Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 713816 messages dans 14024 sujets

Nous avons 14386 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Coldefy

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:52

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par pogo Aujourd'hui à 8:51

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Aujourd'hui à 8:34

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par GUILLO Aujourd'hui à 7:59

» LA CHARENTE (PRE)
par laurent jean-louis Aujourd'hui à 6:16

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Hier à 22:47

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par gilbert kerisit Hier à 22:08

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Hier à 21:39

» RUBIS (SNA)
par Bureaumachine busset Hier à 21:13

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Roger Tanguy Hier à 19:03

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Hier à 13:47

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par mjrl83 Hier à 10:42

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Hier à 8:07

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Hier à 6:29

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 22:04

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 22:03

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Lun 17 Sep 2018 - 21:35

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 17:51

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par Smpacha Lun 17 Sep 2018 - 17:26

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018 - 14:52

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par POMIE Lun 17 Sep 2018 - 14:14

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018 - 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018 - 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 8:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018 - 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018 - 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018 - 17:55

» La spécialité de Radio
par J-C Laffrat Dim 16 Sep 2018 - 14:15

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018 - 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018 - 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018 - 23:18

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Ven 14 Sep 2018 - 22:32

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par Sealex83 Ven 14 Sep 2018 - 21:37

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018 - 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018 - 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018 - 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018 - 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018 - 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018 - 8:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018 - 8:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018 - 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018 - 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018 - 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018 - 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018 - 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018 - 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018 - 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018 - 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018 - 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018 - 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018 - 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018 - 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018 - 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018 - 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par toutouss085 Mar 11 Sep 2018 - 13:01

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018 - 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018 - 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018 - 9:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018 - 0:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018 - 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018 - 9:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep 2018 - 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep 2018 - 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep 2018 - 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep 2018 - 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep 2018 - 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 8 Sep 2018 - 0:34

» VAR (BCR)
par COLLEMANT Dominique Ven 7 Sep 2018 - 23:37

» [Les anciens avions de l'aéro] Le Vickers Supermarine Sea Otter
par Bureaumachine busset Ven 7 Sep 2018 - 21:32

» LA COMBATTANTE (PC)
par marsouin Ven 7 Sep 2018 - 17:25

» [ Recherches de camarades ] Recherche PM DELIGNE atelier 57mm du 1Colbert
par THOMAS HENRY Ven 7 Sep 2018 - 16:50

» LCT L9098
par GYURISS Ven 7 Sep 2018 - 10:17

» FLORE (SM) - Tome 2
par guena29 Ven 7 Sep 2018 - 9:21

» ESCADRILLE 4 S
par ranchet Jeu 6 Sep 2018 - 19:42

» [Associations anciens marins] C.H.A.N.-Nîmes (Conservatoire Historique de l'Aéronavale-Nîmes)
par guilloux Mer 5 Sep 2018 - 18:19

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Mar 4 Sep 2018 - 22:00

» AMIRAL CHARNER (AE)
par TRIGRAMME VDB Mar 4 Sep 2018 - 19:36

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 4 Sep 2018 - 0:42

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par TUR2 Lun 3 Sep 2018 - 21:38

» DUPERRE (EE)
par Bureaumachine busset Lun 3 Sep 2018 - 20:26

» [LES B.A.N.] LARTIGUE (ALGÉRIE)
par J-C Laffrat Lun 3 Sep 2018 - 15:44

» [Divers E.A.M.F.] Promotion Guepratte (Sept 1973)
par RIERA Joel Lun 3 Sep 2018 - 6:55

» [ Recherches de camarades ]recherche les camarades dans la photo jointe
par Jacques Dim 2 Sep 2018 - 17:55

» FULMAR P740
par TECTAM Sam 1 Sep 2018 - 20:41

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par LES BORMETTES Sam 1 Sep 2018 - 18:10

» Pétrolier ravitailleur la baïse
par douzef Sam 1 Sep 2018 - 16:46

» [ Recherches de camarades ] Recherches de camarades sur l'escorteur EE D'Estrée de 12/81 à 11/82
par christian31 Ven 31 Aoû 2018 - 22:49

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Jean-Marie41 Ven 31 Aoû 2018 - 20:00

» [Aéronavale divers] Hélico NH90
par Bureaumachine busset Ven 31 Aoû 2018 - 19:32

» Flottille 35 F
par Jean-Marie41 Ven 31 Aoû 2018 - 18:48

» PRAIRIAL (FS)
par Michel Roux Ven 31 Aoû 2018 - 10:00

» [ Marine à voile ] LA RECOUVRANCE A BARFLEUR
par COLLEMANT Dominique Jeu 30 Aoû 2018 - 23:29

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Mer 29 Aoû 2018 - 23:09

» [Histoire et histoires] LES HISTOIRES DE BONNERUE
par PAUGAM herve Mer 29 Aoû 2018 - 8:49

» [Divers École de maistrance] La nouvelle École de Maistrance
par Nenesse Mar 28 Aoû 2018 - 23:48

DERNIERS SUJETS


ESCADRILLE 22 S

Partagez
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par J-C Laffrat le Dim 18 Fév 2018 - 11:23

Joel,

C'est bien Courtois qui a fabriqué les trois insignes du SAMAR, il y a effectivement de petites différences dans le dessin du dauphin, mais pas que la queue. Sur celui de la 30S on voit que dauphin dans son ensemble est plus fin que celui de la 20S, mais globalement c'est vraiment pas très différent.






«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par J-C Laffrat le Dim 18 Fév 2018 - 13:41

Escadrille 22S SAMAR d'Agadir ...suite

Pendant les années 1947 et 1948, l’escadrille 22S continue d’assurer avec régularité les missions SAMAR, au Maroc et les liaisons et le transport, parfois jusqu'en Algérie. L'escadrille dispose alors de six appareils, dont deux en volant de fonctionnement, ce qui permet d’assurer la disponibilité de quatre appareils pendant les révisions générales de longue durée effectuées aux ateliers de Cuers, ainsi que l'installation d'un radar AN/APS-3. l'antenne tournante étant logée dans un pod au dessus de l'habitacle.Le 16 mars 1948, l’EV1 Picchi succède au LV Combier à la tête de l’escadrille 22S ;

En 1949, le 22 juillet , à l’occasion du séjour au Maroc du navire-école Jeanne d’Arc, divers exercices sont organisés au profit des officiers-élèves présents à bord, dont une sortie en vol sur trois PBY-5A de l’escadrille 22S. Quelque temps après le décollage, tout contact est perdu avec le 22S-3 (BuAer 46564). Les recherches entreprises par les autres Catalina, aidés par le sous-main Astrée ne permettent de trouver aucune trace de l’appareil et de ses passagers. L’équipage était composé du SM2 radio volant Robert Breton, du SM2 mitrailleur bombardier Jean Fèvre, du SM mécanicien volant Rolland Grosmaître, du Mt pilote René Huiban, des SM2 mécaniciens volants Gabriel Le Bot et Louis Moy, du SM2 radio volant Jean Raigne, de l’EV1 de réserve pilote Michel Rouvière, chef de bord, et du Mt pilote Pierre Touzet. Après ce tragique accident, l’escadrille 22S ne dispose plus que de trois Catalina.. L'appareil BuAer 46562 devient alors le 22S-3 deuxième du nom.

Le 23 mars 1950, l’EV1 Pavillon succède à l’EV1 Picchi au commandement de la 22S. Les appareils se rendent alors à tour de rôle les appareils se rendent à tour de rôle aux Ateliers d’aviation de Cuers, pour y être équipés d’ensembles radio VHF.

En février 1950 j'ai volé sur le Catalina 22S-4 pour un vol Agadir-Casablanca


Au cours du premier trimestre 1951, la BAN reçut la visite d’une équipe journalistique d’Aviation Magazine, mensuel disparu aujourd’hui ; reportage qui donna lieu peu après à trois articles, consacrés, l’un à
la flottille 6F le second à l'organisation opérationnelle de la BAN et le troisième à l’escadrille 22S. Cet article relatait l' opération de sauvetage SOS au Sahara effectuée aux confins du désert le nouveau 22S-3 .
Pour l'occasion l'appareil eut droit à la page de couverture en couleurs du numéro 21 du magazine. de mars 1951




Dernière édition par J-C Laffrat le Dim 18 Fév 2018 - 15:56, édité 1 fois




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par J-C Laffrat le Dim 18 Fév 2018 - 14:51

Escadrille 22S du SAMAR suite et fin.

En avril 1951, l'escadrille 22S du SAMAR, après avoir déménage d'Agadir avec ses trois Catalina s'installe à Cuers, elle y poursuit tout d'abord ses activités de surveillance, et en novembre reçoit en dotation le JU-52 n°1032 , appareil d'origine allemande et non AAC1.

En mars l'escadrille reçoit le Catalina BuAer 46570 de retour d'Indochine, suivi en mai d'un nouveau JU-52, l'AAC1 n°25. Les deux Ju-52/AAC1 sont alors gréées pour l'écoute des bouées sonores, et l'EEBS (Ecole d'écoute des bouées sonores, est alors rattachées à l'escadrille 22S de Cuers.

Le 1er juillet 1953 l'escadrille 22S disparait et est renommée 12S.

Les commandants successifs de l’escadrille 22S SAMAR furent les suivants :

-1er janvier 1946 Lieutenant de vaisseau Hervé de Fleuriau
-20 mars 1946 Lieutenant de vaisseau Richard Combier
-16 mars 1948 Enseigne de vaisseau de 1ère classe Georges Picchi
-23 mars 1950 Enseigne de vaisseau de 1ère classe Philippe Pavillon
-17 février 1952 Lieutenant de vaisseau Denis Thiroux de Gervilliers

Gros plan sur le PBY5-A Catalina 22S-3 lors de la mission SOS au Sahara



Il me faut retrouver les photocopies des articles d'Aviation magazine sur l'opération SOS Sahara, écrit dans le style journalistique, ça vaut le détour et je les posterai....

J'étais présent à la BAN Agadir à ce moment là et j'ai vu ces messieurs roder sur la piste pour prendre les avions en photo, ils étaient logés au carré et passaient pas mal de temps autour de la piscine ... joindre l'utile à l'agréable ...c'est le bon plan.




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 74
Electrotechnicien NON Clairon

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par Joël Chandelier le Dim 18 Fév 2018 - 16:19

c'est pour ce type de souvenirs qu'ont nos anciens que Fanch créa ACB. Merci Jean Claude car les textes c'est déjà bien mais quand ils sont accompagnés de photos d'époque c'est tout simplement sublime





 

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par Serge BAVOUX le Dim 18 Fév 2018 - 18:32

Une petite bouffée d'aero ça fait du bien, ça n’arrive pas si souvent. C'est encore les plus de 70, 80 et 90 qui ont quelque chose à raconter ! Il ne s'est jamais rien passé dans la Marine après nous.
J'en profites pour saluer JC Laffrat et notre célèbre Jojo.
J'oubliais, j'ai connu le LV de Fleuriau à la 31S à Orly en 1948.


Dernière édition par Serge BAVOUX le Dim 18 Fév 2018 - 18:34, édité 1 fois (Raison : complément)





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par J-C Laffrat le Mar 20 Fév 2018 - 14:11

Bonjour à tous,
Pour compléter sur la 22S SAMAR d'Agadir que vous connaissez bien à présent.
Voilà l'article du N°21 d'Aviation Magazine sur l'opération "OPSAU" Opération de sauvetage, effectuée par le Catalina 22S-3 en 1951. J'ai scanné la page du mieux possible, le papier de la revue n'était pas de haute qualité .... J'espère que vous pourrez lire sans trop de difficultés. Malgré le style spécial journalistique, ça rend bien compte de l'ambiance de ce genre de mission à l'époque.


Je rappelle que cette revue à cessé d'exister, on trouve encore des numéros d’occasion sur Internet, le tout c'est de savoir en quel étét.






«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par J-C Laffrat le Mar 20 Fév 2018 - 15:00

Suite de l'article en photos Cette fois ce sont les der de der .... sur les Catalina de la 22S



A présent place aux jeunes de la 22S Helicos





«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Mécanicien NON

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par COLLEMANT Dominique le Mar 20 Fév 2018 - 15:53

Merci pour toute cette documentation.....



   
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
avatar
Michel Roux
QM 1
QM 1

Age : 71
NON

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par Michel Roux le Jeu 19 Juil 2018 - 10:31

Merci pour ces explications historiques au sujet de la 22S.

A+
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par Serge BAVOUX le Jeu 19 Juil 2018 - 18:49

Ce sujet est au point mort...hélas . Je crois qu(il n'y a plus d'ACB des années 1945-1960 pour nous parler de l'Aéro de ce temps, a part JC Laffrat et moi même...dites moi que je me trompe !
Bien sur nous sommes au temps de la réaction , de l'électronique et du numérique...Avant, c'était du bricolage, nous dirait l'ami Montroulez. Mais ça avait un certain charme, le système D .





Salut et fraternité !
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par J-C Laffrat le Jeu 19 Juil 2018 - 21:25

Salutations Serge,

Oui tu as raison, c'était du bricolage, mais on faisait voler les avions, et pour certains les rechanges étaient rares .... Que ce soit pour les Catalina, les Wellington , les Sunderland, ainsi que les Ju52 et les appareils français qui ont suivi, comme le MB 175 et le MB 161 Languedoc, pourtant frais sortis d'usine mais pas au point !! ... Pour les appareils anglo américains qui constituaient l'essentiel de nos moyens, au début nous suivions les préconisations des manuels de maintenance. Et ceci tant que nous avons eu des rechanges, et là ce n'était pas du bricolage, car aussi bien dans la RAF que dans l'USAAF et l'US Navy l'organisation de guerre, qui tendait à l'efficacité maximum, était basée sur des méthodes suivies à la lettre, et sur un approvisionnement sans faille en pièces de rechanges. C'était l'une des conditions pour gagner les combats...

Mais pour nous qui suivions, ce fut la période des vaches maigres, et quelle que soit la spécialité, quand les rechanges ont été épuisés il a bien fallu avoir de l'initiative pour continuer, car l'objectif était le même qu’aujourd’hui, assurer la disponibilité d'un nombre maximum d'appareils en état de vol opérationnel, sauf que nous n'étions pas empêtrés dans les entraves des normes actuelles ...

C'est pour ça qu'en mission, il arrivait qu'un mécano fabrique un joint avec un bout de cuir de semelle pour boucher un réservoir ou assurer l'étanchéité du circuit hydraulique défaillant permettait à l'avion de repartir ... Ou qu'un radio prenne le fer pour ressouder une tresse de masse déficiente ou changer un tube électronique Ce ne sont que deux exemples, mécanos avion et armuriers faisaient de même quand il le fallait.

D'autre part où sont les marins qui travaillent sur les avions de nos jours ? Il n'y a pratiquement plus d'équipes de piste ... la maintenance est sous traitée, même à des civils ... Autres temps, autres façons de procéder, mais au risque de choquer certains je ne suis pas admiratif de ce genre de progrès, il est certes inéluctable, mais de notre temps nous avions une connaissance plus approfondie des matériels ; et pour ceux qui comme moi faisions du dépannage radio-électronique, nous ne dépannions pas à coup de substitution de module comme maintenant. Il existait dans les magasins des pièces détachées de base, et on ne remplaçait pas un sous ensemble parce-qu’un condensateur avait des fuites, on changeait le condo...

Je rappelle que même aujourd’hui, il y a toujours des condensateurs dans les alim, on ne les voit pas mais ils sont là. Les lois de l'électroniques de base n'ont pas changé. Que ce passe il si un équipage rencontre ce genre de problème en vol loin de sa base mère, à moins de disposer d'un mini stock de modules à bord ? le volant sait-il faire le boulot ? a t il encore une caisse à clous ou une trousse d'outillage ?

Personnellement je suis content d'avoir été un"bricoleur", et quand un avion partait de métropole sur Dakar et qu'en passant à Agadir son VHF était en panne grave, l'ami JC était là pour le démonter et le dépanner avec ce qu'il avait sous la main, souvent grâce au système D comme tu dis Serge ... et l'avion pouvait reprendre sa mission.

Aujourd’hui à part Hyères, Landivisiau et Lann Bihoué on a pratiquement plus de bases ... et seulement trois types d'avions, Rafale, Hawkeye et ATL2 et un seul PA ...Alors plus besoin d'avions de liaison et de transport ...

Quand il faut s'adapter y a pas de gloriole, c'est ce que nous avons fait ... Il est évident que ceux d'aujourd’hui, transposés brutalement dans les situations ou nous étions alors, seraient un peu paniqués au début, mais ils apprendraient vite ... Quand t'es obligé de faire sans, ou avec peu de moyens, tout le monde y arrive ....T'as pas le choix Sinon faut rentrer à la maison et jouer avec son ordinateur, son smartphone ou regarder la TV ..., même si on sait pas comment ça marche, puisqu'on s'en sert seulement en appuyant sur des boutons, ce qui est la tendance actuelle.

Salut à tous, en terminant sur ces propos philosophiques hors sujet 22S

JC




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par Serge BAVOUX le Ven 20 Juil 2018 - 17:34

Oui JC, ce n'est plus notre époque, trop d'eau a coulée sous les ponts depuis. Il y a au moins deux générations de pingouins qui nous ont succédées.
Les anciens ont toujours tendance à penser que les jeunots seraient incapables de faire ce qu'eux ont fait. A l'inverse les jeunots traitent les anciens de vieux c... Nous l'avons faut aussi avec nos anciens, c'est de bonne guerre...
Mais je crois que nos aventures aéronavalesques avaient plus de charme et plus de saveur que le numérilesque d'aujourd'hui.Dans quarante ans, nous ne serons plus là pour le voir, ces jeunots auront aussi pris de l'âge !!!
N'empêche que nos zincs à nous c'est avec plaisir que nous les bichonnions.Aujourd'hui encore, ils peuplent nos souvenirs et nous en sommes fiers. Alors parlons en.





Salut et fraternité !
avatar
laudé jean pierre
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 76
Mécanicien

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par laudé jean pierre le Dim 19 Aoû 2018 - 22:18

Et oui on changeait un moteur de P2V7 dans la nuit avec les casse-croutes et la caisse de bière, et au petit matin l'avion faisait son rodage au sol; tout le monde s'entraidait mécanicien avion, mécanicien moteur, électricien d’Équipement, de sacrés équipes, que de bon souvenirs à Lann-bihoué au S.E.A de 1960 à 1963.
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 72

Re: ESCADRILLE 22 S

Message par jean claude monzie le Lun 20 Aoû 2018 - 7:49

oui jean pierre nous dans le civil moteur P2V7 à 4 techniciens 12h plus le point fixe de control

    La date/heure actuelle est Mer 19 Sep 2018 - 8:59