Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 606872 messages dans 13030 sujets

Nous avons 15156 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est cinier

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Tinto Aujourd'hui à 1:19

» ARGONAUTE
par COLLEMANT Dominique Hier à 22:38

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Pascal GUERREY Hier à 18:39

» [ Blog visiteurs ]Anne de Buchepot
par Invité Hier à 17:59

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par loulou06000 Hier à 17:11

» [Campagnes] Souvenirs de mon arrivée au camp d’Arué à Tahiti
par Charly Hier à 15:24

» [Tahiti] VOTRE PREMIÈRE ARRIVÉE À TAHITI
par Charly Hier à 15:21

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par PAUGAM herve Hier à 14:09

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Hier à 14:09

» VENUS (SM)
par centime44 Hier à 13:25

» [Services de santé] Hôpital Jean Prince
par ARDILA MARC Hier à 13:04

» [Autres sujets Marine] Préparation Militaire Marine
par GILOU971 Hier à 12:16

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par GILOU971 Hier à 11:58

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par GILOU971 Hier à 11:53

» [ Logos - Tapes - Insignes ]
par Joël Chandelier Hier à 10:06

» Premier essai pour l'EDA-R avec le BPC MISTRAL
par COLLEMANT Dominique Mer 26 Avr 2017 - 22:02

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Jean-Marie41 Mer 26 Avr 2017 - 19:55

» CFM HOURTIN. volume 4
par loulou06000 Mer 26 Avr 2017 - 11:32

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Médailles opex
par JPP29N Mar 25 Avr 2017 - 16:31

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anciens radios session 2eme semestre 1954
par Defacq Lun 24 Avr 2017 - 19:13

» MISTRAL (BPC)
par Jean-Marie41 Lun 24 Avr 2017 - 19:03

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Jean-Marie41 Lun 24 Avr 2017 - 18:17

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par CHAMOT Marcel Lun 24 Avr 2017 - 15:30

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ECOLE DES NAVIGATEURS AÉRIENS
par Didier Loizon Lun 24 Avr 2017 - 15:21

» [ Blog visiteurs ] Mon père Matelot BE Mécan Jean Claude Fragne ER Agenais 08/65 à 11/66
par Charly Lun 24 Avr 2017 - 8:28

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 23 Avr 2017 - 18:55

» [Activité hors Marine des ports] LE CROISIC Port, Traict, Côte Sauvage...
par Jacques l'A Dim 23 Avr 2017 - 17:03

» [ Divers frégates ] Frégates FTI
par COLLEMANT Dominique Sam 22 Avr 2017 - 23:14

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] VISITE DE LA RADE DE TOULON
par COLLEMANT Dominique Sam 22 Avr 2017 - 23:02

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par COPY Sam 22 Avr 2017 - 18:27

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par loulou06000 Sam 22 Avr 2017 - 18:03

» [ Recherches de camarades ] Michel Berhault cuisinier du DO Cantho 1966/1967.
par bjcr66 Sam 22 Avr 2017 - 12:15

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Laurent Sam 22 Avr 2017 - 9:46

» ENGAGEZ VOUS !!! RENGAGEZ VOUS,OU LES CAMPAGNES D'INFORMATION DE LA MARINE AVANT 1970
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Avr 2017 - 23:25

» CASSARD (EE)
par DUFFOND Serge Ven 21 Avr 2017 - 21:53

» [Vieilles paperasses] Acte d'engagement dans la Marine
par larcher Ven 21 Avr 2017 - 10:04

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Charly Ven 21 Avr 2017 - 8:52

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par Jean-Léon Jeu 20 Avr 2017 - 16:49

» Insignes de surfacier
par douzef Jeu 20 Avr 2017 - 12:31

» AGADIR (B.A.N.)
par DESTENABES Jeu 20 Avr 2017 - 10:01

» LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER
par JBY Mer 19 Avr 2017 - 23:32

» Des nouvelles du nouveau Ste Anne
par COLLEMANT Dominique Mer 19 Avr 2017 - 22:55

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par bezat robert philippe Mer 19 Avr 2017 - 14:40

» [Logos-tapes-insignes] Collection de rubans légendés de sous-marin et brevets SM
par Schalck Mer 19 Avr 2017 - 7:13

» COMMANDANT BOUAN [AVISO]
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Avr 2017 - 23:29

» [ VOS ESCALES ] Escale à Zanzibar
par Jean-Léon Mar 18 Avr 2017 - 17:05

» SURCOUF F711 (FREGATE)
par framery Mar 18 Avr 2017 - 15:50

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par Le Paulois Mar 18 Avr 2017 - 11:27

» [ Blog visiteurs ] Mon père Gilles Balouzat incorporé en 65/66 caserne Grignan Toulon et Polynésie
par Charly Mar 18 Avr 2017 - 8:18

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par Nenesse Dim 16 Avr 2017 - 23:47

» GYMNOTE (SM)
par corre claude Dim 16 Avr 2017 - 22:15

» ESTEREL (RP)
par jacques95 Dim 16 Avr 2017 - 17:06

» BELIER (RCVS)
par montcalm Dim 16 Avr 2017 - 14:35

» BISON (RCVS)
par montcalm Dim 16 Avr 2017 - 14:32

» LE MUTIN (BE)
par Joël Chandelier Dim 16 Avr 2017 - 13:26

» DUPLEIX (FRÉGATE)
par centime44 Sam 15 Avr 2017 - 19:33

» LUBERON ( RP)
par montcalm Sam 15 Avr 2017 - 18:32

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par Joël Chandelier Sam 15 Avr 2017 - 10:23

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par J.Revert Sam 15 Avr 2017 - 10:09

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Charly Ven 14 Avr 2017 - 20:02

» ESSA - École du Service de Santé des Armées de Bordeaux
par durand daniel Jeu 13 Avr 2017 - 23:52

» TONNERRE (BPC)
par takeo Jeu 13 Avr 2017 - 20:43

» [ Marine à voile ] Les clippers de Flying P Line
par KRAUSSE Mer 12 Avr 2017 - 11:01

» [ Marine à voile ] Race for Water, le catamaran solaire
par Christian DIGUE Mer 12 Avr 2017 - 10:31

» FRÉJUS ST RAPHAEL (B.A.N)
par Choucroute Mar 11 Avr 2017 - 22:32

» OUESSANT (SM)
par centime44 Mar 11 Avr 2017 - 22:07

» GIBOULEE (NAVIRE CITERNE)
par GYURISS Mar 11 Avr 2017 - 14:15

» [Campagne C.E.P.] Ile de RAPA
par KRAUSSE Mar 11 Avr 2017 - 9:58

» ARIES (DC)
par mercier joseph Lun 10 Avr 2017 - 16:31

» FORBIN D620 (fregate)
par Joël Chandelier Lun 10 Avr 2017 - 13:14

» Dien Bien Phu - Triste anniversaire
par Didier Moreaux Dim 9 Avr 2017 - 16:44

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par lefrancois Dim 9 Avr 2017 - 15:03

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par christian dupuy Dim 9 Avr 2017 - 10:28

» BSM LORIENT - KEROMAN
par centime44 Sam 8 Avr 2017 - 22:54

» FLOTTILLE 4 F
par takeo Sam 8 Avr 2017 - 16:41

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par christian dupuy Sam 8 Avr 2017 - 12:04

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 8 Avr 2017 - 3:48

» FLOTTILLE 24 F
par bourneton Ven 7 Avr 2017 - 9:15

» TARTU (EE)
par kerneve Ven 7 Avr 2017 - 6:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du BLM DU CHAYLA des années 64/65/66
par HENRYJACQUES Jeu 6 Avr 2017 - 17:52

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Jeff46 Jeu 6 Avr 2017 - 0:04

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DE GUEBWILLER ET ENVIRONS
par Charly Mer 5 Avr 2017 - 22:33

» D'ENTRECASTEAUX (BSE)
par Denis D Mer 5 Avr 2017 - 21:45

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES
par larcher Mer 5 Avr 2017 - 20:02

» [ Blog visiteurs ] Recherche Passé militaire Maurice Gauteur
par Joël Chandelier Mer 5 Avr 2017 - 19:09

» FLOTTILLE 21 F
par FRIEH Gérard Mer 5 Avr 2017 - 17:40

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] DE LA CRÉATION DE L'ARSENAL DE TOULON À AUJOURD'HUI LA BASE NAVALE
par RODRIGUEZ 83 Mar 4 Avr 2017 - 19:55

» [ Recherches de camarades ] Cherche ancien 58S 20S 10S et 31F
par RODRIGUEZ 83 Mar 4 Avr 2017 - 18:38

» FOUDRE (LSD)
par DUFFOND Serge Mar 4 Avr 2017 - 0:27

» [ Vers une nouvelle spécialisation ] Une nouvelle formation Mecatronique Navale
par Didier Moreaux Lun 3 Avr 2017 - 23:49

» C.I.N. SAINT-MANDRIER
par Joël Chandelier Lun 3 Avr 2017 - 18:16

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par VENDEEN69 Dim 2 Avr 2017 - 19:57

» LES VIEUX BÂTIMENTS
par passe plat Dim 2 Avr 2017 - 18:44

» LA GALISSONNIÈRE (EE)
par J-L-14 Dim 2 Avr 2017 - 12:48

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par PAUGAM herve Dim 2 Avr 2017 - 8:57

» [ École des Mousses ] École des Mousses
par BOUBOU 56/50 Dim 2 Avr 2017 - 8:52

» LA CHARENTE (PRE)
par laurent jean-louis Dim 2 Avr 2017 - 7:29

» [Aéronavale divers] SUPER FRELON
par Michel47 Sam 1 Avr 2017 - 17:10

» [ Blog visiteurs ] Qui à connu mon père Auguste Pierre PEGLIASCO (346T56), à bord du Picard.
par Invité Sam 1 Avr 2017 - 14:00

DERNIERS SUJETS


[Fusiliers] Marine à cheval

Partagez
avatar
jaques 26
QM 1
QM 1

Age : 79
Radio                      NON

[Fusiliers] Marine à cheval

Message par jaques 26 le Sam 27 Mai 2006 - 8:43

Photo de Cols Bleus du 13/06/98.


avatar
jaques 26
QM 1
QM 1

Age : 79
Radio                      NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par jaques 26 le Lun 29 Mai 2006 - 18:43

Oui bien sur c'est la D B F M.
avatar
André ALBERT
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par André ALBERT le Lun 25 Juin 2007 - 11:39

Je confirme, pour le sceptique, l'existence de la Marine à Cheval ou plutôt à dos de "brèles" pour les moins chanceux... (escadron monté à la DBFM).
avatar
André ALBERT
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par André ALBERT le Lun 25 Juin 2007 - 11:44

Je confirme, pour le sceptique, l'existence de la Marine à Cheval ou plutôt à dos de "brèles" pour les moins chanceux..(escadron monté à la DBFM)
avatar
Philippe Richard
MATELOT
MATELOT

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par Philippe Richard le Lun 16 Juil 2007 - 21:42

Jaques26, la photo de cols bleus du 13/06/98, devant les escorteurs rapides est prise si je me souviens dans le port de Nemours en Algérie, à l'unité Marine.
Amicalement.
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par BONNERUE Daniel le Lun 16 Juil 2007 - 21:49

C'était effectivement sur les quai de Nemours (maintenant Gasahouet) les pelotons à cheval de la DBFM, dont feu le Contre-amiral Christian BONBON fut, avec le Second-maître le POCHER sous ses ordres, un des responsables au 2/DBFM à Béraoun.




avatar
3eme ligne
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Radio NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par 3eme ligne le Mar 17 Juil 2007 - 0:55

Ils ne patrouillaient pas que dans les ports mais dans le bled et étaient bien accueillis par les gens des montagnes parce que pour eux le cheval est roi.

Peu de matafs savaient monter au début, et mis à part Bonbon qui était cavalier les autres ont appris au manège sous ses conseils.

Ensuite il y eut 2 pelotons postés l'un à Nemours et l'autre à Béraoun.
Même le ferrage des chevaux était fait par les matafs, en l'occurrence un bosco, vu que maréchaux-ferrant du coin, l'un était avec les fellouzes et l'autre se planquait de peur des représailles.
Par la suite devant la réussite de "la marine à cheval", d'autres postes eurent aussi leurs chevaux.

Dans le livre à l'amiral Le Pottier "Les fusiliers marins", paru en 62, c'est très bien expliqué sur 3 pages.




"Give blood, play rugby !"
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par BONNERUE Daniel le Mar 17 Juil 2007 - 12:57

Voici in-extenso, l'article de René BAIL publié dans "le n° 2444 de "Cols Bleus" daté du 13 juin 1998 :

II y à quarante ans... les marins cavaliers de la DBFM par René Bail ( photos de l’auteur)

Suivant une logique bien établie, les marins servent généralement à bord des navires.
Mais les exceptions ne manquent pas.
Il y eut, au cours des siècles derniers, les marins engagés dans les expéditions coloniales.
À partir de 1910, notamment au cours de la première guerre mondiale, des marins prennent les commandes d’aéroplanes et d’hydroplanes.
Dans l’entre-deux guerres, des marins se distinguent encore à bord d’avions, d’hydravions, d’appareils amphibies et de dirigeables.
Pendant la deuxième guerre mondiale, puis la guerre d’Indochine, ils constituent des équipages de chars et d’autres engins blindés ils forment des commandos parachutistes des plongeurs-démineurs, des nageurs de combat délaissent leurs palmes et chaussent des skis.
Avec la guerre d’Algérie, la Marine retrouve l’une de ses traditions, la cavalerie.

Spoiler:
Des ancres sur la sabretache

Déjà en 1778, des compagnies de hussards embarquent avec leurs montures à bord de vaisseaux.
En 1795, précisément le 2 Pluviôse de l’an III, la flotte de haut bord hollandaise, prisonnière des glaces au Texel, est capturée par les cavaliers du 8ème Hussard de l’armée de Pichegru.
Quant aux marins de la garde du 1er Empire, ils sont restés célèbres.
En 1901, lors de la création du corps de Santé militaire des Colonies, les médecins de la Marine sont placés devant le choix de rester dans leur corps d’origine ou d’intégrer le nouveau corps.
Ceux qui prennent rang dans les troupes coloniales conservent en partie la tenue de marin, dont la casquette d’été à coiffe blanche, le veston de petite tenue, la redingote de grande tenue.
Mais ils revêtent dorénavant des culottes de cheval noires et chaussent des bottes ou des jambières.
Ils portent parfois un pistolet au côté et leur épée est suspendue à la selle de la monture.
Durant la guerre de 1914, dans la région du Moulin de Laffaux, où la Marine a engagé un bataillon de quatre compagnies de fusiliers-marins commandé par le capitaine de frégate Martel, les officiers et les médecins montent à cheval, ainsi que l’aumônier, coiffé d’un bonnet de police.
Le 12 février 1919, au retour de Belgique, ils défilent à Lorient avec leurs montures devant l’amiral Aubry, préfet maritime.

Bon sang ne saurait mentir...

Depuis le 1er novembre 1954, jour de la «Toussaint rouge», l’armée française est engagée dans un nouveau conflit en Algérie.
En mai 1956, la Marine crée la Demi-Brigade de fusiliers-marins (DBFM), dans le secteur de Nemours (zone de l’ouest oranais).
Cette unité comprend un état-major, la compagnie de commandement et des services (CCS), trois bataillons, des équipes de grottes et un peloton cynophile.
En décembre 1956, à Mostaganem, dans la cour de la caserne du 31ème groupe vétérinaire, débarquent d’un GMC une dizaine de marins avec sacs et valises partis de Nemours, ils viennent suivre un stage d’équitation.
Un sergent, l’air goguenard, les accueille :
- Salut la Marine, vous venez encore pour les chiens ?
- Non, répond le second-maître Laurent, chef du détachement, on est là pour les chevaux !
- Décidément, rétorque le sous-officier, rien ne vous arrête.
Après les chiens, vous voilà entichés de « bourrins ».
Il ne vous manquera plus que les brèles (brel en arabe signifie mulet) et les dromadaires.,,

La réflexion déclenche un éclat de rire général parmi les curieux accourus voir les néophytes.
Pourtant il ne faut pas juger sur les apparences.
Pierre Laurent est un initié. Son père, palefrenier des haras, lui a appris à monter et à travailler en station de monte, jusqu’à ce qu’il entre dans la Marine.
Sa profession étant inscrite sur son livret, son capitaine de compagnie au 3/DBFM lui demande s’il est volontaire pour constituer un peloton à cheval.
Laurent et ses hommes sont mis entre les mains d’un instructeur, l’adjudant-chef Noël.
Se succèdent les reprises de monte et les promenades dans les dunes en bord de mer.
Ils apprennent à soigner les chevaux.
Le stage terminé, le peloton rallie la gare de Mostaganem avec 20 chevaux, le matériel, la nourriture et un maréchal-ferrant musulman du contingent.
Hommes et chevaux passent la nuit dans quatre wagons jusqu’au petit matin, heure de « l’appareillage » sur une voie métrique.
Après les traversées de Tlemcen et de Zoudj-el-Begal, ils arrivent enfin à Nemours où, sitôt débarqués, un détachement de dix chevaux est envoyé par la route, avec le matériel et la nourriture, au poste de Béraoun, PC du 2/DBFM, commandé par le capitaine de corvette Servent.
Quant à Laurent et le reste du peloton, ils gagnent un hangar sur le port où ils vont séjourner quelques temps, dans l’attente d’autres cavaliers.
Un matin, Laurent selle son cheval, un beau bai appelé « Novice », qu’il monte depuis le début de l’expédition, il est attendu à la villa Llabador, siège de l’état-major de la DBFM.
En remontant la rue principale, fier d’attirer l’attention des passants, il est interpellé par un groupe d’officiers- mariniers sortant du Café de Paris, qui donne sur la place de l’église Saint Jean-de-Mata, ils l’invitent à boire une bière, à la condition qu’il se présente devant le comptoir à cheval, sans en descendre.
« Novice » et son maître relèvent le défi et le coude, puis vident la bière et les lieux sous les applaudissements.
Par Saint-Georges, Montjoie !
Quelques instants plus tard, c’est l’arrivée devant le perron de l’état- major où le capitaine de vaisseau Vivier, pacha de la DBFM, ancien du RBFM et grand amateur de rugby, entouré de quelques officiers, répond au salut de Laurent, très digne.
Le 30 décembre, avec son peloton au complet Laurent «embouque» la route de Béraoun, où un bon déjeuner leur est servi au poste.
Reprenant la route, ils passent devant le poste du «Palmier d’Abd el Kader», tenu par des spahis qui les invitent à trinquer.
Il faut préciser qu’en ces temps étranges, si les marins montent à cheval, les spahis conduisent des auto mitrailleuses.
En fin d’après-midi, le peloton arrive à Bab-el-Assa, PC du 3/DBFM, sur la frontière, face au Maroc, où hommes et chevaux vont passer la nuit.
Le capitaine de corvette Frain de la Gaulayrie, commandant le 3ème bataillon, a prévu de les envoyer en patrouille, dès le lendemain matin, longer ostensiblement la frontière marocaine.
L’idée consiste à les bien montrer aux « gens d’en face ».
La représentation terminée, ils rejoignent leur poste d’affectation à Sebabna Mine (34ème Cie), commandé par le lieutenant de vaisseau Aymar Achille-Fould.
Ils s’y installent enfin et se préparent aux missions qui les feront rayonner dans le secteur de la frontière, particulière ment celui du djebel Zendal qui surplombe le poste.
Sitôt parés, Laurent emmène ses cavaliers, commencent ainsi, à une cadence soutenue, les patrouilles au gré des pistes, des fonds d’oueds, guidées parfois par un Morane 500 (Criquet) du détachement de la 5S basé au terrain de Nemours.
Lors de leurs rencontres avec des rassemblements de population ou des convois de mulets, ils contrôlent les papiers d’identité et les marchandises transportées.
Leurs incursions-surprises dans les douars contrarient tous ceux qui ont quelque chose à se reprocher, et gênent les rebelles dans leurs mouvements en leur interdisant de se ravitailler chez l’habitant.
Après la dissolution de la 34ème compagnie, les cavaliers sont affectés à la 32ème compagnie, placée sous les ordres du lieutenant de vaisseau Le Rohellec, à Sebabna Souk, poste bénéficiant de la proximité d’un point d’eau et de l’appui de deux pièces de 155 mm servies par des canonniers de la Marine.
Derrière le poste, bouchant l’horizon, le djebel Zendal.
Le village est situé à son pied, entre la mer et la zone interdite.
Laurent, en tant que chef, est désigné pour les corvées « diplomatiques ».
A peine arrivé dans les douars ou les mechtas, il est invité par les chibanis (anciens) et les anciens spahis ou tirailleurs à prendre le thé au citron ou le café.
Dans les premiers temps, il doit s’habituer à boire dans des tasses ébréchées et culottées par des dépôts de sucre roux (il n’y a pas toujours d’eau pour les laver).
« On échappe bien aux balles, pourquoi pas aux microbes », pense Laurent, philosophe.
Ils couvrent pendant les patrouilles de larges étendues en terrain varié mais, à cheval.
Il est plus facile de «crapahuter», les pieds bien au chaud dans les pataugas ou les rangers.
L’avantage des chevaux réside dans la discrétion, par comparaison avec les camions et les blindés des forces mécanisées, les chevaux peuvent progresser dans les sentiers montagnards, hors des routes.
Il y a aussi l’effet psychologique.
Les Arabes éprouvent du respect pour le cavalier, d’autant plus fort qu’il porte une arme.
La Marine avait implanté sa DBFM dans le secteur de Nemours situé dans l'ouest Oranais.
Cette unité comprenait un état-major, la compagnie de commandement et des services, trois bataillons, des équipes de grottes et un peloton cynophile.
Le 14 Juillet 1957, le peloton à cheval, fanion en tête, défile devant les autorités et la population.
Il participera désormais à toutes les prises d’armes.

Le peloton du deuxième bataillon

Les chevaux de Béraoun, à la même époque, sont pris en charge par l'enseigne de vaisseau Bonbon et son adjoint, le second-maître Pocher, fils de cultivateur, mais dont les connaissances en hippologie sont plutôt rudimentaires.
Il y a bien le quartier-maître CS Creff, fils d’un employé des haras de Lamballe, mais Bonbon est le seul vrai cavalier.
La sélection n’est pas des plus sévères.
Il suffit que le volontaire soit capable de mener sa monture et de ne pas se laisser guider par elle.
Les franchissements de haies ou de fossés sont parfois sanctionnés par des chutes brutales, mais sans grand mal.
Les hommes portent le chapeau de brousse, la veste de treillis, des pantalons bouffants et des jambières.
Un maréchal des logis du 5ème régiment des Spahis algériens est détaché comme interprète Plus tard, sera également détachée une section muletière du 65ème régiment de Tirailleurs sénégalais.

Une opération parmi d’autres…

Le 26 juillet 1957, aux environs de Souk-el-Tleta, poste commandé par le lieutenant de vaisseau Le Deuff, un groupe mené par le quartier-maître CS Bigot accroche une bande rebelle qui laisse six morts sur le terrain avec leurs armes.
De son côté, Le Pocher, qui accoure avec quelques cavaliers pour colmater le bouclage, aperçoit soudain, depuis une crête, un rebelle qui décroche discrètement, par bonds, vers une faille dans un contrefort rocheux.
Épaulant sa carabine US, il tire deux fois, l’homme disparaît dans la faille.
Bonbon arrive sur les lieux, saute lestement de sa monture, et prudemment regarde au fond de la faille.
Rejoint par son adjoint, il lui dit : « Prenez des cordages pour le remonter ».
Le corps est identifié par l’officier de renseignement c’est un déserteur qui tenait des responsabilités dans le secteur.

Les chefs se suivent…

L’enseigne de vaisseau d’Andigné remplace Bonbon, il décide d’abandonner le chapeau de brousse au pro fit du casque léger un autre style.
Son cheval, « Nathan » éprouve quelques difficultés à accepter la nouvelle coiffe, les harkis aussi.
Un matin, l’enseigne voyant l’un d’eux arroser son petit jardin potager, lui dit aimablement :
- Bonjour Ahmed, vous avez vraiment de belles salades...
- Non, lieutenant, ce sont des radis !

Bientôt, devant l’efficacité des cavaliers, le peloton est doté de vingt chevaux, il va de soi qu’ils seront de toutes les corvées officielles noblesse oblige.
D’Andigné sera remplacé par l’enseigne de vaisseau Debray, qu'aura donc monté un cheval avant de piloter les Corsair de l’aéronautique navale,
En septembre 1962, Laurent, affecté à l’École navale, sera chargé de créer et de diriger une section équestre, avec des chevaux cédés par Coètquidan.
Il exercera cette fonction jusqu’à son départ à la retraite.
Quant à l’enseigne de vaisseau Bonbon, chef de peloton à la DBFM, il gagnera, comme Contre-amiral, un concours hippique à Saumur, la célèbre école de cavalerie.




avatar
webtcdorage
QM 1
QM 1

Age : 49
Sans spé                    NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par webtcdorage le Mar 17 Juil 2007 - 14:08

Excellent ! merci pour l'info

Je suis réserviste moniteur de sport !!! et dans le civil je gère un centre équestre au nord de Saumur !!! alors encore merci pour l'info !!!



EV1 (R) Spé communication / Webmaster / Site web "Parcours d'officiers dans la Royale" / + de 13 000 biographies disponibles
avatar
Philippe Richard
MATELOT
MATELOT

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par Philippe Richard le Mar 17 Juil 2007 - 14:15

Daniel, merci de confirmer que la photo est bien prise sur les quais du Port de Nemours (Algérie) et tu m'apprend l'ancien nom de Nemours.
Amicalement.
PS : je crois que Gasahouet n'es pas loin de la frontière marocaine.
avatar
coincoin
Invité

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par coincoin le Mar 17 Juil 2007 - 14:24

Comme je viens de parcourir les posts de ce sujet, j'ai une question à poser...

Il y a pas mal de temps de cela, (si l'info est authentique), un marin avait eu la joyeuse idée de faire caguer les flics-mar, après avoir fouillé dans tous les textes régissant le fonctionnement de l'accès à l'arsenal... ayant découvert, oh stupeur, que l'article concernant les chevaux n'avait pas été passé à la trappe, il s'est pointé un matin à la porte de l'arsenal avec son cheval, en le confiant à un flic-mar éberlué, en lui recommandant bien d'appliquer le règlement et de le nourrir et le faire boire jusqu'au soir...

Je trouve l'anecdote savoureuse, j'espère seulement que c'est vrai, et non pas une de nos vieilles histoires...

Si l'histoire est vraie, je la trouve fabuleuse...
Sinon, c'est rigolo quand même...
avatar
benard
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 81
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par benard le Mar 17 Juil 2007 - 18:13

Bonjour à tous et à toutes.
Il y avait également le peloton à cheval au poste de SEBABNA, mon chef s'appelait LAURENT et mon cheval LABEUR.
Il portait bien son nom, doucement le matin pas trop vite l'après-midi.
BENARD
avatar
Patrick le SCOUARNEC
QM 2
QM 2

Age : 70
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par Patrick le SCOUARNEC le Mar 17 Juil 2007 - 18:30

Pour Coin-Coin
J'ai également entendu cette histoire à mon arrivée à Brest en 67.
Cela se serait passé à la porte Cafarelli et d'après mes souvenirs, l'histoire aurait été assez récente à l'époque...
avatar
3eme ligne
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Radio NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par 3eme ligne le Mar 17 Juil 2007 - 19:08

Bien belle histoire relatée par rené Bail.

Pour Bénard,

On est en train d'évoquer ton époque et les gars comme toi qui ont fait la marine à cheval, tu vas pouvoir nous en donner des souvenirs intéressants, allez lache toi !




"Give blood, play rugby !"
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par BONNERUE Daniel le Mar 17 Juil 2007 - 20:15

Mon cher BENARD, le second-maître LAURENT est celui qui a été appelé le premier pour constituer les pelotons à cheval. Si je me souviens bien, il était du premier stage de formation à Mostaganem.
Tu as dû connaître l'EV Christian BONBON qui était responsable de la "cavalerie" à Béraoun ?
Comme te l'a suggéré notre camarade "3ème ligne", raconte nous tes aventures, les membres de l'équipage sont déjà en attente.


Dernière édition par BONNERUE Daniel le Ven 24 Avr 2009 - 14:26, édité 2 fois




avatar
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Détecteur NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par jean-claude BAUD le Mar 17 Juil 2007 - 20:17

Merci Daniel pour tous ces récits très intéressants.




"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par BONNERUE Daniel le Mar 17 Juil 2007 - 20:46

J'ai déjà publié cette carte pour d'autres sujets, mais elle permettra de situer les bleds qui sont évoqués dans ce post.



La région s'est peuplée depuis (Google Earth).





avatar
benard
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 81
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par benard le Jeu 19 Juil 2007 - 15:20

Je n'ai pas vraiment d'anecdote à raconter, à part une chute mémorable volontairement causé par mon chef moniteur LAURENT.
Le premier jour de mon arrivée à SEBABNA séance de manège, je n'avais pratiquement jamais monté à cheval.
Pas de selle un beau cheval blanc arabe.
- Allez monte, me dit Laurent, une fois en position prends les rênes à une main et l'autre sur la croupe, étonné je m'exécute, en l'espace d'une seconde je suis passé par dessus la tête du cheval; il ne fallait surtout pas lui toucher la croupe, si non il faisait des ruades, c'etait un ancien cheval de cirque !
Bienvenue au peloton.
avatar
Bébert56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 69
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par Bébert56 le Jeu 19 Juil 2007 - 16:42

J'ai appris l'existence "Des Marins à Cheval" en lisant cette Historia , car j'avais reconnu le "SMtre Jean TAFZI" que notre ami "Daniel B." à du rencontrer en 2006 à Ecofus...




Dominique BGR (ancien "MOUSSE" 2ième Cie) alias "Bébert" de la "Terre Sainte" en pays Minahouet
+25 ans.
Depuis le 01/02/2007 :A raccrocher les outils aux rateliers
avatar
3eme ligne
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
Radio NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par 3eme ligne le Lun 23 Juil 2007 - 22:42

Bébert,

Le 2 galons, sur la photo de couverture, c'est Bonbon, et à coté le SM c'est bien Tafzi..




"Give blood, play rugby !"
avatar
Bébert56
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 69
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par Bébert56 le Mar 24 Juil 2007 - 16:24

Pour TAFZI c'est sûr, mais le 2 galons je ne reconnais pas, je ne peux pas te confirmer.
Je crois qu'il y a une photo de "Bonbon" un peu plus haut dans le topic, mis je crois par Daniel B.

Je viens de chercher dans le topic "Décès...", cela serait "BONBON", voilà "3ème ligne" tu sais tout.



Dominique BGR (ancien "MOUSSE" 2ième Cie) alias "Bébert" de la "Terre Sainte" en pays Minahouet
+25 ans.
Depuis le 01/02/2007 :A raccrocher les outils aux rateliers
avatar
† LEBOUDEC
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par † LEBOUDEC le Mer 25 Juil 2007 - 17:06

Les photos ont été prises par "René BAIL" photographe/écrivain bien connu... une mémoire vivante, il se souvient des noms des cavaliers.
Il est membre de l'AFMC section Paris, mais vient de quitter la capitale, donc je n'ai plus ses coordonnées, voir le président.
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 62
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par Charly le Ven 24 Avr 2009 - 13:46

Retrouvé ces 2 photos dans mes archives.





Claude Leboudec a écrit:
Les photos ont été prises par "René BAIL" photographe/écrivain bien connu...
avatar
BONNERUE Daniel
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 80
NON

Re: [Fusiliers] Marine à cheval

Message par BONNERUE Daniel le Ven 24 Avr 2009 - 14:32

Pour LEBOUDEC :

Je suis en relation avec René BAIL pour l'avoir côtoyé depuis 1958 en Algérie et l'avoir aidé dans la réalisation de certains de ses ouvrages.
Comme tu sembles le connaître, je suis en mesure de te communiquer ses coordonnées actuelles.
Il te suffit de m'adresser un MP et je te répondrai.




avatar
† LEBOUDEC
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 64
NON

Marine à cheval

Message par † LEBOUDEC le Sam 25 Avr 2009 - 11:59

Merci l'ami, j'ai appelé René Bail, il y a une semaine, toujours aussi bavard au téléphone, mais véridique, il t'annonce les noms des cavaliers, pas des chevaux, quand ce cols bleu, est sorti, j'étais à la Pep, et René est passé me voir

    La date/heure actuelle est Ven 28 Avr 2017 - 2:34