Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 714146 messages dans 14025 sujets

Nous avons 14388 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est bernardbarbero

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 22:16

» TONNERRE (BPC)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 22:13

» CASSARD (EE)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 22:07

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 21:03

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par doubleloire Aujourd'hui à 20:56

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par facilelavie Aujourd'hui à 20:32

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par VENDEEN69 Aujourd'hui à 20:29

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par alain EGUERRE Aujourd'hui à 20:14

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par Bureaumachine busset Aujourd'hui à 20:14

» La spécialité de Radio
par larcher Aujourd'hui à 19:58

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par Noël Gauquelin Aujourd'hui à 19:37

» FORBIN (EE)
par JJMM Aujourd'hui à 17:59

» SÉMAPHORE - LA CHIAPPA (CORSE DU SUD)
par Xavier MONEL Aujourd'hui à 17:26

» LA CHARENTE (PRE)
par titus56 Aujourd'hui à 15:04

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par jean marc lenglart Aujourd'hui à 10:53

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Hier à 22:31

» RUBIS (SNA)
par BEBERT 49 Hier à 19:30

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Hier à 19:04

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Hier à 19:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Hier à 18:03

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Hier à 17:27

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Joël Chandelier Hier à 17:25

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 8:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Mar 18 Sep 2018 - 22:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Mar 18 Sep 2018 - 21:39

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Sep 2018 - 13:47

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par mjrl83 Mar 18 Sep 2018 - 10:42

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Mar 18 Sep 2018 - 6:29

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 22:03

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 17:51

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018 - 14:52

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018 - 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018 - 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 8:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018 - 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018 - 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018 - 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018 - 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018 - 23:18

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018 - 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018 - 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018 - 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018 - 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018 - 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018 - 8:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018 - 8:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018 - 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018 - 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018 - 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018 - 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018 - 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018 - 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018 - 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018 - 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018 - 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018 - 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018 - 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018 - 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018 - 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018 - 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018 - 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018 - 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018 - 9:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018 - 0:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018 - 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018 - 9:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep 2018 - 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep 2018 - 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep 2018 - 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep 2018 - 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep 2018 - 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 8 Sep 2018 - 0:34

» VAR (BCR)
par COLLEMANT Dominique Ven 7 Sep 2018 - 23:37

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Vickers Supermarine Sea Otter
par Bureaumachine busset Ven 7 Sep 2018 - 21:32

» LA COMBATTANTE (PC)
par marsouin Ven 7 Sep 2018 - 17:25

» [ Recherches de camarades ] Recherche PM DELIGNE atelier 57mm du 1Colbert
par THOMAS HENRY Ven 7 Sep 2018 - 16:50

» LCT L9098
par GYURISS Ven 7 Sep 2018 - 10:17

» FLORE (SM) - Tome 2
par guena29 Ven 7 Sep 2018 - 9:21

» ESCADRILLE 4 S
par ranchet Jeu 6 Sep 2018 - 19:42

» [Associations anciens marins] C.H.A.N.-Nîmes (Conservatoire Historique de l'Aéronavale-Nîmes)
par guilloux Mer 5 Sep 2018 - 18:19

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Mar 4 Sep 2018 - 22:00

» AMIRAL CHARNER (AE)
par TRIGRAMME VDB Mar 4 Sep 2018 - 19:36

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 4 Sep 2018 - 0:42

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par TUR2 Lun 3 Sep 2018 - 21:38

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Lun 3 Sep 2018 - 20:26

» [LES B.A.N.] LARTIGUE (ALGÉRIE)
par J-C Laffrat Lun 3 Sep 2018 - 15:44

» [Divers E.A.M.F.] Promotion Guepratte (Sept 1973)
par RIERA Joel Lun 3 Sep 2018 - 6:55

» [ Recherches de camarades ]recherche les camarades dans la photo jointe
par Jacques Dim 2 Sep 2018 - 17:55

» FULMAR P740
par TECTAM Sam 1 Sep 2018 - 20:41

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par LES BORMETTES Sam 1 Sep 2018 - 18:10

» Pétrolier ravitailleur la baïse
par douzef Sam 1 Sep 2018 - 16:46

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades sur l'escorteur EE D'Estrée de 12/81 à 11/82
par christian31 Ven 31 Aoû 2018 - 22:49

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Jean-Marie41 Ven 31 Aoû 2018 - 20:00

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par Bureaumachine busset Ven 31 Aoû 2018 - 19:32

DERNIERS SUJETS


SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Partagez
avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 69
Timonier équipage NON

SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par † Fanch 56 le Ven 25 Sep 2009 - 8:47

Sujet ouvert



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LINUX MINT [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
JACOBS
MATELOT
MATELOT

Age : 68
Secrétaire militaire équipage NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par JACOBS le Lun 23 Avr 2012 - 15:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Engagé et gravement endommagé, lors de la tentative de forcer le détroit des Dardannelles le 18 mars 1915, Le Suffren fut réparé à Malte.
Alors qu'il faisait route vers Lorient, sans escorte, il fut torpillé le 26 novembre 1916 au large du Portugal par le sous-marin allemand U-52.
La torpille atteignit les moteurs et le Suffren coula en l'espace de quelques secondes, emportant par le fond ses 648 membres d'équipage.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
† kéké29
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 62
Mécanicien NON Direction du port

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par † kéké29 le Lun 23 Avr 2012 - 17:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



lieu du naufrage
avatar
PRIOL Yves
MAJOR
MAJOR

Age : 87
Manœuvrier NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par PRIOL Yves le Lun 23 Avr 2012 - 19:57

Les deux frères de ma grand-mère paternelle sont morts ensemble sur le SUFFREN.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dès que j'ai 5 mn, je compléterai le sujet car j'ai pas mal d'infos.


Dernière édition par PRIOL Yves le Mar 24 Avr 2012 - 18:49, édité 1 fois



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Joëlle, la fille du Bosco.
L'amitié est comme une terre que l'on sème.
avatar
† kéké29
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 62
Mécanicien NON Direction du port

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par † kéké29 le Lun 23 Avr 2012 - 20:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

le capitaine d armes à bord du suffren



merci cousine
avatar
JACOBS
MATELOT
MATELOT

Age : 68
Secrétaire militaire équipage NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par JACOBS le Lun 23 Avr 2012 - 21:33

Pour en savoir plus . . .
Éditions LELAPRESSE
Histoire des Cuirassés d'Escadre IÉNA & SUFFREN
Parution du 02/12/2009
Auteur : Philippe CARESSE
Collection : Navires & Histoire des Marines du Monde n° 13



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
PRIOL Yves
MAJOR
MAJOR

Age : 87
Manœuvrier NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par PRIOL Yves le Lun 23 Avr 2012 - 21:35

Morts pour la France


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Joëlle, la fille du Bosco.
L'amitié est comme une terre que l'on sème.
avatar
PRIOL Yves
MAJOR
MAJOR

Age : 87
Manœuvrier NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par PRIOL Yves le Lun 23 Avr 2012 - 21:43

Les officiers du Suffren

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LE SUFFREN
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Joëlle, la fille du Bosco.
L'amitié est comme une terre que l'on sème.
avatar
PRIOL Yves
MAJOR
MAJOR

Age : 87
Manœuvrier NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par PRIOL Yves le Mar 24 Avr 2012 - 18:48

Du côté du SUFFREN
Spoiler:
Rade de Salamine, 15 Novembre 1916
A l'automne 1916, l'Amirauté décidait de renvoyer le vénérable cuirassé Suffren vers l'Arsenal de Lorient où l'on devait soit procéder à sa remise en état, soit le désarmer. Non pas que le navire fut devenu vieux, il avait 15 ans mais entre temps, il était devenu totalement obsolète avec l'apparition des cuirassés de type "Dreadnough". De surcroit, deux années de guerre, une collision avec un vapeur et le séjour qu'il venait d'effectuer dans la zone de combats des Dardanelles l'avaient considérablement éprouvé et pour ne rien arranger, sa machine fatiguée ne lui permettait plus qu'une vitesse maximale de 12 noeuds. Le vieux cuirassé était devenu un infirme.
C'est ainsi que le 15 Novembre, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Rodolphe Guépin, il a repris la mer depuis Salamine en direction de Bizerte où il doit charbonner. Il y arrive le 18 au matin et mouille en rade où l'attendent déjà les chalands noirs chargés de charbon. Corvée de briquettes ! Elle va durer toute la journée... Le monstre repu en a englouti 700 tonnes dans ses soutes. Le lendemain Dimanche, la bordée de repos est autorisée à descendre à terre ; certains en profitent pour écrire et poster une carte à leurs familles.
20 Novembre, le Suffren reprend la mer vers Gibraltar. Le temps est exécrable, la mer déchaînée et le vent en furie. La traversée est difficile pour le vieux cuirassé qui souffre dans la tempête. Nombre de messages d'alerte au sous-marin sont captés mais aucun ne croise sa route et il vient s'amarrer sur un coffre au pied du célèbre rocher. Une nouvelle fois, corvée de briquettes ! Les chaufferies du cuirassé sont des dévoreuses de charbon. Deux torpilleurs français sont également sur rade et leurs commandants passent saluer le Commandant Guépin. On s'étonne même d'apprendre que le cuirassé va prendre la route de Lorient sans escorte. Guépin le premier s'en est alarmé dès le départ de Salamine, mais il n'y a pas d'escorteurs disponibles. C'est donc en solitaire que le cuirassé va remonter le long du Portugal, arrondir l'Espagne puis viser Lorient à travers le Golfe de Gascogne. Une traversée d'une centaine d'heures à la vitesse à laquelle se déplace le vétéran, dans une zone où les sous-marins ne sont pas rares.
A 15 heures ce 24 Novembre, le Suffren largue le coffre et met le cap à l'ouest pour sortir du Détroit. Ils sont 648 hommes à bord, 648 marins dont les pensées se tournent désormais vers la Bretagne...
du côté du sous-marin allemand
Spoiler:
Base Navale d'Heligoland, 15 Novembre 1916
A des milliers de kilomètres de Salamine tandis que le Suffren appareille, ce même jour, le sous-marin U 52 commandé par le Kapitänleutnant Hans Walther, un officier de 33 ans, prend la mer lui aussi. Son ordre de mission prévoit qu'il devra contourner la Grande Bretagne par le Nord puis descendre vers les Canaries où l'on espère rencontrer des vapeurs alliés venus charbonner dans ces îles. Ensuite, à la discrétion de son Commandant, l'U 52 devra se rendre en Méditerranée pour rejoindre la base de Cattaro. Neuf jours plus tard, dans le Golfe de Gascogne, il engage le combat au canon avec un vapeur armé anglais mais ce dernier parvient à s'échapper. Poursuivant sa descente vers le sud, le 26 novembre au matin, l'U 52 se trouve au large de Lisbonne. Ouvrons le journal de bord du sous-marin à cette date :
Journal de guerre (KTB) du sous marin U 52.
Datum Uhrzeit Angabe des Ortes, Wind, Wetter, Seegang, Beleuchtung, Sichtigkeit der Luft, Mondschein, usw. Vorkommnisse
26.11.16
8h30
8h56
9h03 Au large de Lisbonne
Vent NW force 5, grosse houle. Ciel en partie couvert
L = 39.10N G = 10.48W
A 3 quarts sur bâbord avant apparaissent les mats élevés d'un navire de guerre qui fait route au nord. Plongée rapide. C'est un grand navire à 2 cheminées que je prends pour un cuirassé ancien du type Formidable. Pas d'escorte, route droite. Manoeuvré pour attaquer par l'avant. Après être venu à la route d'attaque, mis à petite vitesse. Mais à cette vitesse, la grosse houle ne permet pas de tenir l'immersion. Je mets alors à demi vitesse ce qui me fait courir le risque de venir trop près. Je change donc de route pour attaquer sous un grand angle d'incidence tout en me réservant la possibilité de lancer en gyro-déviation par les tubes arrière. Les tubes arrière étant prêts, ils sont remplis. Cette manoeuvre rend le sous-marin lourd de l'arrière et le kiosque sort de l'eau à environ 500 m du but. En envoyant tous les hommes à l'avant, nous parvenons à ramener le bateau à son immersion de combat.
Lancé par le tube d'étrave N°2. Comme j'ai probablement été aperçu et que je me trouve très en avant du but, je redoute d'être abordé par lui et je fais prendre l'immersion de 20 mètres en mettant la barre toute à droite. Entre temps, au bout de 18 secondes, se font entendre une première détonation assez sèche, puis une second plus sourde qui secoue violemment le bateau. Afin de voir ce qui se passe, je remonte à 11 m. Avant même que notre évolution soit terminée, tandis que nous remontons, nous devenons très lourd de l'arrière. Peu de temps après un choc se produit à l'extérieur et on entend un râclement contre la coque. Il est impossible de manoeuvrer le périscope qui est bloqué à moitié sorti. Je fais reprendre un moment l'immersion de 20 mètres. Aucun bruit n'étant plus perceptible, je fais un tour d'horizon. Sur l'arrière, je vois une grosse tache claire et calme sur la surface de la mer qui est couverte de suie. On ne voir rien d'autre. Fait surface, vidangé les ballasts et ouvert le panneau du kiosque. Sept minutes après le lancement on ne voit plus qu'un nuage d'explosion que le vent emporte. Je m'explique l'évènement ainsi : l'explosion de la torpille a provoqué une explosion intérieure sur le bâtiment qui a coulé presque instantanément et le sous-marin l'a frôlé pendant qu'il coulait. Les traces de cette rencontre sont un enfoncement sur le pont et de profondes rayures sur le périscope arrière. De plus, sur l'un des supports des pare-mines se trouve un morceau de vêtement en toile et sur le mât avant (il doit s'agir du mât radio), un morceau de bonnet bleu avec une bordure rouge. Ces deux pièces d'étoffe sentent le roussi. Sur le pont, on retrouve également un morceau métallique provenant d'un projectile de gros calibre.
Cherché pendant 30 minutes encore des épaves ou des survivants, mais n'avons rien trouvé. Poursuivi la route.
Ce cuirassé qui vient de couler quasi instantanément sous l'effet de la seule torpille lancée par l'U 52 est en effet le Suffren. Il n'a pas eu le temps d'émettre le moindre signal de détresse, pas eu le temps pour sauver un seul des hommes qu'il portait. A Lorient, des jours durant on attendra vainement son arrivée... Un mois plus tard, un communiqué laconique repris dans la presse, signalera que le Suffren qui était porté manquant est considéré comme perdu avec tout son équipage. (L'Illustration du 30.12.1916).
L'U 52 atteindra Cattaro le 24 décembre au terme d'une patrouille de 6385 milles en 39 jours. En dehors du Suffren, il n'a coulé qu'un seul vapeur ainsi que le trois-mâts français Emma Laurans.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Joëlle, la fille du Bosco.
L'amitié est comme une terre que l'on sème.
avatar
Henri BASILE
QM 2
QM 2

Age : 78
Détecteur ASM équipage NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par Henri BASILE le Mar 24 Avr 2012 - 20:50

Merci Joëlle pour ce récit historique.

Tragique destin pour tes grand-oncles disparus de façon si surprenante, mais la patrouille de 6385 milles effectuée par l'U52 l'est également .

Comment et où le sous-marin pouvait-il se ravitailler pour effectuer un tel parcours ?

Quoiqu'il en soit, sur ou sous la mer il y avait de sacrés marins à cette époque.

Bonne soirée


Dernière édition par Henri BASILE le Mer 25 Avr 2012 - 10:04, édité 1 fois



Mon âme à Dieu,
Mon corps à la Patrie,
Mon Honneur à moi.
L.V GUILLAUME (Le crabe-Tambour) Cdt en second à bord de l'E.R "L'agenais"
avatar
PRIOL Yves
MAJOR
MAJOR

Age : 87
Manœuvrier NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par PRIOL Yves le Mer 25 Avr 2012 - 9:30



Si les Français ne connaîtront le sort du cuirassé qu’après la guerre, l’Etat-Major de la Marine saura en réalité très vite ce qui s’était passé.

Voici une note confidentielle de l’Amiral Lacaze au Ministre de la Marine et envoyée dès Avril 1917
« Le cuirassé SUFFREN a été coulé le 26 Novembre dernier vers 08h00 ou 09h00 du matin par un sous-marin ennemi qui a réussi à s’approcher de lui en plongée sans être aperçu.
Une explosion formidable se produisit qui laisse à penser que la torpille a touché une soute à munitions.
Vers 10h00 du matin, le vapeur INCHWOZE, passant sur les lieux du sinistre n’a rencontré que de nombreuses épaves.
Aucune des personnes présentes à bord n’a pu être recueillie.
En conséquence j’ai l’honneur de prier Monsieur le Ministre de bien vouloir, par application de l’article 88 du code civil, décider qu’il y a disparition des 648 officiers, officiers mariniers et matelots figurant sur la liste d’équipage établie le 23 Mars par le chef du service de la solde de Brest. »

Autre note de Mars 1918
envoyée par la 1ère section au Chef d’Etat-Major Général et qui indique que le numéro même du sous-marin était connu.
Urgent et confidentiel
article paru dans le journal « OUI » du 2 Mars 1918, relatif au torpillage du SUFFREN par le sous-marin allemand U 52 dans lequel on relève le passage suivant :
Dès son arrivée aux Canaries, le commandant de l’U 52 télégraphia à son gouvernement qu’il avait coulé un cuirassé anglais.
Il serait désirable que vous convoquiez le capitaine de vaisseau Voitoux, auteur de cet article, pour qu’il indique la source d’où provient ce renseignement : journal ou opuscule allemand, ou bien indiscrétion.
Dans ce dernier cas, l’auteur de l’indiscrétion serait le vice-amiral de Lapeyrère.
Il est regrettable que de semblables articles ne soient pas soumis au préalable à la censure du service d’information de la Marine. »
De toute évidence, on avait quelques espions aux Canaries et la Marine ne souhaitait pas que cela se sache. Je ne pense toutefois pas que le Capitaine de Vaisseau Voitoux ait été (malgré son nom... ) un espion.
Cet officier, ancien chef d'Etat-Major du 4e arrondissement maritime (Rochefort) en 1914, avait été versé dans la réserve en Avril 1916. (source Geneamar)




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Joëlle, la fille du Bosco.
L'amitié est comme une terre que l'on sème.
avatar
JLG
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 85
Secrétaire NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par JLG le Sam 26 Nov 2016 - 23:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Article paru dans Le Télégramme du samedi 26 novembre 2016 pour le centenaire de la tragédie du cuirassé "Suffren".
avatar
PRIOL Yves
MAJOR
MAJOR

Age : 87
Manœuvrier NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par PRIOL Yves le Dim 27 Nov 2016 - 9:55

Bonjour à tous et un grand merci à JLG d'avoir posté l'article du Télégramme.
Nous avons la chance d'avoir une correspondante du Télégramme férue de cette période et qui n'hésite pas à faire des recherches pour compléter les histoires des familles.
Grosse émotion hier matin pour le Bosco en découvrant l'article et le téléphone a beaucoup sonné.
Nous attendons des retombées pour l'association "Ceux de Verdun 14/18" qui ne se limite pas à Verdun même si 1916 est notre "point fort".
En ce moment au fort Montbarey à Brest, il y a une exposition 14/18 en particulier sur les Marins Bretons (documents prêtés par le musée maritime d'Audierne), deux planches d'aquarelles remarquables par un peintre Poilu sur le front de Verdun et divers objets 14/18. Pas un hymne à la guerre mais en souvenir de nos Grands Anciens.....
On oubliera.
Les voiles du deuil comme les feuilles mortes, tomberont.
L’image du soldat disparu s’effacera lentement .....
Et tous les morts mourront pour la deuxième fois.
Roland DORGELES- Les croix de bois



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Joëlle, la fille du Bosco.
L'amitié est comme une terre que l'on sème.
avatar
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 64
NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par Charly le Dim 27 Nov 2016 - 22:58

Merci mon cher Jean d'avoir fait remonter cet intéressant sujet inactif depuis 2012.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par Jean-Léon le Dim 27 Nov 2016 - 23:29

Triste souvenir mais sujet néanmoins fort intéressant.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par Jean-Léon le Sam 24 Déc 2016 - 18:45

Un autre article de presse



Il provient de la une du "Petit journal".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 63
NON

Re: SUFFREN - 1903 (BATIMENT DE LIGNE)

Message par marsouin le Dim 25 Déc 2016 - 19:52

Ce communiqué laconique à l'époque est désarmant tant il ne laisse transparaître aucun espoir... Tragique !

    La date/heure actuelle est Jeu 20 Sep 2018 - 22:16