Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Sidaction 2017 - Le combat n'est pas terminé‎ - Téléphone 110

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 601348 messages dans 12983 sujets

Nous avons 15299 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est MAXOU

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» LA CHARENTE (PRE)
par clavel Aujourd'hui à 5:57

» LES VIEUX BÂTIMENTS
par Jean Veillon Aujourd'hui à 0:09

» [Les traditions dans la Marine] Tenue dans la Marine- Tome 02
par facilelavie Aujourd'hui à 0:01

» BIDASSOA (BDC)
par laurent jean-louis Hier à 23:58

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par PAUGAM herve Hier à 21:12

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par L.P.(Pedro)Rodriguez Hier à 20:11

» CDT BORY (AE)
par JBY Hier à 19:10

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Joël Chandelier Hier à 18:51

» [Vieilles paperasses] Anciennes photos de marins
par Charly Hier à 13:59

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par Charly Hier à 13:38

» SUFFREN (FLM )
par BOUBOU 56/50 Hier à 12:03

» TIANEE (GABARE)
par maurice giuliani juju Hier à 11:31

» [ Blog visiteurs ] Flottille 33F et BMPM
par Invité Hier à 11:10

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par Charly Hier à 9:39

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par RODRIGUEZ 83 Hier à 8:18

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par corre claude Hier à 23:07

» C.I.N. BREST
par Joël Chandelier Sam 25 Mar 2017 - 21:46

» Germinal (frégate de surveillance)
par Jean-Marie41 Sam 25 Mar 2017 - 21:32

» [Divers les nucs] SNLE
par Guyard christian Sam 25 Mar 2017 - 17:51

» [ Divers frégates ] FREMM Auvergne
par centime44 Sam 25 Mar 2017 - 13:40

» BISON (RCVS)
par timoniersoum Sam 25 Mar 2017 - 12:15

» CHEVALIER PAUL (FREGATE)
par COLLEMANT Dominique Sam 25 Mar 2017 - 10:24

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC Nîmes-Costières
par DRIMARACCI Sam 25 Mar 2017 - 10:07

» JEAN BART (FRÉGATE)
par COLLEMANT Dominique Ven 24 Mar 2017 - 23:23

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par COLLEMANT Dominique Ven 24 Mar 2017 - 23:21

» CASSARD (FRÉGATE)
par COLLEMANT Dominique Ven 24 Mar 2017 - 23:17

» [ Divers frégates ] LANGUEDOC (FREMM)
par COLLEMANT Dominique Ven 24 Mar 2017 - 23:12

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par Pat le loup Ven 24 Mar 2017 - 20:40

» VAR (BCR)
par centime44 Ven 24 Mar 2017 - 16:45

» [ Recherches de camarades ] BE infirmier à l'HIA Sainte Anne à Toulon en 1972.
par bezat robert philippe Ven 24 Mar 2017 - 13:41

» [Aéronautique divers] Le RAFALE
par GOAPER Ven 24 Mar 2017 - 12:01

» MORVAN (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Ven 24 Mar 2017 - 11:45

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS ASM
par Pat le loup Ven 24 Mar 2017 - 10:52

» VICTOR SCHOELCHER (AE)
par Tamatea Ven 24 Mar 2017 - 9:23

» COMMANDANT BLAISON [AVISO]
par Pat le loup Ven 24 Mar 2017 - 9:06

» KERSAINT (EE)
par gilbert kerisit Jeu 23 Mar 2017 - 19:07

» [RÉSOLU] [ Blog visiteurs ] demande de réinscription
par Charly Jeu 23 Mar 2017 - 17:57

» [RÉSOLU] [ Blog visiteurs ] demande de réinscription
par Invité Jeu 23 Mar 2017 - 17:29

» BSM LORIENT - KEROMAN
par guy 69/70 Jeu 23 Mar 2017 - 11:21

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par jeanlepogam Jeu 23 Mar 2017 - 8:29

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par J.Revert Mer 22 Mar 2017 - 16:56

» CFM HOURTIN. volume 4
par J C Mer 22 Mar 2017 - 9:53

» ÉMERAUDE (SNA)
par wassermann Mer 22 Mar 2017 - 8:26

» [Histoire et histoires] Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.
par centime44 Mar 21 Mar 2017 - 19:31

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par DUFFOND Serge Lun 20 Mar 2017 - 23:38

» [Les stations radios et télécommunications] Station OMEGA
par BOUBOU 56/50 Lun 20 Mar 2017 - 16:08

» [Votre passage au CFM) Vos chansons au CFM
par Van de Zande Lun 20 Mar 2017 - 13:39

» [ Les sémaphores - divers ] Sémaphore de l'île Ste Margueritte Cannes
par Momo Dim 19 Mar 2017 - 23:43

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 19 Mar 2017 - 21:40

» La spécialité de Radio
par J-C Laffrat Dim 19 Mar 2017 - 17:34

» FLOTTILLE 17 F
par douzef Dim 19 Mar 2017 - 17:02

» JULES VERNE (BA)
par Jean-No Dim 19 Mar 2017 - 15:26

» SÉMAPHORE - LA COUBRE (CHARENTE MARITIME)
par BOUBOU 56/50 Dim 19 Mar 2017 - 12:22

» TRIEUX (BDC)
par Jean-Léon Dim 19 Mar 2017 - 11:25

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUEZ Dim 19 Mar 2017 - 9:46

» [ Blog visiteurs ] Demande d'information - Carnet de vaccination
par COPY Ven 17 Mar 2017 - 21:10

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par LEMONNIER Ven 17 Mar 2017 - 19:47

» [Campagne] TULEAR - IFATY - SAINT-AUGUSTIN - ANAKAO
par Jean-Léon Ven 17 Mar 2017 - 19:47

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par JPHURE Ven 17 Mar 2017 - 15:33

» [ École des Mousses ] DOURDY - NOSTALGIE
par Joël Chandelier Ven 17 Mar 2017 - 14:07

» SÉMAPHORE - BREHAT (COTES D'ARMOR)
par Christian DIGUE Jeu 16 Mar 2017 - 23:32

» [ École des Mousses ] École des Mousses du Dourdy 58/59
par corre claude Jeu 16 Mar 2017 - 22:46

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Jeu 16 Mar 2017 - 22:16

» SÉMAPHORE - SOCOA (PYRÉNNÉES ATLANTIQUE)
par BOUBOU 56/50 Jeu 16 Mar 2017 - 18:11

» [ Blog visiteurs ] Recherche des renseignements sur mon père
par Invité Jeu 16 Mar 2017 - 12:29

» BLAVET (BDC)
par NEHOU Mer 15 Mar 2017 - 20:34

» SÉMAPHORE - ABER WRAC'H (FINISTÈRE NORD)
par pistard42 Mer 15 Mar 2017 - 11:52

» [ La S.N.S.M. ] S.N.S.M. GOURY - LA HAGUE
par Louis BOUZELOC Mar 14 Mar 2017 - 17:06

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par Claude JORGE Mar 14 Mar 2017 - 14:45

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par Xavier MONEL Mar 14 Mar 2017 - 11:07

» [ Blog visiteurs ] recherche information sur un ancien matelot nom pelletier jean jacques classe 01.60
par Invité Lun 13 Mar 2017 - 23:11

» Saint-Mandrier (B.A.N.)
par Charly Lun 13 Mar 2017 - 22:47

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Charly Lun 13 Mar 2017 - 21:54

» ISÈRE (PR)
par Jean-Marie41 Lun 13 Mar 2017 - 21:35

» SÉMAPHORE - BOULOGNE (PAS DE CALAIS)
par Jean-Marie41 Lun 13 Mar 2017 - 19:30

» BIESM TRITON
par dan83143 Lun 13 Mar 2017 - 19:10

» AIGLE (CM)
par yannick Lun 13 Mar 2017 - 11:09

» SÉMAPHORE - PORT EN BESSIN (CALVADOS)
par Charly Lun 13 Mar 2017 - 10:06

» SÉMAPHORE - BRIGNOGAN (FINISTÈRE)
par Charly Dim 12 Mar 2017 - 23:17

» [Campagnes C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par L.P.(Pedro)Rodriguez Dim 12 Mar 2017 - 22:08

» [Campagne C.E.P.] Papeete - Les sacrés 14 juillet ! ! !
par Jean-Marie41 Dim 12 Mar 2017 - 21:19

» SÉMAPHORE - BEG MELEN - ILE DE GROIX (MORBIHAN)
par Jean-Marie41 Dim 12 Mar 2017 - 20:44

» [ Divers dragueurs dragueurs et chasseurs de mines ]
par centaure35 Dim 12 Mar 2017 - 19:35

» VIGIE DU PORTZIC (FINISTÈRE)
par BEBERT 49 Dim 12 Mar 2017 - 17:38

» [Autres sujets marine] Les cloches de nos bâtiments (Armés et désarmés)
par marsouin Dim 12 Mar 2017 - 17:37

» [Vie des ports] Toulon dans 10 ans
par COLLEMANT Dominique Dim 12 Mar 2017 - 17:14

» LE HARDI (E.C.)
par gabelou44 Dim 12 Mar 2017 - 16:17

» SÉMAPHORE - CHAUSEY (MANCHE)
par Charly Dim 12 Mar 2017 - 10:43

» SÉMAPHORE - DUNKERQUE (NORD)
par Charly Dim 12 Mar 2017 - 10:40

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par JBY Sam 11 Mar 2017 - 18:53

» [ Recherches de camarades ] Matelots des postes 2 et 3 EE Du Chayla années 1965-1966.
par HENRYJACQUES Sam 11 Mar 2017 - 16:04

» SÉMAPHORE - SAINT JULIEN - QUIBERON (MORBIHAN)
par Matelot Sam 11 Mar 2017 - 12:55

» BSM BREST
par medoc2 Sam 11 Mar 2017 - 10:02

» Recherche anciens du TCD OURAGAN 71/73 QM1 Radio D.ESNAULT
par BOUBOU 56/50 Ven 10 Mar 2017 - 18:36

» [ Recherches de camarades ] Recherche Jean Claude BORCA
par BOUBOU 56/50 Ven 10 Mar 2017 - 18:13

» SÉMAPHORE - PENFRET - LES GLÉNAN (FINISTÈRE)
par Charly Ven 10 Mar 2017 - 14:53

» SÉMAPHORE - TAILLEFER - BELLE-ILE (MORBIHAN)
par Charly Ven 10 Mar 2017 - 14:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades PRE La Seine
par ELLUL Jeu 9 Mar 2017 - 21:50

» [Vidéo] A nos anciens qui nous ont tracé la route (un régal que ce petit film)
par passe plat Jeu 9 Mar 2017 - 19:07

DERNIERS SUJETS


[Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Partagez
avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 78
Secrétaire militaire équipage NON

[Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Smpacha le Jeu 14 Aoû 2014 - 11:21

SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946.

Bonjour à tous,

A ma connaissance ce sujet n'a pas été ouvert.
Il me paraît être d'actualité pour le 70ème anniversaire de la Libération.
Mefi (attention) il ne s'agit pas d'un sujet sur la QUILLE, mais bien de la Libération 1944/1945.
Les témoignages concernent donc des plus de 72 ans.
Mais rien n'empêche les petits jeunes de commenter.
La période concernée peut s'étendre du 6 juin 1944 au 8 mai 1945 (eh oui, il y en a qui étaient peut être coincés dans les poches allemandes, enfin je doute que nous ayons un tel témoignage).

Spécial Charles KELLER, quand as-tu été libéré en Alsace.
T'en souviens-tu ?  lol! 

Bon, j'y vais de mon propre témoignage :

Libération de Laudigerie, hameau à l'ouest de Senonches (Eure-et-Loir 28).

Depuis 1940 j'habitais à Paris 19ème, rue de Meaux.
Au printemps 1944, les Américains commencent à préparer le débarquement par des bombardements.
Je me souviens de celui de la gare de La Chapelle, au nord de Paris, vu dans la nuit, depuis le fenestron d'une cave.
Impressionnant le feu d'artifice.
Mes parents décident alors, pour me mettre à l'abri des futurs évènements, de me mettre en pension chez une amie, elle-même réfugiée avec sa fille, chez M et Mme Aimable, cultivateurs à Laudigerie, un hameau à 2 kms à l'ouest de Senonches sur la route de Logny vers l'Orne.

Ce que ne savaient pas mes parents, c'est que la forêt de Senonches contenait l'un des plus grands dépôts de munitions et d'armements constitués par les Allemands, en vue d'un éventuel débarquement.
Quelques jours après l'anniversaire de mes 6 ans, le 14 août 1944, il y a aujourd'hui pile 70 ans, je me souviens avoir été tiré du lit par ma logeuse.
Dans mon souvenir je pensais que c'était le matin, mais en réalité cela devait être à la sieste, car j'ai lu depuis que les Américains sont arrivés à Laudigerie vers le milieu de l'après-midi.
Donc ma logeuse surgit, excitée :
- "Ils arrivent, ils arrivent, venez voir".
Elle nous tire du lit, moi et sa fille un peu plus âgé que moi, et nous voila dans la cour de la ferme, fermée plein Ouest par un mur d'environ 2 mètres de haut en séparation d'avec la ferme voisine.
Au pied de ce mur, un tas de ??? bois ? détritus ? fumier peut-être.
En tout cas, nous pouvons nous hisser de manière à voir au dessus, plein Ouest.
Moi ma tête dépassait le mur mais pas le reste du corps.
Et nous sommes là attentifs...
Rien...
Peut être un bruit un peu sourd au loin...
Quelques minutes passent...
Et d'un seul coup... tsing...tsing...tsing... le sifflement de balles, de mitrailleuse je pense, qui passent entre nous, à quelques centimètres ou décimètres.
Je les entend encore, en évoquant ce souvenir.
Les Américains nous avaient-ils vus, prenant nos silhouettes pour l'ennemi, ou plus simplement, ils "arrosaient" pour avancer. Je ne sais.
Toujours est-il que nous sommes rentrés, à fond la caisse, dans notre logis...

La suite au prochain numéro... si ce post démarre.

Amistat per touti (Amitiés à tous).
avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 78
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Smpacha le Ven 15 Aoû 2014 - 15:25

Bonjour à tous,

Bon, aucun souvenir les vieux ???

Suite de la Libération de Laudigerie le 14 août 1944 :

Une fois rentrés dans la maison, nous nous sommes planqués, à l'abri, protégés par un matelas, et je crois me souvenir que moi, petit, j'étais sous le lit.
Interdiction de parler, silence le plus complet.
Mais à plusieurs reprises nous avons entendu dehors, des bruits de balles.
Une, deux, trois ??? heures passent, et je ne sais comment, bruits d'applaudissement et de hourras ou bruits des moteurs de chars arrêtés, nous comprenons qu'ils "sont là".
En tout cas, c'est pas la fermière, Mme Aimable, qui nous a prévenus ; elle était très perturbée, car 2 jours avant les Allemands (on disait les boches à l'époque) en retraite avaient réquisitionné Sansonnet, le magnifique cheval, un pur beauceron, et par la même occasion son mari, (ils réapparurent 3 ou 4 jours après).
Donc, nous sortons très prudemment, nous entendons distinctement des vivas, et nous nous précipitons vers la route de Senonches à Longny.
Là, au niveau du château d'eau, 3 ou 4 chars à l'arrêt, assaillis par une petite foule enthousiaste.
Deux ou trois femmes se hissent au niveau des Américains penchés au niveau de la tourelle, et les embrassent.
Quelques gamins sont là (qui aujourd'hui pris par l'ambiance, oublient de me traiter de "Parigot, tête de veau").
Est-ce qu'on m'a hissé à bout de bras pour la bise aux Amerlots (c'est ainsi qu'on les qualifiait) ? je ne me rappelle plus.
Par contre, là c'est clair et net, nous avons eu droit à la distribution de "gomme à mâcher", je me rappelle bien la marque : Wryglei's.
Sans doute aussi du chocolat, mais... pas de souvenir.
Les hommes et les femmes (ma logeuse tout particulièrement...) eurent droit aux paquets de cigarettes dont je revois nettement la marque Lucky Strike, et aussi mais en moins grand nombre des Camel avec le dromadaire qui nous intriguait.

A suivre...
avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 78
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Smpacha le Mar 19 Aoû 2014 - 16:43

Bon c'est un peu frustrant : pas de réponse, je ne sais même pas si j'ai été lu.
Difficile de croire que personne n'a de souvenirs de la Libération !  

Bon, je termine quand même mon histoire, un peu tragique sur la fin.

Après un certain temps (20 mn ?, 3/4 h ? plus ?), le chef de convoi donne l'ordre de reprendre la marche en avant.
Derniers saluts de la main et tous rentrent dans les tourelles. Vroum, vroum, le convoi s'ébranle vers Senonches, à deux kilomètres.
Il passe devant la saboterie à droite de la route, et descend vers l'entrée du village.
Zinggggg Boum boum......
Le char de tête est atteint par un tir de batterie allemande.
Pour autant que je me souvienne, il y a eu au moins un mort dans ce char de tête stoppé net.
Peut être le GI's qui m'avait donné les chewing-gums ???

Le plus navrant de l'histoire est qu'il est inconcevable qu'aucun des adultes présents lors de l'arrêt à Laudigerie ne connaisse pas l'existence de cette batterie, planquée derrière un boqueteau à gauche de la route.
Très certainement plusieurs l'avaient vue en allant ou en revenant du village.
Seule explication plausible : dans la joie, l'ivresse de ce moment de bonheur qu'était cette arrivée, personne, vraiment personne n'a pensé à donner l'information aux GI's ; de plus sans doute la barrière de la langue... a limité les échanges verbaux.
Le lendemain ou le surlendemain Mme Aimable avait la joie de voir son réquisitionné de mari revenir avec le cheval.
Pour ma part, apprenant que Paris quelques jours plus tard était libéré, ma logeuse me mis dans une camionnette qui allait à la capitale, et j'ai parcouru les 120 kms sur la plateforme arrière, bien venté.
Ironie de l'histoire, le même jour mon père faisait le voyage inverse pour venir me chercher... et nous nous sommes croisés sans nous voir.
Eh oui, il n'y avait pas les téléphones portables à l'époque, quant au fixe seuls quelques privilégiés en bénéficiaient.

Jusque la fin des années 40, je suis retourné à Senonches, en vacances...
Le char calciné était toujours là, dans un champ proche de la route.

Écrire cette histoire, 70 ans après, me tenait à cœur et je rends hommage et respect à ce GI's mort si bêtement.
J'ai contacté l’Écho du Centre, à Dreux pour délivrer mon témoignage.
On devait me rappeler... mais pas de nouvelles.
Aussi je me suis exprimé sur notre forum...
J'ai quand même le secret espoir que quelques-uns iront de leur propre souvenir...

Amistat per touti
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 59
Radio NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par TUR2 le Mar 19 Aoû 2014 - 17:46

Pour Smpacha,
J'en ai pas loupé une miette.
Merci pour ce témoignage.
Amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
LEBELANGER
QM 1
QM 1

Age : 69
NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par LEBELANGER le Mar 19 Aoû 2014 - 19:16

Merci Smpacha pour ce récit.
Je suis né en 47, alors rien connu de la libération.
Bonne soirée.
avatar
J C
MATELOT
MATELOT

Age : 65
Commis équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par J C le Mar 19 Aoû 2014 - 19:35

Merci Smpacha, j'ai adoré.





CORDIALEMENT
J C


avatar
Pingouin 33
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 66
Mécanicien

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Pingouin 33 le Mar 19 Aoû 2014 - 19:44

Avec du retard, "Bon anniversaire Smpacha".  
J'ai moi aussi lu ton reportage qui est très intéressant, je vais en parler à ma petite maman qui est née en 1926 à Beauche (28) prés de Verneuil-sur-Avre (27), et qui au moment du débarquement était à Rueil-la-Gadelière (28), et quelques jours avant la radio disait :
- "Éloignez vous des côtes, éloignez vous des côtes".
Je poserai aussi la question à son frère qui est mon oncle.
 




Amicalement
avatar
BEBERT 49
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 46
Mécanicien NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par BEBERT 49 le Mar 19 Aoû 2014 - 20:52

Merci Smpacha pour ce récit, qui est passionnant.

Il est très important, pour nous les "jeunes" de garder ses témoignages, qui souvent sont oraux et se perdent avec le temps et les témoins.

Ma grand-mère à vécu l'occupation (dans le Calvados) elle était "bonne" dans une maison de maitre, chez un gros marchand de vaches, les Allemands sont arrivés, ont réquisitionnés la maison laissant deux heures aux propriétaires pour libérer la maison, ne leurs laissant que les chambres de bonne.
Ce fut la Kommandantur, cette maison échappa aux destructions.

En 1942 ou 43, elle a fait l'exode avec mon père qui avait 2 ou 3 ans, sa sœur et leurs parent, pour la Nièvre, puis ne se passant rien, ils sont revenus.

En 1944, de leurs petit village Épinay-sur-Odon (14) ils voyaient les lueurs et entendaient les bombardements pour la libération de Caen (à 25 km).

Puis les combats et les bombardements de Villers-Bocage (14), ce qui l'avait marqué, c'est cet officier Allemand en voiture décapotable (comme on les voit dans les films) cherchant dans les ruines un coiffeur, afin d'acheter un peigne pour son petit chien blanc qu'il tenait dans ses bras.

Autre fait qui l'avait marqué, un soldat Allemand tué qui fut déposé au cimetière d'Épinay et recouvert de terre, ci bien que ses bottes dépassaient, le lendemain celle-ci avaient disparus.

 



" C'est curieux chez les marins ce besoin de faire des phrases "
( Les tontons flingueurs )

avatar
DALIOLI
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 75
Électricien

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par DALIOLI le Mer 20 Aoû 2014 - 16:19

Trop jeune pour avoir des souvenirs de cette époque en Algérie.
Seul un oncle engagé dans la 1°DB, comme il disait fallait bien aller sauver la France, notre mère patrie, ils vont pas y arriver !
Il ne nous racontait pas ses exploits, pourtant avec la batterie de médailles qu'il avait, il avait du en faire comme chef de char Sherman.
Il ne racontait que sa rencontre furtive avec un Panzer Tigre :
Dans un coin des Vosges si je me souviens bien du lieu, il est envoyé en reconnaissance du terrain.
Reconnaissance très calme, sur le chemin du retour au lieu de contourner une colline, et pour un peu tester le Sherman, il décide d'escalader celle-ci, tout l'équipage d'accord pour s'amuser un peu.
Mais arrivé au sommet et en basculant sur l'autre versant, l'oncle aperçoit en bas du vallon un magnifique Panzer Tigre.
Il gueule au pilote "marche arrière" surpris celui-ci cale, "grouille-toi y a un tigre en bas".
Heureusement le moteur repart, le char recule et pivote sur l'autre versant.
Mon oncle pendant la manœuvre a vu la tourelle du Tigre pivoter dans leur direction, il a eu une telle frousse qu'il n'a même pas pu se planquer et fermer la trappe, le plus long moment de sa vie disait-il.
Le Sherman n'a jamais dévalé une pente aussi rapidement, ils se sont tous plus ou moins blessé sur la tôle.
Heureusement le Panzer avait certainement d'autres chats à fouetter, car en un seul coup il nous pulvérisait disait-il.
Bien sur ils ont donné la position du char allemand.
Mais leur escouade n'a pas bougé dans l'ignorance du nombre possible de Tigre, car il fallait un certain nombre de chars pour attaquer ces engins.
L'aviation étant occupée ailleurs, les Tigres ont disparus.
La colonne de Shermans a repris sa route !
Mais sur les combats réels qu'il a fait pas un mot !



avatar
takeo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 55
Mécanicien équipage

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par takeo le Jeu 21 Aoû 2014 - 8:09

Merci Smpacha, quelle beau récit et effectivement il faut témoigner de ces faits vécus pour la *jeunesse*.
Bien trop jeune pour avoir vécu cela, je me rappelle d'une anecdote de mon père,qui est né en 1934, qui lui était arrivé avec ses frères et sa sœur au Mans et qu'il nous avait raconté un jour.
Les Allemands recherchaient mon grand-père pour le STO et comme il ne c'était pas présenté, ils sont allés le chercher chez lui.
Mes grands-parents avertis par des voisins que les allemands arrivaient chez eux, mon grand-père décide de se cacher entre le sommier et le matelas du lit ; ma grand-mère a fait s'assoir sur le lit mon père, ses frères et sa sœur en leur disant de se taire et que surtout ils ne savaient pas où était leur père.
Les allemands ont fouillés toute la maison sans allés regarder vers le lit et évidement non jamais retrouvé mon grand-père.



*De temps à autre, un retour aux sources ou à nos racines s'impose pour retrouver ce qui jadis fut familier et siège pour toujours dans notre cœur *
[Loreena McKennitt]

avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 78
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Smpacha le Jeu 21 Aoû 2014 - 16:48

Bonjour et merci à tous pour vos remarques.
J'ajoute ci-après quelques précisions qui me sont revenus à l'esprit.
1. Une fois les libérateurs partis, vers le destin tragique de l'un d'entre eux, en revenant vers notre habitat, dans la cour de la ferme à l'opposé du mur, il y avait une autre habitation, et là ... que découvrons nous ?
Une dizaine d'impact de balles sur le mur de cette habitation.
Si le crépi n'a pas été refait, ces traces doivent toujours exister. Chaque année, à l'arrivée en vacances, mon père en les voyant maudissait ma logeuse pour les risques qu'elle nous avait fait prendre.
Nous avons sans doute aussi retrouver quelques balles, dans l'herbe, mais pas de souvenir précis
2. Il me semble que la distribution a comporté aussi une ou deux boîtes de "Corned-beef", que l'on qualifiait à l'époque de "singe".
3. Dès leur arrivée, les Amerloques (on les appelait aussi ainsi) se sont installés, à la place des "Boches" et du camp de munitions, qui à ma connaissance m'avait pas sauté.
Un camp de plusieurs milliers de GI's bien à l'abri de la forêt.
Quelques jours après le 14 août, ma logeuse, qui autant que je me souvienne n'avait pas froid aux yeux, est partie rendre visite au camp pour obtenir quelques cartouches de Lucky.
Seul, au réveil de la sieste, je me suis retrouvé enfermé à clé dans la petite chambre.
A la petite fenêtre avec des barreaux, j'ai commencé à pleurer.
Le père Aimable, revenu de sa réquisition, m'a entendu et est venu me consoler par la fenêtre, mais sans possibilité de me faire sortir.
C'était un homme tout doux, calme, posé, portant bien son nom... mais au retour de ma logeuse, il lui a passé une engueulade de première. 
 

Hier je suis allé sur le site de l’Écho Républicain.
Le compte rendu de la cérémonie commémorant le 14 août à Senonches, évoque la mort tragique d'un GI's, avant l'entrée dans le village
Pour Michel Guilloteau : il est vrai que l'épisode tragique de Maillé est peu connu.
Je me la suis remise en mémoire en recherchant sur Internet, et là j'ai retrouvé la venue en France en 2008 d'un procureur allemand venu enquêter 64 ans après, et c'est grâce à cette venue que j'en avais entendu parlé.

Bon encore une fois merci à tous pour vos interventions... mais j'en attends d'autres...

Amistat en touti
avatar
Roger Tanguy
MAJOR
MAJOR

Age : 69
Secrétaire NON Interprète

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Roger Tanguy le Jeu 21 Aoû 2014 - 23:37

Mais si Smpacha, on te lit.
Je viens de découvrir cette rubrique et je me délecte même de ton récit.
Quand on te lit on sent soudain ses propos sur la pêche ou les champignons bien insignifiants.
Coïncidence, c'est souvent comme cela, quand on vient de découvrir quelque chose dans les jours qui suivent le sujet revient à vous d'une façon ou d'autre.
En effet, pas plus tard que hier, mais aussi seulement hier pourrais-je dire, j'ai été dans le Cap Sizun (avec mon épouse) voir à quoi ressemblait le lieu-dit "Lesven" là où s'étaient déroulés de violents combats auxquels mon beau-père (décédé depuis peu), FFI, avait participé.
Avec toi, je suis à nouveau en plein dans le sujet.
Merci de ton témoignage.



avatar
Momo
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 56
NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Momo le Sam 23 Aoû 2014 - 9:22

Bonjour Smpacha,
Merci pour tes récits.   

avatar
STEINEBACH
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 61
NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par STEINEBACH le Sam 23 Aoû 2014 - 10:24

Bonjour,
Viens de voir seulement ce matin ce sujet ; merci pour ces témoignages.

Mon père né en 1932, habitant à Maizières-lès-Metz (57), a dû avec ma grand-mère et mon oncle partir sur les routes (réfugiés) pour se retrouver à Plougastel (29).
Sur le chemin, il avait 8 ans, il portait un sac contenant des vêtements et surtout un drapeau Français, (en Lorraine, ce drapeau était mis à la fenêtre pour les 14 juillet).

A son retour à Maizières-lès-Metz, la ville était complétement détruite ; elle avait été prise 13 fois par les Américains et 12 fois par les allemands.
Ils ont vécus des mois dans des baraques préfabriqués fournis par les Américains.

Je me souviens, j'avais 5 ans en 1960, avec les copains nous allions jouer aux alentours de la vieille gare (zone interdite), il y avait une petite locomotive trouée comme une passoire.
Au sol, des cratères et des munitions partout.
Avec du recul, ... on a eu chaud aux fesses.

En 1947, mon père il fit l’École des Mousses et gardait encore à cette date "des prisonniers Allemands".

Mon père ne me raconte pas souvent les souvenirs de cette époque...

Voila, ma petite contribution à ce sujet.



HONNEUR PATRIE VALEUR
DISCIPLINE

MARIN UNE FOIS, MARIN TOUJOURS
Quiconque oublie son passé ne construit pas son futur !
avatar
Pépé 974
MATELOT
MATELOT

Age : 76
Mécanicien équipage

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Pépé 974 le Sam 23 Aoû 2014 - 14:42

J'y vais de ma petite contribution, quoique les souvenirs d'un marmaille de 4 ans en 1944 sont souvent dus par ouï-dire.
Mais pour cette petite anecdote, l'ayant vécue, je m'y vois encore.
Mon grand-père, ancien de 14 un peu gazé mais surtout alcoolo, avait adhéré au parti communiste.
Le fait est qu'il ne rentrait pas de plusieurs jours à la maison, au grand dam de ma Mémé, qui sans rien dire pour ne pas alerter les voisins, le pansait tant bien que mal avec des moyens de fortune lorsqu'il réapparaissait.
Et comme elle lui faisait les poches, des billets de banque froissés et des mégots de cigarettes en sortaient.
Bof ! C’était pas le million !
Les sous, d'où ils venaient... mystère !!
Les mégots, je sais... j'en ai ramassé souvent quand à l’occasion je me promenais avec le Pépé.
Je pouvais me baisser et me relever rapidement à l'époque !!!
Un jour au retour d'une promenade, à quelques mètres de la maison à l'angle du magasin ''Nouvelles Galeries'' un attroupement attire l'attention de mon Pépé.
Je voulais aller voir, mais il m'a pris dans ses bras pour filer en courant.
Pas assez vite cependant, le bruit des coups de fusils a résonné dans nos oreilles avant d’être rentrés chez nous.
Des maquisards venaient d’être fusillés.
Une plaque doit être sur le mur, mais je vous avoue que je ne suis jamais allé la lire.
Un jour, quand j'y retournerai !!
Je vois aussi ces voitures avec les grosses lettres peintes en blanc.
Et je me vois chez un oncle, à la campagne où nous étions réfugiés, ma grand-mère et moi.
J'allais traire les vaches, et j'en avais peur.
Mais où ?? j'en sais rien et ne l'ai jamais su.
Faut dire qu'a l’époque les enfants n'avaient pas trop le droit à la parole.
Alors les questions... !!!
Voilà, c'est tout ce que revois la petite tête de 4 ans en 1944, pour la Libération de Perpignan.
Je pense que le Pépé devait appartenir à un quelconque groupe, car après la guerre il était fier de rentrer à la maison avec sa chaine dorée d’Appariteur de la Préfecture (Portier, huissier).
J'ai quand même des souvenirs de l’après 44, d'un soldat Allemand qui ne voulait pas rentrer chez lui.
La suite au prochain numéro.

Pour vous situer les lieux.


 



Le bruit de la mer empêche les petits poissons de dormir.
Les gros dorment toujours !!
avatar
Cuiguillere
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 84
Électricien d' arme NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Cuiguillere le Sam 23 Aoû 2014 - 15:20

Mais bien sûr Smpacha et Michel on vous lis...
Moi je n'ai pas connue cette Wehrmacht avec "panzer", par deux fois mon patelin a reçu des boches qui avaient des carrioles et des chevaux...
Par contre ils avaient des lance-flammes.
On a connu un bombardement à 2 km.
Là aussi se sauvaient avec des chevaux (on a eu de la viande une semaine)...
Il y avait 2 maquis pas très loin : On le savait, vu qu'ils razziaient les bureaux de tabac.
avatar
DALIOLI
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 75
Électricien

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par DALIOLI le Sam 23 Aoû 2014 - 15:40

Un souvenir, mais des années 1947.
Pendant les vacances du côté de Vire, ou de Camembert, je ne sais plus trop, il y avait des champs remplis de matériel de guerre allemand.
Des autos, camions, tanks, chenillettes, canons, mitrailleuses et j'en passe...
Ces champs étaient entourés de barbelés.
Mais allez empêcher des gamins d'y pénétrer...
Qu'est-ce qu'on s'amusait bien, tous les gamins.
Il n'y a qu'une fois, on s'est fait jeter par une bande d'adultes qui nous ont chassés de notre terrain de jeu.
Tout penauds on est sorti, on les a observés, et on s'est aperçu qu'ils récupéraient du matériel, des ferrailleurs surement !
Ça nous a pas plu, nous on ne volait rien.
Et bien on est allé les dénoncer à la gendarmerie qui les a pris la main dans le sac.
On était fier, on avait fait arrêter des voleurs, mais on ne s'en vantait pas, puisqu'il était interdit d'aller là-bas, et on avait peur des représailles !



avatar
maurienne
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 75
Commis                       NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par maurienne le Sam 23 Aoû 2014 - 18:42

Comment parler de cette période de grâce que fut la libération, sans parler de la période qui l'a précédée.
Période troublée s'il en fut.

Pour une meilleur compréhension de ce qui va suivre, je fais un petit retour en arrière.

Je suis né à Orléans en 1941, dans la roulotte familiale.
Mes parents, mes grands-parent et mes arrières-grands-parents cohabitaient dans la maison et la roulotte.
Nous étions forains, sur la route 10 mois par an au gré des fêtes foraines.
Lors de ma naissance la roulotte était remisée au domicile familial, l'époque ne se prêtait pas à la fête.[page]

Vers la mi-juillet 42, un ami gendarme a prévenu ma famille de l’imminence d'une rafle des juifs et des gens du voyage.
Ma famille maternelle ne s'est pas posée de question, et tout le monde est parti le soir même pour les bois alentours.
C'est ainsi que pour mes 1 an et un mois ma mère m'a mis dans le landau, avec du ravitaillement et quelques affaires.
Avec mes deux aînés la petite troupe est partie dans les bois de Sologne.
Bien nous en a pris, car toute ma famille paternelle qui n'a pas cru à la véracité de la rafle à été déportée dans les camps nazis. Une seule personne en est revenue.
Notre crime était de vivre en roulotte 10 mois par an, bien qu'ayant un domicile fixe, nous avions des cartes de SDF.

Comment expliquer à certains policiers ou gendarmes français avides de promotions rapides ou de reconnaissance de la part des forces occupantes, que nous étions français depuis toujours. Peine perdue d'avance.[page]

De Juillet 42 à juin 45, nous avons ma mère et moi, mes aînés ayant été placés dans une ferme amie, vécus dans les bois allant de cabanes de bûcherons à d'autres cabanes de charbonniers.
Nous nous déplacions continuellement.
J'ai appris à la fin de la guerre que ces déplacements n'étaient pas anodins, mais servaient au ravitaillement des maquis en messages, munitions ou autres.

C'est ainsi que mes premiers souvenirs de ma petite enfance, sont ces marches, et plus je marchais, plus j'aimais marcher.

En 1945, je ne sais pas à quelle date nous avons été prévenus que les américains étaient dans le bourg voisin, et que nous pouvions rentrer à la maison.

Nous avons fait une étape d'une trentaine de km pour rentrer à Orléans, ou je découvrais ma famille ou du moins ce qu'il en restait.[page]

La libération était arrivée, il fallait maintenant songer à la reconstruction, et à ma propre construction, j'étais un petit sauvageon qui n'avais qu'un seul désir "repartir".
Mais ceci est une autre histoire.

Que je vous raconterais peut-être si un topique sur l'enfance avant la marine est créé sur ACB.



Mange ce que tu as aujourd'hui dans ton assiette, demain pourrait être pire.
Qu'importe d'où nous venons, car nous pouvons aller beaucoup plus loin que ce dont nous avions rêvé.

Michel Barreau l'ex-affameur, le N° 1000.
avatar
DALIOLI
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 75
Électricien

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par DALIOLI le Dim 24 Aoû 2014 - 12:44

En 1945 à Alger, notre habitation est située sur le port, mon grand-père était maître de chais, ayant été bombardée par les alliés en 43 nous sommes partis habiter à El Affroun, pas loin d'Alger.
Une maison rue de la gare, aussi les quais sont devenus un lieu de jeux.
Nous avons ainsi assisté à l'arrivée de trains de prisonniers italiens, entassés dans des bétaillères.
Et comme ces hommes hurlaient qu'ils avaient soif, nous les petits gamins que nous étions, loin de l’imbroglio politique du moment, on donnait à boire à ces personnes qui nous suppliaient.
Les gardes, des tirailleurs Algériens nous laissaient faire.
Sauf quand l'officier passait la porte du quai ; alors là ils gueulaient : Balek, Balek en nous courant après, bien sûr sans nous rattraper.
On partait comme une volée de moineaux en criant comme si ils nous tapaient !
Dés que l'officier disparaissait le petit jeu recommençait.
On se prenait pour des résistants !
Les tirailleurs Algériens étaient vraiment sympa de laisser faire les gamins, car à chaque fois ils se faisaient engueuler.
Les trains stationnaient des fois une demie journée sous un soleil de plomb.



avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 78
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Smpacha le Dim 24 Aoû 2014 - 16:38

Bonjour à tous,
1168 visites en quelques jours, c'est pas mal.
Et des témoignages supers.
Mais je dois avoué que celui qui m'a le plus touché, c'est le tien MAURIENNE.
Sur le coup, après lecture, j'en ai été tout retourné.
Merci du beau cadeau que tu nous as fait en nous livrant cette page si poignante de ta vie.
Puisse ce poste susciter d'autres témoignages d'une telle force

Amistat per touti
avatar
CIPAL 83
QM 1
QM 1

Age : 82
NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par CIPAL 83 le Mer 3 Sep 2014 - 13:46

Salut Smpacha,
Hier soir en me mettant à jour du BB j'ai vu que tu avais ouvert ce chapitre.
J'ai effectivement des choses à dire mais je dois commencer par la débâcle de 40 que j'ai vécue, et la haine du boche que ma mère m'a racontée, étant vosgienne elle les a subi en 14.
J'écrirai çà dans les prochain jour.
Amicalement
Guy



Marin par vocation. Cheminot par tradition
avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 78
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Smpacha le Mer 3 Sep 2014 - 22:44

Bonjour à tous,

OK Cipal 83.
Peut être d'ailleurs devrions-nous élargir le sujet, en le rebaptisant "Souvenirs période 1939-1946".
Mais je ne sais comment faire.
Peut être que Fanch pourra le faire.*


Puisque tu évoques ta mère et 1914-1918, moi la mienne se souvenait (elle avait 5 ans) de l'accueil triomphal fait aux Américains, venus en 1917.
Son père et ma mère avaient été séparés, un certain temps par la ligne de front dans le Nord.
Et surtout, la ferme de mes arrière-grands-parents, dans la Somme, près d'Albert, à la jonction des troupes anglaises et françaises, a changé de main lors de la bataille de la Somme, plus d'une dizaine de fois en juillet 1916, pour finalement être totalement détruite.
Mais revenons à 39-45.
Tu parles de la débâcle de juin 1940.
Je l'ai vécu, mais mes souvenirs (j'avais 23 mois) sont ceux que racontaient mes parents.
Mon père fit le parcours "Fort de de Romainville-Mimizan" avec son unité et passa le pont sur la Loire à Orléans, quelques minutes avant qu'il saute.
Ma mère, moi, mon grand-père et ma grand-mère étions parti de la La Courneuve, dans la voiture que mon grand père possédait. En arrivant, à ... Orléans, nous apprîmes que le pont venait de sauter, miné par les Français je pense, et qu'aucun passage proche de la Loire était possible.
Que faire, sinon demi-tour pour rentrer à la maison, en espérant ne pas être mitraillés sur le retour... ce qui fut le cas heureusement.

Amistat per touti


* - Changement du titre fait.
avatar
Keller Charles
QM 2
QM 2

Age : 77
Secrétaire militaire équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Keller Charles le Jeu 20 Nov 2014 - 18:13

Voici enfin une réponse à Smpacha sur son message n°1
Saint-Louis la première ville d'Alsace libérée
Ci-dessous article et photos parus dans le journal Alsace de ce jour.


www.lalsace.fr/images/F854CEC9-583A-4676-BF2A-A7475D52C76F/ALS_V0_07/un-char-francais-devant-l-hotel-a-la-ville-de-paris-rue-de-belfort-a-saint-louis.jpg" target="_blank" rel="nofollow">http://s-www.lalsace.fr/images/F854CEC9-583A-4676-BF2A-A7475D52C76F/ALS_V0_07/un-char-francais-devant-l-hotel-a-la-ville-de-paris-rue-de-belfort-a-saint-louis.jpg

Un char français devant l’hôtel à la ville de Paris, rue de Belfort à Saint-Louis.

La ville de Saint-Louis a été reprise aux allemands le lundi 20 novembre 1944 à 12h40, par les troupes du capitaine Prouhet du 4ème escadron du 1er régiment de spahis algériens de reconnaissance, des unités avancées de la première armée française.



Quand la mer veut, elle est gaie.
Victor Hugo


avatar
Cuiguillere
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 84
Électricien d' arme NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Cuiguillere le Jeu 20 Nov 2014 - 19:08

Oui ..C'est quelquefois très dur comme pour la famille de Maurienne .Mais me rappelle à la débacle mon patelin à doublé ses habitants On à hébergé des Belges dans les 2 châteaux .je vous relate cela car tout le monde à donné de son temps pour les loger et surtout pour le couchage fabriquer des lits ou meubles.Et je me pose la question Est-ce que avec la mentalité actuelle ce serait le même dévouement????
avatar
Tragin
QM 2
QM 2

Age : 80
Timonier équipage NON

Re: [Histoires et Histoire] SOUVENIRS DE LA LIBÉRATION - Période 1939 - 1946

Message par Tragin le Ven 21 Nov 2014 - 12:53

Bonjour
Très très bonne question Cuiguillere !!
Pour ce qui est de mes souvenirs sur cette époque 40-45, j'en ai un tas qu'il faut que je me remémore pour les écrire.En 40 j'avais 4-5 ans et ce fut le début d'un parcours chaotique qui a durè 9 ans avant de retrouvé ma ville natale.A suivre...




Avoir été et essayer d'être encore...

    La date/heure actuelle est Lun 27 Mar 2017 - 6:39