Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Avatar22 [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 875880 messages dans 15344 sujets

Nous avons 7524 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est marc laurent

La page Facebook de secours d’A.C.B.

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Livreo10

Derniers sujets

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par VENDEEN69 Aujourd'hui à 20:06

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par Charly Aujourd'hui à 20:05

» [ Logos - Tapes - Insignes ] ÉCUSSONS ET INSIGNES - TOME 2
par BONNERUE Daniel Aujourd'hui à 19:59

» [Les bâtiments de ligne] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par parriaux christian Aujourd'hui à 19:01

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 02
par BERTIN Aujourd'hui à 12:02

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE) Tome 2
par vigneronclaude Aujourd'hui à 11:19

» GÉRANIUM - P784
par alain EGUERRE Aujourd'hui à 10:33

» [Vie des ports] Etel d'aujourd'hui et son histoire de la pêche au thon
par Didier Moreaux Aujourd'hui à 10:17

» [Aéronavale divers] Le LYNX WG13
par casinogarage Hier à 22:35

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par Roger Tanguy Hier à 22:30

» MOSELLE (BB - MURUROA)
par routier claude Hier à 21:54

» [ Histoires et histoire ] Pierre Loti
par phirou Hier à 20:01

» Du nouveau pour les anciens Marins (hors commandos) sur la tenue lors des cérémonies patriotiques
par byu30 Hier à 19:42

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 12
par JACQUES SOUVAY ou BILL Hier à 17:41

» [ Aéronavale divers ] Quel est cet aéronef ?
par DALIOLI Hier à 15:05

» [Vie des Ports ] Port de La Rochelle
par takeo Hier à 10:11

» [Campagnes] Fort-de-France
par takeo Hier à 10:07

» [VIE DES PORTS] Quelques bateaux de pêche (sur nos côtes Françaises)
par salonais Hier à 6:58

» GUEPRATTE (EE)
par Bureaumachine busset Sam 19 Sep 2020 - 22:55

» [Campagnes] MAYOTTE
par Ushant Sam 19 Sep 2020 - 15:46

» [ Aéronavale divers ] Le H160 version "Marine".
par latrubesse jean claude Sam 19 Sep 2020 - 15:35

» [Tahiti] Il n'y avait pas que le front de mer a Tahiti
par Tragin Sam 19 Sep 2020 - 9:28

» [LES B.A.N.] AGADIR
par DESTENABES Sam 19 Sep 2020 - 9:22

» [Opérations de guerre] Ex Yougoslavie
par tgkarl Ven 18 Sep 2020 - 23:15

» FLOTTILLE 33 F
par COLLEMANT Dominique Ven 18 Sep 2020 - 21:11

» [ Divers frégates ] Frégates de défense et d'intervention (FDI)
par criard Ven 18 Sep 2020 - 20:42

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST - TOME 3
par Nenesse Ven 18 Sep 2020 - 19:53

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LES RUBANS LÉGENDÉS
par Jean-Marie41 Ven 18 Sep 2020 - 19:04

» [Musique dans la Marine] Bagad de Saint Mandrier
par Jean-Marie41 Ven 18 Sep 2020 - 18:52

» CDT BOURDAIS (AE) Tome 3
par Daniel DION Ven 18 Sep 2020 - 18:14

» SÉMAPHORE - OUESSANT STIFF (FINISTÈRE)
par Gé29 Ven 18 Sep 2020 - 17:12

» BOIS BELLEAU (PA) - Tome 3
par Smpacha Ven 18 Sep 2020 - 16:45

» [Votre passage au C.F.M.] INSTRUCTEUR AU CFM HOURTIN
par BECK Ven 18 Sep 2020 - 15:38

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins - Tome 2
par marinedk Ven 18 Sep 2020 - 14:08

» SNA SUFFREN
par Bureaumachine busset Ven 18 Sep 2020 - 13:51

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par larcher Ven 18 Sep 2020 - 12:43

» [Papeete] Le permis de conduire à Papeete durant nos campagnes
par Pytheas Ven 18 Sep 2020 - 11:36

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DE PLONGEUR DE BORD
par MILLET Jean Claude Jeu 17 Sep 2020 - 14:14

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] VISITE DE LA RADE DE TOULON
par destrez Jeu 17 Sep 2020 - 13:22

» BALNY (AE)
par Joël Chandelier Jeu 17 Sep 2020 - 11:07

» [Les catastrophes dans la Marine] Frégate Météorologique LAPLACE
par dan83143 Jeu 17 Sep 2020 - 7:55

» [ Blog visiteurs ] JANY
par Momo Mer 16 Sep 2020 - 23:58

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades TCD Orage campagne 1975
par Bebert54 Mer 16 Sep 2020 - 19:48

» [ Blog visiteurs ] Qui a connu mon père PERRET Bernard mat 11033T57 (MEAVI)
par jack_daniel Mer 16 Sep 2020 - 18:58

» [ Recherches de camarades ] Recherche nom officier mécano Maillé Brézé 78/81
par Fred1961 Mer 16 Sep 2020 - 14:52

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 018
par Mono Mer 16 Sep 2020 - 14:28

» [ Recherches de camarades ] Liste de la promotion 1964 de l´école des apprentie mécanicien
par CARRET Mer 16 Sep 2020 - 14:24

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] Baptême d'un bateau le saviez vous ? (et uniquement).
par BACHELIER Mer 16 Sep 2020 - 12:41

» DIRECTION DU PORT CHERBOURG
par jodub50 Lun 14 Sep 2020 - 14:24

» [ Aéronavale divers ] Hélicoptère DAUPHIN
par Joël Chandelier Dim 13 Sep 2020 - 19:24

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par J-L-14 Dim 13 Sep 2020 - 14:17

» [ École des Mousses ] Promotion 60/61 1ère Compagnie
par Joël Chandelier Dim 13 Sep 2020 - 13:44

» [ Aéronavale divers ] Les Mémoires de Jacques Sinquin
par PAUGAM herve Sam 12 Sep 2020 - 21:16

» TONNERRE (PHA)
par centime44 Sam 12 Sep 2020 - 20:31

» [Campagnes C.E.P.] FANGATAUFA
par Joël Chandelier Sam 12 Sep 2020 - 16:36

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par pinçon michel Sam 12 Sep 2020 - 15:18

» FRANCIS GARNIER (AVISO)
par BELLICAUD RENE Sam 12 Sep 2020 - 14:14

» RÈGLEMENT ET CHARTE DU FORUM
par Momo Mer 9 Sep 2020 - 20:25

» CYCLAMEN (DC)
par RENARD-HACHIN Mar 8 Sep 2020 - 16:15

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Mar 8 Sep 2020 - 13:50

» La spécialité de Météorologiste
par Gigard Lun 7 Sep 2020 - 21:43

» ARROMANCHES (PA)
par pierre larrondo Lun 7 Sep 2020 - 20:03

» GLOIRE (Croiseur)
par JONCQUET Lun 7 Sep 2020 - 18:04

» Les anciens Torpilleurs
par JONCQUET Lun 7 Sep 2020 - 17:56

» [Les écoles de spécialités] École de photo CEAN Rochefort
par bruno14 Lun 7 Sep 2020 - 15:15

» [Campagnes] Guyane
par casagrandi Dim 6 Sep 2020 - 19:49

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de La Dieppoise 62/64 Djibouti
par Malé Dim 6 Sep 2020 - 16:48

» [Divers écoles de spécialité] Les Arpètes- avant EAMF
par PAUGAM herve Dim 6 Sep 2020 - 14:13

» [ Blog visiteurs ] Recherche personnes ayant connu Jean-Paul DALLET
par EUGENE Raymond Dim 6 Sep 2020 - 13:15

» ORAGE (TCD)
par Michel Roux Dim 6 Sep 2020 - 13:01

» FLOTTILLE 34 F
par latrubesse jean claude Sam 5 Sep 2020 - 14:53

» [ Recherches de camarades ] recherche ancien de RHINOCEROS (RHM)
par raymond bollengier Sam 5 Sep 2020 - 11:06

» [ Recherches de camarades ] Recherche membres embarqués sur Remorqueur de Haute Mer Rhinocéros mars 1965 - juillet 1966
par raymond bollengier Sam 5 Sep 2020 - 7:04

» [Les anciens avions de l'aéro] F4 U7 Corsair
par J-C Laffrat Ven 4 Sep 2020 - 21:13

» ALGOL (DM)
par landry Ven 4 Sep 2020 - 19:20

» Congrès Annuel de l' Amicale des Anciens Arpètes
par PAUGAM herve Ven 4 Sep 2020 - 13:57

» [ Fusiliers Marins ] École des Fusiliers-Marins le 20 mai 2006
par marsouin Jeu 3 Sep 2020 - 19:51

» BE PANTHERE et sa ville marraine : FOUESNANT
par Joël Chandelier Jeu 3 Sep 2020 - 10:12

» Fusiliers Marins et Fusilieres
par marsouin Mer 2 Sep 2020 - 20:34

» Flottille 35 F
par papyserge Mer 2 Sep 2020 - 16:27

» CDT BORY (AE)
par marsouin Mar 1 Sep 2020 - 20:48

» [Marine à voile] L'Hermione
par alain EGUERRE Mar 1 Sep 2020 - 19:25

» ACONIT F713 (FREGATE)
par Max Péron Mar 1 Sep 2020 - 12:06

» JAUREGUIBERRY (EE)
par JLG Mar 1 Sep 2020 - 10:53

» CLEMENCEAU (P.A) - TOME 3
par JONCQUET Lun 31 Aoû 2020 - 17:59

» ALTAÏR (PC)
par Max Péron Lun 31 Aoû 2020 - 15:18

» DE GRASSE (CROISEUR)
par Alain MAYEUX Dim 30 Aoû 2020 - 23:20

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par COLLEMANT Dominique Dim 30 Aoû 2020 - 22:32

» [VOS ESCALES] Seychelles
par loulou06000 Dim 30 Aoû 2020 - 18:31

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM PONT REAN
par ARNOULT Dim 30 Aoû 2020 - 15:56

» [LES B.A.N.] NÎMES GARONS
par COLLEMANT Dominique Sam 29 Aoû 2020 - 21:36

» [ Blog visiteurs ] Mon père Pierre Coutin en Indochine 1950
par Invité Sam 29 Aoû 2020 - 19:50

» FLOTTILLE 23 F
par Didier Moreaux Sam 29 Aoû 2020 - 16:14

» [VIE DES PORTS] PORT DE TOULON - VOLUME 004
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 28 Aoû 2020 - 11:14

» [Opérations de guerre] Guerre de Corée - Tome 2
par COLLEMANT Dominique Jeu 27 Aoû 2020 - 21:42

» [ Blog visiteurs ] Film LE GRAND PAVOIS
par Invité Jeu 27 Aoû 2020 - 15:43

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades dp LORIENT BA HAO
par malaboeuf henri Jeu 27 Aoû 2020 - 10:19

» GUICHEN (E.E)
par BECUWE Mer 26 Aoû 2020 - 12:03

» BSM TOULON
par JONCQUET Mar 25 Aoû 2020 - 9:50

DERNIERS SUJETS


[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Liensamis

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

BOBOSSE
BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 74
Détecteur équipage NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par BOBOSSE le Mer 16 Jan 2019 - 13:27

En réponse à cmbill22, il y a (il y aurait) une suite à son récit.




[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 1011
Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.

iroise68
iroise68
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 72
Détecteur NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par iroise68 le Mer 16 Jan 2019 - 13:50

Je vois qu'en 71 il y avait encore un cours long. Jusqu'à quand a duré cette formation qui regroupait le cours de BE et de quartier maître? J'ai fait celui de 67 qui était la deuxième session.



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig111

Richard Billiard

michel54
michel54
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detec NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par michel54 le Mer 16 Jan 2019 - 14:02

Il me semble que nous avons été le dernier cours long .Il avait regroupé avec nous 6 ou 7 maistranciers .

Nous avons débuté le cours de quartier maitre à Porquerolles puis fini au CIN St Mandrier ..
Très dur ce changement d'ambiance .

Michel [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 582735

BOBOSSE
BOBOSSE
QM 1
QM 1

Age : 74
Détecteur équipage NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par BOBOSSE le Mer 16 Jan 2019 - 14:07

michel & iroise parlent de cours "long".
Ah! Le cours "court" que j'ai suivi d'aout à fin novembre 62 était, était le premier cours "raccourci", le précédent (et les autres) étant de 6 mois, pas 4 comme cela fut, ensuite. Quelqu'un aurait une réponse ou explication pour ces changements de durée ?



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 1011
Les voyages forment la jeunesse, déforment les valises, mais ne soulagent pas la vieillesse.

Joël Chandelier
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Electrotechnicien NON Clairon

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Joël Chandelier le Mer 16 Jan 2019 - 14:27

Salut les hommes de la nuit de l'ancienne époque puisque maintenant les détecteurs travaillent en plein jour. De nos jours voici comment sont formés les futur Detec (source êtremarin)

Votre premier contrat d’engagement est d’une durée de 10 ans.

Vous commencez votre parcours dans la marine par une formation à l’Ecole de Maistrance à Brest (29), école qui forme tous les officiers mariniers de la Marine nationale. Durant 5 mois, vous suivrez des enseignements militaires, maritimes, et sportifs.

Vous suivrez ensuite une formation spécialisée « détecteur » . Cette formation se déroulera au Centre d’instruction naval de Saint Mandrier (CIN). Cette deuxième formation dure 16 semaines. A l’issue, vous obtiendrez le BAT (Brevet d’aptitude technique) et serez affecté dans une unité de la marine. Vous poursuivrez alors votre carrière de technicien et de cadre en accédant progressivement à des responsabilités supérieures.

Après plusieurs années d’expérience (4 à 8 ans), il peut être admis dans une nouvelle formation le menant au diplôme de Brevet supérieur. Cette formation peut leur permettre d’accéder au statut d’officier marinier de carrière. Ils sont affectés à des postes d’encadrement. Quelques années plus tard, ils peuvent être sélectionnés pour une formation de cadre de maîtrise et obtenir le diplôme de Brevet de Maîtrise (BM).




[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Rubanreconnaissance[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insign10

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Copie_12   [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 010

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

yvesroche
yvesroche
MATELOT
MATELOT

Age : 70
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detecequi NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par yvesroche le Mer 16 Jan 2019 - 15:17

bonjour Michel 54; j'étais à Porquerolles en mars 1970 pour le BE . la photo a été prise de quel endroit, je ne me souviens pas du grand bâtiment blanc au fond. mais beaucoup de souvenirs

DQN78
DQN78
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 66
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detec NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par DQN78 le Mer 16 Jan 2019 - 16:32

Yvesroche , si tu étais au GE DET de Porquerolles en 1970 tu as certainement passé des heures dans ce bâtiment blanc car il y avait les CO ( avec IPH4 et tables traçantes ) on y apprenait à écrire à l'envers sur les tableaux en Plexiglas et tous les aériens des radars existants à l'époque ( V20 , I10 , N32 ....) sur le toit . C'était le bâtiment Y ou Z je ne sais plus . On faisait aussi des entrainement avec vidéo réelle au cap d'Armes devant des IPH 4 et TT Sagem

yvesroche
yvesroche
MATELOT
MATELOT

Age : 70
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detecequi NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par yvesroche le Mer 16 Jan 2019 - 18:35

DQN 78 merci pour l'info. en effet il y a eu pas mal d'heure de passée dans ce bâtiment mais presque 50 ans après certains détails sont un peu flous . amicalement Yves

Jean TRIKI
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 77
Détecteur NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Jean TRIKI le Mer 16 Jan 2019 - 18:52

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 327396 Bonjour tout le monde,

Le GED ressusciterait-il? J'ai traversé une zone d'ombre plusieurs mois, probablement une perte de messages. Que de belles photos souvenir, et un merci encore à Jean Claude, et les suivants pour pour les rappels mémoriels.

Joel, quelle œil de chef de quart, en grossissant l'image, nous pouvons reconnaître CmBil, pour le plafond aucun souci, quant à la rue des gamelles, le sol est bien celui de la cuisine et la cafette, la raison de l'officier de garde et de l'OM, surveillance des resquilleurs, et en fin de repas, que le QM1 chef de corvée.

Boboss, pour toi, notre école se poursuit, la bise en passant. Fournairon et moi, avec d'autres comme Christian ROGER, et Alain VERON, dcd d'un accident de voiture, une VW Carman sport, si je ne me trompe, nous avons fait le Cours de Crabes ensembles, de janvier à juin 1964 puis l'ER Le Brestois à Toulon, pour "protéger le Jean Bart" [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 315838 . Je n'ai pas poursuivi après mon engagement de cinq ans, fin à Brest sur un DO, le Cantho, et trouvé un emploi une fois avoir quitté le bord, et embauché avant ma permission libérale, chez Rank Xeros/Xerox jusqu'en Fin 91. Comme bien d'autre ici, le destin m'a pris en charge, nostalgie, et les regrets ne servent à rien, puisque l'amitié subsiste, et les rencontres se font, comme avec Boboss, et d'autres de spés différentes, l'esprit marin faisant.

Je pense avoir mis toutes les photos que j'ai placées plus avant sur ce sujet. Je ne les ai pas sous la main, au fond de la cale pour en remettre.

Je me reconnais de dos [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 315838 dans la cour d'honneur. était-ce pour une inspection? Mais de juin à septembre 61, il a toujours fait beau. Ensuite, direction l'AFN, Bizerte et Mers-El-Kébir, que de la drague, du bronzage, et des croisières en méditerranée, des Baléares au Pirée, en passant par Messine et le canal de Corinthe, et basta pour la mer azur.
@ +, car je vois que ce sujet est vivant. [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 642994



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig672
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Jean_d10
Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.

Jean TRIKI
Jean TRIKI
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE
SECOND MAÎTRE 2ème CLASSE

Age : 77
Détecteur NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Jean TRIKI le Mer 16 Jan 2019 - 19:09

Joel, mon gamin que tu auras connu lors de la rencontre à Esquibien en août 2009, il vient d'être incorporé à Cherbourg. Il a choisi de devenir mécanicien aéro. Je n'entrerai pas dans la situation. Lorsque nous nous sommes quittés, en s'embrassant, je lui ai dit qu'en arrivant dans la marine, il va rencontrer son père. Boboss va comprendre.

Je reviendrai sur lui plus tard, lorsque j'aurai de ses nouvelle. Il m'a "perdu" depuis 2012, et je compte sur la marine, pour lui faire rattraper le retard. Comme me l'a dit Boboss qui le connait, il va devoir surveiller son PIM, mais ce n'est pas le même que celui défini par Jean Claude. Au fait, pour le CPA, qlq temps plus tôt, c'était "Control Point of Approach", cela revient au même, pour la surveillance des routes de collisions, qui réveille de tristes souvenirs.

Pour l'histoire du Kursk, triste fin. Son histoire sur RMC découverte, dure quand même, comme pour nos soums aussi.
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 642994



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig672
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Jean_d10
Jean de Biot  
Le temps, c'est l'instant présent, ici et maintenant.
Un présent que nous devons accepter pour notre richesse de valeurs, d'âme et de cœur.
Il n'y a pas de hasard, mais Hasard et Coïncidence.

cmbil22
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 75
Détecteur [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Aero10 Clairon

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par cmbil22 le Jeu 17 Jan 2019 - 9:03

Le bâtiment en photo où avait lieu les cours d'exploitation est le bâtiment Y où j'ai sévi de 66 à 69. Nous assurions les cours des QM, BS, officiers détecteurs et les OI.



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig649
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insign21

Quideau Jean Claude
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 73
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detec NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Quideau Jean Claude le Mar 5 Nov 2019 - 18:45

Amis de la détection des micro-ondes,
Bonjour,

Je ne parle pas des fours éponymes dans lesquels on réchauffe la nourriture, mais seulement des ondes qui s’en vont à travers des lignes, avec parfois un peu de retard, (comme souvent à la SNCF) puis elles crapahutent tel des commandos dans des guides qui les aide à grimper jusqu’aux antennes.
Elles batifolent ensuite dans l’atmosphère en essayant de trouver un bout de ferraille sur lequel elles comptent rebondir.
Certaines reviennent en miettes, diminuées, tordues, fatiguées de leurs trajets chaotiques mais contentes d’être réceptionnées et requinquées pour paraitre plus belles sur un scope à la lumière jaune ou bleutée pour se faire « plotter ». Ne croyez pas que j’ai dit une grossièreté, tous les détecteurs savent ce que le mot "plotter" veut dire et chacun sait que pour réaliser cette action, il faut sortir son crayon gras… Ça parait encore ambigu, mais je n’y peux rien. Désolé, surtout ne m’en voulez pas, c’est encore le langage des détecteurs de l’ancienne génération.

Bonjour à tous ceux qui ont connu les débuts des transistors, pas ceux sur lesquels on écoutait la musique, mais les petite bêtes à trois pattes NPN ou PNP que nous découvrions sous les dessous de Sainte Agathe (je précise que Sainte Agathe n’est pas une femme mais le nom d’une fortification) tout là-bas sur l’île de Protée, le gardien des marins du groupe des écoles de détection dit : GEDET.

Après cet intermède introductif, qui résume dans ses grandes lignes le principe du radar, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas ouvert la rubrique Ecole des Détecteurs de Porquerolles du Forum et je vois que j’ai pris du retard dans les « conchonous », mot breton qui signifie bavardages, dans le pays bigouden c’est plutôt commérages du genre : « Hi ! che !, Soisic, le fils de Marie, Francois Madec, est parti faire son service militaire très loin dans les îles d’OR. Quelle chance il a, il est devenu riche, ma doué, il a même ses timbres avec ses initiales FM dessus…aussi quoi ! »

Mais sur ce forum, commérages, il n’en est pas question bien sûr…

Je vais donc procéder par ordre pour répondre à certaines interrogations des anciens de la détection des ondes électromagnétiques.

Tout d’abord à mon ami « Cojean » qui regrette dans ses messages 749 et 754 qu’il y a peu d’anciens DET de Porquerolles sur le Forum. Normal on a tous vieilli et beaucoup sont partis vers d’autres cieux, d’autres qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique.
Tous n’ont pas fait les cours SENIT comme nous « Coco » dans les années 1970 à Toulon Milent avec Bechet (pas Sydney bien sûr) mais le LV à l’époque. J’ai un excellent souvenir de toute l’équipe des premiers élèves « VISU ». On n’en menait pas large lorsqu’il y avait les examens de programmation en langage machine.

Pour Claude Corre, au CIN de ST Mandrier le simulateur s’appelait SRVG 3 (Simulateur de Vidéo Radar type G, trois points de vue (CO). J’étais responsable de ce simulateur. Pour info Max Hilaire, ex Det, Ingénieur SINTRA est venu en 1978 installer le quatrième point de vue du SRVG (Max, son pseudo sur le forum, et Max Hailier l’anagramme de son nom, son pseudo d’écrivain, est décédé il y a quelque temps de cela).

Bien sûr, « Coco », nous avons continué ensemble au cours de SENIT SUP au CIN en 1973 et plus tard j’ai continué dans la filière chez SINTRA à Paris pour les SENIT 6, 8 et TAVITAC pour les frégates 2000 et 3000.
Cela ne s’arrête jamais, il faut suivre constamment les progrès de l’informatique pour ne pas être largué.

Pour Iroise 68, nous étions au cours long numéro 2 together en 1968, j’ai pratiquement établi la liste complète des élèves de notre cours, je la transmettrai une autre fois. Malheureusement Il y en a qui sont décédés. Tout dernièrement Cozic André (qui avait fait le CPER (Cours Préparatoire en Electricité et Radar) sous la coupe du redouté Capitaine Rivière, avant de venir au GEDET). Au CPER les élèves avaient une curieuse façon de marcher au pas, martiale et très colée serrée… on appelait cette marche : « le B..A…C… », La décence m’empêche de traduire.
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Naides10

Enfin pour terminer, à l’intention de CMbil 22, tu étais instructeur au GEDET de 1966 à 1969, désolé mais je ne me souviens pas de toi. Peux-tu me dire sur quel radar tu étais instructeur ou dans quelle branche tu officiais. Je me souviens de quelques instructeurs V22, N32 1 er radar de navigation transistorisé avec l’ami GG.

Kenavo ar wech all pour d’autres « conchonous »

JCQ

Joël Chandelier
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Electrotechnicien NON Clairon

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Joël Chandelier le Mar 5 Nov 2019 - 18:57

Tres agréable à lire tes écrits Jean Claude je vois que nous avons au moins un ami commun ""Coco"
Mon mjr de promo maistrance 61/62 était détecteur il a fini (après un CPOM) capdevo c'est Daniel Boulier il a du faire son cours de chouf Det en septembre 63.



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Rubanreconnaissance[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insign10

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Copie_12   [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 010

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

iroise68
iroise68
SECOND MAITRE 1ère CLASSE
SECOND MAITRE 1ère CLASSE

Age : 72
Détecteur NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par iroise68 le Mar 5 Nov 2019 - 19:12

J'ai su qu'en 1967 nous étions au cours long n°2 car lorsque j'étais embarqué sur le De Grasse, j'ai connu AST dont j'ai oublié le prénom qui avait fait en 66 le cours long n°1. Il était originaire de Dunkerque.
Richard Billiard



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig111

Richard Billiard

duvet
duvet
QM 1
QM 1

Age : 72
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detecequi NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par duvet le Mar 5 Nov 2019 - 19:32

j'étais du premier cour long 66, je ne me souviens plus de tous les noms des camarades, j' ai une ou deux photos, si ça vous amuse, je peux les publier.
Elle était belle notre ile!



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig475
"l'Homme libre est bon mais il est meilleur quand on le surveille"

† corre claude
† corre claude
MATELOT
MATELOT

Age : 82
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detecequi NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par † corre claude le Mar 5 Nov 2019 - 20:11

J'ai "fait" Porquerolles pour avoir mon B.E, j'ai donc su plotter au crayon gras (Vu pas transparence ou "la tête en bas" en Français, ou en anglais de CO)
J'ai très vite quitté la Marine, mais j'ai contribué à l'équipement du CIN St Mandrier.
Lors de la conception du SRVG3, si c'est comme cela qu'il faut l'appeler j'avais la responsabilité de concevoir la partie AD-DA ou inversement.
Je m'explique ce simulateur travaillait à partir d'un calculateur numérique .
Que peut faire un mataf des 1 ou des 0 ?
Je recevais ou créais des vitesses des caps, des distances ou autres données sous forme analogique, que je fournissais au calculateur sous forme numérique, avec lesquelles il faisait "sa petite salade" suite à quoi je recevais des information numériques
que je manipulais à mon tour pour actionner les indicateurs divers ou des tables traçantes.
çà devait fonctionner, car je n'en ai plus entendu parler.
Il est vrai que "Maxi" assurait le service après vente.
Merci à Jean Claude de m'avoir donné l'occasion de bomber le torse.
Pour moi le Marine, ce n'est pas uniquement mon petit ruban rouge.
CC [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 315838

cmbil22
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 75
Détecteur [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Aero10 Clairon

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par cmbil22 le Mer 6 Nov 2019 - 9:26

Pour répondre à notre camarade Quideau, j'étais instructeur exploitation et pas au radar car mes connaissances en électronique était et sont toujours limitées. Je ne me souviens plus si c'était au bâtiment Y ou Z. Mes chefs direct étaient le LV Fath et le CC Constans. Grace à eux j'ai pu changer, avec bonheur et résultats, de spécialité.

Voici mon cours BE raconté sur le livre que j'ai écris de ma carrière dans la Marine.

Suivra celui de mon cours de QM pas très brillant

Spoiler:


Chapitre 2
Ecole des détecteurs
Du 1er octobre 1961 au 31 janvier 1962

Je suis rentré à l'école des détecteurs à Porquerolles, le 1er octobre 1961, pour suivre le cours de brevet élémentaire et obtenir le grade de matelot de 2ème classe. J'ai sûrement rallié la tour fondue, dans la presqu'île de Giens près de la ville d'Hyères, pour prendre le bateau et faire la traversée qui nous sépare de l'île.
J'y ai retrouvé des amis de l'école des mousses tels Jean-Yves Cojean, Marc Clainquart, Edwards, Meunier, Gouzien, Gourhant et d'autres dont le nom m'échappe.
Curieusement, c'est la période de ma carrière qui ne m'a laissé pratiquement aucun souvenir. Mon carnet de notes fait apparaître que j'étais bon en exploitation. J'en obtiendrai confirmation par la suite. En revanche, la partie technique de la spécialité ne m'intéressait pas, peut-être parce que mon niveau en mathématiques n'était pas à la hauteur.
En exploitation, j'apprends à me servir des tables traçantes surfaces et sous-marines, qui nous permettent de suivre les évolutions des bâtiments et des sous-marins en opérations, pour guider l'officier détecteur et lui permettre de choisir la bonne tactique. Dans le même esprit, nous faisons aussi du plot air pour le trafic aérien.
Pour ces deux opérations, nous apprenons à écrire les chiffres différemment. A l'envers pour le plot surface de façon à ce que l'officier, debout devant la table, puisse les lire correctement, l'opérateur se trouvant derrière cette table. Ce n'est pas très difficile. Le plot air demande une plus grande pratique car l'opérateur se trouve derrière le grand tableau transparent, matérialisant une zone autour du bâtiment. Il lui faut écrire de telle sorte que le personnel du C.O. (central opération) puisse lire les chiffres associés à la route des avions amis ou ennemis. L'opérateur est en liaison avec l'opérateur radar qui suit le trafic aérien, cette liaison se faisant avec un téléphone auto générateur. Le travail consiste à noter au crayon gras en rouge les avions ennemis et en bleu les amis, avec parfois un mélange des tracés en cas d'interception. Les informations se font en anglais dit "de procédure".
Voici les chiffres tels que nous devons les écrire sur ce tableau :
Dans cette école outre les cours théoriques et pratiques, nous faisons les corvées habituelles de propreté, de cuisine et les gardes aux différentes portes d'accès.
Je me souviens d'une corvée de vivres à Toulon. Cette corvée avait lieu la journée entière. Il fallait nous rendre à la tour Fondue avec un EDIC dans lequel se trouvait un petit camion, puis aller à l'arsenal de Toulon pour prendre les vivres aux S.A.O., passer par le domicile du commis aux vivres pour décharger la nourriture qu'il s'attribuait aux frais de la princesse. Pour finir, nous revenions à la tour fondue.
Nous étions en période de guerre d'Algérie et nous devions nous montrer très vigilants même si à Porquerolles le danger était très éloigné. Mais cette ambiance servait à nous aguerrir. Je me souviens d'une anecdote concernant cette vigilance. J'avais 17 ans et une nuit, alors que j'étais de garde à la porte principale, je me suis assoupi quelques minutes. A mon réveil, je ne retrouve plus le fusil que j'avais posé à côté de moi dans la guérite. Vous imaginez mon affolement. En fait c'était un second-maître qui, en faisant une ronde, a voulu me donner une leçon en me subtilisant l'arme. Il me l'a rendu et n'a pas donné suite. Je suppose que mon jeune âge a été mon meilleur avocat.
Nous avions des chambrées d'environ une trentaine d'élèves. Dans notre promotion, les Mousses se trouvaient en majorité avec des Maistranciers qui étaient en même temps que nous à Brest.
J'ai également fait des tours de service au pied du phare de Porquerolles. Nous y passions la nuit avec un tour de garde de deux heures. Le matin, la corvée principale était de préparer le café pour tous, y compris les permanents dont c'était l'affectation, et très désagréables avec nous. C'était des quartiers-maîtres de première classe. Je crois me souvenir n'avoir fait qu'un tour de garde en quatre mois de cours.
Je suis sorti 25ème sur 50 avec 13,49 de moyenne. J'ai choisi l'escorteur d'escadre "Vauquelin" tout simplement, car un cousin éloigné y avait fait une affectation et le nom me plaisait. De plus, Toulon était son port d'affectation.




[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig649
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insign21

Quideau Jean Claude
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 73
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detec NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Quideau Jean Claude le Jeu 7 Nov 2019 - 18:55

Bonsoirs aux « férus » des ondes électromagnétiques de Porquerolles

Spoiler:
Pour Joël Chandelier,
Merci pour ton message sympa. J’ai toujours aimé écrire et partager mes récits et histoires diverses de la Marine, de guerre, ou autres sur mes sites.
Je précise que je ne retire aucun subside de mes écrits. Tout le monde peut y accéder.
Joël je pense que tu vas aimer ces histoires: « Trahison pour la « belle Marie » dans les vapeurs d’opium, les fantômes de l’île du silence.
Une magnifique histoire, peu connue, qui débute à Toulon. Ci-joint les liens, si toutefois les administrateurs me l’autorisent.
https://lesconilquideau.wordpress.com/les-fantomes-de-lile-du-silence/
Ou encore : « Port la montagne, les marins du Faron »
https://kermokostories.wordpress.com/a-propos/
J’en ai bien d’autres histoires encore sur mes sites dont tu peux retrouver facilement les adresses.
Joël, en ce qui concerne ton camarade de cours « Daniel Boulier », je l’ai également connu, comme officier détecteur du Suffren et comme Chef de l’Exploitation au CIN St Mandrier, je m’entendais bien très bien avec lui quand j’étais Responsable du Simulateur de Vidéo Radars.

Pour Duvet,
C’est à toi de voir pour diffuser les noms de tes camarades du cours long N° 1. Pour ma part, je mettrais bientôt en ligne ceux du cours N° 2 qui se déroula tout au long de l’année 1967, du 01 01 67 au 31 12 67.

Pour Claude Corre
Du Lycée de Laennec de Pont-l’Abbé, que nous avions tous deux fréquenté, au GEDET de Porquerolles, c’était pour un Bigouden une sacrée aventure. Je reconnais que sans ce séjour dans l’île de la Détection mais aussi parfois de la tentation, j’aurais mis fin à ma carrière dans la Marine Nationale, car durant mon séjour à Hourtin, je me demandais si je n’étais pas atterri dans un « Centre Fermé » pour adolescents en rupture avec la société et je serais retourné dans la « Mar Mar ». J’avais interrompu un cursus d’élève officier mécanicien pour me lancer dans cette formation, une totale aberration. Inutile de dire que j’étais un béotien en électronique. Il a fallu que je galère au BE pour obtenir un niveau suffisant, contrairement à beaucoup de mes camarades, comme Verdier qui avait un BTS en électronique. Je me suis mis à jour au cours de QM pour sortir plus qu’honorablement et pouvoir choisir mon affectation à Brest sur le Guépratte.

Claude, avec des « 0 » et des « 1 » on peut tout faire, même si c’est parfois déroutant quand on rentre dans les tables numériques OR, ET, NOR, NAND etc…
Ou 1 et 1 ne fait toujours qu’1 et 1 + (ou) 1 encore 1. Si on passe dans le NOR ou 0 + 0 = 1 ou le NAND ou ça se complique encore car 0 et 0 est toujours égal à 1, il y a de quoi perdre son latin. Si on ajoute à cela l’algèbre de « Boole », par celle qui sert à jouer à la pétanque sur la place du village ou devant chez « Tatave » il y a de quoi la perdre définitivement…la boule, la vraie. Pas étonnant que beaucoup de SENIT ont perdu leurs cheveux très jeunes et qu’ils ont maintenant la « boule à zéro ».

Revenons à nos moutons, tous les calculateurs fonctionnent encore avec des 0 et des 1, la seule différence avec le passé, c’est que ces chiffres magiques avec leur programmation binaire « machine » ont tous été punis et mis en fond de cale. Ce sont maintenant des « travailleurs émigrés clandestins » (c’est d’actualité), véritables esclaves (Slave) qui triment pour faire fonctionner les calculateurs sous les ordres de Maitres (masters) avec leurs programmes de hauts niveaux tels que Fortran, Java, Hello Word qui officient dans les ponts supérieurs, sur la passerelle.

J’allais oublier Jean Triki qui est le plus assidu sur le sujet « GEDET ».
Dans ton dernier message tu cites deux trigrammes: PIM et CPA
PIM qui signifie « Position Intented Mouvement » c’est-à-dire intention de mouvement vers une position, un cap moyen.
Par contre CPA, je me permets de faire une légère rectification.
C ne veut pas dire « Control » mais « Closing ».
Le CPA « Closing Point of Approach » est le point de rapprochement le plus proche entre deux navires.
Cela m’a fait penser à une anecdote lors de notre Cours Long Det en 1967, ou avec un zéro en procédure, vous pouviez dire adieu à votre week-end. Pour obtenir cette note fatidique, rien de plus facile avec le barème adopté :
1 Faute= 16, deux= 12, trois= 8, quatre= 4 et cinq= 0
Je peux t’assurer que nous apprenions par cœur la procédure, bi grammes et trigrammes, pour éviter le zéro. Plus de cinquante ans plus tard, je m’en souviens parfaitement encore. C’est comme pour le latin que j’ai appris dès la sixième.

Enfin pour CN bill22
Merci pour ton histoire perso du cours de BE et ta franchise, mais même à l’exploitation en 1967, je ne me souviens pas de toi. Tu devais être très discret en tant que SM et je te comprends. Par contre, je me souviens bien du Mtre ou PM Aillet, qui officiait dans la même matière. Il fallait mieux être bien vu par lui sinon, attention aux mauvaises notes en plotting. Toujours souple sur le crayon gras pour l’écriture inversée au Plot Air. Il enseignait aussi, la soudure à l’étain.

Aillet était MP instructeur au CIN, toujours à l’Exploitation en 1976, Chef du bureau d’une « bande de déconneurs, sympas et bosseurs » je précise. J'ai tous les noms...
Au CIN, je me suis aperçu qu’il avait un très bon fond, comme quoi, la première impression n’est pas toujours la bonne. Les relations entre les instructeurs anciens et les anciens élèves ne sont pourtant pas simples, surtout quand l'élève dépasse le Maître, Il faut une bonne dose de psychologie…
A +
JCQ

connan
connan
MATELOT
MATELOT

Age : 87
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detecequi NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par connan le Jeu 7 Nov 2019 - 19:19

Chers Amis
Il m'arrive de venir parfois ici vous lire mais mon temps dans l royale n'ayant pas dépassé celui d un service militaire,pourtant quand même de 18 mois,j ai deja raconte tout ce que j avais deja à dire sur le sujet !
Cependant puisque je vois beaucoup de propos sur les cours longs ou les cours courts,je pourrais dire qu'avant le Long Cours qui fut ma vie d'après comme officier et Cdt,mon passage à Porquerolles fut de l'ultra cours court.Avec le premier contingent d'appelés dont qq Inscrits maritimes,dont moi.Nous n'avons pas dépassé qq semaines.Je suis arrivé à Porquerolles à Noel 52 et reparti en Mars 53 je crois,pour embarquer,seul dans mon service,sur l'Aviso BISSON F737 corvette ecole navale à Brest.
Je garde un formidable souvenir de tout ça y compris des poetiques gardes de nuit au Cap d'Armes"
Bonne soirée



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig143

Inscrit maritime retraité 20ème catégorie.
Matelot radariste service militaire.

Joël Chandelier
Joël Chandelier
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Electrotechnicien NON Clairon

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Joël Chandelier le Jeu 7 Nov 2019 - 20:06

Voila un sujet qui revit merci jean claude pour les liens.
J'ai un autre camarade de ma promo maistrance Claude Montillet ( hélas depuis quelques annees au paradis des marins) qui a été Capdevo comme quoi la spė de détecteur a été un excellent ascenseur social
Pour en revenir à Claude Montillet c'était pendant Maistrance mon camarade de sortie.avec 2 autres amis de sortie futur détecteur ou déjà détecteur comme Michel PAUL un niçois que je n'ai jamais revu. Jean Pierre Monteil (lui aussi hélas au paradis des marins) n'a pas pu aller plus loin que LV
Tous ces copains de sortie (on n'était jamais plus de 3 ou 4 et on avait tous une petite amie Brestoise de flirt ou d'amour platonique)
Il est vrai que j'étais rentré aux mousses en 1960 pour faire détecteur a l'époque certain pour mieux montrer la haute valeur de cette spė disait radariste
Aux mousses mon copain de sortie était Marc Clainquart de Valencienne qui a terminé çipal mais je fréquentais "Coco" a la clique ainsi que Marcel Billė mais lui je le connaissais depuis 1957 puisqu'on été scolarisé dans la même école au Pont du Las à Toulon
Sorti trop loin au classement à Maistrance je me suis contenté d'être admissible a la spė de Fourrier pendant 24h00 pour ensuite avoir quand même une spė technique qui s'est débloquée Electricien pour finir ensuite EMSEC j'étais dans la détection celle des centrales de détection incendie ou voie d'eau [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 238947



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Rubanreconnaissance[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insign10

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Copie_12   [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 010

La "langue" est la meilleure et la pire des choses. [Ésope]

cmbil22
cmbil22
LIEUTENANT DE VAISSEAU
LIEUTENANT DE VAISSEAU

Age : 75
Détecteur [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Aero10 Clairon

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par cmbil22 le Ven 8 Nov 2019 - 8:21

Merci pour toutes vos belles histoires et vos réponses. Voici la suite de mon "livre" sur mes années dans la Marine. Mon cours de QM qui sera suivi de mes années d'instructeur :

Le cours de "chouf" en 1964 :

Spoiler:


Chapitre 4
Ecole des détecteurs – Cours de quartier-maître
Du 1er juillet 1964 au 31 décembre 1964

Me voici de nouveau à la maison mère pour suivre un cours qui sera plus difficile à suivre que celui du brevet élémentaire. La majeure partie de l'instruction repose sur de solides connaissances en électronique, connaissances qui me font défaut. Je vais néanmoins faire les efforts nécessaires pour réussir.
Là-encore, mes souvenirs restent très vagues. Je retrouve nombre d'anciens camarades de l'école des mousses ou du brevet élémentaire. Je me souviens parfaitement de Jean-Yves Cojean qui sera invité à notre mariage, Brau surnommé Tchang en raison de son ascendance asiatique, Edwards, Clainquart, Dufour, Meunier un Rémois, Boyard très doué en électronique et qui a terminé électronicien par la suite, et bien d'autres
Je me rappelle particulièrement des cross tout autour de l'île que j'ai appris à connaître parfaitement, mais en ce qui concerne les cours, c'est le flou le plus total.
La seule histoire qui me revienne en mémoire c'est l'examen final de dépannage. J'étais devant l'armoire électrique d'un radar qui était en panne. L'électronique à l'époque se limitait à des modules comprenant des diodes, pentodes et autres composants de la même veine.
Les pannes étaient souvent dues à des défauts d'alimentation des lampes, alimentation qui se faisait grâce à un faible courant arrivant par deux broches du culot. Il suffisait à l'instructeur de couper une des deux broches. Je décide d'ouvrir l'armoire en oubliant qu'il y avait une sécurité qui faisait disjoncter l'alimentation. Bien entendu, l'ensemble se coupe avec un claquement impressionnant et le maître Bélis, l'instructeur que je connaissais bien, me dit que le dépannage est terminé.
Nous couchions, non pas près de la place d'armes comme les matelots, mais dans les hauts de l'école près de la cambuse et la salle de restaurant. Nous étions seuls, loin des gradés qui nous laissaient tranquilles.
Notre service se bornait à des gardes de nuit totalement inutiles, près de notre chambrée dans la colline toute proche. Il y avait une guérite pour nous abriter des intempéries éventuelles. Lorsque nous étions de garde, nous devions réveiller notre remplaçant qui dormait un peu plus bas.
Une nuit un camarade, qui devait dormir dans la guérite, a fait une chute et s'est bien amoché le visage. Je crois qu'il s'agissait de Jammes. Il a été remplacé illico et s'est rendu à l'infirmerie le lendemain.
En ce qui me concerne, une nuit et par un mistral violent, je me protégeais en rêvassant dans la guérite, lorsqu'un craquement important se fit entendre. Un peu terrifié, je sors en courant mais il s'agissait d'une branche de pin qui frottait contre le toit de l'abri. Je n'étais pas très fier de ma réaction.
Nous passions nos soirées au foyer "La Melpomène" après avoir été à la plage à la belle saison.
Le week-end j'allais à Toulon pour travailler et surtout voir Christiane. Un lundi matin ma mère, avec qui je m'étais disputé comme souvent, ne m'a pas réveillé et j'ai raté le bus qui devait nous mener à la tour Fondue. J'ai été obligé de prendre un taxi qui m'a coûté très cher.
En fonction de mon classement qui était très honorable grâce à la partie opérationnelle de la spécialité, j'ai choisi d'embarquer sur l'escorteur d'escadre La Galissonnière affecté à Toulon que j'ai rejoint le 22 janvier 1965.

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Note_c10




[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig649
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insign21

gegehella
gegehella
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 66
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detec NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par gegehella le Ven 8 Nov 2019 - 9:15

Ça fait du bien de vous relire tous. Porquerolles a été pour moi le déclic de mon amour pour la Marine, moi qui venait du fin fond de la Champagne, loin de la mer. Le déclenchement de ma passion pour le métier de détecteur puis par la suite pour la Guerre Electronique. Il est bon de vous relire, de retrouver des noms de camarades, d'instructeurs, d'officiers qui vous remontent dans le temps et vous rappellent tant de bons souvenirs et d’événements du temps passé. Merci à vous tous



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig217

Quideau Jean Claude
Quideau Jean Claude
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 73
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detec NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par Quideau Jean Claude le Ven 8 Nov 2019 - 16:32

Bonjour aux « Robinsons » de la détection.
Comme c’est « Vendredi » un petit message avant le weekend du 11 novembre.

Spoiler:
Quand je le peux, que ce soit à Six-Fours les Plages, à Lesconil ou Loctudy (Le Dourdy, les anciens mousses s’en souviennent), je ne manque jamais cette commémoration, en hommage à mon grand-père, Fusilier-Marin du bataillon de l’Amiral Ronarc’h, il fut un des héros des « Chemins des Dames » de la bataille de Verdun et surtout du « Moulin de Laffaux » où il fut blessé, mais retourna au combat "baïonnette au canon".
J’avais une admiration et un profond respect pour lui, car il fut par la suite patron pêcheur sur ses misainiers baptisés « Laffaux » et surtout Patron du canot de sauvetage de Lesconil du temps des H S B (Hospitaliers Sauveteurs Bretons), les précurseurs de la SNSM.
Il reçut par la suite pour avoir sauvé des américains naufragés la médaille de bronze des « Héros de l’Humanité » de la Fondation Carnégie.
Je raconte son histoire sur mon site :
http://lesconilquideau.wordpress.com/2012/06/14/les-demoiselles-aux-pompons-rouges/
http://lesconilquideau.wordpress.com/2012/06/25/les-galeriens-du-sauvetage-en-mer/

Nota : Merci aux administrateurs de « anciens cols bleus » qui ont autorisé la mise en ligne de mes liens sur le Forum, ils ont parfaitement compris que ma démarche n’avait rien de mercantile.
Le partage entre site est un atout pour les anciens passionnés d’histoires maritimes.
Pour en revenir à Porquerolles, je constate que nous sommes tous unanimes. *
Nos séjours au GEDET, fut pour la plupart une période décisive de nos parcours dans la marine nationale.
Un intermède agréable dans une école qui avait du charme, une âme, une taille humaine, contrairement au CIN St Mandrier, véritable usine ou la « course à la connerie » battait son plein.
Quel choc pour les Détecteurs, les Radios qui se la coulaient douce aux Bormettes et même les Transmetteurs planqués au milieu des vignes de la Londe les Maures.

Nous étions des « Robinsons » en boxer-short bleus, en slip kangourou, poche à tribord pour les droitiers et à bâbord pour les gauchers et en chemisettes grises qui couraient sur le stade de la Courtade ou à la plage d’Argent, sans en trouver un gramme, un comble sur une île d’or.

Quel Bonheur !
Par rapport aux JCF (Journées des Cent Fleurs) du CIN obligatoires et imposées.
Au cours de notre BS en 1972, tout notre cours fut puni (inspection en grande tenue un samedi) à cause d’une moquerie collective (MDR) à l’encontre de l’instigateur principal de ces journées, mais ceci est une autre histoire dans une autre rubrique du Forum.

Qui a dit que Porquerolles c’était l’enfer ?

C’est vrai qu’il y avait des rats, comme dans toutes les bases… qui ne connait pas dans son entourage un « rat de base ».

Des moustiques comme dans toutes les îles tropicales.
Quel plaisir... d’en avoir un durant la nuit dans sa moustiquaire, c’était un combat perdu d’avance.

Des cigales, comme partout dans le Midi.
Il n’y a que les « parisiens » à la peau blanche qui ne les supportent pas, comme pour tout ce qui les dérange quand ils sortent de leurs banlieues : les cloches au cou des brebis, le croassement des grenouilles, les cloches des églises et même les pets des vaches.

Les scorpions au stade de la Courtade comme dans tous les pays chauds.

Comment a-t-on pu survivre à tout cela ?

Tout cela, malgré tout, faisait le charme de «notre île», celle des « Robinsons de la Détection ».

Je suis revenu en 1970 pour suivre le stage sur le radar V 20 , on s'est éclaté entre les éclateurs TR et ATR.

Dommage, L’île est devenue une « usine à touristes ».

Maintenant on peut dire que c’est… l’enfer.

Pour Conan, ex Commandant au "Long Cours"

Arrivé à Porquerolles en 1967, j’étais aussi un Inscrit Maritime.

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Inscri10

Mon père aussi était officier au "Long Cours" à la CGT.
Pour les béotiens, CGT, ce n’est pas le syndicat éponyme mais la Compagne Générale Transatlantique.
Ses affectations : le cargo mixte "L’Indochinois", ou tout jeune, j’ai habité avec mes parents durant une année au Havre puis sur le paquebot "Flandre".
Les Schiaffino, Marie Louise et Charles puis les Louis Dreyfus dont le Pierre LD.

Bon weekend à tous !

Kenavo A + pour de nouvelles histoires.
JC

duvet
duvet
QM 1
QM 1

Age : 72
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detecequi NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par duvet le Ven 8 Nov 2019 - 17:49

Porquerolles, j' ai découvert cette ile en y retournant dans les années 2000.
J'ai mesuré la chance que j'avais eu de pouvoir résider en 1966, si longtemps dans ce petit paradis.
j' étais du premier cour long. Je me contentais de travailler mes cours, la tête dans le guidon, pardon, l'IPH4! pas du tout influencé par le charme des paysages.
Bien sur j' ai conservé des images, la mer, le ciel, j' arrivais du Nord de la France, surtout l'odeur de l' eucalyptus, les chemins, les feuilles mortes qui craquaient sous mes pas, le silence de l'ile, à l' époque le touriste se faisait j' étais trop jeune pour comprendre.
J'ai promis à un ancien camarade croisé sur le Picard d'y retourner pour partager un repas chez son fils, il tient un restaurant sur l'ile



[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Insig475
"l'Homme libre est bon mais il est meilleur quand on le surveille"

yvesroche
yvesroche
MATELOT
MATELOT

Age : 70
[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Detecequi NON

[Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles - Page 32 Empty Re: [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles

Message par yvesroche le Ven 8 Nov 2019 - 19:36

Bonsoir à tous, je n'ai passé qu'un mois a l'école en mars 1970 pour le BE. Que de bons souvenirs. Merci pour tous ces récits.


    La date/heure actuelle est Lun 21 Sep 2020 - 20:11