Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 699901 messages dans 13911 sujets

Nous avons 14371 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Claude du 27

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI

Derniers sujets

» [ Marine à voile ] Mon "boutre" marocain.
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 20:24

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 19:42

» QUELQUES BATEAUX DE PÊCHE (sur nos côtes Françaises)
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 19:31

» BERRY (TRANSPORT-RAVITAILLEUR)
par marsouin Aujourd'hui à 19:29

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par COLLEMANT Dominique Aujourd'hui à 19:12

» QUARTIER MAITRE ANQUETIL (AVISO)
par Serge BAVOUX Aujourd'hui à 18:12

» [Tous les CFM] LES PERMANENTS DU CFM HOURTIN
par cariou Aujourd'hui à 09:16

» [Musique dans la Marine] Bagad St-Mandrier
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 08:17

» [Vie des ports] Le port de Bordeaux
par Christian DIGUE Hier à 14:41

» ÉCOLE DES DÉTECTEURS - PORQUEROLLES
par Claude du 27 Hier à 09:36

» [Divers les nucs] SNLE
par corre claude Hier à 09:07

» Cimetière de la Marine à Rochefort
par loulou06000 Hier à 08:43

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par COLLEMANT Dominique Sam 14 Juil 2018, 21:06

» ÉCOLE DES TIMONIERS - TOME 2
par Roli64 Sam 14 Juil 2018, 16:11

» [ Les sémaphores - divers ] Sémaphore de la Pointe Saint Gildas (44)
par J-L-14 Sam 14 Juil 2018, 11:09

» [ Histoire et histoires ] Musée de la cavalerie à Saumur
par COLIN JACQUES Sam 14 Juil 2018, 09:01

» NÎMES GARONS (B.A.N.)
par takeo Sam 14 Juil 2018, 07:47

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par Bureaumachine busset Sam 14 Juil 2018, 07:44

» TOURVILLE (FRÉGATE)
par Hatoup Ven 13 Juil 2018, 21:11

» PLUTON (B.B. PLONGEURS DÉMINEURS)
par LES BORMETTES Ven 13 Juil 2018, 17:26

» PRAIRIAL (FS)
par Michel Roux Ven 13 Juil 2018, 16:55

» VENDEMIAIRE (FS)
par Jean-Marie41 Ven 13 Juil 2018, 16:47

» CDT BOURDAIS (AE)
par Max Péron Ven 13 Juil 2018, 16:46

» CHEVALIER PAUL (FREGATE)
par Christian DIGUE Ven 13 Juil 2018, 13:30

» [Histoires et Histoire] Fortifications et ouvrages du mur de l'atlantique (Sujet unique)
par douzef Ven 13 Juil 2018, 08:56

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par Didier Moreaux Ven 13 Juil 2018, 07:59

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Jeu 12 Juil 2018, 21:10

» La spécialité de Timonier
par DUFFOND Serge Mer 11 Juil 2018, 20:11

» VOS TEE-SHIRTS ET VOS CASQUETTES SOUVENIRS MARINE
par chtitim59 Mer 11 Juil 2018, 20:09

» BOUGAINVILLE BTS
par marsouin Mer 11 Juil 2018, 18:39

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de la Rance 79/80
par jean Tisseyre Mer 11 Juil 2018, 09:27

» [ Campagne ] LA RÉUNION - TOME 003
par alain EGUERRE Mer 11 Juil 2018, 04:35

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Écussons
par bernard26700 Mar 10 Juil 2018, 20:12

» TONNERRE (BPC)
par Michel Roux Mar 10 Juil 2018, 18:03

» La spécialité de Radio
par DTL Mar 10 Juil 2018, 07:00

» [ Recherches de camarades ] LAFFAUX
par olive2916 Lun 09 Juil 2018, 15:54

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( Tome 3 )
par foufou Lun 09 Juil 2018, 14:26

» Accident du Sous Marin FLORE
par COLLEMANT Dominique Lun 09 Juil 2018, 12:44

» [HISTOIRES ET HISTOIRE] Monuments aux morts originaux Français
par L.P.(Pedro)Rodriguez Lun 09 Juil 2018, 11:21

» [ Recherches de camarades ] Recherche vétérans FAIS
par bernard26700 Lun 09 Juil 2018, 10:49

» [DIVERS B.A.N.] Porte ouverte B.A.N de Lann-Bihoué Juin 2018
par Van de Zande Lun 09 Juil 2018, 08:33

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par douzef Dim 08 Juil 2018, 09:57

» [Les Bâtiments de servitudes ] BSAH LOIRE
par LE BERRE PAUL Dim 08 Juil 2018, 09:28

» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
par 3eme ligne Sam 07 Juil 2018, 21:19

» MINERVE (SM)
par tabletop83 Sam 07 Juil 2018, 20:38

» FLOTTILLE 11 F
par Jean-Marie41 Ven 06 Juil 2018, 17:11

» DUPERRE (EE)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 06 Juil 2018, 09:10

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par COLLEMANT Dominique Jeu 05 Juil 2018, 19:19

» [ Blog visiteurs ] Croiseur-cuirassé Jules Michelet
par Invité Jeu 05 Juil 2018, 12:10

» LIEUTENANT DE VAISSEAU LAVALLÉE (AVISO)
par COLLEMANT Dominique Mer 04 Juil 2018, 18:57

» SÉMAPHORE - PERTUSATO (CORSE)
par COLLEMANT Dominique Mer 04 Juil 2018, 16:47

» [Vie des ports] Le Port de Nice
par timoniersoum Mer 04 Juil 2018, 13:19

» COLBERT (1956) (Croiseur)
par vigneronclaude Mer 04 Juil 2018, 12:12

» [Associations anciens marins] FNOM
par Quifille Mer 04 Juil 2018, 06:31

» [Les anciens avions de l'aéro] F4 U7 Corsair
par Bureaumachine busset Mar 03 Juil 2018, 17:15

» Le Conquet
par Xavier MONEL Mar 03 Juil 2018, 14:14

» DÉTROYAT (AVISO)
par titus56 Mar 03 Juil 2018, 13:12

» [Les anciens avions de l'aéro] L'HYDRAVION BREGUET BR.521 BIZERTE
par COLLEMANT Dominique Lun 02 Juil 2018, 20:39

» CAPRICORNE (CM)
par COLLEMANT Dominique Lun 02 Juil 2018, 20:34

» ARAMIS (Vedette de l'Adour)
par COLLEMANT Dominique Lun 02 Juil 2018, 20:32

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par DUFFOND Serge Lun 02 Juil 2018, 19:27

» D'ESTRÉES (EE)
par jeanphi Lun 02 Juil 2018, 09:30

» JULES VERNE (BA)
par bigouden62 Lun 02 Juil 2018, 09:18

» COMMANDANT L'HERMINIER (AVISO)
par LEMONNIER Lun 02 Juil 2018, 08:25

» [ Divers frégates ] FREMM AUVERGNE
par pinçon michel Lun 02 Juil 2018, 03:44

» Il y a 71 ans, souvenir d'un jeune engagé
par J-C Laffrat Dim 01 Juil 2018, 10:20

» [ Les traditions dans la Marine ] LES MASCOTTES DANS LES UNITÉS DE LA MARINE
par Nenesse Sam 30 Juin 2018, 21:18

» LE DUPUY-DE-LÔME (BR)
par Jean-Marie41 Sam 30 Juin 2018, 17:21

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par loulou06000 Ven 29 Juin 2018, 21:52

» Photo d'Atlantic
par corre claude Ven 29 Juin 2018, 17:49

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par Jean-Marie41 Ven 29 Juin 2018, 17:49

» [ Blog visiteurs ] recherche modèles de bâtiments de la MN..!!
par centime44 Ven 29 Juin 2018, 11:29

» BALNY (AE)
par J-L-14 Ven 29 Juin 2018, 11:13

» [ Recherches de camarades ] Recherche Patrice Leconte spé Radio
par Noël Gauquelin Ven 29 Juin 2018, 10:03

» [Aéronavale divers] Historique des Etendard IVM et Fouga Zéphyr
par Bernard CTY Jeu 28 Juin 2018, 12:02

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par Charly Mer 27 Juin 2018, 20:41

» JEAN MOULIN (AVISO)
par rebouh Mer 27 Juin 2018, 14:52

» [ Recherches de camarades ] Recherche Dessauve anciens colbert 1973-74
par titus56 Mer 27 Juin 2018, 08:00

» [Campagne] ANTILLES
par Jacques l'A Mer 27 Juin 2018, 07:11

» [Les batiments auxiliaires] THÉTIS A785 (BEGM)
par jobic Mar 26 Juin 2018, 20:34

» [ Blog visiteurs ] Recherche historique, ex Base Aérienne de Rochefort
par Serge BAVOUX Mar 26 Juin 2018, 17:00

» ORAGE (TCD)
par Didier Moreaux Mar 26 Juin 2018, 16:44

» ALIDADE (HYDRO)
par tracker33 Mar 26 Juin 2018, 16:28

» ENSEIGNE DE VAISSEAU JACOUBET (AVISO)
par centime44 Lun 25 Juin 2018, 18:13

» LANVÉOC POULMIC (B.A.N.)
par Jean-Marie41 Lun 25 Juin 2018, 17:08

» [ Marine à voile ] Volvo Ocean Race 11ème et dernière étape
par alain EGUERRE Lun 25 Juin 2018, 13:33

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Pays de Montbéliard
par COLLEMANT Dominique Lun 25 Juin 2018, 09:47

» [HISTOIRES HISTOIRE] LE DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE
par J-L-14 Lun 25 Juin 2018, 09:36

» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 2
par marsouin Dim 24 Juin 2018, 16:49

» [ Logos - Tapes - Insignes ] INSIGNES
par larcher Dim 24 Juin 2018, 16:30

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par PAUGAM herve Dim 24 Juin 2018, 15:57

» SNSM Camaret/Mer
par COLLEMANT Dominique Dim 24 Juin 2018, 12:35

» [ Blog visiteurs ] Infos emetteur recepteur embarqué ER-104A
par J-C Laffrat Dim 24 Juin 2018, 12:20

» Sous-Marin Le TONNANT
par Serge BAVOUX Sam 23 Juin 2018, 17:02

» ERIDAN (CM)
par douzef Sam 23 Juin 2018, 11:41

» [ Histoire et histoires ] Le Blockaus de Plougonvelin (29)
par douzef Sam 23 Juin 2018, 11:27

» HYERES (B.A.N.)
par COLLEMANT Dominique Sam 23 Juin 2018, 09:44

» [ Blog visiteurs ] Ecole des Timoniers Cap Brun 1958
par Invité Ven 22 Juin 2018, 21:39

» [Marine à voile] L'Hermione
par Bagadoo Ven 22 Juin 2018, 11:49

DERNIERS SUJETS


[La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Partagez
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 72

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Mer 04 Jan 2017, 16:36



salut les motoristes voici un moteur de stearman pt17 qui aujourd'hui vole toujours regardez son age et c'est merveilleux de travailler dessus
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Mer 04 Jan 2017, 18:00

Stratman...racontes nous;;;si!si! tu as des choses à dire!





Salut et fraternité !
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 72

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Mer 04 Jan 2017, 18:58

pas grand chose à dire robuste facile d'entretien mais pas toujours à piloter bref avion école à l'origine
avatar
J-C Laffrat
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 92
Radio

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par J-C Laffrat le Mer 04 Jan 2017, 19:42

Tiens en voilà une qui va plaire à Serge ...

UN SUNDERLAND A KAROUBA

Cette intervention technique, quoique lourde (et peu onéreuse en personnel) ne relève pas de l’exploit, loin de là.
Mais il m’a semblé intéressant de décrire ce qui pouvait se pratiquer dans les années 1947/1950, afin de le comparer aux possibilités d’aujourd’hui.

Spoiler:
A l’issue d’un exercice GASM en Bretagne, je reçois l’ordre suivant du commandant de la 7F :
« Vous ralliez Toulon où vous prendrez passage vers la BAN de Karouba. Le Sunderland 7F.2 y est abrité depuis un an.
Vous le remettrez en état de vol.
Deux quartiers-maîtres mécaniciens (avion et moteur) vous accompagneront.
Les services techniques de Karouba vous fourniront les moyens nécessaires complémentaires (personnel équipements/électriciens, ateliers, logistique etc.).
Vous conduirez la remise en état de vol, jusqu’au point fixe complet.
Vous rendrez compte alors, à la 7F, qui enverra l’équipage pour vols techniques et convoyage vers Dakar.
Vous serez seul juge du déroulement des travaux.
Bien évidemment, le CST de Karouba sera tenu informé des problèmes éventuels …
Nanti de ces directives, nous voici à Toulon et embarquons sur un trimoteur hydro Dornier de la 9F qui nous conduit à la BAN Bizerte-Karouba, toujours au milieu de la forte odeur d’essence, bien connue, dans ce type d’appareils.
Nous arrivons dans cette base, en service d’été, en juillet, par la très forte chaleur habituelle de cette région.
Notre premier geste est d’aller reconnaître l’objet de nos futurs exploits !
Le spectacle est pour le moins attristant, pour ne pas dire inquiétant. Imaginez le tableau !
L’appareil est au fond d’un hangar, couvert de poussière, chacun de ses 4 moteurs neufs (non équipés) repose au sol, sur des pneus ; les circuits électriques et exactors pendent en dehors des fuseaux moteurs.
Le premier contact est démoralisant.
Dès le lendemain matin, 6 h 30 (service d’été 6 h 30-13 h 00), mise au travail.
Du haut de mon année de grade de SM (quel pouvoir ! j’ai 22 ans) je me présente au CST.
Accueil courtois (sans plus), mise au point des besoins immédiats, contact avec le personnel civil et nous voici tous les trois plongés dans notre tâche.
Habillage des moteurs, vérifications des réseaux, installation au déstockage des réservoirs, etc.
Inutile de décrire l’énormité de la tâche.
Les travaux avancent, nous écourtons (pour nous trois) le service d’été.
Les concours nous sont à peu près fournis.
Honnêtement, l’ambiance n’est pas bonne et les relations avec certains personnels civils, chargés de nous soutenir, se tendent.
Exemple : mon camarade mécanicien avion, effectue une
vérification et contrôle complet des commandes de vol et gouvernes installées par les civils.
Furieux, il me rend compte de malfaçons évidentes.
Entre autres, les axes de gouvernes de profondeur ne sont pas fermés (pas de goupille !).
Explication orageuse, bousculade, un civil tombe à terre. Imaginons l’ambiance.
Les jours passent, mais la confiance a disparu.
Le grand jour est arrivé.
J’effectue les pleins d’essence partiels.
Appareil sur le parking pour le 1er point fixe.
Nous avons des spectateurs…
Sélection des réservoirs, alimentation par les principaux et là, les moteurs s’arrêtent en quelques minutes.
Sourires narquois chez les « observateurs ».
Dans l’impossibilité de redémarrer, et saisi d’une crainte en laquelle je n’ose croire, nous débranchons les tuyauteries de sortie des réservoirs principaux … sous une charge de 300 gallons d’essence, pas une goutte ne sort !
Les joints en cuir de stockage avaient été laissés en place par les personnels qui les avaient montés !
Ambiance, explications avec le CST etc.
La mise au point générale s’effectue, ponctuée de nombreuses retouches, mais cela peut se concevoir.
Point fixe final, essais radio et servitudes.
Tout semble ok dans ce que l’on peut tester hors plan d’eau.
Message à Dakar.
En quelques jours, l’équipage arrive.
Essais reconnus satisfaisants par l’équipage après quelques retouches électricité/équipement (et c’est ce qui explique ce qui suit).
Mise à l’eau, prise de la bouée.
Et là, le gros problème.
Pour effectuer une petite correction, le QM mécanicien monte sur l’hélice placée en Y, passe la tête dans les capots et clac, le moteur vire au démarreur !
Coup de pale sur la tête, le QM tombe à l’eau.
De la tourelle avant, je saute à la mer (ce n’est pas un exploit, il fait 30° extérieur).
Pas de blessure.
Je monte, furieux, au poste pilote où, bien sûr, on me dit que personne n’a actionné le démarreur.
Mais au poste mécanicien, on a pris les contacts des bobines de départ.
Test.
Mauvais branchement des circuits.
La cause de l’incident est incontestable.
Retour en vedette.
Debriefing.
Imaginez encore l’ambiance.
Pour créer un choc, le chef de bord fait allonger le QM au fond de l’embarcation qui nous ramène à terre.
Accostage devant le groupe de spectateurs qui ne sourient plus.
Montrant le QM, le CA leur dit « voilà le résultat de vos négligences ! »
Puis, le choc passé, le QM se relève.
La leçon a porté.
Nous ferons le 1er vol le lendemain, en fait nous en ferons 4 consécutifs, car à chaque dévirage après essais de mise en drapeau, chaque hélice refusera obstinément de reprendre sa position « vol » (cherchez l’erreur !).
Enfin, après un vol de rodage agréable qui nous conduira de Bizerte à Djerba, par Hammamet, Sousse, Sfax et Gabes, nous pourrons partir vers Toulon, puis Dakar, heureux d’avoir malgré tout, mené à bien cette intervention technique pour le moins peu fréquente.

Anecdote de Pierre Mériot parue dans une gazette de l'ARDHAN




«Plus on se plaint de pertes de mémoire, moins il y a de probabilité de souffrir d’une maladie de la mémoire.»
Professeur Bruno Dubois, directeur IMMA à la Pitié-Salpétrière
avatar
montroulez
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 62
Électromécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par montroulez le Mer 04 Jan 2017, 20:07

Beau récit !
Ces anecdotes me rappellent toujours la hantise des mécanos, qu'ils soient civils ou militaires, de reprendre un travail derrière d'autres qui sont passés avant eux. Si maintenant, du fait de la réglementation, c'est bien cadré, cela ne l'a toujours pas été. A cause de cela, on a malheureusement eu à déplorer des accidents aériens dus à la maintenance où lors de l'enquête, l'intervenant pensait que l'autre d'avant l'avait fait et que l'autre d'avant pensait que le prochain allait le faire...ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres !



avatar
Stratman
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 56

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Stratman le Mer 04 Jan 2017, 21:45

Ouais beau récit J-C !!

Il faut avoir de sacrés connaissances, circuits électriques, carburant, hydraulique...
Il faut avoir la "fibre" du dépannage, maîtriser l'avion et ses circuits !! et j'imagine les moyens de hissage de l'époque !!

J'ai quasiment toujours été opérateur, pas assez gradé ou calé pour superviser une équipe de techniciens...

Après c'est arrivé quelquefois, les mauvais montages, des bouchons obturateurs oubliés !!
Absence de roulement d'articulation du palier central des 2 gouvernes d'un ATL1 qui revenait de grande visite (Cuers ou Dassault)
Absence des axes de fixation arrière d'un radôme RADAR d'un ATL1. Les entretoises étaient présentes, mais pas de boulon les traversant pour tenir en place !!
Elles tenaient simplement pincées, cependant assez fort pour permettre la mise en place du radôme !!
On donnait des coups de pied sur l'avant du radôme pour qu'il aille à fond en place avant de brocher devant.
Cette fois là, j'ai eu du bol que le radôme ne se mette pas de travers en manoeuvrant...
Je n'aurais plus eu qu'à appeler l'atelier cellule !
ça aurait fait de sacrés dégats !

Il y a eu aussi un ATL1 qui par moment manquait de puissance sur les 2 Tyne.
Tout a été fait, points fixes, contrôle des vannes de décharge, vérification des réglages, filtres carburant...
Au final, il y avait eu une reprise de l'étanchéité des réservoir centraux et du papier essuie-tout oublié par les techniciens était venu s'enrouler autour des pompes de gavage.
L'avion a fait pas mal de vols, ça aurait pu mal se terminer !

Il y a eu des joints de régulateur hélice oubliés, des pales mal calées (sur hélice Ratier Figeac: dent 5 côté 4 alignée sur le trait de repère...)
Avec la pression du circuit de régulation, les dents de pied de pale étaient broyées !

Un bouchon magnétique mal repositionné après une vérification, qui se barre au décollage, perte de pression du moteur en question, coupure du moteur et retour de l'avion en alerte crash...
Arrivé à la flottille, ouverture du capot moteur, le fameux bouchon magnétique roule jusqu'au pieds du Chef de Bord, qui n'était autre que le Pacha de la Flottille...
Le technicien fautif a pris une de ces soufflantes...

Il faut que j'écrive toutes ses histoires.
En attendant les retours des vols de nuit, SURMAR, SAR etc... les plus anciens nous racontaient des tas d'anecdotes !
On voyait pas le temps passer, c'était enrichissant
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Jeu 05 Jan 2017, 16:35

Oui Jean Claude, j'aime ces histoitres...

Il faut dire que dans ces années là il y avait un certain manque de sérieux. A quoi cela tenait'il?
Je crois que c'est dans les années cinquante et sous la direction de l"amiral Nomy qu'une stricte réorganisation technique de l'aéronautique navale a été mise en place.


Dernière édition par Serge BAVOUX le Sam 07 Jan 2017, 18:33, édité 1 fois (Raison : correction)





Salut et fraternité !
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 72

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Jeu 05 Jan 2017, 17:45

Salut,
Au CEAN nous avions un instructeur pm Dieudonné, souvent il nous disait - "dans votre profession pas de droit à l'erreur, et je sais déjà que dans les groupes d’élèves certains ne rentrerons même pas à la SNCF".

- Pour les mécano : Quel est le boulot qui vous a le plus marqué sur le plan effrayant et dangerosité ?
Pour ma part cela restera les coq cleaning compresseur réacteur cfm ou cf6 bien sur moteur tournant.
avatar
Stratman
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 56

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Stratman le Jeu 05 Jan 2017, 20:25

Jean-Claude

C'étaient les hélices de nuit !

Sur ATL1, à l'arrivée de l'avion, il fallait s'approcher près du train avant, moteurs tournants, pour ouvrir les demi-trappes de train.
Il y avait une porte à ouvrir, un switch à bloquer avec une épingle.
Les demi-trappes ouvertes empêchaient la rentrée des trains.
En plus au ralenti sol, le pas et le régime de l'hélice faisaient que tu ne voyais pas tourner l'hélice, tout juste le orangé fluo quand il était en état !!
Et 4,20 mètres de diamètre quand même !! ça brassait !!
Quand les hélices étaient arrêtées, on allait ouvrir l'échelle d'accès et le mecbo nous donnait les 3 sécus de trains qu'on mettait tranquillement en place.
15 minutes après, on vérifiait les pleins d'huile moteur.
Après on pouvait commencer la visite avant vol, moteur et cellule, il y en avait au moins pour une heure à tourner, autour de l'avion, intérieur et extérieur...
Une fois la VAV terminée, il fallait faire les inhibitions moteur.
Capot bas ouvert, on diffusait dans le compresseur par une prise "self" un produit anticorrosion, l'ARDROX 3145 (de mémoire...) pendant une ventilation sèche du GTP.
Il fallait que le "bowzer" (groupe diffuseur du produit sous pression) soit posé derrière le capot, avec le tuyau qui devait passer par un orifice.
Une histoire raconte que le dit tuyau a été branché directement sur l'avant du compresseur, sans passer dans le capot.
Avec le vent produit par la rotation de l'hélice, le tuyau s'est pris dans les pales...
Le fameux diffuseur "bowser" a été propulsé pour quelques tours dans les airs, heureusement sans faire de dégats, ni pour le personnel, ni pour le matériel...
D'autres histoires parlent d'une TGT trop haute au moment de la diffusion du produit ARDROX, inflammable bien sûr, provoquant la mise en route du GTP, le régime n'étant contrôlé par la pression du groupe diffuseur...

Sur Super Etendard, c'était "coton" quand il fallait s'approcher des entrées d'air moteur tournant.
Pour faire les réglages de l'auto-manette, l'opérateur agissait sur la sonde d'incidence, le régime n'étant contrôlé que par celle-ci. Il fallait y aller doucement.
Il y a eu un incident avec une action trop importante sur la sonde, le mécanicien dans le poste pilote n'a pas su réagir, le régime a atteint le décollage, le SEM est passé par dessus ses cales et a fini sa course folle dans l'angle d'un bâtiment en face... Casse matérielle fort heureusement...
Il y avait aussi les démarrage "vent arrière" avec les "cache cul", une espèce de grande plaque qui empêchait le vent de s'engouffrer côté tuyère et de provoquer l'extinction du réacteur.
Enfin, il y avait aussi les visites de manche... ou on se glissait dans les entrées d'air, pour inspecter jusqu'au GTR et s'assurer qu'il n'y avait aucun corps étranger...

Douzef doit avoir des anectodes sur les Crusader !!

- Je rajoute, sur Neptune P2V7, les sécus de train se mettaient en place moteur tournant.
Il fallait passer dans l'axe de l'aile, derrière le réacteur (coupé) et dans le vent de l'hélice, puis mettre en place broche et épingle empêchant la contre-fiche de train principal de s'escamoter.
Le P2V7 gardait un pas positif contrairement à l'ATL.
Donc ça soufflait fort, regardez les vidéos de départ des P2V7 de la 25F pour vous faire une idée...
J'y ai perdu mes lunettes, tant ça soufflait...

avatar
casinogarage
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 71
Météo NON

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par casinogarage le Ven 06 Jan 2017, 00:19

Stratman, comme tu parles de visites de manches, tu pourras peut-être répondre à ma question :
Dans le Fana hors série sur les SEM, il est dit que, par rapport à l'Etendard IV, les entrées d'air du Super Étendard sont agrandies pour passer à l'Atar 8K50 ; j'ai beau écarquiller les yeux, sur les photos je ne vois aucune différence !
Qu'en penses-tu ?
avatar
jean claude monzie
QM 1
QM 1

Age : 72

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par jean claude monzie le Ven 06 Jan 2017, 09:39

salut oui stratman le neptune était dangereux comme d'autres j'ai œuvré à Nouméa sur p2v7 pendant 6 ans et nous n'avions pas la même procédure de sécurité puisque l'avion était en compte et géré par UTA
avatar
Stratman
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 56

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Stratman le Ven 06 Jan 2017, 10:08

casinogarage

Bonjour, j'ai pas travaillé beaucoup sur Etendard IVP, il arrivait qu'il y en ait en maintenance au TP mais c'étaient les anciens qui bossaient dessus.
Je n'ai jamais fait attention à cette différence de taille d'entrée d'air.
Je viens de lire le sujet "Le Super Etendard" sur "Marine Forum" et il est question de cette modification des entrées d'air adaptées à un débit d'air plus conséquent et de la modification du "croupion" (section arrière du fuselage) afin de recevoir l'ATAR 8K50.

Le lien vers le sujet très complet: http://forummarine.forumactif.com/t4879-le-super-etendard

Il faudrait se plonger dans les documents DASSAULT pour relever ces différences, je ne pense pas que ce soit flagrant.
La voilure du SEM était différente aussi au niveau des becs de bords d'attaque (sur toute la longueur de l'aile) et au niveau des hyper-sustentateurs, permettant une vitesse de prise de brins basse malgré une masse supérieure.

avatar
casinogarage
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 71
Météo NON

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par casinogarage le Sam 07 Jan 2017, 16:29

Merci Stratman pour ta réponse, très complet le lien forum marine. Il semble donc que tout le monde est d'accord sur les changements mais celui des entrées d'air est quasi-invisible ! Il faudrait mesurer sur les avions survivants (amis de Rochefort...) Pour tout dire, ma question a des implications de modélisme et je crois qu'on peut faire l'impasse sur une modif. qui ne se voit pas, même à l'échelle 1 !
avatar
Brand Robert
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 85

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Brand Robert le Sam 07 Jan 2017, 18:21

Bonsoir Casinogarage et à tous,
Effectivement il est difficile de voir une différence de surface d'entrée d'air entre ces deux appareils. J'ai les deux maquettes au 1/72 ème: rien à voir bien sur; en consultant mes revues Air Fan, le Fana dont le dernier Hors Série, Avions, Air Power et mes clichés personnels: peut-être une différence de distance entre le fuselage et la cloison d'écoulement de la couche limite, ce qui n'explique rien en fait...
Les spécialistes d'aérodynamique vont nous expliquer cela.
Aéronautiquement vôtre.
avatar
rvr
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 47
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par rvr le Lun 09 Avr 2018, 15:58

Bonsoir à tous, mon meilleur souvenir en tant que mecae c'est mon premier point fixe sur crusader aux commande de l'avion.
Ça fait très peur car nous n'avons pas de droit à l'erreur et c'était la façon qu'avais les chefs d’équipe de nous remercier du travail de tous les jours.
l’énorme puissance du J57P20A du crusader donnait de drôle de sensations mais ça laisse de supers souvenirs.

Phil
avatar
Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 89
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par Serge BAVOUX le Mar 10 Avr 2018, 16:41

rvr, je comprends ton émotion au moment ou on a la maîtrise d'un engin aussi poissant.
J'ai connu ça 50 ans avant toi, sur un modeste Ju 52 trimoteur , 3 BMW 132Z3, 9 cylindres en étoile, de 900cv. Ce n'était pas les lampes  à souder que tu as connues. 
La première fois j'avais 19 ans et j'en étais pas peu fier.





Salut et fraternité !
avatar
rvr
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 47
Mécanicien

Re: [La spécialité de...] Mécanicien aéronautique (Sujet unique)

Message par rvr le Mer 11 Avr 2018, 15:39

Tout à fait Serge, moi j'avais 25 ou 26 ans la première fois et forcement tout jeune nous sommes très fier de la puissance d'un réacteur.
Ce qui est bien c'est que je suis passé par une affectation détaché à l'atelier réacteur et lorsque que l'on nous explique de prés la technologie d'un réacteur et que l'on assiste à un point fixe au ban d'essais on comprend vite tout le fonctionnement des différentes pièces et les dépannages sont plus faciles après.

Phil

    La date/heure actuelle est Lun 16 Juil 2018, 22:04