Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Avatar22 LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 861738 messages dans 15223 sujets

Nous avons 7507 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est vogue la galere

La page Facebook de secours d’A.C.B.

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Livreo10

Derniers sujets

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Charly Hier à 23:21

» [ Blog visiteurs ] Photo sur le Mercure
par Invité Hier à 23:16

» [Activité des ports] Le Guilvinec
par PAUGAM herve Hier à 21:47

» CALLIOPE (CM)
par COLLEMANT Dominique Hier à 21:25

» GUEPRATTE (EE)
par J-L-14 Hier à 20:43

» [Opérations diverses] Sauvetage des boat-people
par Joël Chandelier Hier à 20:12

» [LES B.A.N.] PORT LYAUTEY (MAROC)
par COLLEMANT Dominique Hier à 18:26

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Jacques l'A Hier à 18:02

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par alain EGUERRE Hier à 17:32

» [LES PORTS MILITAIRES DE MÉTROPOLE] Mouvements de Bâtiments dans la rade de Toulon
par COLLEMANT Dominique Lun 13 Juil 2020 - 22:35

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins - Tome 2
par Jean-Marie41 Lun 13 Juil 2020 - 22:34

» [ La S.N.S.M. ] SNSM Ouessant
par COLLEMANT Dominique Lun 13 Juil 2020 - 21:42

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par COLLEMANT Dominique Lun 13 Juil 2020 - 21:34

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM HOURTIN VOLUME 4
par CARPAROUGE Lun 13 Juil 2020 - 17:28

» [ Aéronavale divers ] Les Mémoires d'André Digo
par J-C Laffrat Lun 13 Juil 2020 - 16:03

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par Didier Moreaux Lun 13 Juil 2020 - 15:19

» [Vie des ports] Le Conquet
par Michel Roux Lun 13 Juil 2020 - 13:35

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Jean-Marie41 Lun 13 Juil 2020 - 12:18

» CHELIFF (LST)
par Naphtaki Lun 13 Juil 2020 - 11:25

» [Traditions] LES RUBANS LÉGENDÉS
par Marquis Lun 13 Juil 2020 - 8:46

» MINERVE (SM) - TOME 2
par philippe PAILLET Dim 12 Juil 2020 - 18:54

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par Christian DIGUE Dim 12 Juil 2020 - 17:26

» [ École des Mousses ] Promotion 60/61 1ère Compagnie
par GAUDIN Bernard Dim 12 Juil 2020 - 9:56

» [Les catastrophes dans la Marine] L'EXPLOSION DU CUIRASSÉ LIBERTÉ - 1911
par Roli64 Dim 12 Juil 2020 - 9:30

» [Les états-major des ports et régions] MARINE PARIS
par Joël Chandelier Sam 11 Juil 2020 - 21:48

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par larcher Sam 11 Juil 2020 - 20:02

» [LES B.A.N.] NÎMES GARONS
par BEBERT 49 Sam 11 Juil 2020 - 18:08

» DUQUESNE (FRÉGATE)
par Max Péron Sam 11 Juil 2020 - 18:00

» SAINTONGE (TRANSPORT)
par GYURISS Sam 11 Juil 2020 - 16:03

» [ Divers frégates ] FREMM AUVERGNE
par inthenavy Ven 10 Juil 2020 - 21:42

» [ Recherches de camarades ] Recherche mon chef Marcel Châtelain.
par jeep06 Ven 10 Juil 2020 - 21:41

» [ École des Mousses ] Écoles des mousses 71/72
par marc dugachard Ven 10 Juil 2020 - 17:46

» [ Tahiti ] Votre première arrivée à Tahiti
par J-L-14 Ven 10 Juil 2020 - 15:49

» MONGE (BEM)
par Didier Moreaux Mer 8 Juil 2020 - 14:13

» DUGUAY TROUIN (FRÉGATE)
par Didier Moreaux Mer 8 Juil 2020 - 9:54

» [ LES DESTROYERS D'ESCORTE EX US ] L'ALGÉRIEN
par JLG Mer 8 Juil 2020 - 8:07

» CDT BORY (AE)
par marsouin Mar 7 Juil 2020 - 21:21

» LCT - L9061
par gerardsin59 Mar 7 Juil 2020 - 18:56

» [Autre sujet Marine Nationale] Démantèlement, déconstruction des navires - TOME 2
par Didier Moreaux Mar 7 Juil 2020 - 16:47

» Station Emission de Caméléon
par gerardsin59 Mar 7 Juil 2020 - 16:28

» [Musique dans la Marine] Bagad de Saint Mandrier
par HOLL Mar 7 Juil 2020 - 10:36

» ACANTHE (DC)
par HOLL Mar 7 Juil 2020 - 9:53

» SÉMAPHORE - LA COUBRE (CHARENTE MARITIME)
par COLLEMANT Dominique Lun 6 Juil 2020 - 22:45

» [ Histoires et histoire ] Pierre Loti
par phirou Lun 6 Juil 2020 - 20:07

» LOIRE (BSL)
par Laurent Lun 6 Juil 2020 - 19:58

» DIRECTION DU PORT DE BREST
par Charly Dim 5 Juil 2020 - 23:14

» REQUIN (SM)
par chapellier Dim 5 Juil 2020 - 21:30

» [Campagnes] Fort-de-France
par Jacques l'A Dim 5 Juil 2020 - 21:05

» POINCARÉ (BEM)
par Jean-Paul Bargain Dim 5 Juil 2020 - 12:47

» [ Porte-Avions Nucléaire ] Charles De Gaulle Tome 3
par Jean-Eugène DARENGOSSE Sam 4 Juil 2020 - 10:29

» [ MOYENS NAUTIQUES DE LA GENDARMERIE MARITIME ] A 789 MELIA
par PAUGAM herve Ven 3 Juil 2020 - 22:27

» [ DIVERS - LES NUCS ] Retour à quai pour ce SNA
par PAUGAM herve Ven 3 Juil 2020 - 22:11

» BATIMENTS ÉCOLE TYPE LÉOPARD
par marienneau jean-michel Ven 3 Juil 2020 - 12:53

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] P621 Aber-Wrach
par TECTAM Ven 3 Juil 2020 - 12:38

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 12
par coutil Ven 3 Juil 2020 - 8:38

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par Bureaumachine busset Ven 3 Juil 2020 - 6:49

» MISTRAL (PHA)
par COLLEMANT Dominique Jeu 2 Juil 2020 - 21:58

» [Divers les nucs] SNLE
par pinçon michel Jeu 2 Juil 2020 - 17:40

» [Divers les Nuc] Le BARRACUDA
par lefrancois Jeu 2 Juil 2020 - 16:55

» [ Blog visiteurs ] Recherche renseignements Curtiss SB2C5 codé BB.3 avec un éléphant volant sur le haut de dérive
par Charly Jeu 2 Juil 2020 - 10:43

» [Les écoles de spécialités] Ecole TER et Ecole des Détecteurs de Porquerolles
par Laurent Jeu 2 Juil 2020 - 6:54

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM BREST
par J-L-14 Mer 1 Juil 2020 - 16:43

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par Bureaumachine busset Mer 1 Juil 2020 - 7:18

» COMMANDANT ROBERT GIRAUD (AVISO)
par J-C Laffrat Mer 1 Juil 2020 - 0:00

» [ Divers frégates ] Frégate (FREMM) Provence D652
par Charly Mar 30 Juin 2020 - 23:53

» ARROMANCHES (PA)
par christian 84 Mar 30 Juin 2020 - 21:09

» [ Logos - Tapes - Insignes ] ÉCUSSONS ET INSIGNES - TOME 2
par larcher Mar 30 Juin 2020 - 19:10

» Port de La Seyne-sur-Mer (83)
par Michel Roux Mar 30 Juin 2020 - 12:39

» [ Marins des ports ] Dock flottant de 3800 tonnes qui est parti de Brest pour Papeete en mai 74 (recherche camarades)
par Charly Mar 30 Juin 2020 - 12:33

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades BE Aunis de 78 à 80
par guymichel Lun 29 Juin 2020 - 22:26

» [Vie des ports] Marseille
par KLETKE Lun 29 Juin 2020 - 19:06

» DE GRASSE (CROISEUR)
par J-L-14 Lun 29 Juin 2020 - 16:49

» GLOIRE (Croiseur)
par Doubi7 Lun 29 Juin 2020 - 16:11

» [ Histoires et histoire ] Naufrage du Chalutier Militaire AD 157 Marie-Yette en mars 1940.
par Charly Lun 29 Juin 2020 - 11:27

» [Campagnes] Mers el-Kébir
par Laurent Dim 28 Juin 2020 - 19:51

» LES CONTRE-TORPILLEURS
par Manuel AUNON Dim 28 Juin 2020 - 10:41

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 28 Juin 2020 - 9:18

» INDOMPTABLE (SNLE)
par kerneve Dim 28 Juin 2020 - 8:53

» [ École des Mousses ] École des Mousses
par douzef Sam 27 Juin 2020 - 22:08

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par Christian DIGUE Sam 27 Juin 2020 - 15:40

» [Divers Djibouti] Coopération franco-djiboutienne
par Manuel AUNON Sam 27 Juin 2020 - 14:12

» [Divers E.A.M.F.] Figures de l'EAMF
par nozieres Sam 27 Juin 2020 - 9:24

» VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS
par PAUGAM herve Ven 26 Juin 2020 - 22:24

» LIVRE D'OR (Discussions non autorisées)
par loulou06000 Ven 26 Juin 2020 - 21:24

» [Aéronavale divers] Breguet Alizé BR 1050
par casinogarage Ven 26 Juin 2020 - 20:36

» [ Blog visiteurs ] Recherches des photos ou archives sur Robert Peroux
par Invité Ven 26 Juin 2020 - 1:46

» FLOTTILLE 23 F
par J-C Laffrat Jeu 25 Juin 2020 - 22:11

» [Les batiments de ligne] PROVENCE - 1913
par jean-claude BAUD Jeu 25 Juin 2020 - 19:35

» [Aéronavale divers] Pédro
par fage03 Jeu 25 Juin 2020 - 18:44

» [VIE DES PORTS] PORT DE TOULON - VOLUME 004
par dan83143 Jeu 25 Juin 2020 - 18:42

» [ Divers - Les classiques ] La vie à bord d'un sous-marin classique
par Laurent Jeu 25 Juin 2020 - 17:51

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 018
par gene Jeu 25 Juin 2020 - 12:20

» [Les batiments de ligne] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par J-L-14 Jeu 25 Juin 2020 - 11:58

» [Campagnes] MAYOTTE
par Jean-Léon Jeu 25 Juin 2020 - 11:53

» BLAVET (BDC)
par Laurent Jeu 25 Juin 2020 - 8:11

» MONTCALM (CROISEUR)
par JONCQUET Mer 24 Juin 2020 - 18:50

» LE VOLTIGEUR (E.C.)
par centime44 Mer 24 Juin 2020 - 18:42

» NARVAL (SM)
par Manuel AUNON Mer 24 Juin 2020 - 14:50

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT
par lefrancois Mer 24 Juin 2020 - 13:57

DERNIERS SUJETS


LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Liensamis

LA CAPRICIEUSE [Aviso]

christetsoaz
christetsoaz
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 49
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 MECAN NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par christetsoaz le Lun 12 Déc 2016 - 21:08

Bonjour à tous,

Est ce que quelqu'un se souvient d'un fourrier du nom de Jean-Claude Rivière qui a été embarqué de juillet 59 à 1962 sur la Capricieuse ?
C'est mon beau père.
J'essaie de retrouver des anecdotes, des photos, etc... pour lui monter une sorte d'album.
Il m'a montré des films tourné avec une caméra super 8, de quelques escales Tahiti, Nouméa...

Merci. LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 582735

Jean Veillon
Jean Veillon
CAPITAINE DE CORVETTE
CAPITAINE DE CORVETTE

Age : 82
Mécanicien NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Jean Veillon le Mar 13 Déc 2016 - 20:17

Navré pour la mauvaise qualité de cette photo 6x9 qui a mal traversé ce dernier 1/2 siècle...
La Cap est à couple de la Confiance.
C'était en 1960.
Il y avait eu permutation de personnels, et c'était le dernier séjour de la Confiance à Nouméa avant sont transit vers Papeete pour ensuite rentrer en Métropole et y être désarmée.

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Capric10

marsouin
marsouin
MATELOT D' HONNEUR
MATELOT D' HONNEUR

Age : 65
NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par marsouin le Mar 13 Déc 2016 - 20:38

Beau document Jean.
Je pensais que les deux bâtiments étaient de la même série.
Visiblement l'un est plus imposant que l'autre et leur poupe est différente...

christetsoaz
christetsoaz
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 49
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 MECAN NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par christetsoaz le Dim 30 Avr 2017 - 16:58

Bonjour

Quelqu'un pourrait'il me dire quelles étaient les missions du corps de débarquement?
Quels membres de l'équipage le composait-il?

merci

vincentdavrillé
vincentdavrillé
QM 2
QM 2

Age : 86
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Timequi NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par vincentdavrillé le Sam 20 Juin 2020 - 16:52

Pour les collectionneurs de caractéristiques, je vous présente La Capricieuse à bord de laquelle j'ai vécu de grands moments.

L'aviso La Capricieuse

La septième Capricieuse fut un aviso de 1ère classe de 630 tonnes du type Élan. Mis sur cale en janvier 1938 (tranche 1937) aux Chantiers Dubigeon à Nantes, lancé le 19 avril 1939, il entre en service le 10 janvier 1940./
Déplacement : 640t
Dimensions (mètres) : 78.3 x 8.70 x 3.20
Vitesse : 20 nœuds
Armement : un canon de 105mm Oerlikon, un canon de 40mm, 4 Oerlikons de 20mm AA, 4 mortiers, 2 grenadeurs.
Propulsion : 2 diesels Sulzer 2 temps, 2 hélices,
Puissance : 4000 CV
Equipage : 8 officiers, 92 hommes d'équipage.
A l'origine, il pouvait aussi draguer les mines à orin à une vitesse de 14 à 15 nd.
Spoiler:
Dans la carrière de cette Capricieuse, qui s'étend jusqu'en 1964, on peut distinguer trois grandes phases :
• la guerre 39/45
• la guerre d'Indochine
• la campagne dans le Pacifique Sud,
Ces deux dernières étant séparées par une affectation de quelques mois en Afrique du Nord et un séjour inactif d'un peu plus de trois ans à Dakar.
Au début donc, cet aviso après avoir assuré, à partir du 10 janvier 1940, diverses missions d’escorte entre Brest et l'Afrique du Nord, entre au bassin à Porthmouth le 23 mai suivant pour pose d'un Asdic : il ne sortira du bassin que le 30 juin.
Envahi le 3 juillet 1940 par les Britanniques, il sera alors armé par la Royal Navy et cela pendant près de cinq ans.
La Capricieuse, à cette époque, effectue surtout des patrouilles et escortes en mer d'Irlande, mais est arrêtée fin 1943 pour un arbre d'hélice faussé.

Le 8 juin 1945, le White Ensign est remplacé par le pavillon tricolore. La Capricieuse réintègre la Marine nationale et le 1er juillet quitte Greenock pour arriver à Toulon le 7 de ce même mois.
Elle y entre en grand carénage avant d'entamer la deuxième phase de sa carrière qui va durer près de dix ans.
Partie de Toulon le 25 janvier 1946 vers Saigon où elle arrivera le 23 mars, c'est en effet le 18 septembre 1955 qu'elle appareillera pour la dernière fois de Saigon cap vers Toulon où elle arrivera le 23 octobre.

Sa campagne sera coupée par trois grands carénages :
• Le premier chez Delmas et Vieljeux à La Pallice : début du carénage 27 mai 1947, retour à Saigon le 15 mai 1948, après être passé le 9 avril à Bizerte et convoyé les patrouilleurs Lotits et Tiare (destinés à Nouméa et Tahiti) de Djibouti à Colombo;
• Le deuxième à Sidi-Abdallah (arsenal de Bizerte) du 3 février au 17 août 1950 ;
• Le troisième, à Uraga, au Japon, du 3 janvier au 28 juin 1954. Son retour vers l'Indochine est marqué par la rencontre du typhon KIT dans le détroit de Formose.
En Indochine, elle fait de la surveillance maritime (SURMAR) dans le golfe du Siam et le golf du Tonkin (où elle coule 66 jonques en avril 1951), devant les côtes de Cochinchine et du Sud-Annam, sur le Bassac.

Elle participe à l'occupation de l'ile de Phu Quoc le 16 avril 1946, et le 5 octobre 1949, avec le Duguay Trouin, six autres bâtiments (dont 2 LCT), deux commandos « Marine » et 800 hommes de l'armée de Terre, à la destruction des salines de Phu-Nghe, du stock de sel et des 230 jonques qui s'y trouvaient.
Entre le 20 mars et le 20 avril 1954, pendant que se noue le sort de Dien Bien Phu, elle opère en appui de l'opération « Atlante » à Qhi-Nhon, où elle se retrouvera le 23 août.
Elle passe les mois de septembre et octobre entre Nha-Thang et Tourane, mais le 2 novembre, elle rallie Haïphong pour recueillir au large du Delta les Vietnamiens fuyant la domination communiste, au total 4586 personnes.

De février à la mi-mai 1955, La Capricieuse patrouillera encore devant les côtes du Nord-Annam et du Tonkin avant d'aller passer huit jours (du 10 au 18 juillet) à Hong-Kong. Comme on l'a vu plus haut, elle quitte définitivement Saigon le 18 septembre pour arriver à Toulon le 23 octobre 1955.
Du 7 décembre de cette année jusqu'au 10 juin 1956, La Capricieuse va aller assurer six mois de "Surmar" le long des côtes de l'est algérien, au sein de la 5ème division d'avisos (Cdt Amyot d'Inville, Cdt de Pimodan, La Boudeuse, L'Élan, et elle-mème), basée sur Oran/Mers el-Kébir.
Après un rapide passage à Toulon, le 12 juin, elle fait route sur Dakar où elle arrive le 16 juillet 1956. Commence alors le 2 août un carénage qui, après essais, sera suivi, le 20 avril 1957, d'une mise en réserve dans ce port.
Elle réarme à partir du 1er décembre 1958 et le 25 septembre 1959 quitte Dakar pour la dernière phase de sa vie : sa campagne dans le Pacifique Sud.

La Capricieuse arrive à Papeete le 14 novembre 1959, sa traversée ayant été coupée d'escales à Cayenne, Fort-de-France, Balboa, aux Galapagos et à Nuku-Hiva (aux Marquises).
Pendant un peu plus de quatre ans, elle va alors occuper son temps entre le Pacifique Sud-Est, basée sur Papeete et le Pacifique Sud-Ouest, basée à Nouméa.
Comme il n'y a pas encore à Papeete de moyens de carénage pour un bateau de cette taille, elle va caréner à Sydney en juin 1960, mai 1961, avril 1962 et mars 1963.

Ses transits l'avaient, pendant cette période, fait passer par Wallis et Futuna.
Elle sera allée en Tasmanie en mars 1961.
Elle aura visité les Nouvelles-Hébrides, les Marquises (1962), les Australes (1961), les Tuamotu (en 1961 et 1962), les Gambier (séjour à Mangareva du 13 au 15 octobre 1962) et bien sùr, Raïatea dans les îles de la Société (îles-sous-le-Vent).
Finalement La Capricieuse sera condamnée le 15 septembre 1964 et vendue le 12 avril suivant pour 60 000 francs.

Les commandants de l'aviso-dragueur La Capricieuse
CC EYNAUD (J.A.M.) 8 juin 1945
CC CHAZEREAU (L.P.L.) 31 juillet 1946
CC TREMENBERT (E.L.M.) 20 novembre 1947
CC DELAPLACE (R.G.) 14 avril 1949
CC RITTI (P.A.G.) 7 septembre 1950
CC FLICHY (G.R.M.) 31 octobre 1951
CC JANNOT (M.E.R.) 11 novembre 1952
CC DELAHOUSSE (P.O.L.) 16 décembre 1953
CC DEVIE (P.F.M.) 9 décembre 1954
CC CARRON (P.J.) 18 mai 1955
CC MOREAU (J.M.L.J.) 9 septembre 1956
CC DEVIENNE (J.R.) 29 décembre 1958
CC GITTON (J.S.J.) 1er juin 1960
CC BLANC (H.J.) 17 janvier 1962
CC BOILLOT (J.P.) 27 juin 1963

Citations
Le contre amiral Rebuffel, Commandant la Division Naval d'Extrême Orient, cite :
• A l'ordre de la division :
Le capitaine de corvette Ritti (P.A.G.) de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
"Le capitaine de corvette Ritti (P.A.G.) Commandant La Capricieuse du 7 septembre 1950 au 31 octobre 1951. Au cours de nombreuses patrouilles dans les secteurs Tonkin et Annam, s'est dépensé sans compter pour obtenir de son bâtiment par tous les temps et dans des conditions matérielles le plus souvent pénibles le maximum d'efficacité.
Participant largement aux succès de la Surveillance Maritime (SURMAR) dans la répression du trafic rebelle se distingue lors du bombardement de Ron le 14 décembre 1950 et lors de l'opération de Oa Luat Nam (Annam) le 17 décembre 1950.
l'Ingénieur mécanicien de 2ème classe Pauron (Y.G.D.) de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Officier d'élite, chargé depuis dix huit mois des services "Machines et Sécurité" de La Capricieuse. Grâce à sa compétence et à son allant a réussi à maintenir continuellement en état de marche son bâtiment malgré la vétusté de son matériel et des circonstances de navigation très difficiles. Faisant preuve de belles qualités d'entraîneur d'hommes a contribué très largement au succès des missions de guerre confiées à son bâtiment.
Le premier maître mécanicien Bourgain, Pierre, matricule 4048-C-29 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Premier maître mécanicien de La Capricieuse, a fit constamment preuve de remarquables qualités professionnelles pour maintenir en état de marche son bâtiment dans des conditions rendues très difficiles par la vétusté du matériel et les servitudes des patrouilles en mer. Comme chef de l'équipe sécurité a participé à de nombreux arraisonnements s'assurant ainsi une large part du succès des missions de guerre de son bâtiment.
Le maître-mécanicien Le Runigo, Jean, matricule 175-L-31 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Gradé compétent et courageux, au cours d'un an de patrouilles sur les côtes d'Annam et du Tonkin s'est dépensé sans compter pour obtenir de son matériel le meilleur rendement possible malgré des conditions de travail très difficiles, participant ainsi largement au succès des missions de guerre de son bâtiment.
Le quartier-maître canonnier Thomas, Hector, matricule 105-L-37 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Excellent quartier-maître canonnier. Au cours de nombreux arraisonnements de jonques rebelles dans des conditions souvent difficiles et dangeureuses a fait preuve de belles qualités de courage et de sang froid.
Ces citations comportent l'attribution de la Croix de Guerre T.O.E. avec Etoile d'Argent.
• A l'ordre de la brigade Le maître électricien Roignant, Joseph, matricule 2595-B-34 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Gradé compétent et courageux, au cours d'un an de patrouilles sur les côtes d'Annam et du Tonkin s'est dépensé sans compter pour obtenir de son matériel le meilleur rendement possible malgré des conditions de travail très difficiles, participant ainsi largement au succès des missions de guerre de son bâtiment.
Le maître Détecteur Cousin, Maurice, matricule 22.532-T-42 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Gradé compétent et courageux, au cours d'un an de patrouilles sur les côtes d'Annam et du Tonkin s'est dépensé sans compter pour obtenir de son matériel le meilleur rendement possible malgré des conditions de travail très difficiles, participant ainsi largement au succès des missions de guerre de son bâtiment.
le second-maître canonnier Le Jort, Louis, matricule 1744-B-32 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Excellent gradé canonnier, dévoué et courageux, a contribué au succès des diverses missions de guerre effectuées par son bâtiment depuis plus d'un an.
• A l'ordre du régiment
Le quartier maître de manœuvre Adam, Jean, matricule 5010-B-46 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Excellent quartier-maître de manoeuvre. Au cours de nombreux arraisonnements de jonques rebelles dans des conditions souvent difficiles et dangeureuses a fait preuve de belles qualités de courage et de sang froid.
le quartier-maître d'équipage Laborde, Marcel, matricule 524-R-46 de l'escorteur de 2ème classe La Capricieuse.
Excellent quartier-maître d'équipage. Au cours de nombreux arraisonnements de jonques rebelles dans des conditions souvent difficiles et dangeureuses a fait preuve de belles qualités de courage et de sang froid.
Ces citations comportent l'attribution de la Croix de Guerre T.O.E. avec Etoile de Bronze
Spoiler:


Dernière édition par vincentdavrillé le Dim 21 Juin 2020 - 14:37, édité 4 fois (Raison : Déplacement de ce post dans ce sujet déjà ouvert - Ne pas cliquer sur "nouveau" mais sur "répondre" + mise en place du spoiler, texte long)

COLLEMANT Dominique
COLLEMANT Dominique
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 73
Mécanicien NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par COLLEMANT Dominique le Sam 20 Juin 2020 - 17:44

Merci pour ce récit détaillé et toutes ces précisions. LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 582735



LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Rubanreconnaissance     LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Insign10
Maître Principal mécanicien Collemant , dit "Bill" dans la sous-marinade / Membre de la section A.G.A.S.M. "Espadon" du Havre / Membre du M.E.S.M.A.T. de Lorient .
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Floreb10LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Maistr10

centime44
centime44
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 63
Mécanicien NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par centime44 le Sam 20 Juin 2020 - 18:34

merci pour ces infos.. l'Histoire est toujours intéressante.. LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 582735

Tinto
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 68
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 MECANEQUI NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Tinto le Sam 20 Juin 2020 - 20:40

Merci pour cet historique Vincent...
Par contre tu écris qu'elle a coulé 66 jonques golfe du Tonkin en Avril 1961...Ne serait-ce pas plutôt 1951...?
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 642994



LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 RubanreconnaissanceLA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Insign22
   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).

J-L-14
J-L-14
QM 1
QM 1

Age : 75
Mécanicien équipage NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par J-L-14 le Dim 21 Juin 2020 - 12:40

Merci   Vincent       
 pour cet historique     LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 582735      LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 642994         



LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Insig135
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 100px-14   LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Arp22910

vincentdavrillé
vincentdavrillé
QM 2
QM 2

Age : 86
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Timequi NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par vincentdavrillé le Dim 21 Juin 2020 - 14:18

A message 83, bien entendu il s'agit de 51 car en 61 la Cap n'était plus en extrême-orient. il s'agit de ma part d'une faute de retranscription, je vous demande pardon.
Vincent davrillé

Il y a plus de trente ans que j'avais ébauché ce texte avec l'intention de le publier quelque part, je ne sais pas très bien où, un jour ? Et puis je l'avais rangé à la cave dans ma vieille valise en cuir ceinturée d'une ficelle. La valise contenant des tas de souvenir plus ou moins voir beaucoup moins racontables...
Et puis ne voilà-t-il pas qu'au début du confinement Covid l'idée de remonter la valise de la cave m'est revenue et je me suis attelé à tenter finaliser le présent texte en y recollant des notes d'époque qui l'accompagnaient. J'ai un peu synthétisé je dois dire car ma mémoire de 87 ans ne m'a pas vraiment tout restitué...Voila...
Femmes et enfants s’accrochaient aux plats-bords de nos embarcations...
Spoiler:
Au risque de les faire chavirer »

Ce titre de cauchemar, je l’emprunte à l’un de mes meilleurs camarades Noël Bar……jeune officier de réserve sur la Capricieuse qui l’évoquait pour la première fois devant moi dans une interview que nous avions accordée un peu clandestinement je dois dire, au Journal d’Extrême-Orient le 29 novembre 1954 pour relater les heures d’effroi que nous avions vécues trois semaines auparavant.

Abominable drame de l’exode des populations paysannes « catholiques » du nord Viet Nam devant la poussée des "communistes". Un de ces effroyables drames d’une guerre que nous n’avions pas souhaités. Ceci est sûrement encore présent comme si c’était hier à la mémoire de la douzaine d’acteurs dont je faisais partie ce jour-là…

L’aviso escorteur La Capricieuse à bord duquel je suis quartier-maître timonier (chargé de transmissions et de diverses autre fonctions plus ou moins réglementaires) patrouille depuis la mi-octobre 1954 au large de Van-Ly au Nord Viet Nam, secteur repris récemment par la RDVN suite à la cessation des hostilités.

Nous avons reçu mission du Commandement naval d’embarquer d’éventuels occupants de jonques ou sampans « catholiques » qui fuyant le les communistes se rallieraient à des bâtiments français croisant à la limite des eaux territoriales de la R.D.V.N. (République Démocratique du Vietnam Nord) nous n’avons désormais plus le droit de pénétrer dans ces eaux situées au nord du 17e parallèle et encore moins d’en approcher les côtes…

Le temps est superbe et au hasard des « ronds » que nous faisons dans une mer parfaitement calme nous découvrons plusieurs fois par jour des embarcations souvent pas plus grandes que des youyous, chargées de 10 ou 15 personnes, voire plus.
Chaque fois c’est à peu près la même opération, nous stoppons les machines et faisons les manœuvres appropriées avant-arrière pour nous approcher de l’embarcation puis le filin lancé avec le fusil lance amarre siffle par-dessus celle-ci saisie immédiatement par un de ses occupants.

Nous les amenons « à couple » afin de les positionner au plus près de la petite échelle déployée à flan de notre coque tribord et le transbordement commence. Nous agrippons les bras, le vêtement, l’enfant, le vieillard ou le maigre bagage auxquels s’agrippent ces êtres frêles et trempés dont il se dégage comme une odeur de volaille ébouillantée…

Ensuite, nous prenons « soin », selon les ordres, de « pétarder la barcasse » pour la couler afin qu’elle ne constitue pas un danger pour la navigation. quelquefois l’embarcation repart à la demande polie d’un ou deux hommes qui s’en retournent rapidement, pagayant à son arrière vers la terre. Des Vietminh peut-être et riches des sommes qu’ils viennent de soutirer à ceux qu’ils ont amenés là…

Quand le 6 novembre au matin, de quart à la passerelle, je décrypte un message du L.S.I.L. 9035, j’ai le souffle coupé. Je lis qu’environ plusieurs milliers (d'après le radio du Grumann Goose) de réfugiés vietnamiens attendent sur un banc de sable à l'embouchure du Cua Tra-Ly d’être recueillis par Le L.S.I.L.9035 qui à commencé à intervenir, le message précise que ces personnes sont en grand danger, car la marée monte et risque de les submerger.

Nous prenons le cap immédiatement de toute la vitesse des 4600 chevaux des deux Sulzer et nous dirigeons vers le point indiqué.
On entend vibrer les tôles de la plage arrière et ça mousse sous le pavillon national moi je vous le dis !

Nos machines vieillissantes n’ont plus l’habitude d’être sollicitées de la sorte et je suis sûr que l’officier mécanicien Deg…….. est en bas au cul des machines, près de ses gars fébriles, mais confiants.
Deux heures plus tard, nous mouillons en face du banc.

Surprise toutefois et petite frayeur au moment du mouillage, car un seul maillon (30 mètres) de chaîne suffit, l’écran du Warluzel renseigne que nous n’avons que moins de…un mètre d’eau sous la quille, il était temps ! Nous aurions pu« planter là 600 tonnes d’acier dans le sable et cela n’aurait pas arrangé nos affaires !

Il faut dire que la mise à jour des cartes hydrographiques aidé des Ephémérides Nautiques avait été bien négligée depuis ces années de guerre… Je peux en témoigner pour n'en avoir pas rectifié beaucoup.

Le spectacle de la masse horizontale noire que je vois à la jumelle tourelle, de ces milliers de personnes entourées d’eau de tous côtés est impressionnant. Ce sera pire encore lorsque nous y serons !

Le L.S.I.L 9035 déjà là qui a réussi depuis l’aube de ce 6 novembre à recueillir plus de huit-cents personnes, chargé à chavirer s’apprête à appareiller pour Haiphong laissant à notre navire La Capricieuse, que rallie un peu après le L.S.M. 9052, envoyé en renfort par le Commandement Marine le soin de terminer l’opération de sauvetage.

Le 9052 mouille quelques instants après nous à moins d’un mille du banc.
La vedette, le canot à moteur, les baleinières, le youyou et des radeaux de survie sont mis à l’eau et vers midi nous « poussons » vers le L.S.I.L. plus près du banc que nous pour coordonner l'action avec son commandant et ce sera notre commandant qui dirigera les opération sur toute la zone et jusqu'a... la fin.

Le canot à moteur dans lequel je me trouve remorquant le youyou et deux des radeaux de survie qui desséchaient sur leurs glissières, arrive le premier sur le banc. Nous sommes aussitôt assaillis par une foule de réfugiés, dans laquelle les femmes et les enfants dominent.
C’est la ruée, l’horrible bousculade, de cent personnes peut-être qui prennent d’assaut nos modestes engins qui ne peuvent en contenir qu’une vingtaine chacun… Des mamans lèvent à bout de bras des bébés en larmes, des vieillards trébuchent, certains disparaissent sous nos yeux et le courant les emporte.

Lorsque la vedette arrive à son tour avec les baleinières, nous assistons à une véritable panique. Aussitôt qu’une embarcation avance pour les secourir, ces femmes et ces enfants n’hésitent pas à entrer dans l’eau jusqu’au cou, s’accrochant au plat-bord de nos embarcations au risque de les faire chavirer.

D’autre, n’arrivant pas jusqu’à nous perdent pied son emportés par le courant (un à deux nœuds).
Munis de brassières de sauvetage, nous nous jetons à l’eau pour les secourir ; nous sommes débordés par tous ces gens, dont certains se noient. J’entends l’un de nous gueuler dans un sanglot – « Laissez tomber b****l on est ridicule ! ». Je l'avais jamais vu pleurer Raymond !
Les gens se noient sous nos yeux et je vois disparaître dans un remous une femme et dans bras ses deux petits enfants… Je pleure à mon tour et je gueule moi aussi…

Finalement chargés à craquer nous transbordons une cinquentaine de réfugiés sur le 9052. Le commandant de ce bâtiment décide d’envoyer, au « tour d’après » au-devant de nous aven sa vedette, son officier en second et quelques hommes pour établir un service d’ordre destiné à empêcher une nouvelle panique.

Et nous faisons une deuxième rotation, puis trois autres encore…
La cinquième est rendue difficile par la présence de forts rouleaux, dus à un brutal courant de jusant qui commence à se manifester et la brise de terre qui se lève.
Dans ces conditions, nous allons être amenés à modifier notre système de « repêchage ».
Nous repartons vers notre bord expliquer notre impuissance et réclamer d'autre matériels.

À 18 heures, nous sommes à nouveau sur le banc, munis du matériel nécessaire pour établir un va-et-vient à l’aide d’un long cordage entre le banc et la vedette mouillée au large des rouleaux, le canot que je pilote à mon tour cette fois assurant le transbordement des réfugiés de la vedette au LSM.
Par bonheur les rouleaux diminuent peu à peu et l’opération devient alors plus aisée.

Vers 20h30, le L.C.T 9065 arrive en renfort et mouille à 150 mètres du banc c’est un navire plus important que les autres qui possède une porte abattante à l’avant, ce qui simplifie énormément les opérations.

Vers 22 heures, une femme que nous avions transférée dans l’après-midi sur le L.S.M. mettait au monde un enfant, aidée de l’infirmier du bord !

Nous disposons alors un va-et-vient cordage du L.C.T. au banc avec une petite ancre (de 50 kg ?), et dès lors le rythme est décuplé, si bien que vers une heure du matin, le 7 novembre, tous les réfugiés sont embarqués sur le L.C.T et qu’à deux heures nos embarcations rallient la Capricieuse.

En échangeant plus tard, en route vers Haiphong, dans la nuit, à la « phonie » avec les autres unités, on me préciser le sauvetage de 2037 personnes, le bébé y compris…

Le Communiqué publié par l’Amirauté de la Marine Française en Extrême-Orient, de l’époque
Saigon, le 20 NOVEMBRE 1954 : Le Commandement naval en Indochine communique ces renseignements complémentaires sur le recueil de réfugiés du Nord Viêtnam dans la région de Tra-Ly par quatre de nos unités, ayant pénétré dans les eaux territoriales de la R.D.V.N. ce qui a donné lieu à une vive protestation du Vietminh invoquant les termes de la Conférence de Genève du 21 juillet 1954…
“Dans la nuit du 5 au 6 novembre 1954, un bâtiment léger de notre Marine, le L.S.I.L 9035 en patrouille au large de Tra-Ly était avisé par une jonque vietnamienne que plusieurs milliers de personnes étaient réfugiées sur un banc de sable, découvrant à marée basse à l’entrée du Cua-Tra-Ly. Quatre unités, sur ordre de l’Amiral Jozan Commandant en Chef des Forces Navales d’Extrême-Orient ont dû pénétrer dans les eaux territoriales de la R.D.V.N., en conformité avec les dispositions du droit international maritime pour sauver des milliers d’hommes de femmes et d’enfants menacés de péril de mort. Le banc de sable où ils se tenaient devant être submergé par la marée montante, etc.… “

Nous avions aperçu dans la soirée à la jumelle un camion transportant une petite compagnie de soldats s'approcher derrière les buissons à 500 mètre de notre banc de sable, mais ils ne sont pas intervenu...

Développant en ces temps-là un penchant qui ne m’a plus quitté depuis, de photographier des « moments », j’avais emporté sur moi enveloppée dans un sac étanche, ma bonne « Rétinette F Kodak » et j’ai pu à de trop rares et possibles moments fixe rune dizaine images que je présente ici avec ce qui me reste de la Page du Journal d’Extreme-Orient relatant notre aventure et auquel j’avais confié mon film en rentrant à Haiphong.


Dernière édition par Charly le Dim 21 Juin 2020 - 22:50, édité 1 fois (Raison : Mise en place correcte du spoiler + fusion de 2 messages mis à la suite)

GILOU971 aime ce message

ARNOULT
ARNOULT
QM 2
QM 2

Age : 86
Commis équipage NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par ARNOULT le Dim 21 Juin 2020 - 17:57

Très beau reportage de ce sauvetage Vincent.



LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Insig207

ALAIN 78
ALAIN 78
MATELOT
MATELOT

Age : 67
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Conducteurequi NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par ALAIN 78 le Dim 21 Juin 2020 - 18:42

Merci pour cet historique Vincent, précis et détaillé . Récit de ce sauvetage très poignant .

jean-claude BAUD
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 79
Détecteur NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par jean-claude BAUD le Dim 21 Juin 2020 - 19:34

Récit très prenant et heureusement que l'Etat -Major a eu des cou ...s
Car bien souvent nos partisans ont été abandonnés à leur triste sort ..
Bravo aux équipages !!



LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 RubanreconnaissanceLA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Insign10

"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]

Charly
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 66
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Commis NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Charly le Dim 21 Juin 2020 - 22:55

Très intéressant, merci Vincent. LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 582735



LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Rubanr10 LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Insig503
OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum

Bureaumachine busset
Bureaumachine busset
MATELOT
MATELOT

Age : 63
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 MECANEQUI NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Bureaumachine busset le Lun 22 Juin 2020 - 6:30

Vincent LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 582735 poignant tes récits et très intéressant

Christian Suné
Christian Suné
QM 2
QM 2

Age : 74
LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 MECANEQUI NON

LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 Empty Re: LA CAPRICIEUSE [Aviso]

Message par Christian Suné le Lun 22 Juin 2020 - 7:43

Bonjour Vincent, ce sont des dures épreuves dans la vie d'un homme.
Merci pour le partage.
Amitiés marine.LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 580511
Christian. LA CAPRICIEUSE [Aviso] - Page 4 642994



Dans la vie il faut être un peu fêlé, ça laisse passer la lumière (Michel Audiard)
EE Vauquelin D628 - Dragueurs Côtiers MSC 60 : Renoncule M634, Mimosa M687, Acacia M638


    La date/heure actuelle est Mer 15 Juil 2020 - 0:45