L'objectif était de repérer une éventuelle faille dans la coque qui était à l'origine du goût salé de l'eau douce.
La traversée de Tahiti à la Réunion nous a permis de visiter Pago Pago (Samoa Américaines), Nouméa (Nouvelle Calédonie), Cairns (Australie), Port Darvin (Australie), Bali (Indonésie), Jakarta (Indonésie), l'archipel des Chagos (base américaine).
Je m'occupais aussi du courrier. Le courrier passait par l'attaché naval quand il y en avait un. Sinon, c'était directement la poste locale.
Tout courrier militaire est sécurisé dans un sac spécial, pesé, cacheté à la cire (je crois) et accompagné du étiquette indiquant l'adresse Poste Navale à Paris et le poids. A bord du Saintonge, les sacs étaient en toile de jute, pas de balance, pas de cire, pas d'étiquettes. Donc avec David, notre bidel, nous sous-pesions et estimions le poids avec une marge d'erreur limitée à 500 grammes !!! Pour plomber le sac, on prenait des fils métalliques de plombages de compteurs électriques et pour sertir, on écrasait un plomb adapté à ces fils métalliques avec une pince monseigneur.
L'étiquette était une étiquette de remise de chaussures usagées sur laquelle nous mettions l'adresse de Paris Naval. On remettait tout ça à l'attaché naval.
J'ai eu l'occasion plus tard de parler avec le personnel de la Poste Paris Naval. Ils se sont arraché les cheveux en recevant ces sacs postaux uniques au monde !
A +
avatar
DE SMEDT Eric
QM 2
QM 2

Age : 58
NON

Re: SAINTONGE (TRANSPORT)

Message par DE SMEDT Eric le Ven 18 Sep 2015 - 11:29

Je me souviens bien du Saintonge en 78/79 quand j'étais en escale à la Réunion avec la Croix du Sud en attendant de partir pour les Seychelles. Ancien Marmar, j'ai toujours pensé que ça m'aurait bien plu de naviguer sur ce petit caboteur, il sentait l'aventure à plein nez. merci aux anciens de réveiller ce souvenir

    La date/heure actuelle est Ven 23 Fév 2018 - 1:43