Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 720547 messages dans 14066 sujets

Nous avons 14437 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est NENE44

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Paul Arnoud] Matricule 3614 T 38 - Engagé Volontaire
par Serge BAVOUX Aujourd'hui à 19:17

» ILE LONGUE
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 19:12

» SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 19:01

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par larcher Aujourd'hui à 18:59

» FLORE (SM) - Tome 2
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 18:27

» [ Histoire et histoires ] Mon oncle Georges Le Brazic - Carrière Marine, du Maquis à l’Indochine de 44 à 48
par Momo Aujourd'hui à 18:16

» MARSOUIN (SM)
par SCARPELLINI Michel Aujourd'hui à 17:52

» [ Blog visiteurs ] Informations sur Christian BLUSSEAU
par Kohler Jean Marie(Hans) Aujourd'hui à 17:40

» Escadrille de Réception et de convoyage de l’Aéronautique navale (ERC)
par Charly Aujourd'hui à 13:11

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par bailly bout de bois Aujourd'hui à 11:33

» [Aéronavale divers] Le LYNX WG13
par Michel Roux Aujourd'hui à 11:09

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 07:51

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 017
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 06:52

» [ La S.N.S.M. ] SNSM Camaret/Mer
par douzef Hier à 20:08

» ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par chardavoine Hier à 18:51

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 3]
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 18:07

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par BEBERT 49 Hier à 14:07

» DIXMUDE (BPC)
par marsouin Hier à 13:53

» SC/AERO - SAMAN - TOUSSUS LE NOBLE
par Charly Hier à 13:15

» Le Conquet
par dansie Hier à 11:18

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LE HENAFF (AVISO)
par Charly Sam 20 Oct 2018, 20:24

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par LES BORMETTES Sam 20 Oct 2018, 18:51

» LES AVISOS EX COLONIAUX BISSON ET CDT PIMODAN
par Max Péron Sam 20 Oct 2018, 18:27

» LE NORMAND (ER)
par t.neveux Sam 20 Oct 2018, 13:00

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par Charly Sam 20 Oct 2018, 06:44

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par Marquis Ven 19 Oct 2018, 23:11

» MINERVE (SM)
par centime44 Ven 19 Oct 2018, 21:44

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Ven 19 Oct 2018, 20:42

» [ Aéronavale divers ] FERIA DE L'AIR Aéroport de Nîmes
par byu30 Ven 19 Oct 2018, 18:26

» [ BLOG VISITEURS - RÉPONDEZ AU MESSAGE POUR VOIR L'EMAIL ] AVEZ-VOUS CONNU L'OFFICIER DES EQUIPAGES ANDRÉ BASSET ?
par Invité Ven 19 Oct 2018, 18:19

» ESCADRILLE 22 S
par byu30 Ven 19 Oct 2018, 17:48

» Section Marine École de Tours
par guedon Ven 19 Oct 2018, 15:39

» HANAP - A 740 - (Transporteur)
par Noël Gauquelin Jeu 18 Oct 2018, 18:44

» [ Les traditions dans la Marine ] Les diplômes de la Ligne
par passe plat Jeu 18 Oct 2018, 18:34

» Qu'est devenu le centre Sirocco ?
par TECTAM Jeu 18 Oct 2018, 17:47

» LAC CHAMBON (Pétrolier)
par GYURISS Jeu 18 Oct 2018, 16:47

» SAINTONGE - A733 (Caboteur)
par GYURISS Jeu 18 Oct 2018, 16:43

» LIAMONE (NAVIRE CITERNE)
par GYURISS Jeu 18 Oct 2018, 16:37

» [ Blog visiteurs ] Section marine BE 705 TOURS
par Invité Jeu 18 Oct 2018, 16:06

» [Campagnes] DAKAR
par TOUBHANS René Jeu 18 Oct 2018, 11:00

» [Divers les nucs] SNLE
par goblin Jeu 18 Oct 2018, 10:36

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] 1977 - Création de la brigade de gendarmerie maritime à Cayenne.
par beugnon eudes Mer 17 Oct 2018, 23:24

» MASCAREIGNE - P 779 -
par TECTAM Mer 17 Oct 2018, 22:39

» [ Blog visiteurs ] recherche camarades de mon père René CARDIN embarqué sur le SM Sirène en 1955
par Invité Mer 17 Oct 2018, 13:25

» ÉCOLE DES MANOEUVRIERS
par TECTAM Mer 17 Oct 2018, 12:35

» LES VIEUX BÂTIMENTS
par parriaux christian Mer 17 Oct 2018, 12:20

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par montroulez Mer 17 Oct 2018, 09:30

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 17 Oct 2018, 09:01

» [ Blog visiteurs ] recherche Pierre Plasseraud dit pépito était Maistrance Pont à Loctudy... Brest....1954.1955
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 16 Oct 2018, 21:05

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par gebu Mar 16 Oct 2018, 18:34

» [Unités combattantes] B.I.F.M.
par Marquis Mar 16 Oct 2018, 17:29

» [Ports] LE VIEUX BREST
par jobic Mar 16 Oct 2018, 14:04

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par GOAPER Mar 16 Oct 2018, 12:00

» Vieilles paperasses humoristiques
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Oct 2018, 21:40

» ARROMANCHES (PA)
par BERTIN Lun 15 Oct 2018, 19:15

» BÉARN (PA)
par Serge BAVOUX Lun 15 Oct 2018, 19:13

» DIANE (SM)
par Charly Lun 15 Oct 2018, 15:41

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par MORVAN Lun 15 Oct 2018, 12:08

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par marsouin Lun 15 Oct 2018, 09:46

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par larcher Dim 14 Oct 2018, 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche copains BELLE POULE 07/76 à 10/81
par Michel 22 Dim 14 Oct 2018, 11:15

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par HèmBé43 Dim 14 Oct 2018, 10:52

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Joël Chandelier Dim 14 Oct 2018, 10:13

» [ Les musées en rapport avec la Marine ] L'Espadon à St Nazaire
par S.Bosnjak Dim 14 Oct 2018, 09:41

» [Catastrophes...] PREMIAN ... LE SOUVENIR
par COLLEMANT Dominique Sam 13 Oct 2018, 21:45

» [Marine à voile] L'Hermione
par Christian DIGUE Sam 13 Oct 2018, 19:03

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par centime44 Sam 13 Oct 2018, 14:23

» [ Divers - Les classiques ] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
par DUFFOND Serge Ven 12 Oct 2018, 21:22

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par salonais Ven 12 Oct 2018, 20:30

» [ École des Mousses ] 2ème Cie 67/68
par sorrentino Ven 12 Oct 2018, 10:12

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père (Croiseur Sous-Marin Surcouf)
par Charly Ven 12 Oct 2018, 09:15

» [ Blog visiteurs ] CFM dépôt de Brest
par Invité Ven 12 Oct 2018, 03:58

» CDT BOURDAIS (AE)
par marsouin Jeu 11 Oct 2018, 22:02

» ALBUM PHOTOS DE COURS - E.M.E.S. CHERBOURG
par guilloux Jeu 11 Oct 2018, 18:32

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par jobic Jeu 11 Oct 2018, 16:10

» LCT L9098
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 11 Oct 2018, 11:05

» FLOTTILLE 24 F
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 11 Oct 2018, 08:43

» [ Divers - Les classiques ] Sous-marin Le TONNANT
par COLLEMANT Dominique Mer 10 Oct 2018, 21:18

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Jean-Marie41 Mer 10 Oct 2018, 18:46

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par gene Mer 10 Oct 2018, 17:55

» [ Histoire et histoires ] Agde Place du 18 Juin la Stèle et les statues
par Jean-Eugène DARENGOSSE Mer 10 Oct 2018, 11:27

» [ Blog visiteurs ] Gabare Luciole
par formose jacques Mar 09 Oct 2018, 20:22

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par marsouin Mar 09 Oct 2018, 20:08

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par BONNERUE Daniel Mar 09 Oct 2018, 17:10

» [ Blog visiteurs ] Recherche de camarades Sous-Marin Diane 1979 /1981
par Invité Lun 08 Oct 2018, 16:11

» ILE D'OLERON (BEE)
par ger38 Lun 08 Oct 2018, 14:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par VOGUET Lun 08 Oct 2018, 14:24

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par bernard26700 Lun 08 Oct 2018, 13:25

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Michel 22 Dim 07 Oct 2018, 12:22

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par BEBERT 49 Dim 07 Oct 2018, 11:57

» [ Associations anciens Marins ] 67ème congrès national de l’AGASM à Martigues (13)
par Jean-Marie41 Sam 06 Oct 2018, 18:51

» VAR (BCR)
par marsouin Sam 06 Oct 2018, 18:23

» [ Histoire et histoires ] Le Programme Sawari 1
par facilelavie Sam 06 Oct 2018, 00:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG
par Jean-Marie41 Ven 05 Oct 2018, 19:07

» [ Divers pétroliers et pétroliers ravitailleurs ] Construction de 3 nouveaux pétroliers ravitailleurs
par Xavier MONEL Ven 05 Oct 2018, 15:11

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par corre claude Jeu 04 Oct 2018, 21:37

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Jeu 04 Oct 2018, 21:09

» UNITÉ MARINE DAKAR
par framery Jeu 04 Oct 2018, 14:01

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Jeu 04 Oct 2018, 12:26

DERNIERS SUJETS


[Vie des ports] Les ports de la Réunion

Partagez
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par alain EGUERRE le Lun 13 Aoû 2018, 11:32



Séquence catalysée Cat'alizé
Spoiler:


Sortie pêche pour l'Armor Atao et rentrée pour le cat'alizé

Sorties dauphins et découverte pour les touristes







Virement de bord pour affaler la grand voile !

Pas trop de vent aujourd'hui mais, la sécurité des passagers est respectée




Allez, on vire au moteur vers le bassin de plaisance



Ti Charles sort pécher !

Ces barques de pêche ne vont pas loin mais souvent elles reviennent avec de belles prises

Quel plaisir de voir ces trois palangiers, le Manohal, le Cap Tristan et le Marine Ursule reprendre la mer après 3 ans à rouiller dans la darse pêche

Surement fait exprès de mettre ces trois conteneurs devant moi pour la photo de la très moderne capitainerie plaisance en forme de voiles !

Le long du quai menant au bassin de plaisance, des voiliers de globe flotteurs !


Suédois, américain, belge etc....






Visiblement un canot de sauvetage à largage rapide de cargo réutilisé
Marin rescapé à La Réunion:
Le marin avait repeint sa coque orange en noir et avait fixé un mât. Ça ressemblait plutôt à un abri flottant . Son propriétaire est un Polonais dans la cinquantaine nommé Zbigniew Reket, selon plusieurs médias. « Il allait bien, mais il avait surtout besoin de se nourrir », affirme-t-il. Et pour cause : à la chaîne La 1ère, il raconte avoir dérivé pendant sept mois dans l’Océan indien et avoir survécu en se nourrissant de sa maigre pêche et de ses réserves de soupes de nouilles chinoises pas claire l'explication et enquête en cours

Un couple de québecois plus tout jeune




Bienvenue à Vanille de Québec

Chantier naval pêche cotière et plaisance !


J'aime bien prendre en photo ces bateaux à terre avec l'étrave vers le ciel !

Belle décoration de la coque


Allez, retour à Petite Ile à 70 km




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
salonais
MATELOT
MATELOT

Age : 73
NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par salonais le Lun 13 Aoû 2018, 13:10

Hé,Alain,ton polonais ne veux pas deroger a sa réputation!



A l'au-delà je préfère le vin d'ici.

AQI  SIAN  BIAN
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par PAUGAM herve le Lun 13 Aoû 2018, 13:48

Et pour l'eau , il a fait comment ce Polonais





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
takeo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 57
Mécanicien équipage

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par takeo le Lun 13 Aoû 2018, 14:32

Belle série Alain




*De temps à autre, un retour aux sources ou à nos racines s'impose pour retrouver ce qui jadis fut familier et siège pour toujours dans notre cœur *
[Loreena McKennitt]
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par alain EGUERRE le Jeu 27 Sep 2018, 08:13

La trouée de la rivière des galets vue du port

Spoiler:


A gauche la roche écrite (2276m)

On aperçoit les maisons de Dos d’Âne à l’entrée du cirque de Mafate

Anciennes baleinières du caseilleur l'Austral


Comme du coté militaire, il n'y a pas foule dans la darse des pêcheurs des TAAF

L'Ile de la Réunion qui désormais sera le patrouilleur des Affaires Maritimes en remplacement de l'Osiris

Et le palangrier Croix du Sud resté à quai !


Arrêt technique pour l'Austral
Personne le dimanche alors j'en profite pour aller sur le quai de la Sapmer


Je vais pouvoir l'observer de près


L'Astrolabe, seul dans la darse militaire !


La passerelle

Détails !




Je n'étais jamais venu jusqu'ici, la darse des phares et balises

Vedette du pilote, des Affaires Maritimes etc...



L'ancien hangar à grain devant l’entrée du port Ouest !

Effet d'optique l''entrée est bien plus large car à notre époque des années 70, les cargos venaient ici !

Ils ont été remplacés par la flotte de palangriers sous pavillon des Kerguelen


L'Austral de face, une première pour moi

Ce quai est interdit aux visiteurs la semaine pour cause de travail !


Détails, j'en profite !





A suivre




Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par PAUGAM herve le Jeu 27 Sep 2018, 09:16

A part les deux personnes sur les dernières photos, et toi, il n'y a pas âme qui vive sur les quais !
Imagine le même scénario au marché Saint-Pierre, Alain.





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par COLLEMANT Dominique le Jeu 27 Sep 2018, 13:53

Peut être que c'était l'heure de la sieste....



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 58
NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par Momo le Jeu 27 Sep 2018, 14:52


avatar
salonais
MATELOT
MATELOT

Age : 73
NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par salonais le Jeu 27 Sep 2018, 20:35

J'aime bien "l'ile de la réunion",il doit etre agréable a naviguer !



A l'au-delà je préfère le vin d'ici.

AQI  SIAN  BIAN
avatar
Bureaumachine busset
MATELOT
MATELOT

Age : 61
NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par Bureaumachine busset le Jeu 27 Sep 2018, 20:50

Alain Sympa beaux reportages
Ils étaient tous à l’apero
avatar
DUFFOND Serge
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
Torpilleur équipage          NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par DUFFOND Serge le Ven 28 Sep 2018, 21:30

Alain et Superbes photos, riches en détails !



avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par alain EGUERRE le Sam 29 Sep 2018, 11:55

L'Autral, caseyeur congélateur des TAAF

Spoiler:


Détails de la passerelle découverte



L'Astrolabe derrière l'étrave de l'Austral !


La Sapmer, armateur de l'Austral





Port d'attache : Port aux français, Kerguelen






Les îles subantarctiques La langouste australe le samedi, 10 avril 2010 par le sénateur Christian Gaudin

Nous sommes arrivés vendredi soir sur Amsterdam et avons enchaîné par une visite technique de la base. Ce matin, samedi, mon programme est de visiter le navire langoustier l’Austral qui est le seul navire à avoir le droit de pêcher langoustes et poissons dans la ZEE (zone économique exclusive) de St-Paul et Amsterdam. La pêche est finie depuis deux jours et très aimablement le capitaine nous a attendus pour nous permettre de visiter son navire armé par la SAPMER.
Un zodiaque vient nous chercher à la cale, au pied de la base, et nous voilà partis.
Michel Le Glatin, le Capitaine, n’est pas un marin d’eau douce, plus de 30 ans de pêche australe à son actif comme matelot, lieutenant, second et capitaine depuis un peu plus de dix ans. Il nous fait les honneurs du bord.

L’Austral est un ancien chalutier qui a été transformé pour la pêche à la langouste. C’est un navire de plus de 60 m avec un équipage de 50 marins environ.
Le TAC (total admissible de capture) de 400 tonnes est partagé en deux quotas, l’un pour la langouste côtière, l’autre pour la langouste de fond. Il est réparti entre les deux petits caseyeurs et les quatre doris du bord. Chaque embarcation a son propre patron et son équipe. Chacun est rémunéré, en plus du SMIC pêche légal, à la part de pêche de son embarcation. Tout le monde marche au mérite. Ne devient chef de pêche que celui qui a fait ses preuves et sait amener les autres dans « les bons coins ».

Une fois pêchée, la langouste est triée et traitée. Le premier tri est légal : le poids réglementaire. Aucune langouste de moins de 150 g n’est conservée (Jasus Paulensis est plus petite que la bretonne). Le reste est traité en fonction de la demande des clients : calibrage précis, cuite ou crue, entière ou étêtée. Je suis vraiment impressionné par le dispositif du bord. A sa sortie de l’Austral, la langouste est déjà conditionnée pour les restaurants. Chaque langouste est ensachée individuellement. Des colis de deux fois 5 kg sont préparés. A chaque caisse correspond un calibre particulier. Le poids est exact à 10 g près maximum. Je mesure combien les conditions de vie à bord son éprouvantes avec de longues journées et des cadences soutenues.

L’Austral a aussi une activité de pêche sur quelques poissons de la zone. C’est plus un complément qu’un véritable but, compte tenu des objectifs de rentabilité.
La visite s’achève par un long échange dans la cabine du capitaine autour d’un céviche de langouste et d’un verre de blanc. Le contrôleur de pêche, une femme, nous rejoint ainsi que le Commandant Courtes, et nous devisons plus d’une heure tous ensemble sur la pêche ici et ailleurs. Un excellent moment plein de vérité humaine grâce à l’hospitalité légendaire du patron de l’Austral.

Cette visite ouvre pour moi plusieurs pistes de travail :
La pêcherie langouste paraît bien gérée. Elle repose sur l’avis scientifique du Muséum et, me semble-t-il, sur l’écoute attentive des pêcheurs. Ce dialogue est absolument essentiel.
Je me demande pourquoi cette pêcherie n’est pas encore labellisée MSC (Marine Stewardship Council, un organisme international de labellisation des pêcheries durables) puisque la traçabilité et les contrôles sont parmi ce qui se fait de mieux.
Par contre, il n’y a pas de pêche scientifique de la langouste : tout repose sur les données de pêche certifiées par les contrôleurs. Cela me semble être une faiblesse.
Plus encore, j’apprends qu’un TAC sur les poissons de la zone est alloué sans qu’il y ait de campagne scientifique d’évaluation de la biomasse. Je suis vraiment étonné.
Je suis également surpris qu’en dehors des eaux territoriales aucun banc ne soit classé en aire marine protégée.

Deux anciens doris désarmés !





Les deux caseyeurs et les 6 doris sont prêt à retourner pêcher








Je suis passé coté armateurs, près de la darse de la Royale

Le mat du nouveau patrouilleur des Affaires Maritimes !

L'ex palangrier Ile de la Réunion bien sur !

De plus près !

Difficile de le comparer à l'Osiris qui termine sa vie par deux beaux sauvetages du coté de l'ile d'Amsterdam

L'Austral vu de l'arrière !


Aujourd'hui caseilleur congélateur mais, visiblement chalutier par l'arrière précédemment



Bon, si vous ne connaissez pas l'Austral maintenant, je me poserais des questions !
En complément, l'article publié le 24 avril 2012 par Le Bateau Immobile

Un an dans les Terres Australes & Antarctiques Françaises, sur le District de Saint Paul et Amsterdam. 550.000 km carrés, mais seulement 62 km² de terres, prises d'assaut par les vagues de l'Océan Indien, encore et toujours, comme un bateau immobile. A la limite des 40ièmes, je vous raconte mon quotidien de Chef de District sur ce blog. En espérant qu'il vous fasse découvrir ce petit bout de France inconnu, et vous donne l'envie de voyager, ici ou ailleurs ...

Adieu à l'Austral
Grand événement aujourd’hui à Amsterdam : l’Austral, seul et unique bateau de pêche autorisé à travailler dans la ZEE arrête sa campagne de pêche et reprend la route de la Réunion. C’est la fin de la saison de la langouste et la bouée de passage officielle vers l’hiver.
En six mois de présence (de novembre à avril), l’Austral est devenu une composante majeure de la vie du District. Les passages devant la cale de ses canots, les comms radio, les échanges de bons procédés, les échanges alimentaires, mais aussi les trois évacuations sanitaires sont autant d’occasions de mesurer que les pêcheurs et hivernants sont mutuellement indispensables.
Le moins que l’on puisse dire est que la solidarité des gens de mer n’est pas un vain mot. Nous avons parfois partagé avec le capitaine nos impressions sur nos métiers respectifs. Je ne crois pas que nous échangerions nos places, ni lui ni moi. Il y a de grandes similitudes entre les deux métiers, à ceci près que le mien s’exerce dans des conditions autrement plus confortables. Pour le reste, c’est assez proche, avec les mêmes problèmes de gestion de groupe, d’atteintes des objectifs, les mêmes plaisirs, les mêmes petites faiblesses à traiter. Même solitude. Les marins qui montent à bord de l’Austral sont un peu les aristocrates de la pêche réunionnaise, un peu comme les hivernants présents ici sont des privilégiés, même si nous l’oublions parfois. Là où vous ne verrez sans doute qu’un navire fatigué par une mer hostile, aux innombrables coulées de rouille le long des flancs, j’imagine une étrave qui avance dans des zones où peu ont le privilège d’aller.
On ne dira jamais assez la dureté du grand métier (« le grand métier » est le titre d’un livre de Jean Recher, journal de bord d’un capitaine de pêche de Fécamp sur les grands bancs de Terre Neuve, lecture que je ne peux que recommander). C’est la pêche qui commande, de jour comme de nuit, tous les jours de la semaine, et le plus souvent dans des conditions de mer difficiles. Le milieu est dur, la mer est dure, et l’outil qu’est ce bateau est exigeant.

La pêche à la langouste est assez simple : l’Austral met à la mer ses caseyeurs, le plus souvent pour une grosse demi-journée … ou plus. Ces embarcations mettent à l’eau les casiers (des centaines de casiers !) tantôt dans des eaux profondes, tantôt plus près des côtes.

A proximité des côtes, les langoustes sont plus petites (attention au gabarit, on ne pêche pas n’importe quoi !) et d’un goût plus délicat. Plus profondément (entre 100 et 200 mètres), on ne pêche que des langoustes adultes, au goût plus affirmé. Si le sort le veut bien, quelques zorites (poulpes) seront aussi remontés dans les casiers. On met à l’eau, on immerge les casiers, on remonte, on transfère le contenu des casiers dans la cale, on remet à l’eau, on vide le caseyeur, on repart récuperer les casiers. Passer la journée sur un canot ou un caseyeur n’a rien d’une sinécure : en gros, ces embarcations sont aussi profilées d’une boite à savon, à la différence près que la baignoire, c’est l’Indien sud. Bateau utilitaire, l’important est la petite cale, le reste est conçu autour. Peu encombrant, on suppose qu’il roule abominablement dès que la houle est par le travers. Mais son aspect très compact doit le rendre très résistant aux vagues.

La pêche au sein des TAAF est très réglementée, que ce soit sur les volumes ou sur la qualité. Le quota est fixé au global à 400 tonnes. Là où le jeu se complique, c’est qu’il existe des quotas entre zones côtières et eux profondes, entre Amsterdam et Saint Paul. Mais le patron du bord doit aussi composer avec la demande, car comme toujours le marché dicte ses conditions. Langoustes entières cuites ou crues, ou conditionnées en queues, le succès de la prise dépend aussi de cette adéquation. Il y a en outre un cahier des charges drastiques sur les aspects environnementaux : traitement des déchets à bord, gestion des fluides, hydrocarbures, sans parler de l’interdiction de poser le pied sur Saint Paul. La transformation se fait directement sur le bateau, cuisson le cas échéant et congélation, jusqu’à la mise sous film plastique. La perte est d’environ un tiers en poids entre une langouste entière et une queue. Nous sommes loin de l’époque héroïque où moyennant le versement d’une somme rondelette, n’importe qui ou presque pouvait obtenir une concession. La gestion de la ressource est la clé de voute du système, et accessoirement une source de financement importante pour les TAAF.

Le peu de poisson que fait l’Austral est lui aussi très surveillé. Que ce soit les espèces (l’excellente fausse morue ou le toujours spectaculaire cabot de fond par exemple) ou là encore les quantités, la ressource halieutique fait comme la langouste l’objet de rapports réguliers envoyés par le Commissaire aux Pêches embarqué à bord des navires. C’est valable ici comme sur les autres districts pour en particulier la légine. Pour préciser un point (ça peut paraître surprenant mais un hivernant m’a posé la question tout récemment, et après tout il n’y a pas de questions idiotes, seules les réponses le sont parfois), il n’y a pas de chalutier dans les ZEE des Terres Australes, que des palangriers. La palangre, c’est un peu la pêche à la ligne industrielle, avec des lignes et des hameçons, là où le chalut est un aspirateur, qui prend tout sans discernement (vous avez tous vus ces images de requins, dauphins, requins baleines, barracudas, pris dans des filets) avec une gestion catastrophique de la ressource et des taux de rejet hallucinant, parfois proches de 80 %. Les filets longs d’une dizaine de kilomètres sont la mort programmés des océans. Le problème avec la palangre est le danger pour les oiseaux qui plongent pour manger les appâts. La mise à l’eau des lignes la nuit est l’une des solutions identifiées pour régler le problème.

L’heure n’est plus aux chiffres puisque la campagne prend donc fin avec le mois d’avril. Bientôt, les langoustes partiront vers le Japon ou les Etats-Unis, et les marins poseront le sac avant de se préparer pour une nouvelle campagne dans six mois.

Derniers saluts, dernières discussions, dernier repas pris ensemble, derniers rires, ce soir, le navire est déjà loin. Avec l’annulation d’une escale d’un autre navire prévue en mai, nous sommes à cette heure un peu loin du reste du monde que nous ne l’étions ce matin. Le bateau immobile continue sa course.
LMGB

photos : 100 % LMGB, Austral devant la cale en fin de campagne, chargement des casiers, langoustes d'Amsterdam






Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 58
NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par Momo le Sam 29 Sep 2018, 12:00


avatar
Bureaumachine busset
MATELOT
MATELOT

Age : 61
NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par Bureaumachine busset le Sam 29 Sep 2018, 21:07

Alain sympa reportages photos explications
avatar
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 74
Mécanicien équipage NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par PAUGAM herve le Sam 29 Sep 2018, 21:27

Merci pour photos et explications, Alain





Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)
avatar
DUFFOND Serge
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
Torpilleur équipage          NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par DUFFOND Serge le Sam 29 Sep 2018, 21:33

Alain, excellent reportage, tout est bon, même les crevettes



avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par COLLEMANT Dominique le Sam 29 Sep 2018, 23:43

Merci Alain pour cette série que j'aime bien .
Sur la 2ème photo de l'Autral , à quoi peuvent servir toutes ces antennes au-dessus de la passerelle ?
On dirait un navire espion.



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 64
NON

Re: [Vie des ports] Les ports de la Réunion

Message par Charly le Sam 29 Sep 2018, 23:59

Toujours un plaisir d'avoir des nouvelles du port de la Réunion.
Merci Alain.




OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum

    La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018, 19:25