Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 690180 messages dans 13822 sujets

Nous avons 14318 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est boni

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 8:06

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par loulou06000 Hier à 23:00

» STATION RADIO SUPER MAHINA "FUM"
par marsouin Hier à 22:23

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par Momo Hier à 22:18

» [Campagnes C.E.P.] ATOLL DE HAO - Tome 2
par DTL Hier à 20:41

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par Jean-Marie41 Hier à 17:55

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Hier à 17:41

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Hier à 16:51

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par Roli64 Hier à 16:40

» [ Recherches de camarades ] Embarqués sur l'ELM DU Chayla de 82 à 86
par schwarzy Hier à 12:28

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Hier à 11:07

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC TOULON
par Charly Hier à 9:03

» [VOTRE PASSAGE AU C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par Charly Hier à 8:16

» [MARINS POMPIERS] Vedette des marins pompiers
par Charly Hier à 8:07

» [Les stations radios et télécommunication] Base de transmission pour les Sous-marins Nucléaire à Rosnay
par fusible04 Hier à 0:25

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par JACQUEZ Sam 26 Mai 2018 - 22:25

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par VERNEYGérard84 Sam 26 Mai 2018 - 18:49

» BSM TOULON
par COLLEMANT Dominique Sam 26 Mai 2018 - 18:10

» SÉMAPHORE - PORT EN BESSIN (CALVADOS)
par COLLEMANT Dominique Sam 26 Mai 2018 - 18:03

» [ Recherches de camarades ] CFM Hourtin décembre 65
par BECK Sam 26 Mai 2018 - 16:20

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Sam 26 Mai 2018 - 14:13

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Sam 26 Mai 2018 - 9:37

» LA SAÔNE (PRE)
par philippe.aime Sam 26 Mai 2018 - 9:28

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par LA TOULINE Sam 26 Mai 2018 - 7:35

» TONNERRE (BPC)
par DUFFOND Serge Ven 25 Mai 2018 - 22:21

» [ Divers escorteurs rapides ] Livre sur les Rapides
par MAGUEUR Ven 25 Mai 2018 - 20:48

» [Campagne C.E.P. Mururoa] Anciens du SMSR
par Joël Chandelier Ven 25 Mai 2018 - 20:19

» LCT L9098
par jean-claude BAUD Ven 25 Mai 2018 - 17:19

» [ Recherches de camarades ] Monsieur Augustin
par Momo Ven 25 Mai 2018 - 11:47

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par J-L-14 Ven 25 Mai 2018 - 11:19

» [ Blog visiteurs ] Bateau l'Arromanches
par BIBI-13 Ven 25 Mai 2018 - 11:06

» LE BRESTOIS (ER)
par Jean-Michel Gaiffe Ven 25 Mai 2018 - 9:58

» FOCH (PA)
par Matelot 67 Ven 25 Mai 2018 - 9:15

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par Christian DIGUE Jeu 24 Mai 2018 - 23:20

» ESCADRILLE 2 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 21:26

» CAMÉLIA (DC)
par MANTELIN Jeu 24 Mai 2018 - 18:42

» ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par blebec Jeu 24 Mai 2018 - 18:34

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 24 Mai 2018 - 18:00

» Stage casque spécial Bidel
par COLIN JACQUES Jeu 24 Mai 2018 - 17:51

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par Joël Chandelier Jeu 24 Mai 2018 - 14:44

» Bougainville (BTS)
par jobic Jeu 24 Mai 2018 - 13:54

» ESCADRILLE 56 S
par Bibi67C Jeu 24 Mai 2018 - 11:08

» La spécialité de Radio
par DTL Jeu 24 Mai 2018 - 10:36

» GEORGES LEYGUES (Croiseur)
par chauvin Jeu 24 Mai 2018 - 10:31

» L'ALERTE (E.C.)
par LASSUS Bernard Jeu 24 Mai 2018 - 10:14

» LE LORRAIN (ER)
par prenat jean-claude Jeu 24 Mai 2018 - 10:02

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par COLLEMANT Dominique Mer 23 Mai 2018 - 22:59

» [ Les traditions dans la Marine ] Les diplômes de la Ligne
par chtitim59 Mer 23 Mai 2018 - 22:19

» DENTI (BEE)
par timoniersoum Mer 23 Mai 2018 - 20:40

» DAKAR BEL-AIR et OUAKAM (B.A.N.)
par larcher Mer 23 Mai 2018 - 20:14

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par f6eqn Mer 23 Mai 2018 - 18:58

» [ Blog visiteurs ] Maitre principal Daniel Barthe
par matelot80 Mer 23 Mai 2018 - 18:57

» [Divers les classiques] La vie à bord d'un sous-marin classique (Sujet unique)
par Jean-Marie41 Mer 23 Mai 2018 - 18:40

» RANCE (BSL)
par MESLET Mer 23 Mai 2018 - 17:44

» [Divers écoles de spécialité] Les Arpètes- avant EAMF
par Didier Moreaux Mar 22 Mai 2018 - 16:05

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par séité Mar 22 Mai 2018 - 13:41

» [Vieilles paperasses] Brevet militaire
par Joël Chandelier Mar 22 Mai 2018 - 9:34

» MISTRAL (BPC)
par timoniersoum Mar 22 Mai 2018 - 8:54

» [Opérations diverses] Mission Saphir octobre 74
par KLETKE Mar 22 Mai 2018 - 5:57

» [Vie des ports] Les ports de la Réunion
par JACQUEZ Lun 21 Mai 2018 - 20:36

» ACANTHE (DC)
par MANTELIN Lun 21 Mai 2018 - 20:21

» Neptune P2V6/P2V7 en Algérie (BPAN Lartigue)
par J-C Laffrat Lun 21 Mai 2018 - 19:51

» LARTIGUE (ALGÉRIE)
par Beziers la Fosse Lun 21 Mai 2018 - 19:06

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par larcher Lun 21 Mai 2018 - 18:53

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades CFM Hourtin mars 68 à mai 69
par kroenig Lun 21 Mai 2018 - 18:49

» [ Recherches de camarades ] anciens collègues de cours ou d'affectation infirmier marine de 1980 à 1999
par THOMAS HENRY Lun 21 Mai 2018 - 18:34

» LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par fage03 Lun 21 Mai 2018 - 18:06

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par gégé Lun 21 Mai 2018 - 16:49

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Didier Moreaux Lun 21 Mai 2018 - 13:51

» [ VOS ESCALES ] Mes escales sur une carte du monde
par Joël Chandelier Lun 21 Mai 2018 - 9:20

» DUGNY LE BOURGET (B.A.N)
par alcx Lun 21 Mai 2018 - 3:57

» ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Quifille Dim 20 Mai 2018 - 20:15

» CAPRICORNE (CM)
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:54

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par COLLEMANT Dominique Dim 20 Mai 2018 - 18:36

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades B.A.N. ISTRES 64 à 66
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:49

» [ Recherches de camarades ] Louis Surget dans la Marine de 1949 à 1952
par COLIN JACQUES Dim 20 Mai 2018 - 17:20

» CAPELLA
par vahine50 Dim 20 Mai 2018 - 17:12

» COMMANDANT DUCUING (AVISO)
par Bureaumachine busset Dim 20 Mai 2018 - 16:58

» LYRE (CM)
par timoniersoum Dim 20 Mai 2018 - 16:22

» [ Recherches de camarades ] recherche Daniel VIGNES (ELBOR)
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 18:22

» [ Recherches de camarades ] Salün, école de Gendarmerie à Chaumont
par TOURBEZ Sam 19 Mai 2018 - 17:47

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - ST MANDRIER
par DQN78 Sam 19 Mai 2018 - 9:27

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Houllé Sam 19 Mai 2018 - 8:37

» FLOTTILLE 9 F
par didiboy31 Ven 18 Mai 2018 - 18:26

» [ VOS ESCALES ] Dubaï
par COLLEMANT Dominique Ven 18 Mai 2018 - 18:16

» [Escale] SINGAPOUR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 17:11

» [ VOS ESCALES ] ABU-DHABI
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:30

» [ VOS ESCALES ] Escale à BOMBAY pendants SAPHIR
par titus56 Ven 18 Mai 2018 - 16:12

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par DQN78 Ven 18 Mai 2018 - 16:05

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par timoniersoum Ven 18 Mai 2018 - 8:23

» ORIGNY (DO)
par larcher Jeu 17 Mai 2018 - 20:22

» [ Blog visiteurs ] Arromanches campagne Indochine 53/54
par Invité Jeu 17 Mai 2018 - 19:37

» [ Associations anciens Marins ] Journées d'entraide A.D.O.S.M
par Didier Moreaux Jeu 17 Mai 2018 - 14:12

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par sagnimorte albert Jeu 17 Mai 2018 - 11:00

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Bureaumachine busset Mer 16 Mai 2018 - 23:06

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par corre claude Mer 16 Mai 2018 - 20:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par LEBARILLIER Mer 16 Mai 2018 - 19:42

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par COLLEMANT Dominique Mer 16 Mai 2018 - 19:33

» PORT LYAUTEY (MAROC)
par guedon Mer 16 Mai 2018 - 18:19

DERNIERS SUJETS


Confrontation avec la marine Brésilienne

Partagez
avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Chef de quart NON

Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par pencoat63 le Mer 2 Mar 2011 - 18:51

Confrontation avec la marine Brésilienne.


Au cours de mon séjour en Guyane en 1977 le 14 juillet !!! je fus vers 8h00 appelé à mon domicile par l'officier "OPS" du "COMAR Antilles" à Fort de France.

Les services de renseignements Américains signalaient l'arraisonnement de deux de leurs crevettiers par la marine de guerre Brésilienne, en limite ou dans les eaux territoriales "Françaises".
Ils demandaient donc de vérifier si possible l'exactitude de ce renseignement.

Le mécano étant de garde à bord je lui demandais de lancer les moteurs le temps de rassembler un "équipage" minimum (5).
Nous habitions tous dans le même immeuble "Le petit chalet N°1" à Cayenne avec vue mer.
40mn après nous appareillons en direction de la frontière Franco-Brésilienne soit environ 50 milles.
Dés la sortie du chenal nous faisons route à 25 nds, la mer est calme.
Le radar fonctionne mais sa faible hauteur au dessus de l'eau (3m) ne permet pas de détecter de manière précoce les échos.
Mais ce jour là j'accroche un gros écho à 17 milles en dehors de la limite (théorique) des eaux territoriales Française (toujours contestées).

Peu à peu la silhouette du "Brésilien" se découpe sur l'horizon, accompagné de deux crevettiers.
Nous approchons toujours à vitesse maxi et manifestement très bas sur l'eau nous n'avons pas été vus.
Soudain à deux milles de distance un panache de fumée noire sort des cheminées du " D.37 ".
Je rends compte à Marine fort de France en donnant les renseignements sur le bâtiment, sa position, celle des chalutiers (qui font route terre vers l'Amazone).
Le destroyer fait route dans notre direction, à bord l'équipage est au poste de combat, les tourelles (respectables) nous braquent...!
Je passe à 100m sur son bâbord et viens me mettre à "l'abri" 50m derrière lui.

Je signale au COMAR la situation, celui-ci me donne l'ordre de ne pas insister et de rentrer sur Cayenne.

Après un dernier "Salut" nous regagnons le Dégrad des Cannes à Cayenne...

Au cours du retour nous ferons une "drôle de rencontre" mais ceci fera l'objet d'un autre récit !

Se faire "Braquer" un 14 Juillet...

Pencoat63

PS : D.37 "Rio grande do norte" (Ex "STRONG") Série de vieux destroyer de la marine US (1945/1946) rachetés par le Brésil.








Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par framery le Mer 2 Mar 2011 - 19:38

Comme quoi même pour un 14 Juillet
il se passe toujours quelque chose en mer.
J'attend ton prochain récit.





Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 66
NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par Tinto le Mer 2 Mar 2011 - 20:44

Samba samba...
Tout s'est bien terminé heureusement Pencoat...
Faut quand même se méfier des Brésiliens... :
A + pour la suite.




   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par Noël Gauquelin le Mer 2 Mar 2011 - 23:02

Quelqu'un se souvient-il avoir fait la guerre contre les brésiliens ?
Mais si, la "guerre de la langouste" qui a eu lieu entre un de nos escorteurs d'escadre et un navire brésilien, mais je ne sais plus quand (fin des années 60 ???) et heureusement sans blessés ni dégats d'après ce qu'on m'avait raconté.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Chef de quart NON

Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par pencoat63 le Jeu 3 Mar 2011 - 9:17

Effectivement le début des années 60 fût marqué par "La guerre de la langouste".

Le "TARTU" et le "Paul Goffeny" furent chargé d'assurer la protection de la flotte des langoustiers Bretons.
Les Brésiliens qui légalement ne pouvaient empêcher la pêche hors de leurs eaux territoriales (12 milles à cette époque) avant que ne se profile en 1977/1978 la notion de "ZEE" (Zone économique exclusive) portant les droits en cette matière à 200 milles (01/03/77 pour la Guyane).
Historiquement les flottes langoustières de Douarnenez puis Camaret péchaient en Mauritanie depuis le début du siècle (1909), ils avaient crée pour cela les "Mauritaniens" capables de pêcher la langouste et de la conserver en frais dans le vivier.
L'aller (15j*) et le retour (21j*) et la pêche (45/60*) s'effectuait à la voile, jusqu'aux années 40.
* (moyennes)
Après guerre, la taille des bateaux,la motorisation, la congélation améliorèrent les quantités pêchées parfois 60 tonnes (moitié en "vivant" le reste en surgelé).

Un des dernier Mauritanien "visible" (en dehors du Musée maritime de Douarnenez) est le restaurant "Ma petite folie" à quai au moulin blanc à Brest.

"L'ex" Mauritanien transformé en restaurant Ma petite folie à quai au Moulin Blanc à Brest.


L'étrave, le "BAR" et l'accès au "Pont supérieur" avec vue panoramique.
La "décolonisation" de 1960, incita les armements de pêche à prospecter d'autres zones "libres d'accès et de droits"
La pêche en Mauritanie déclina à partir de 1960, du fait de l'indépendance de la Mauritanie et de l'application de nouvelles réglementations (droits de pêche de plus en plus élevés, obligation d'embarquement d'équipages locaux,extension de la ZEE en 1978, concurrence étrangère, etc..).
Ce qui incita certains armements à prospecter les cotes de l'Amérique du Sud.
Du coté du Brésil, les prétentions sont totalement injustifiées, mais la "fermeté affichée" qui pouvait déclencher un conflit armé semble avoir eu raison de la détermination de la France.
La "guerre de la langouste", fût remportée par le "Brésil".
Ce qui permis le voyage du Général de Gaule au Brésil en 1964.
Les années 1970 signèrent la fin de "la belle époque" des Mauritaniens, les navires de pêche restèrent sur place, les équipages se relevèrent par avion...
L'activité de Camaret et Douarnenez déclinèrent rapidement.

PS : Il existait depuis le traité d'Utrech (1713) un "Contesté Franco-Brésilien" sur la frontière entre la Guyane et le Brésil.
Pour faire simple La France revendiquait à juste titre le territoire entre l'Amazone et l'Oyapock.
Le Brésil à colonisé au fil des siècles ce territoire et la France faute de présence "effective" fut déboutée en 1900 par l'arbitrage soumis au président de la confédération Helvétique...!
Avec plus de détermination la moitié de l'Amazone et un immense territoire nous appartenait.

Pencoat63






Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par framery le Jeu 3 Mar 2011 - 10:03

Merci PENCOAT63
pour ce rappel des faits.




Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
Noël Gauquelin
MAJOR
MAJOR

Age : 73
Radio NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par Noël Gauquelin le Jeu 3 Mar 2011 - 11:10

Merci Pencoat, cette "guerre de la langouste" m'avait été racontée par un ancien radio du Tartu, mais c'était bien flou dans mes souvenirs.



Être humain, c'est aimer les hommes. Être sage, c'est les connaître  (Lao Tseu).
avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Chef de quart NON

Guyane, un 14 juillet bien arrosé!

Message par pencoat63 le Dim 1 Mai 2011 - 8:27

Dans le post précédent :"Confrontation avec la marine Brésilienne" je terminais en annonçant lors du transit retour une "Drôle de rencontre"

Voici donc la suite,,

Après avoir quitté sans regret une marine Brésilienne qui avait le doigt sur la détente, nous faisons route direct sur la bouée d'atterrissage du long (12Milles) chenal du Dégrad des Cannes .
Comme souvent en Guyane des grains violents, un ciel gris, ont remplacé le soleil.
La visibilité est réduite à 200/300m je suis au radar au cas ou....!
En approchant du chenal à environ 7/8 milles, malgré les grains je distingue un écho contrebordier entre la terre et nous.
Il faut dire que la navigation n'est pas très importante le long de la côte à l'exception des "tapouilles" Brésiliennes qui effectuent du cabotage principalement entre Cayenne et Macapa, voir Belem.
Comme nous sommes "de sortie" en ce 14 juillet 1978, et qu'il est manifestement trop tard pour la revue et le cocktail, nous allons contrôler cet "écho" qui est a 2 milles de nous.
A 25 nds cela ne traine pas, nous découvrons une "Tapouille" d'environ 12m "L'Eliana" qui file désespérément vers le Brésil.
Notre venue ne semble guère les ravir, et malgré les sourires arborés il y a comme un malaise. (La vue du PM Mat 49 peut être?)

Bon, ce n'est qu'un contrôle, nous sommes pressés , les défenses sont disposées , deux gendarmes sautent sur le pont des Brésiliens, papiers, d'ou venez vous,ou allez vous,et la question qui tue :Que transportez vous???

Là ils semblent moins bien comprendre, mais nous les invitons "fermement" à débacher le pont et à ouvrir les panneaux des cales.

Bien qu'a quelques mètres je ne vois pas tout de suite la nature de la cargaison ou du moins j'aperçois de nombreux cartons.

Qu'est-ce?? (c'est le cas de le dire!)
Du whisky!!!!!
Tout?
Oui!
Que du whisky et du bon (Les gendarmes ont dans certains domaines une "expertise" certaine!))
Un ange passe les bras chargés de "CHIVAS"
Nous sommes là, tels des pirates venant de capturer un Galion....!

Tout cela est fort bien mais finalement la vraie question est: "Sont-ils en infraction???"
Car s'il y a infraction elle ne peut être que douanière!

Je fais le point nous sommes très largement à l'intérieur des eaux territoriales (12Milles)
Je décide de faire appel a un ami , le capitaine des douanes commandant la vedette basée à Kourou.
Par radio téléphone je demande à être mis en relation avec Mr De Roland,qui en ce jour férié est chez lui.
Je lui explique la situation, il confirme qu'il y a bien infraction, saisie du bateau et de la cargaison...Bingo!!

Nous lui donnons une heure approximative d'arrivée à notre appontement, il sera là avec le fourgon pour faire l'inventaire, établir les procédures (PV) communes et mettre sous séquestre la marchandise.
L'équipage de visite devient équipage de prise et nous faisons route à 7/8 nds vers notre poste à quai.
Les brésiliens beaux joueurs débarqueront la cargaison, nous dressons un inventaire commun avec au top du top du 32 ans d'âge....!

J'allais oublier l'essentiel..La quantité saisie environ (de mémoire) 2800 bouteilles...Quand même!!!!

Je rends compte par message aux différentes autorités,COMAR,COMGENDMAR,AFFMAR,GROUPGEND,COMIL,..etc...!

La douane proposera une transaction à 120000 Francs, mais finalement la cargaison sera vendue aux enchères.

Ne me demandez pas s'il était bon, je suis tenu au secret professionnel....!

Ci-dessous une "Tapouille" embarcation typique (voile et moteur) à fond pratiquement plat permettant l'échouage dans la vase des estuaires.

Jack

Post fusionné avec le sujet "Confrontation avec la marine Brésilienne" puisqu'il en est la suite
SEGALEN Georges (administrateur)



Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]
avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Chef de quart NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par pencoat63 le Ven 13 Mai 2011 - 18:37

Je viens de retrouver "la" photo du déchargement de la cargaison par l'équipage Brésilien, environ 250 caisses (de12 ou de 6).

Par le panneau de cale on aperçoit une partie du chargement...!

Jack



Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]
avatar
Georges CACALY
QM 2
QM 2

Age : 80
Timonier équipage NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par Georges CACALY le Ven 13 Mai 2011 - 20:21

Bonsoir Jack.

Il ne te resterait pas une bonne bouteille par hasard ? Maintenant il y a prescription je pense !!!
Georges.
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Confrontation avec la marine brésilienne

Message par framery le Sam 14 Mai 2011 - 7:20

PENCOAT63
Belle prise et toutes ces caisses
qui vous passent sous le nez
de quoi de vous donner soif!!!




Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Chef de quart NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par pencoat63 le Sam 14 Mai 2011 - 7:52

Bonjour à tous,

Hélas Georges la bouteille devait être fendue car il n'y a plus rien à l'intérieur, je l'ai toutefois conservée.

Ce n'est pas tous les jours que l'on peut "déguster" un Chivas "Royal Salute" de 21 ans d'âge.

C'est la bouteille bleue, elle était présentée à l'origine dans un "sac" en velours assorti, avec cordon et "glands" dorés....!

(Il fallait bien vérifier s'il s'agissait d'un whisky "véritable")

C'en était....! (Tu peux me faire confiance)

Jack



Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]
avatar
beugnon eudes
QM 1
QM 1

Age : 59
Timonier équipage NON Clairon

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par beugnon eudes le Lun 23 Mai 2011 - 9:47

confrontation avec la marine brésilienne vu du Trident
Nous avions eu avec le Trident une aventure un peu similaire !
je ne me rappelle pas la date mais c'était en 78
A quai à Fort de France un soir vers 22h00 il y eu un rappel de tout l'équipage
on est bien sûr venu nous chercher à notre QG (le triangle des Bermudes pour les connaisseurs)
donc appareillage 23h00 route sur Cayenne 20nœuds
arrivés à Cayenne le tiers sortant eut 2h de perm (obligatoire) pendant que les deux autres tiers
armaient les SS12 avec leurs têtes de combat c'est la première fois que je les voyais
beaucoup plus grosses que pour les tirs d'entrainement.
donc deux heures plus tard appareillage vers la frontière franco-brésilienne
toujours sans renseignement des circonstances de ces opérations menées tambour battant
le lendemain matin le commandant nous expliqua les raisons
"nous devions tirer à vue sur le premier bateau bresilien qui se présenterait"
je peux vous assurer que l’ambiance à bord a changer tout de suite
en une demie seconde nous passions à marin militaire à militaire sur un bateau
à la passerelle le commandant m'avait indiqué le nom du bateau que nous devions
appréhender donc j'ai cherché dans un bouquin noir (je ne sais plus son nom)
qui répertoriait les profils et les caractéristiques des navires de combat
c'était un ancien garde côte américain réarmé pour le Brésil
avec bien sûr quelques MM38 que j'imaginai près à fondre sur le Trident
le commandant ma conseilla de garder ce renseignement pour moi
Nous avons donc patrouillé comme ça pendant 2 jour
l'ambiance à bord ne laissait filtrer que les ordres pour la bonne marche du bateau.
quand nous avons reçu l'ordre de faire route sur Cayenne
la tensions est retombée d'un seul coup en laissant à chacun l'impression d'avoir fait
ce qu'il fallait faire
Donc le commandant nous a finalement expliqué ce qui c'était passé
"le Brésil avait (comme pour le cas de Pencoat63) saisi dans la zone litige des crevettiers français
et mis en prison leurs équipage. les négociations se sont déroulé entre Paris
et l'ambassade française au Brésil donc nous devions être présent dans la zone concernée"
Tout c'est bien terminé nous avons démonté les SS12 en remettant les têtes de combats dans leurs caisse
souhaitant de ne jamais les ressortir....Mais ne sommes nous pas là pour çà?
décidément ces Brésilien...
avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Chef de quart NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par pencoat63 le Mar 24 Mai 2011 - 7:02

Bonjour,

Les Brésiliens ont toujours été très "chatouilleux" au niveau du tracé déterminant la "frontière" avec la Guyane. Cela a fait l'objet de très longues négociations d'ou ces "coups de chaud" destinés à "impressionner" le voisin.(Il faut dire qu'un degré d'angle sur 200milles cela fait une belle portion de fromage en plus ou en moins)

Sur ces missiles SS12, je me souviens qu'il avait été question de faire un tir d'exercice sur: "les roches du Connétable" qui émergent entre le grand Connétable et l'estuaire de l'Approuague .
Mais je n'ai jamais su s'il avait eu lieu.

Effectivement s'il était équipé de MM38 le jeu était plutôt inégal.!!!!!

En principe cela reste au niveau de la "démonstration de force" mais avec les "brésiliens" il faut rester "prudent"

Jack



Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]
avatar
GOHIER
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 59
NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par GOHIER le Mer 28 Mar 2012 - 9:09

Bonjour,

Merci pour ces renseignements sur le ''bresilien'' De mémoire il me semble que nous avions aperçu sa silhouette à quelques miles de part et d'autre de la frontière maritime, je ne sais pas s'il était armé de MM38 mais bon au cas où, on naviguait tous avec notre gillet de sauvetage! au moins ça nous aurait peut être sauver.(quoique avec quelques requins et le courant ) Après Trafalgar on aurait encore été malin....

Pour l'essai du SS12 j'ai assisté à deux tirs, je ne sais plus où mais c'était un rocher à mouettes où je ne sais quels oiseaux . Il me semble que cela été interdit après coup de s'entrainer sur ce rocher. Par contre le deuxième tir est parti je ne sais où suite à la fiabilité douteuse de ces SS12. Ces missiles ont été étudiés pour les chars amx13 (ceux à roues pour dire la technologie!!!!)et on été réactualisé marine; Filogidé avec le tireur qui suit le missile assis sur un siège télescopique (pour compenser le tanguage) situé dans une tourelle au dessus de la passerelle avec des jumelles fixes style périscope et bouton de larguage fil à proximité; Je ne sais plus qu'elle était la porté mais fallait être assez prêt. Et surtout la gite à 0 pour que ça parte droit sinon bonjour les poissons où les oiseaux. Les ''brésiliens'' se seraient bien marrés si nous avions du tirer!

En tous cas personne à bord n'a refusé de partir avec ces missiles armés, je n'ai pas eu plus peur que ça, surement l'insouciance à cette époque, plus de la curiosité....(je dis cela car j'ai connu plusieurs cas de PM et MP désirant quitter le bord pour ne pas partir déminer lors du premier conflit Iran Irak en 79. Certains on démissionné d'autres ont été mutés!

Bonne journée
avatar
pencoat63
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Chef de quart NON

Re: Confrontation avec la marine Brésilienne

Message par pencoat63 le Mer 28 Mar 2012 - 9:30

Bonjour,

Effectivement les tirs ont été effectués dans le secteur du "Grand Connétable" une île qui à été exploitée par les Américains pour son "Guano" fin XIXème et début du XXème siècle.

Cette zone est classée réserve naturelle (depuis) pour sa colonie de frégates et autres oiseaux marins.

En fait la cible visée était le "Petit Connétable" un rocher plus à terre, mais relativement proche.

Jack



Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
[William Blake]

    La date/heure actuelle est Lun 28 Mai 2018 - 8:22