Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 715371 messages dans 14034 sujets

Nous avons 14392 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est pawelko

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Histoire et histoires ] HISTOIRE DE MES NAVIRES
par Noël Gauquelin Aujourd'hui à 15:40

» LCT L9098
par GYURISS Aujourd'hui à 14:24

» RUBIS (SNA)
par centime44 Aujourd'hui à 14:22

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] [Sujet unique] Le Centenaire de la Grande Guerre
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 14:17

» [ Associations anciens Marins ] 67ème congrès national de l’AGASM à Martigues (13)
par Charly Aujourd'hui à 14:10

» BOIS BELLEAU (PA) [Tome 2]
par CREUSOT Etienne Aujourd'hui à 13:33

» LA CHARENTE (PRE)
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 11:43

» Bâtiment d'Expérimentations et de Recherches Sous-Marines (BERSM) TRITON
par TOUBHANS René Aujourd'hui à 11:14

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 8
par coutil Aujourd'hui à 10:09

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 10:01

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 4
par Bureaumachine busset Hier à 20:41

» [ Recherches de camarades ] PA Clemenceau Brigade Sécurité
par cricri Hier à 20:04

» [ Blog visiteurs ] Pouvoir mettre un visage sur un nom...
par medoc2 Hier à 14:04

» [ École des Mousses ] École des Mousses du Dourdy 58/59
par jp49 Hier à 8:57

» JULES VERNE (BA)
par titagramme Lun 24 Sep 2018 - 21:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades embarqués sur l'Ile d'Oléron en 66
par cricri Lun 24 Sep 2018 - 20:45

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
par gerardsin59 Lun 24 Sep 2018 - 18:45

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par loulou06000 Lun 24 Sep 2018 - 17:47

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades A.E Cdt RIVIERE 74/75 et Frégate TOURVILLE 77
par jean marc lenglart Lun 24 Sep 2018 - 17:27

» LE BOURGUIGNON (ER)
par Michel Roux Lun 24 Sep 2018 - 17:22

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par LA TOULINE Lun 24 Sep 2018 - 15:28

» LE NORMAND (ER)
par Lebas Lun 24 Sep 2018 - 13:48

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] TAPE DE BOUCHE
par KAROLL Lun 24 Sep 2018 - 12:38

» LE BASQUE (ER)
par chapydan Dim 23 Sep 2018 - 17:29

» L'ADROIT (E.C.)
par jean pierre allaix Dim 23 Sep 2018 - 9:22

» TONNERRE (BPC)
par pinçon michel Dim 23 Sep 2018 - 8:39

» ÉCOLE DES FUSILIERS
par Jean-Marie41 Sam 22 Sep 2018 - 19:38

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Joël Chandelier Sam 22 Sep 2018 - 13:51

» JAUREGUIBERRY (EE)
par LEGRAND Gilles Sam 22 Sep 2018 - 13:35

» LE VENDÉEN (ER)
par Gérard Bodo Sam 22 Sep 2018 - 9:49

» [ Histoire et histoires ] LODUSKY MCCOWEN
par VENDEEN69 Sam 22 Sep 2018 - 8:52

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par COLLEMANT Dominique Ven 21 Sep 2018 - 22:28

» [LES BÂTIMENTS DE SERVITUDES ] BSAH RHÔNE
par Jean-Marie41 Ven 21 Sep 2018 - 19:08

» CDT BOURDAIS (AE)
par Jean-Léon Ven 21 Sep 2018 - 11:58

» [Logos-Tapes-Insignes] RUBANS LEGENDÉS DE LA MARINE
par GALAUD CLAUDE Ven 21 Sep 2018 - 11:28

» CASSARD (EE)
par COLLEMANT Dominique Jeu 20 Sep 2018 - 22:07

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par doubleloire Jeu 20 Sep 2018 - 20:56

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI
par VENDEEN69 Jeu 20 Sep 2018 - 20:29

» La spécialité de Radio
par larcher Jeu 20 Sep 2018 - 19:58

» FORBIN (EE)
par JJMM Jeu 20 Sep 2018 - 17:59

» SÉMAPHORE - LA CHIAPPA (CORSE DU SUD)
par Xavier MONEL Jeu 20 Sep 2018 - 17:26

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mer 19 Sep 2018 - 22:31

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par timoniersoum Mer 19 Sep 2018 - 19:04

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par marsouin Mer 19 Sep 2018 - 19:03

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par douzef Mer 19 Sep 2018 - 18:03

» ÉCOLE DES TRANSFILISTES - LA CRAU
par séité Mer 19 Sep 2018 - 17:27

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST
par JACQUES SOUVAY ou BILL Mer 19 Sep 2018 - 8:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'anecdotes CC VIDON qui a commandé l’école des Transfilistes
par BACHELIER Mar 18 Sep 2018 - 22:47

» [ Divers - Les classiques ] Accident du Sous-marin FLORE
par CLOCLO 66 Mar 18 Sep 2018 - 21:39

» [École de Maistrance] MAISTRANCE MACHINES
par COLLEMANT Dominique Mar 18 Sep 2018 - 13:47

» FORCES MARITIMES DU RHIN
par FLN-IA5 Mar 18 Sep 2018 - 6:29

» DIRECTION DU PORT TOULON
par COLLEMANT Dominique Lun 17 Sep 2018 - 22:03

» [ Blog visiteurs ] recherche d'un ancien marin
par Invité Lun 17 Sep 2018 - 14:52

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Pétunia Lun 17 Sep 2018 - 13:58

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Xavier MONEL Lun 17 Sep 2018 - 10:47

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Lun 17 Sep 2018 - 8:56

» [ Associations anciens Marins ] Parrainage de l'AMMAC d'Angers amiral Yann Bordier
par 3eme ligne Dim 16 Sep 2018 - 20:12

» LE BORDELAIS (ER)
par Bureaumachine busset Dim 16 Sep 2018 - 20:04

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Jean-Marie41 Dim 16 Sep 2018 - 17:55

» [ Histoire et histoires ] UN PARI STUPIDE
par garrigues gilbert Dim 16 Sep 2018 - 10:55

» [ Recherches de camarades ] Avis de recherche mousses promo 78]
par etchemaite Dim 16 Sep 2018 - 10:49

» [ Divers frégates ] FREMM Bretagne
par Bureaumachine busset Ven 14 Sep 2018 - 23:18

» [Aéronavale divers] DC8 COTAM
par marsouin Ven 14 Sep 2018 - 21:15

» ALINDIEN
par Jean-Marie41 Ven 14 Sep 2018 - 19:51

» [LES B.A.N.] BERRE
par JJMM Ven 14 Sep 2018 - 18:11

» Charles de Gaulle Mission Héraclès 2001-2002
par Laurent Ven 14 Sep 2018 - 14:06

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos de l'Ajonc
par centime44 Ven 14 Sep 2018 - 13:32

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BAA L9081
par salonais Ven 14 Sep 2018 - 8:55

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par VENDEEN69 Ven 14 Sep 2018 - 8:50

» CASSARD (FRÉGATE)
par dan83143 Jeu 13 Sep 2018 - 22:44

» [ Recherches de camarades ] BDC/PH TRIEUX campagne Tahiti 1981/1982
par PPIERRE Jeu 13 Sep 2018 - 21:03

» PAPA BOSCO par Joëlle sa fille
par Roger Tanguy Jeu 13 Sep 2018 - 20:22

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par Joël Chandelier Jeu 13 Sep 2018 - 18:52

» FLOTTILLE 22 F
par ranchet Jeu 13 Sep 2018 - 18:32

» MÉCANICIENS, ÉLECTRICIENS, SÉCURITARDS
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:26

» [Aéronavale divers] ÉTENDARD...
par COLLEMANT Dominique Mer 12 Sep 2018 - 18:15

» [Votre passage au CFM] Photos d'incorporation
par titagramme Mer 12 Sep 2018 - 17:30

» L'AGENAIS (ER)
par POMIE Mer 12 Sep 2018 - 16:03

» [ Blog visiteurs ] Recherche photos du daphné 1929 1930
par Invité Mer 12 Sep 2018 - 15:29

» ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par PAUGAM herve Mer 12 Sep 2018 - 13:53

» [ Recherches de camarades ] Recherche DELAFOSSE CFM Mimizan mai à juillet 1950
par Sealex83 Mer 12 Sep 2018 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Argens 67/68
par joel.ollivier Mer 12 Sep 2018 - 12:12

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du SNLE Foudroyant rouge 2P11 à2P19
par cucujean88 Mar 11 Sep 2018 - 21:51

» MEUSE (PR)
par COLLEMANT Dominique Mar 11 Sep 2018 - 21:41

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades BH La Boussole 64/65
par Momo Mar 11 Sep 2018 - 18:46

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par BEBERT 49 Mar 11 Sep 2018 - 16:54

» [ Blog visiteurs ] recherche photos de mon père
par centime44 Mar 11 Sep 2018 - 13:18

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades du BDC Dives de 65/66
par joel.ollivier Mar 11 Sep 2018 - 10:27

» Souvenirs d'un gamin de Seine-et-Oise dans les années 1930-40
par LEBRIS Mar 11 Sep 2018 - 10:07

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE CDT BORY campagne Djibouti 86/87
par PPIERRE Mar 11 Sep 2018 - 9:56

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Brest mai 68
par Sylvain Mar 11 Sep 2018 - 0:31

» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3
par Jean-Léon Lun 10 Sep 2018 - 12:22

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par DESTENABES Lun 10 Sep 2018 - 9:21

» [Associations anciens marins] FNOM
par Jean-Marie41 Dim 9 Sep 2018 - 19:52

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Dim 9 Sep 2018 - 18:50

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 003
par Franjacq Dim 9 Sep 2018 - 14:32

» [Histoires et Histoire] Monuments aux morts originaux Français
par Joël Chandelier Dim 9 Sep 2018 - 11:49

» [ Blog visiteurs ] Je recherche mon oncle RAYMOND NENERT
par Momo Dim 9 Sep 2018 - 10:13

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par Jean-Léon Sam 8 Sep 2018 - 0:34

DERNIERS SUJETS


LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Partagez
avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 69
Timonier équipage NON

LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par † Fanch 56 le Mar 27 Nov 2012 - 20:06

Sujet ouvert





LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 69
Timonier équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par † Fanch 56 le Mar 27 Nov 2012 - 20:07

Un télémètre, comment çà marche ?





LINUX MINT
On ne dit jamais assez à ceux qu'on aime...........qu'on les aime. (Louis Chédid)
Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum
avatar
JBY
MATELOT
MATELOT

Age : 63
Mécanicien équipage           NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par JBY le Mer 28 Nov 2012 - 7:28

Très bonne question Fanch, j'aimerais également connaître le fonctionnement de cet appareil .



"Ça fait vraiment plaisir d'entendre les mouettes".
"Lola, Criel-sur-mer, été 2011"

 Nahi duzun arte .  Gontzal Mendibil
avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Jean-Jacques le Ven 22 Fév 2013 - 20:28

Bonsoir amis canonniers.

Une de mes relations pose la question suivante :

le calibre des canons de marine est-il mesuré sur le plat des rayures, ou au fond des rayures ?

A titre de comparaison, le calibre réel (à fond de rayures) des armes, de poing ou d'épaule, chambrées pour le 7,62 NATO est de 7,8 mm. celui du 5,56 NATO est de 5,7 mm. le 7,92 ou 8 Mauser est en réalité un 8,2 mm, etc, etc …

Merci pour vos réponses.




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
Jean-Jacques
QM 2
QM 2

Age : 71
Radio équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Jean-Jacques le Dim 24 Fév 2013 - 12:09

Petit " up ".

Personne pour répondre ?

Merci.




" Si c'est possible, c'est déjà fait.
Si c'est impossible, ce sera fait. "
Général Marcel Bigeard.


avatar
A2B-B
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Électricien d armes NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par A2B-B le Dim 24 Fév 2013 - 19:26


de A2B-B --> Aucune réponse pour le fonctionnement d'un télémètre ???



Déguste le présent, lentement.
. . .  Demain, il aura disparu . . . après avoir été de plus en plus imparfait
avatar
Chevreuil
QM 2
QM 2

Age : 81
Electricien d armes équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Chevreuil le Dim 24 Fév 2013 - 20:03

Il y a au moins deux type de télémètres,a coïncidences sur les modèles portables, et stéréoscopique.
Sur les premiers,l'image est soit coupée en deux,et il faut la reconstituer,ou il y a deux images tète-bèche qui sont décalée et que l'on fait coïncider.
Dans un stereo,on voit le paysage en relief,et un losange en surimpression se déplace d'avant en arrière en actionnant le réglage.Le jeu consiste a placer le losange au dessus du but.
Cdt



avatar
A2B-B
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 77
Électricien d armes NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par A2B-B le Dim 24 Fév 2013 - 20:33

Dans la pratique, Chevreuil a dit l'essentiel.
Dans la théorie, s'agissant de mesurer la distance d'une cible LENTE (même vitesse que le bateau viseur) le télémètre et la cible forment un triangle RECTANGLE. le petit coté de l'angle droit, c'est la dimension du télémètre, c'est sa longueur.
A gauche du télémètre, un optique qui fait un angle de 90 ° avec la cible.
A droite du télémètre, un optique dont l'angle de visée est mobile.
On a donc un triangle rectangle dont on connait la base et les 2 angles adjacents. La géométrie (disons "la trigonométrie plane", ça fait mieux) la trigo, donc, se nourrit de mesures d'angles _mesures hyper précises_ qui permettent de dimensionner les 2 autres cotés, dont ma moyenne représente la distance entre l'observateur et la cible . . .
. . .au coil de pu près . . .*
Plus l'angle de l'optique mobile (à droite du télém) est proche de 90°, plus la mesure est imprécise.
Plus la base de ce triangle est grande (12 mètres sur le J. Bart) plus la mesure sera précise.
Autres temps autres technologies. On pourrait remplacer l'optique de droite par un second navire observateur dont on connait les cordonnées, réalisant ainsi l'équivalent d'un télémètre "géant"
* sur une distance de 8 kms, par exemple, l'erreur était voisine de 4 à 8 %,
soit de 300 à 650 mètres . . .
300 mètres, c'était la longueur d'un cuirassé . . .



Déguste le présent, lentement.
. . .  Demain, il aura disparu . . . après avoir été de plus en plus imparfait
avatar
Jean-Michel RIBE
QM 2
QM 2

Age : 68
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Jean-Michel RIBE le Sam 18 Oct 2014 - 10:49

Dans quoi tombe l'obus après avoir été tiré ?
avatar
J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 74
Commis équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par J.Revert le Sam 18 Oct 2014 - 15:28

Les canonniers vont répondre, mais le souvenir que j'ai en tant que commis (eh oui ..! mon poste de combat sur l'EE Surcouf était a l'approvisionnement sous la tourelle de 127mm) c'est que les douilles ( et heureusement pas les obus..!) tombaient dans un filet placé en dessous.
50 ans après, j'ai encore le bruit dans les oreilles et le souvenir de la trouille de ne pas arriver a placer les obus dans les avaleurs pour les envoyer dans la tourelle qui tournait au dessus. Le tout ,sans beaucoup de lumière et en plus ça bougeait pas mal dans tout les sens. Tout cela du se moderniser


Dernière édition par J.Revert le Sam 18 Oct 2014 - 22:22, édité 1 fois
avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Jean-Léon le Sam 18 Oct 2014 - 18:35

Revert - en soute

Donc tu étais en soute  préposé à l'approvisionnement des douilles et obus de 127 mm.
C'était la particularité des 127 de l'époque que de délivrer une douille et un projectile séparés.



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 74
Commis équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par J.Revert le Sam 18 Oct 2014 - 19:05

Comme tu le dis Jean-Léon Revert -en soute
A la fin du poste de combat , cela faisait du bien de respirer a nouveau l'air du large et d'apprécier le silence...relatif !
avatar
Kanail
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 67
Secrétaire MILITAIRE           NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Kanail le Sam 18 Oct 2014 - 20:34

(1974) Sur le "Suffren en tant que second-maître secrétaire, mon poste de combat était chef de soute n° 2 100 mm. Et j'ai participé avec l'équipe au stage CEF à terre.




avatar
couston jean claude
MATELOT
MATELOT

Age : 72
Canonnier équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par couston jean claude le Sam 18 Oct 2014 - 23:49

J'étais canonnier sur"127" tourelle avant sur le Colbert ,il est vrai que pour les "57" qui se trouvaient au dessus de nous il y avait des filets pour retenir les douilles, quant aux douilles de "127"il me semble qu'elles tombaient sur le pont !!! juste un filet le long du bastingage pour éviter qu'elles ne tombent à la baille.Elles étaient récupérées et ensuite amenées à l'arsenal...



avatar
Jean-Léon
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 71
Armurier NON Missilier ASM

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Jean-Léon le Dim 19 Oct 2014 - 0:03

A Couston JC

C'est tout à fait cela lorsque les filets étaient bien à poste.  
Le bruit des douilles tombant sur le pont ne s'oublie pas

Certaines douilles tombées à l'eau revenaient miraculeusement à bord sous forme de cendriers. Allez comprendre



 
Dorénavant, on vit dans un monde où la pizza arrive plus vite que la police.
avatar
couston jean claude
MATELOT
MATELOT

Age : 72
Canonnier équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par couston jean claude le Dim 19 Oct 2014 - 7:19

Bonjour à tous
A éviter..... de ramasser les douilles à mains nues brûlures garanties !!! et je sais de quoi je parle j'en ais fait les frais . faché



avatar
Jean-Michel RIBE
QM 2
QM 2

Age : 68
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Jean-Michel RIBE le Dim 19 Oct 2014 - 9:00

Je parle pas des douilles mais de l'obus.

Donc, je réitère ma question : Dans quoi tombe l'obus après avoir été tiré ?
avatar
J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 74
Commis équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par J.Revert le Dim 19 Oct 2014 - 9:51

Ma réponse en tant que non spécialiste mais logique est :
L'obus , après avoir été tiré ; soit il touche la cible ou il tombe en mer..!

avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par JUMPER le Dim 19 Oct 2014 - 10:40

Jack, à priori, les canonniers de ton bâtiment pensaient à te prévenir du rompt du poste de combat ou de vérification, ce qui n'était pas toujours notre cas en soute de 57 mm sans liaison extérieure fonctionnelle, cela pouvait donc durer une éternité entre ces 4 murs et le cadre n'était pas terrible .... ...., assis sur les caisses à munitions.
Nous avons vite pris l'habitude par la suite de sortir de notre soute pour aller aux nouvelles au PC de 57 situé à proximité ... ....
avatar
LEMONNIER
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 61
DÉTECTEUR NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par LEMONNIER le Dim 19 Oct 2014 - 10:55

Attention ! Tir imminent !
( er Le Béarnais )




avatar
J.Revert
QM 2
QM 2

Age : 74
Commis équipage NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par J.Revert le Dim 19 Oct 2014 - 11:14

Bonjour Daniel,
Je constate que ce sujet a remis en lumière le fait que le commissariat avait bien des fonctions " militaires" a bord des bâtiments. Un secrétaire , un fourrier , un commis qui répondent sur la spécialité de canonnier en sont la preuve..! Il ne faut pas oublier notre intégration au tiers de débarquement mais là , nous manquions certainement de formation. Pour sourire , un rappel posté sur un autre sujet:

Pourquoi sur les grosses unités les commis ( peut être pas les gradés) faisaient ils parti du tiers de débarquement ? Avec le peu de formation militaire que nous avions ,nous devions être un boulet pour nos encadrants sacos. Ce n'est pas le tir que nous avions fait à Hourtin avec le vieux mousqueton qui nous faisait ressembler à un "marine" du jour le plus long
Exemple précis:
Sur l'EE Surcouf , en 1964 exercice débarquement en Corse à Calvi. Je fais parti du tiers de débarquement , je change de tenue et deviens soldat ; comme d'habitude, je perçois un treillis et un casque ou on en mettrai deux comme moi..! Je fais parti du trio qui arme une mitrailleuse 12-7 Je porte les boites de munitions. Arrivé sur une plage, je ne voyais pas devant moi car mon casque me tombait sur les yeux..! avant que l'on ai eu le temps de faire un pas : embuscade avec des grenades au plâtre et nous sommes tout de suite hors de combat. C'est normal , nos adversaires c'était la Légion: on ne faisait pas le poids..!. Après , je ne me souviens plus de rien car nous avons fait une java monstre avec les Légionnaires qui nous avaient " tués"
avatar
JUMPER
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 63
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par JUMPER le Dim 19 Oct 2014 - 11:25

Exact, Jack, et les 2 canons de 20 mm Oerlikon du bord étaient également armés par du personnel commis et cuisinier pour les tirs d'exercice en mer sur ballons ou autres cibles ... ...
avatar
pinçon michel
MATELOT
MATELOT

Age : 68
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par pinçon michel le Dim 19 Oct 2014 - 13:48

bonjour à J.Revert et Jumper,
je confirme sur l' E.R. bourguignon je faisais partir du du tiers de débarquement et au poste de combat servant les canons de 20 mm nous pouvions aussi être utilisé comme brancardier , nous étions 3 cuisiniers le chef QM1 et deux matelots brevetés cuisinier.amitiés à vous.



Un sous-Marin pour une baleine, c'est un gros suppositoire! (Jean Carmet)!
avatar
abraquelebout
QM 1
QM 1

Age : 53
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par abraquelebout le Dim 19 Oct 2014 - 18:20

il faut dire que avec ce canon de 20 mm la précision était extraordinaire.
Lors d'un tir au traçant on pouvait voir le pruneau partir en haut, a droite ou ailleur
il ne faut pas oublier aussi la bonne 12,7 elle aussi entretenue par les canonniers et armée par les cuistots, la spé est devenue missiliers,
j'ai quelques souvenirs du passage du 100 mm à la version améliorée en cadence de tir rapide sur le Montcalm, feu, pim pam boum tout passe au rouge,
grosse fumée à l’intérieur de la tourelle, une munition avait rebondi, la culasse s'était refermée sur elle, engorgement du système d'alimentation et gros bazars jusque en soute, il à fallu un après midi pour débloquer tout cela...
on passait en formation a St Mandrier, 40 mm, 57, 20,12,7.
accommodation au bruit au garde a vous lors du tir au 57, une belle spé.
Le quart se faisait à la veille en mer...
avatar
Jean-Michel RIBE
QM 2
QM 2

Age : 68
NON

Re: LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER

Message par Jean-Michel RIBE le Dim 19 Oct 2014 - 20:13

J'suis content d'avoir mis le feu au poudre sur la spé., ah l'odeur de la poudre, rien à voir avec l'odeur du cannabis !


    La date/heure actuelle est Mer 26 Sep 2018 - 16:45