Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

L'équipe ACB vous souhaite une bonne année 2018

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 661570 messages dans 13563 sujets

Nous avons 15578 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est pdemont

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» ACHERNAR (DC)
par Tragin Aujourd'hui à 0:37

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par L.P.(Pedro)Rodriguez Hier à 23:59

» [Escale] Sydney
par loulou06000 Hier à 23:52

» Flottille 35 F
par papyserge Hier à 23:22

» D.E.T. PORQUEROLLES
par Jean Yves COJEAN Hier à 22:30

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par Charly Hier à 21:54

» MINERVE (SM)
par pluton69 Hier à 21:52

» AQUITAINE D650 (FREGATE)
par jobic Hier à 21:49

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par jobic Hier à 19:52

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Marins du Ciel
par coco038 Hier à 19:28

» MAILLÉ BREZÉ (EE)
par MARTIN Jean-Pierre Hier à 19:19

» École des pupilles 45/46
par LES BORMETTES Hier à 18:55

» [Le cimetière des bâteaux et du patrimoine national] Connaissez- vous la fin de vos bâtiments où vous avez servis
par oge yves Hier à 18:18

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par LES BORMETTES Hier à 17:39

» Sous-marin LE VERRIER
par parriaux christian Hier à 17:14

» KETCH ZELÉE (HYDRO)
par PICCOLO Hier à 16:54

» [ Blog visiteurs ] Sticker 14F Marine Nationale
par Invité Hier à 16:49

» [Tahiti] VOTRE PREMIÈRE ARRIVÉE À TAHITI
par loulou06000 Hier à 16:44

» HIPPOPOTAME (RHM )
par PICCOLO Hier à 16:33

» FOCH (PA)
par GYURISS Hier à 15:57

» Sous-Marin Dupuy-de-Lôme
par Marco-56 Hier à 12:03

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par Jean-Léon Hier à 11:38

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE)
par DTL Hier à 10:21

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par VENDEEN69 Hier à 6:37

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de groupe ou individuelles concernant mon père
par Invité Hier à 2:02

» Sous-marin PAPIN
par COLLEMANT Dominique Dim 21 Jan 2018 - 23:18

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par Joël Chandelier Dim 21 Jan 2018 - 23:13

» DIXMUDE ( PA )
par MARTIN Jean-Pierre Dim 21 Jan 2018 - 17:51

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du TCD Ouragan de 86 à 88
par LECONTE Dim 21 Jan 2018 - 17:30

» [LOGOS - TAPES - INSIGNES] Une nouvelle médaille "medaille de la protection militaire du territoire"
par Charly Dim 21 Jan 2018 - 16:48

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par loulou06000 Dim 21 Jan 2018 - 16:25

» [Divers E.A.M.F.] Figures de l'EAMF
par najpet Dim 21 Jan 2018 - 15:40

» AMYOT D'INVILLE [AVISO]
par COLLEMANT Dominique Dim 21 Jan 2018 - 14:40

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par BEBERT 49 Dim 21 Jan 2018 - 12:34

» [Divers B.A.N.] Formation des Navigateurs Aeriens à Winnipeg
par douzef Dim 21 Jan 2018 - 12:32

» ÉCOLE DES MAÎTRES D'HÔTEL
par Roger Tanguy Sam 20 Jan 2018 - 20:13

» [Les traditions dans la Marine] Les Villes Marraines
par Jean-Marie41 Sam 20 Jan 2018 - 19:09

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par patoch91 Sam 20 Jan 2018 - 18:04

» ECOLE DES MAÎTRES D'HÔTEL
par kerneve Sam 20 Jan 2018 - 15:00

» La spécialité de Radio
par Noël Gauquelin Sam 20 Jan 2018 - 14:10

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Sam 20 Jan 2018 - 13:19

» DIXMUDE (BPC)
par loulou06000 Sam 20 Jan 2018 - 11:05

» FORBIN D620 (fregate)
par pinçon michel Sam 20 Jan 2018 - 9:26

» ALBUM PHOTOS DE COURS - ÉCOLE DES TRANSMISSIONS - ST MANDRIER
par BOUBOU 56/50 Sam 20 Jan 2018 - 9:19

» [ Les stations radio de télécommunications] Station radio La Régine
par corre claude Ven 19 Jan 2018 - 19:59

» MOSELLE (BB - MURUROA)
par DTL Ven 19 Jan 2018 - 18:51

» [ Recherches de camarades ] Jaureguiberry années 1966 -1968
par ulysse76 Ven 19 Jan 2018 - 18:42

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 19 Jan 2018 - 17:36

» ENSEIGNE DE VAISSEAU JACOUBET (AVISO)
par Franjacq Ven 19 Jan 2018 - 14:01

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par DTL Ven 19 Jan 2018 - 11:11

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Hourtin 67
par skagerrac Ven 19 Jan 2018 - 5:12

» [Tous les CFM] LES PERMANENTS DU CFM HOURTIN
par skagerrac Ven 19 Jan 2018 - 4:24

» ARROMANCHES (PA)
par skagerrac Ven 19 Jan 2018 - 3:31

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par skagerrac Ven 19 Jan 2018 - 3:21

» ÉLAN - A768 (BSR)
par marsouin Jeu 18 Jan 2018 - 21:33

» [Association anciens marins] AGASM section RUBIS (TOULON)
par Tinto Jeu 18 Jan 2018 - 19:36

» [Aéronavale divers] NOS AILES SUR LA MER DANS LES ANNÉES 1970
par Jean-Marie41 Jeu 18 Jan 2018 - 19:20

» FLOTTILLE 24 F
par Jean-Marie41 Jeu 18 Jan 2018 - 19:11

» LE BOURGUIGNON (ER)
par BRAS Jeu 18 Jan 2018 - 18:23

» SÉMAPHORE ET LA RÉSERVE
par superguet Jeu 18 Jan 2018 - 18:16

» [ Recherche de camarades ] camarade sur le porte-avions Foch entre 1963 et 1964
par TARO Jeu 18 Jan 2018 - 18:09

» CHELIFF (LST)
par marsouin Jeu 18 Jan 2018 - 17:58

» FLOTTILLE 23 F
par Joël Chandelier Jeu 18 Jan 2018 - 13:47

» SOUFFLEUR
par COLLEMANT Dominique Jeu 18 Jan 2018 - 11:55

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par Patrick FUCHS Jeu 18 Jan 2018 - 9:24

» ÉCOLE DES PUPILLES DE LOCTUDY 1952-1953
par Titi1982 Jeu 18 Jan 2018 - 8:44

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par LEMONNIER Mer 17 Jan 2018 - 23:31

» BLAISON
par COLLEMANT Dominique Mer 17 Jan 2018 - 22:06

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades "catapulteurs" du FOCH de 63 à 64
par Georges du 14 Mer 17 Jan 2018 - 21:50

» [ Blog visiteurs ] Mon père ancien de l'école Courbet
par Charly Mer 17 Jan 2018 - 20:54

» [Les différentes écoles] Ecole Courbet à Marseille
par dansie Mer 17 Jan 2018 - 20:53

» LANN-BIHOUÉ (B.A.N.)
par FRIEH Gérard Mer 17 Jan 2018 - 19:52

» [CAMPAGNES C.E.P.] TAHITI - TOME 2
par loulou06000 Mer 17 Jan 2018 - 18:02

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Mer 17 Jan 2018 - 10:55

» BÉARN (PA)
par prenat jean-claude Mar 16 Jan 2018 - 19:45

» TOUSSUS LE NOBLE (B.A.N)
par NEHOU Mar 16 Jan 2018 - 18:10

» [ Blog visiteurs ] En quoi consistait l'exercice semi-colonne ?
par Invité Mar 16 Jan 2018 - 16:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du FUSCO NAVARRO Jean-Luc dit l'INDIEN
par navarrolindien Mar 16 Jan 2018 - 15:40

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades corvette Aconit de 75 à 79
par Marc RAYNAUD Mar 16 Jan 2018 - 14:10

» [ Divers frégates ] F 712 COURBET
par Charly Mar 16 Jan 2018 - 13:35

» LE PICARD (ER)
par duvet Mar 16 Jan 2018 - 7:28

» ARCHIMEDE
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Jan 2018 - 23:36

» ARGONAUTE
par COLLEMANT Dominique Lun 15 Jan 2018 - 23:17

» SULTANE
par Marco-56 Lun 15 Jan 2018 - 19:14

» [ Blog visiteurs ] LE Bâtiment HYDROGRAPHE LE LAPEROUSE
par Charly Lun 15 Jan 2018 - 18:23

» VAUQUELIN (EE)
par DSM 57 Lun 15 Jan 2018 - 17:21

» LE VENDÉEN (ER)
par Tinto Lun 15 Jan 2018 - 16:20

» ÉCOLE D'INFIRMIERS
par Naphtaki Lun 15 Jan 2018 - 15:26

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE MAILLÉ BREZÉ
par Daniel DION Lun 15 Jan 2018 - 12:38

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par JACQUES SOUVAY ou BILL Lun 15 Jan 2018 - 10:15

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du CFM Hourtin et du Sous-Marin Doris année 1972
par Momo Lun 15 Jan 2018 - 5:32

» LE FRINGANT (EC)
par Tinto Lun 15 Jan 2018 - 2:10

» CFM BREST
par GRAFF Gérard Dim 14 Jan 2018 - 20:34

» AUTOCOLLANTS DE LA MARINE
par douzef Dim 14 Jan 2018 - 18:57

» [Histoire et histoires] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par montroulez Dim 14 Jan 2018 - 18:17

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par PAUGAM herve Dim 14 Jan 2018 - 11:54

» LCT - L9061
par gerardsin59 Dim 14 Jan 2018 - 10:23

» CONSTRUCTION DU MÉMORIAL NATIONAL DÉDIÉ AUX VÉTÉRANS DES ESSAIS NUCLÉAIRES A Saint-Bonnet-de-Mure (RHÔNE)
par Charly Dim 14 Jan 2018 - 10:06

» FLOTTILLE 12 F (Crusader)
par FLN-IA5 Dim 14 Jan 2018 - 7:15

DERNIERS SUJETS


LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Partagez
avatar
armorique
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par armorique le Mar 20 Nov 2012 - 16:43


Exact JLG.

On ne fait que tourner en rond. Les appellations changent mais le travail reste le même !
Je verrai en "assistant du cdt" son maître d'hôtel. Quant au "gestionnaire des resssources humaines" je verrai le gestionnaire parisien de la DPM et non pas le Secrétaire Militaire d'une unité en région.



Mousse sois Vaillant et Loyal
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par Joël Chandelier le Mar 20 Nov 2012 - 16:45

Métiers du soutien de l'homme voilà dans quelle catégorie on retrouve les anciens SM





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
louis r
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
Commis NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par louis r le Mar 20 Nov 2012 - 17:34

Le mois dernier j'ai assisté a PLOUZANE aux obsèques d'un collègue Mtre principal ex secrétaire militaire et tout les participants avait pour insigne le cercle jaune avec comme sigle RH.
Louis r
avatar
Alain29
ADMINISTRATEUR TECHNIQUE
ADMINISTRATEUR TECHNIQUE

Age : 46
AMF - INFORMATICIEN MO1 NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par Alain29 le Mar 20 Nov 2012 - 18:29

Super, j'aurai été un AC (Mes initiales). Mais bon, c'était en "intérim" pour l'AMF

avatar
JLG
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 84
Secrétaire NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par JLG le Mar 20 Nov 2012 - 18:33

Entièrement d'accord averc toi Armorique.
avatar
JPB46
MATELOT
MATELOT

Age : 73
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par JPB46 le Mar 20 Nov 2012 - 19:17

Entièrement d'accord avec "armorique"
- S.M. serait maintenant :
- assistant du cdt ................ pourquoi pas son maître d'hôtel
quand à ..."gestionnaire des ressources humaine" ...DRH dans le civil....je ne vois pas le rapport avec
secrétaire militaire.... .
A+
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par Joël Chandelier le Mar 20 Nov 2012 - 20:42

A la DPMM (Direction du Personnel Militaire de la Marine) ce sont toujours des secrétaires qui y ont été affecté. Et que faisaient ces secrétaires........... de la gestion du personnel le fameux bureau de PM2E au 3ème étage au fond de la cour du 2 rue Royale. Malgré ma spécialité c'est un bureau que je fréquentais souvent durant mon affectation à l'EMM (80/86 avec interruption 81/82). Que de bons souvenirs et que de confidences reçus concernant le "rotary" d'affectation mais aussi pour les tours "campagne"
On parle de nos jours dans le civil de ressources humaines, avant c'était le "personnel" d’où vient ce changement.....aucune idée peut être un "technocrate" qui a trouvé que c'était plus valorisant pour le "personnel" de se savoir une "ressource humaine" :
Quand à l'aide au commandement s'il existait des bureaux militaires dans toute affectation à terre ou embarqué ce n'était pas que pour y faire un passage lors de ses "mouvements" lol! mais pour entre autre autre la tenue des livrets matricules (qu'il nous était interdit à une époque de consulter) sans parler de la connaissance des notations (secrètes elles aussi à une époque) la mise à jour des Bulletins Officiels (les textes qui nous régissaient) cela ressemble à de l'aide au Commandement sans parler du secrétaire du pacha a qui si on demandait certaines choses sortait sa carte
Dans "Secrétaire" n'y a t il pas la consonance "Secret"






 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
louis r
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
Commis NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par louis r le Mar 20 Nov 2012 - 21:29

Le sigle RH; ressources humaines et oui la marine donne des appellations civiles à nos spés, les commis (cuisiniers,motel et certains asfoy) deviennent des GECOLL gestionnaires de collectivités, nom donné depuis belle lurette aux "commis" dans le civil...........

Louis r
avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 79
Secrétaire militaire équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par Smpacha le Mar 20 Nov 2012 - 23:23

J'adresse une demande pressante à la passerelle : pitié.....pitié...surtout ne nous changer pas nos insignes de spécialité


Nous les vieux, il ne nous faut pas trop de changement et on serait perturbé.
De plus je me vois mal devenir Acpacha et puis je ne pourrais plus me faire valoir auprès de la gent féminine en disant que SM = sous marin

Bonne nuit à tous
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par Joël Chandelier le Mer 5 Déc 2012 - 21:35

mon "ancien" Smpacha
J'ai retrouvé en "naviguant" sur ACB un post de notre ami Jobic que je retranscris en copier/coller

"Les spécialités de secre et de fourrier sont supprimées remplacées de la façon suivante
Les ex secrétaires deviennent ASCOM ( assistants du commandement) ou GESTRH (gestionnaires ressources humaines); I'ascom peut être le secrétaire du commandement comme secrétaire du bureau militaire, le gestrh gère le personnel ( dossiers individuels.....)
Les ex fourriers deviennent soit GESTRH dans sa version administrative ( ex bureau administratif: soldes, frais de déplacements etc)ou COMLOG ( com?? log pour logistique), ils gèrent la gestion centralisée et le matériel comme le maître fourrier du BCM: bureau comptable matériel.
En fait , peu de changement aux appellations près avec toutefois une remarque, le GESTRH peut être très bien être un ex secre comme un fourrier
Dans un autre domaine, les cuisiniers et commis changent également, un cuistot recevant une formation pour être à même de gérer les vivres comme un commis. En revanche, je ne suis pas sur qu'un commis fasse un bon cuistot"


Il a fait ce "post" suite à une insigne de spé que j'avais vu sur la manche du S/M chef de la garde d'honneur lors de la dernière descente des couleurs sur la Jeanne.






 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
Smpacha
QM 2
QM 2

Age : 79
Secrétaire militaire équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par Smpacha le Mer 5 Déc 2012 - 21:55

Oui, oui, bien sûr Joël, bien noté, mais je maintiens ma demande pressante à la passerelle pour un maintien dans ACB forum de nos bonnes vieilles insignes de spé.

A plus

Ascompacha

(ça y est, çà me gagne)

Mais non je reste Smpacha, car Ascompacha fait pléonasme !!!!!
avatar
armorique
MAJOR
MAJOR

Age : 72
Secrétaire MILITAIRE NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par armorique le Jeu 6 Déc 2012 - 10:23



"ASCOM" - "GESTRH" :

A quel moment de la carrière du marin - FOURR ou SECRE - ce choix est fait ?

Restera-t-il ASCOM ou GESTRH toute sa carrière ? Avant cette nouvelle appellation, le secre passait d'un bureau militaire à un secrétariat ou autres organismes extérieurs (ambassades, ministères divers ......). Le fourr passait, lui, d'un bureau solde, au matériel, aux vivres ......

Du travail pour l'un ou l'autre pour attaquer le B.S. !




Mousse sois Vaillant et Loyal
avatar
PAIREAU Patrick
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par PAIREAU Patrick le Jeu 7 Mar 2013 - 11:44

Salut !

Pour répondre à Framery, je ne me souviens plus qui avait le record de vitesse accroché à l'entrée de la salle dactylo en 1968, mais en tous cas, j'ai eu mon nom d'accroché en 1969 pour 944 mots au 1/4 d'heure, soit 65 mots/minutes et 5 fautes.
Je n'ai pas réussi à battre le record d'un BS SECRE qui était de 980 mots !
Dommage !

Pour la suite de l'histoire, j'ai été moi-même instructeur dactylo pendant quelques années avec mon copain Charly Lebreton (décédé).

voilà, voilà !




PP
avatar
lulupam 29
QM 2
QM 2

Age : 82
Secrétaire militaire équipage   NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par lulupam 29 le Jeu 7 Mar 2013 - 12:12


bonjour aux anciens sm - une anecdote - a l'examen passé en février 53 a la caserne de la pépinièreb a paris - les surveillants étaient 2 SM 1 - un gars a coté de moi a demandé que signifiait le macaron sm sur la manche - quelqu'un répondu section maternité - le SM1 a souri - rien de plus - amicalement aux anciens lulupam 29
avatar
lulupam 29
QM 2
QM 2

Age : 82
Secrétaire militaire équipage   NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par lulupam 29 le Jeu 7 Mar 2013 - 12:23

rebonjour - lors de mon cours de secrétaire en 57 a cherbourg - il y avait un jeune matelot qui tapait a la machine a une très forte vitesse - il supplentait l'instructeur le plus rapide de l'époque - il est sorti premier du cours avec presque 18/20 chose assez rare - ce dernier avait un C.A.P et venait si ma mémoire est encore bonne d'un cabinet notarial- bien amicalement lucien dit lulupam 29
avatar
framery
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 67
Fourrier NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par framery le Jeu 7 Mar 2013 - 14:43

Oui Patrick, c'était un BS secrétaire
qui detenait le record et il était instructeur
lors de mon B.E.
Le plus difficile quand tu savais taper à la
machine à écrire (c'était mon cas)
c'est de taper ensuite sans regarder tes doigts
et au BE les touches étaient "masquées".
:



Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin.
avatar
PAIREAU Patrick
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par PAIREAU Patrick le Jeu 7 Mar 2013 - 18:42

Oui bien sûr, il fallait absolument cacher les doigts pour apprendre, c'est à dire, mémoriser l'emplacement des touches et "attraper" l'automatisme !
Il y en a plus d'un qui a piqué de (petites) colères en salles de dactylo !
Je leur mettais de la musique pendant les pauses histoire de détendre l'atmosphère ! Nous surveillions 4 salles en même temps à partir de "l'aquarium" qui se trouvait au milieu des 4 salles.
Pour mon départ en retraite (en 1987 donc), nous avons inauguré l'enseignement dactylographie par ordinateur ! Une (mini) révolution ! (C'était d'ailleurs le "Jour" de mon départ ! A cette occasion, la première salle équipée a été inaugurée par le Pacha en portant mon nom sur une plaque ! Véridique ! J'ai récupéré la plaque auprès du directeur des cours à Cherbourg après que l'école des Fourriers a déménagé.
Mais le système précédent avec le tableau lumineux au mur qui allumait les touches une à une était aussi un excellent système !
J'ai donné aussi des cours sur le traitement de texte avec une machine (énorme) : la SECRETEX ! Il n'y en avait que 3 dans la marine ! Une à Paris, et deux à l'Ecole des Fourriers (secrétariat Directeur et une en dactylo).
J'avais confectionné des disquettes pour que les élèves BS SECRE puissent s'entraîner sur cette machine après les cours.
Ah ! C'est de l'histoire ancienne tout ça !
Il n'empêche, avec les ordinateurs, savoir "taper à la machine" c'est vachement pratique !
Que ceux qui tapent avec deux doigts me lancent la première machine Japy !
Quand à l'instructeur AZERPOYU, je ne me souviens pas de son nom, mais il a été aussi mon instructeur au BE en mai 1966 !




PP
avatar
LeSecre
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 53
Secrétaire NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par LeSecre le Jeu 7 Mar 2013 - 19:38

SECRETEX ... je ne m'en souvenais plus ! Ça ravive quelques souvenirs.
A Querqueville, en 90, il y en avait une, ainsi qu'au CIN Brest.

La marine avait aussi "inventé" quelque chose pour les unités embarquées : AMELIE (AMElioration de l'Informatique Embarqué) ... plutôt prise de tête qu'amélioration.

J'avais fait un stage d'une semaine à Saint-Mandrier avant de rallier le Bougainville à Mururoa.
avatar
PAIREAU Patrick
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 70
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par PAIREAU Patrick le Ven 8 Mar 2013 - 19:02

Sans être médisant, savoir "taper" en regardant ses doigts n'est pas "savoir taper" .....

La création de l'automatisme est précisément de NE PAS regarder ses doigts.

J'ai eu la chance très jeune que mon père, pour une raison obscure, a ramené une vieille machine noire (je ne me souviens plus de la marque) et s'est mis en tête d'apprendre la dactylographie !
Et bien j'en ai profité !
Quand je suis entré en cours de CAP d'employé de bureau, je connaissais déjà le clavier et j'ai terminé dans les premiers de cette matière !
Et lorsque je suis arrivé à l'Ecole des Fourriers en 1966, l'instructeur (AZERPOYU donc) m'a demandé qu'elle méthode je pratiquais !!????
Je ne savais pas à l'époque qu'il y avait deux méthodes différentes d'apprentissage.
Et par coup de bol mon père avait choisi .... la bonne (celle où les doigts reposent sur les touches QSDF et JKLM !
Car l'autre méthode, et je l'ai appris plus tard, était différente dans ce sens ou les doigts reposaient sur les touches ... du bas du clavier ! Ce qui ne devait pas être très pratique !
Et donc, tout cela m'a permis d'améliorer ma frappe.
Par contre pour la petite histoire, il faut savoir que les touches sont très mal disposées sur le clavier ! Et ceci est absolument volontaire ! Que ce soit pour les clavier AZERTY que QWERTY Anglais ! En effet au tout début de l'invention de la machine à écrire les "dactylographes" de l'époque tapaient trop vite et les tiges métalliques s'emmêlaient. Donc il a été décidé par les fabricants de disposer les touches de telle façon .....qu'on aille moins vite .... pour ne pas bloquer les touches !
Cauchemar !
Or, en 1974, pendant mon BS j'ai eu la chance de rencontrer Mr MARSAN (génial inventeur) et de voir les démonstrations de son système absolument révolutionnaire !
Vous trouverez sur le site suivant quelques infos à ce sujet :http://bepo.fr/wiki/Marsan
Il faut savoir qu'avec les touches "de base" (celles ou reposent les doigts) on ne peut écrire AUCUN mots en langue française (pas plus que le QWERTY en Anglais) !
Avec le clavier marsan c'est tout l'inverse ! Le maximum de mots peu être tapé sans pratiquement bouger les doigts des "touches de base" ! Lumineux !
En effet à l'époque il a utilisé les ordinateurs d'une université pour savoir quelles étaient les lettres qui revenaient le plus souvent dans les mots (et ce, dans plusieurs langues)
Le système a été repris depuis.
Cependant, et c'est là que ça me désole, je ne pense qu'aucune école de dactylo actuelle dispense des cours en "Marsan" et d'ailleurs les claviers n'ont pas changé depuis leurs créations !
Alors parlons des intérêts à utiliser un clavier marsan plutôt que azerty.
Moins, voire pas, de fatigues dorso-lombaire et une rapidité de frappe multipliée par TROIS !!! Autrement dit, quand je tapais à 65 mots/minute (avec beaucoup de concentration !) ceux qui avaient appris en marsan tapaient autour de 180 mots/minute !
Pour la précision, ce sont les élèves gendarmes de Chaumont qui avaient servis de "cobayes" pour autant que je me souvienne !
Bon, j'ai peut-être été un peu long ????




PP
avatar
A2B-B
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Électricien d armes NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par A2B-B le Sam 9 Mar 2013 - 6:55

Salut Patrick PAIREAU

Impensable il y a 40 ans, mais l'usage du clavier est devenu incontournable !
Pour répondre à ton message, je vais mettre 5 secondes par mot.
Puis je vais corriger.
Puis je vais me relire
Puis je vais modifier.
Déjà que sur mon synthétiseur, je suis hyper lent à décoder les notes, car je n'ai pas suivi de leçons de solfège, je vais m'inspirer de tes conseils (méthode Marsan) pour progresser. . .
Cordialement



Déguste le présent, lentement.
. . .  Demain, il aura disparu . . . après avoir été de plus en plus imparfait
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Radio NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par TUR2 le Sam 9 Mar 2013 - 8:43

Amis secrétaires bonjour,

Il y a d'autres spés qui tapaient à la machine sans regarder leurs doigts. Je veux parler des radios et des transmetteurs.
Pour ma part, anticipant la spé que je voulais obtenir en entrant dans la marine, j'avais appris à taper, au lycée, optant pour ma classe de seconde, une orientation AB3, ouvrant vers les métiers du secrétariat civil. Au bout d'un an à apprendre sur des vieilles japy ou remington, je maitrisais bien le sujet.
Aussi, dès que j'ai obtenu le choix que j'avais retenu, après les trois jours et hourtin, j'entamais une spé de transmetteur. Avec une moyenne de 18/20 dans tout ce qui concernait le clavier , pour nous, radio, le dac/Son, c'est à dire prise au son (morse) directement sur une machine, (téléimprimeur), j'ai obtenu au sortir du cours d'Opérateur Son (OPSON) l'affectation outre-mer que j'espérais.
Là, différents claviers m'attendaient, machines à écrire manuelles, téléimprimeurs, et même machines de codage (Adonis). Dans certaines affectations, j'ai rencontrés des virtuoses du clavier, et je peux dire, que moi-même je me débrouillais plus qu'honorablement. A la différence de vos spés, nous avions à taper, des messages aléatoires, mélanges codés de chiffres et de lettres sans suite logique, ou message composés uniquement de chiffres (météos). Toute cette expérience me sert encore aujourd'hui avec l'informatique, je tapes ce message sans regarder mon clavier d'ordinateur.
Nos matériels de transmission ont, dans le temps bien évolués. Nos claviers sont devenus d'une grande souplesse d'emploi, les touches répondant de mieux en mieux sous nos doigts. Une des différences avec vos machines à écrire, reposait sur le fait que nos téléimprimeurs produisaient une bande perforée et que des corrections étaient possibles, en utilisant une touche neutre produisant une perforation totale de bande qui effaçait la faute de frappe. A la repasse de la bande, le texte apparaissait corrigé.
Mais concernant la vitesse de frappe et le fait de ne pas regarder ces doigts, je pense que beaucoup de radios et de transmetteurs avaient les mêmes capacités que les secrétaires, d'autant que cette vitesse variait en fonction de la vitesse du manipulateur morse.
En tout cas, dans mon métier actuel, je continue; avec mon ordinateur à rédiger des documents, et parfois, lorsque j'ai un interlocuteur en face de moi, et je tapes en continuant à lui parler, surtout lorsque j'ai à faire à des femmes, l'effet est garanti !

Amicalement
TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 68
Fourrier NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par alain EGUERRE le Sam 9 Mar 2013 - 11:52

Bon, d'accord Michel vous étiez des pro de la frappe vous les radios et transmetteurs.
Mais vous nous oubliez, pauvres fourriers passé aussi par les cours de dactylographie en musique
de Rochefort sur mer
Une feuille coincée sur la Japy de service pour cacher le clavier .
Bon, je soufflais dessus pour voir les touches et, si je me débrouille bien, ce n'est que avec un doigt
de la main gauche et trois de la main droite

Amicalement



Mais dans notre mémoire reviennent
Tous les parfums, toutes les rengaines
Qui nous ont fait aimer la mer
Et adorer notre univers
Hervé Paugam de La Renardière
avatar
JPB46
MATELOT
MATELOT

Age : 73
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par JPB46 le Sam 9 Mar 2013 - 12:28

J'ai suivi des cours de dactylo.
mais avec des caches claviers en contreplaqué...et même en soufflant dessus, je ne pouvais pas tricher !!!
et je tape toujours avec un doigt
Jean Pierre.
avatar
TUR2
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 60
Radio NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par TUR2 le Sam 9 Mar 2013 - 12:35

Pour Alain,

il y avait sans doute d'autres spés, c'est ce que je disais au début de mon intervention, après je ne parle que de ce que sais... . Pour nous c'était une obligation, on ne pouvait se permettre la frappe "du gendarme" vu les vitesses demandées. Et nous avions une formation "dac/son" pour ça,
Il y avait un écran mural , et la méthode consistait à répéter la frappe en regardant les touches qui s'allumaient sur l'écran. On commençait l'apprentissage par deux lettres de la ligne QSDF, puis trois, puis quatre, etc, puis, les chiffres, la ponctuation jusqu'à la maitrise de l'ensemble du clavier. Et en parallèle, des cours de morse, et en combinaison morse/frappe. Progressivement, la vitesse du morse augmentant, la vitesse de frappe augmentait.
Une bonne méthode d'apprentissage combinée.
La durée du cours pour parvenir à un matelot BE Trans/opson, en tenant compte des formations sur les matériels, les documents et les cours que nous partagions tous, comme, maritime etc... 8 mois.
Mais pour le cours d'Opson, on peut dire qu'on bouffait du morse principalement pendant quatre mois. Quand tu t'endormais le soir c'était avec du titi tata mais à l'arrivée tu maitrisais bien ton clavier et tu avais des petits doigts bien musclés.
Pour ceux qui ont appris à taper la principale difficulté était à utiliser précisement les petits doigts pour aller chercher les A et les P ainsi que les X. Surtout sur les antiques machines à écrire.
Une différence entre les machines à écrire et un téléimprimeur, en raison de la vitesse de retour du chariot surtout avec la lecture des bandes, nous devions doubler le retour chariot (deux retours chariot, un interligne). Les machines à écrire mécaniques, l'action se faisait avec le bras qu'on ramenait de droite à gauche qui faisait simultanément le retour chariot et l'interligne.
Amicalement TUR2





Ia orana ite matahiti api
avatar
maurienne
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 76
Commis                       NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE SECRÉTAIRE MILITAIRE

Message par maurienne le Sam 9 Mar 2013 - 16:46

Personnellement, j'emploie le clavier BEPO, pour une frappe plus rapide.
Et en plus les petits enfants n'y touchent plus, quelle chance!

Tapez BEPO sur votre moteur de recherche et vous saurez tout.








Mange ce que tu as aujourd'hui dans ton assiette, demain pourrait être pire.
Qu'importe d'où nous venons, car nous pouvons aller beaucoup plus loin que ce dont nous avions rêvé.

Michel Barreau l'ex-affameur, le N° 1000.

    La date/heure actuelle est Mar 23 Jan 2018 - 6:47