Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

[Divers commando] Commando François - Page 6 Rochef11 Rencontre de Rochefort, le 11 juin 2024 - "Inscriptions" ... [Divers commando] Commando François - Page 6 Clique10

Du haut de son sémaphore il veille !

[Divers commando] Commando François - Page 6 Avatar22 [Divers commando] Commando François - Page 6 Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 1140386 messages dans 17920 sujets

Nous avons 7967 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est COMBES

La page Facebook de secours d’A.C.B.

[Divers commando] Commando François - Page 6 Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
[Divers commando] Commando François - Page 6 Livreo10

Derniers sujets

» [ LES DESTROYERS D'ESCORTE EX US ] LE BERBÈRE
par rené-henri Aujourd'hui à 18:12

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DES RADIOS LES BORMETTES - Tome 3
par Joël Chandelier Aujourd'hui à 18:10

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 005
par Jean-Marie41 Aujourd'hui à 17:22

» [ Logos - Tapes - Insignes ] ÉCUSSONS ET INSIGNES - TOME 3
par DALIOLI Aujourd'hui à 14:58

» [ Blog visiteurs ] RECHERCHE IDENTITÉ
par Invité Aujourd'hui à 12:15

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI - TOME 3
par Max Péron Aujourd'hui à 11:57

» [ Recherches de camarades ] Recherches indexées
par andrem Aujourd'hui à 07:27

» [ Histoires et histoire ] LE FORT DE MONTBAREY À BREST
par Jean, Eugène DARENGOSSE Hier à 18:36

» [ Histoire et histoires ] Port de CAEN-OUISTREHAM
par Charly Hier à 17:46

» LA FAYETTE F710 (FREGATE)
par Max Péron Hier à 16:28

» [ DIVERS LES NUCS ] SNA DUGUAY TROUIN
par Matelot Hier à 15:45

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Insignes de spécialités dans la Marine
par douzef Hier à 12:14

» [ PORTE-AVION NUCLÉAIRE ] Charles de Gaulle Tome 4
par Michel Roux Hier à 11:52

» FREMM Alsace (D656)
par Franjacq Hier à 07:57

» [CAMPAGNE] NOUMÉA Tome 2
par Charly Ven 17 Mai 2024, 22:59

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine Nationale).
par HèmBé43 Ven 17 Mai 2024, 18:31

» [ Blog visiteurs ] Recherche anciens camarade de mon père André ARNAUD matelots engagés guerre d'indochine en 1952
par chardavoine Ven 17 Mai 2024, 17:09

» [ Blog visiteurs ] école de maistrance pont
par Invité Ven 17 Mai 2024, 15:54

» FRANCIS GARNIER (AVISO)
par JJMM Ven 17 Mai 2024, 15:35

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 05
par douzef Ven 17 Mai 2024, 13:06

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 13
par mataf57 Ven 17 Mai 2024, 11:45

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST - TOME 3
par Matelot Ven 17 Mai 2024, 09:46

» [Opérations diverses] LIBAN
par JLG Ven 17 Mai 2024, 09:16

» [Musique dans la Marine] Bagad de Saint Mandrier
par QUELEN Eric Jeu 16 Mai 2024, 22:12

» [Vie des ports] PORT DE TOULON - VOLUME 004
par Franjacq Jeu 16 Mai 2024, 20:45

» [Le cimetière des bateaux et du patrimoine de la Marine] Le cimetière de LANDEVENNEC
par Jean-Marie41 Jeu 16 Mai 2024, 19:30

» [Campagnes] DAKAR
par PICCOLO Jeu 16 Mai 2024, 19:20

» SÉMAPHORE - BARNEVILLE-CARTERET (MANCHE)
par Noël Gauquelin Jeu 16 Mai 2024, 18:19

» [ LOGOS - TAPES - INSIGNES ] AUTOCOLLANTS DE LA MARINE
par Vieuxchange Jeu 16 Mai 2024, 17:55

» [ Aéronavale divers ] Quel est cet aéronef ?
par DALIOLI Jeu 16 Mai 2024, 17:34

» [ Histoire et histoires ] Et si nous participions à la sauvegarde du Maillé Brezé ?
par mataf57 Jeu 16 Mai 2024, 15:21

» LA PERLE (SNA)
par HèmBé43 Jeu 16 Mai 2024, 12:39

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Jeu 16 Mai 2024, 11:01

» [Plongeurs démineurs] PLUTON (B.B. PLONGEURS DÉMINEURS)
par ALAIN 78 Jeu 16 Mai 2024, 10:15

» [ Histoire et histoires ] Le Mémorial Pegasus
par HèmBé43 Jeu 16 Mai 2024, 09:28

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par alain EGUERRE Jeu 16 Mai 2024, 08:13

» [Vie des ports] LE VIEUX BREST
par alain EGUERRE Mer 15 Mai 2024, 20:59

» [ Blog visiteurs ] équipage cuirassé STRASBOURG juillet 1940
par Invité Mer 15 Mai 2024, 19:39

» [ Les Musées en rapport avec la Marine ] Musée de l'Aéronautique Navale de Rochefort
par Gibus1750 Mer 15 Mai 2024, 17:44

» BIDASSOA (BDC)
par michelgarand44 Mer 15 Mai 2024, 15:24

» Torpillage du paquebot Meknés le 24 juillet 1940
par Roger Tanguy Mer 15 Mai 2024, 14:43

» [Les bâtiments auxiliaires] LA PÉROUSE (HYDRO)
par MOUTTE Michel Mer 15 Mai 2024, 14:27

» [VOS ESCALES ] Aux USA
par Max Péron Mer 15 Mai 2024, 10:44

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM PONT REAN
par MOUTTE Michel Mer 15 Mai 2024, 09:46

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT - TOME 2
par Jacques l'A Mar 14 Mai 2024, 21:55

» ENGAGEZ VOUS !!! RENGAGEZ VOUS, OU LES CAMPAGNES D'INFORMATION DE LA MARINE DEPUIS L'AN 2000
par Joël Chandelier Mar 14 Mai 2024, 17:45

» [Les différents armements dans la Marine] Pour changer, si l'on parlait canons...
par Jean-Léon Mar 14 Mai 2024, 17:27

» LA GRANDIÈRE (BATRAL)
par Le moelannais Mar 14 Mai 2024, 16:23

» [Vie des ports] FÉCAMP
par alain EGUERRE Mar 14 Mai 2024, 15:08

» CROISEUR ÉCOLE JEANNE D'ARC
par Max Péron Mar 14 Mai 2024, 12:45

» [Vie des ports] Le Port de Nice
par bailly bout de bois Mar 14 Mai 2024, 09:55

» MONTCALM (FRÉGATE)
par mataf57 Mar 14 Mai 2024, 07:42

» ORAGE (TCD)
par Jacques l'A Lun 13 Mai 2024, 18:34

» COMMANDO HUBERT - PREMIER-MAÎTRE CÉDRIC DE PIERREPONT ET PREMIER-MAÎTRE ALAIN BERTONCELLO
par VERNEYGérard84 Lun 13 Mai 2024, 17:21

» [ Histoires et histoire ] Commémoration du 8 mai 1945
par AMBROISE Lun 13 Mai 2024, 16:53

» BELIER (RCVS)
par alain EGUERRE Dim 12 Mai 2024, 22:00

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Pays de Montbéliard (25)
par PAUGAM herve Dim 12 Mai 2024, 21:47

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC de Cernay (68) et des Vallées Thur-Doller
par CLAUDEL JEAN-PIERRE Dim 12 Mai 2024, 18:17

» POLLUX (DRAGUEUR)
par Jean-Marie41 Dim 12 Mai 2024, 18:02

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades de l'EE JAUREGUIBERRY années 1961-1964
par mauricetalavera Dim 12 Mai 2024, 14:30

» LES CONTRE-TORPILLEURS
par boboss Dim 12 Mai 2024, 12:13

» [Les musées en rapport avec la marine] Musée de la Marine à Paris
par PAUGAM herve Dim 12 Mai 2024, 11:55

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 5
par Patrick Fde florence Sam 11 Mai 2024, 19:25

» [Les ports militaires de métropole] TOULON au début des années 60
par TUR2 Sam 11 Mai 2024, 17:56

» LOIRE BSAM (Bâtiment de Soutien et d'Assistance Métropolitain)
par TUR2 Sam 11 Mai 2024, 17:04

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par takeo Sam 11 Mai 2024, 08:29

» [Vie des ports] Port de La Seyne-sur-Mer (83)
par Le moelannais Sam 11 Mai 2024, 06:47

» TAAPE (Remorqueur-Ravitailleur)
par facilelavie Ven 10 Mai 2024, 20:31

» [ École des Mousses ] École des Mousses
par david974 Ven 10 Mai 2024, 19:35

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] LE PORT DES DÉCORATIONS
par MAGER Ven 10 Mai 2024, 18:10

» [VOS ESCALES ] Escale à Bandar Abbas
par Jean-Léon Ven 10 Mai 2024, 18:05

» [ Logos - Tapes - Insignes ] Insignes métalliques, certificats, brevets...
par PAUGAM herve Jeu 09 Mai 2024, 21:22

» [ La S.N.S.M. ] SNSM Trouville - Deauville
par QUIQUEMELLE Jeu 09 Mai 2024, 18:04

» [ La S.N.S.M. ] SNSM OUISTREHAM
par QUIQUEMELLE Jeu 09 Mai 2024, 17:58

» [ Histoire et histoires ] Le Souvenir Français
par Joël Chandelier Jeu 09 Mai 2024, 13:42

» [ Histoire et histoires ] La batterie de Merville
par Jean-Léon Jeu 09 Mai 2024, 12:40

» [ Associations anciens Marins ] AMICALE DES ANCIENS MARINS DE GUEBWILLER ET ENVIRONS
par PAUGAM herve Mer 08 Mai 2024, 21:21

» JEAN DE VIENNE (FRÉGATE) D643
par PatK Mer 08 Mai 2024, 16:45

» [ Blog visiteurs ] Un de mes ancètres a péri au bord du circée
par Invité Mer 08 Mai 2024, 16:24

» ESTEREL (RP)
par Le moelannais Mer 08 Mai 2024, 14:43

» MISTRAL (PHA)
par Le moelannais Mer 08 Mai 2024, 14:08

» FORBIN D620 (frégate)
par pinçon michel Mer 08 Mai 2024, 10:30

» [Activité des ports hors Marine] LE PORT DE CHERBOURG
par johann Mer 08 Mai 2024, 01:22

» [Les bâtiments de ligne] RICHELIEU ET JEAN BART - TOME 2
par Bagadoo Mar 07 Mai 2024, 15:34

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par QUIQUEMELLE Mar 07 Mai 2024, 12:03

» [ Histoire et histoires ] Et si nous aidions à la restauration du "Monument Pluviôse" de calais (62).
par Charly Mar 07 Mai 2024, 08:57

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens du Doudart de Lagrée
par takeo Lun 06 Mai 2024, 21:16

» [ Histoire et histoires ] Mers el-Kébir attaque de la Flotte Française du 3 au 6 juillet 1940 par la Royal Navy
par GARNIER Yves Lun 06 Mai 2024, 19:56

» DOUDART DE LAGREE (AE)
par farina Lun 06 Mai 2024, 18:11

» [ Marine à voile ] Sea Cloud Spirit
par Yvo35 Lun 06 Mai 2024, 17:34

» [Vieilles paperasses] Vieilles paperasses
par douzef Lun 06 Mai 2024, 17:29

» SNLE Le Téméraire
par Joël Chandelier Lun 06 Mai 2024, 16:31

» [ Blog visiteurs ] Mission Laperouse 1949-1950
par sculfort Lun 06 Mai 2024, 14:58

» GANTELET - P799
par Le moelannais Dim 05 Mai 2024, 17:55

» MINERVE (SM) - TOME 2
par J C Dim 05 Mai 2024, 14:59

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC Vincennes (94)
par Bagadoo Dim 05 Mai 2024, 11:25

» [Campagne] DJIBOUTI - TOME 1
par gegehella Dim 05 Mai 2024, 09:52

» BSM LORIENT - KEROMAN
par Max Péron Sam 04 Mai 2024, 17:14

» [ Recherches de camarades ] Recherche matelots sur le Doudart de Lagrée entre 1977 et 1978
par farina Sam 04 Mai 2024, 16:46

DERNIERS SUJETS


[Divers commando] Commando François - Page 6 Liensamis

    [Divers commando] Commando François

    robert dupond
    robert dupond
    QM 1
    QM 1

    Age : 94
    Infirmier Équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par robert dupond Mer 21 Fév 2007, 15:49

    L'Adjudant Chef VANDENBERGHE

    Article de la revue "Combattant D' Indochine "de Février 1952
    revue des aciens du C.E.F.E.O et des forces françaises d'Indochine

    Il avait une sacrée réputation ...

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Vanden10letexteee9

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Vanden10laphotoso7

    la dernière phrase sous la photo :
    14 Juillet 1951 :Vandenberghe à la tête de ses tigres noirs



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanreconnaissance [Divers commando] Commando François - Page 6 Insig119

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Logo1044°50' 18 Nord - 0° 34' 30 Ouest

    † Fanch 56
    † Fanch 56
    FONDATEUR
    FONDATEUR

    Age : 75
    Timonier équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par † Fanch 56 Mar 27 Fév 2007, 18:19

    Reçu par mail de Stan


    Citation

    Info

    D/c Hier de Felix MEVEL Ancien rescapé du Cdo François......Grande figure des Fusco.


    Peut être etes vous informé mais mieux vaut 2 fois que pas du tout....

    Stan

    fin de citation

    Anonymous
    Invité
    Invité

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par Invité Mar 27 Fév 2007, 23:37

    Hier a eu lieu sa sépulture
    Guérin Robert
    Guérin Robert
    QM 1
    QM 1

    Age : 79
    Mécanicien équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par Guérin Robert Mar 08 Mai 2007, 13:53




    [Divers commando] Commando François - Page 6 Insig233

    Guérin Robert
    Guérin Robert
    QM 1
    QM 1

    Age : 79
    Mécanicien équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par Guérin Robert Mar 08 Mai 2007, 13:56




    [Divers commando] Commando François - Page 6 Insig233

    Guérin Robert
    Guérin Robert
    QM 1
    QM 1

    Age : 79
    Mécanicien équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par Guérin Robert Mar 08 Mai 2007, 15:16




    [Divers commando] Commando François - Page 6 Insig233

    Guérin Robert
    Guérin Robert
    QM 1
    QM 1

    Age : 79
    Mécanicien équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par Guérin Robert Mar 08 Mai 2007, 15:19




    [Divers commando] Commando François - Page 6 Insig233

    Guérin Robert
    Guérin Robert
    QM 1
    QM 1

    Age : 79
    Mécanicien équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par Guérin Robert Mar 08 Mai 2007, 15:20




    [Divers commando] Commando François - Page 6 Insig233

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Mar 08 Mai 2007, 21:34

    Cet ouvrage de René BAIL a été réédité en 2003 chez GRANCHER sous le titre "COMMANDOS-MARINE AU COMBAT". l'ouvrage "CORSAIR EN BERET VERT" avait été "tripatouillé" par Erwan BERGOT au grand dam de René qui avait été mis devant le fait accompli. Pour la réédition, je l'ai "dactylographié" d'après le manuscrit original. Malheureusement GRANCHER s'est limité à 350 pages et il en manque donc une centaine par rapport au manuscrit. On y trouve des références à des annexes qui sont introuvables.
    Le "massacre" du commando François y est longuement décrit avec en plus les émouvants témoignages de Marceau SIMON, YONGER, Roland BURNICHON et Gilbert CHARLOTTE.

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Cdosmarineaucombatcouvemd2

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Cdosmarineaucombatmedecpm5



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    Guérin Robert
    Guérin Robert
    QM 1
    QM 1

    Age : 79
    Mécanicien équipage NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par Guérin Robert Mer 09 Mai 2007, 19:04

    Bonjour Daniel
    Merci Daniel denous présenter ce bouquin qui manque à ma bibliothèque,je vais essayer de le trouver en librérie.
    j'ai "CORSAIRES EN BERET VERT" de RENE BAIL et il fait 311 pages,livre trés intéréssant d'ailleur (pour les fans)



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Insig233

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:02

    Je vais vous poster en plusieurs fois les témoignages de certains des hommes du "commando François" à la suite de l'affaire de Ninh-Binh. Ils sont extraits de l'ouvrage de René BAIL "COMMANDOS-MARINE AU COMBAT" cité plus haut :

    Second-maître Marceau Simon

    Nous retrouvons maintenant le second-maître Simon, après qu'il ait été abandonné sur son ordre, par le quartier-maître Caroff. Ce dernier, souvenons nous, avait récupéré l'arme, les équipements et les munitions de son chef. Le quartier-maître Mevel qui passait quelques instants plus tard sur les lieux, avait cru Simon mort. Ce dernier a décrit les moments qu'il a vécu après s'être retrouvé seul…

    Lorsque je repris connaissance, il faisait grand jour. Je parvins à me soulever, mais péniblement. C'est là que je vis d'ailleurs que l'on m'avait dépouillé de tous mes vêtements… Les Viêts sans nul doute étaient passés par là !

    Mes blessures ne me faisaient pas tellement souffrir, quoique mon visage était tout endolori et ensanglanté. Ces putains de Viêts avaient dû contrôler mon état à coups de crosse ou autre traitement du même genre.

    J'étais en vie, bien sûr, mais ma situation n'était pas des plus enviables. Mes deux bras étaient bien “amochés” et la jambe droite ne valait guère mieux.

    Néanmoins, l'esprit de conservation aidant, je décidais de tenter ma chance en essayant de regagner le rach et, de là, à me laisser porter par le courant en direction du rocher.(1)

    Premier point : Il était nécessaire de me repérer. Aussi je tentais de me soulever un peu plus pour me dégager des herbes… Quand une rafale éclata non loin de là (je n'ai jamais su si c'étaient les Viêts ou les nôtres). Inutile de dire que j'étais plaqué à terre et que le cœur battait à tout rompre. Reprenant mes esprits, j'entamais une longue progression en direction du rach, par reptation dorsale.

    La peau en prenait un coup avec l'herbe et les pierres, mais maintenant, comme j'avais réussi à survivre à cette terrible nuit, j'estimais, j'espérais pouvoir m'en tirer…

    Il ne faut jamais composer avec l'avenir, l'espoir et toutes ces choses aberrantes. Cela faisait combien de temps… dix minutes, un quart d'heure peut-être ? Je m'arrêtais. Des bruits de voix semblaient provenir de la droite. J'avoue que je ne me sentais guère vaillant. Toutefois, en me cramponnant, je parvins à jeter un coup d'œil par dessus une diguette que je longeais. Avec consternation, je constatais que je me trouvais en plein milieu des troupes viêts. Inutile de continuer dans cette direction.

    Pour le moment, il valait mieux ne pas bouger, aussi je me laissais aller, face contre terre, et décidais d'attendre ainsi dans l'espoir que les Viêts ne s'avisent pas de rappliquer de mon côté.

    Hélas !… c'était net, les voix se rapprochaient. Quelques instants plus tard, les Viêts s'arrêtaient à côté de moi. Je tremblais intérieurement, mais j'avais la désagréable impression de bouger. Les “autres”, pour le moment, ne faisaient que parler… pourvu qu'ils ne contrôlent pas mon état, pensais-je, et il pouvaient aussi bien le faire avec une baïonnette. Mais, me voyant complètement dénudé, ils ont dû me croire mort et continuèrent leur route.

    J'en étais quitte pour une sacrée frousse, mais le sort m'en réservait d'autres, et des meilleures.

    Jugeant, au bout d'un certain temps, que je pouvais repartir, je me remis sur le dos. Halte ! Encore du bruit et non loin de moi. Voulant voir… Non ! Ce n'était pas vrai… Un groupe de mortier s'installait à une quinzaine de mètres de moi et je dois signaler là, que sur les cinq hommes, deux, au moins, étaient des Allemands, car, par la suite, tous les commandements étaient donnés dans cette langue. On peut même déduire qu'il y avait le chef de pièce et le tireur. De toutes façons, dans l'impossibilité de bouger par crainte d'être repéré, il me fallait attendre la suite des événements. Ce qui n'allait pas tarder.

    La chasse, demandée depuis le début de l'accrochage, arriva sur les lieux. Trois chasseurs-bombardiers, des Hellcat ou des Bearcat (2) je ne sais plus. Une passe leur suffit pour repérer les mortiers. Le reste allait suivre. Je les ai entendu venir, la différence de régime en piqué et la “sauce” qu'ils balançaient, les uns après les autres, le ronflement après durant la ressource… Ils ont fait ainsi plusieurs passes chacun.

    A la distance où je me trouvais, je me demande encore par quel miracle je ne fus pas touché. J'ai vu les impacts autour de moi. Du côté des mortiers, alors là ils ont eu leur ration. Plusieurs ont dû être tués ou blessés, car, lorsqu'ils ont décroché, j'ai vu des Viêts qui transportaient des corps.

    Une fois de plus j'avais échappé à la mort et là, cela aurait pu arriver avec des balles françaises. Cette alerte passée, et ayant récupéré mon souffle, je reprenais ma progression, toujours sur le dos !

    Je n'avais même pas réfléchi combien de temps j'allais pouvoir étaler ainsi, j'avançais… un point c'est tout, quoique maintenant, avec la chaleur et tout ce que j'avais subi, la soif devenait insupportable. Me sentant mal, la vue du rocher, but de tous mes efforts, me dopait. Je commençais à croire à la fin de ce cauchemar. Réunissant toutes mes forces, je me redressais assez haut pour faire signe aux gens du poste, accroché au faible espoir d'être vu.

    Quelqu'un m'a vu, sans nul doute, je me laissais retomber, épuisé, tandis que des rafales passaient à proximité et à la limite du découragement, je m'évanouissais.

    Combien de temps suis-je resté ainsi dans le coltar ?… D'abord j'entendis comme un lourd bourdonnement dans mes oreilles, puis, plus distinctement des voix. Je compris même que c'étaient des Viêts, d'après leur langage… J'ouvris les yeux. Là, tout autour de moi, des Viêts braquant leurs mitraillettes sur moi…

    En arriver là après tant d'efforts. C'était pas vrai, il n'y avait plus de Bon Dieu !…

    Je réalisais difficilement leur comportement, jusqu'à l'arrivée d'un Européen… un sergent français ! Ceux que j'avais pris pour des Viêts étaient en fait des Viêtnamiens de l'armée régulière… J'étais sauvé !

    Le sergent, après m'avoir demandé mon identité et mon grade, envoyait un message radio pour me signaler. La réponse confirmait, quelques instants plus tard, que j'étais porté sur la liste des disparus.

    Ensuite, tout se passa très vite, comme un film qu'on projette en accéléré. Je recevais les premiers soins sur place, puis on me brancardais jusqu'au pied du grand rocher. De là, je fus embarqué sur un L.C.M., dont le patron , le maître Corbel, un bon vieux collègue, me donna à boire… enfin ! C'était O.K. pour le moment.

    Après ordres et contre-ordres, je fus transbordé sur un L.S.T., à destination de Nam-Dinh, avec mon camarade Pihan. De là nous fûmes évacués sur Hanoi par un “mouchard” (Morane-500), dont le pilote s'était mis à la disposition du médecin-major. C'est grâce à lui que je fus sauvé. Vu l'empressement à l'arrivée à l'hôpital, la mise en place rapide de la transfusion qui allait durer plusieurs heures, je compris qu'il était grand temps. D'ailleurs, le “toubib” me le confirmera plus tard.”


    Dernière édition par le Sam 19 Mai 2007, 13:55, édité 1 fois



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:07

    Quartier-maître Yonger

    Grièvement blessé par un éclat de mortier qui lui a arraché un grand morceau de la fesse, Yonger est resté allongé sur le terrain, à une quarantaine de mètres des pagodons. Après avoir tenté plusieurs fois de regagner le rach, mais trop affaibli, il renonce. Puis, voyant passer Cazeau près de lui, il lui remet son arme. (3)

    Le jour est levé et les Viêts ont commencé le ratissage. L'un d'eux apercevant Yonger allongé face contre terre, s'approche et l'empoigne pour le retourner. Le croit-il mort ? Toutefois, un gémissement du blessé le fait bondir en arrière et manœuvrer rapidement la culasse de son fusil.

    Braquant son arme, il attend, puis voyant l'état de faiblesse du blessé, il revient vers lui. Visiblement il ne parle pas le français et c'est à l'aide de signes qu'il demande à Yonger où se trouve son arme. Celui-ci lui demande d'abord de l'eau en montrant la gourde. Le Viêt refuse, puis s'éloigne sans insister.

    Un peu plus loin, sur la route du rach, des Européens discutent vivement avec des Viêts, des officiers sans doute, Yonger ne voit pas bien. De temps en temps, ils font quelques pas qui les rapprochent de Yonger. A un moment donné, il peut même entendre un Européen, qui semble donner des ordres de temps à autre, s'écrier plusieurs fois de suite et en français : “Non… Moi je ne comprends pas… non vraiment pas !”

    Le soleil cogne dur et la soif torture Yonger. Plusieurs fois il demande de l'eau à des Viêts qui passent, mais la réponse est toujours négative.

    Désespérant d'obtenir de l'eau, le blessé appelle un autre Viêt et lui demande :
    - Oh… transportez-moi à l'église, je serai à l'ombre au moins.
    - Moi demander lieutenant, répond le bo-doï en s'éloignant. Il l'attend encore !…

    Soudain, un bruit de moteur se fait entendre dans le ciel… Un “criquet” (4) arrive sur les lieux afin d'observer les mouvements des Viêts. Animé par un fol espoir, Yonger se soulève et fait des gestes d'un seul bras, mais en vain, l'avion s'éloigne. Les Viêts, quant à eux, se sont parfaitement camouflés, certains même au milieu du troupeau de buffles, en se blotissant sous les bêtes.

    Ce sera seulement à 17 heures, lors de la contre-attaque, que Massebœuf retrouvera Yonger allongé auprès d'une maigre flaque d'eau boueuse, dans laquelle il avait essayé de boire. Après quelques soins rapides, il sera brancardé vers le poste du Day pour y être évacué.

    Encore un qui rentrait et qui n'y croyait plus !…



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:13

    Quartier-maître Jacques Burnichon

    Placé en renfort après la patrouille, le groupe “C” de Poullélaouen a pris position derrière l'église. La pièce est placée sur le côté droit, parmi les brousailles et les arbustes, quant à la voltige, elle se tient sur l'arrière des bâtiments affectés aux cuisines et aux réfectoires. La liaison entre les deux éléments est assurée par le quartier-maître Burnichon, posté à l'extrémité droite des bâtiments.

    C'est à cet endroit que l'attaque va le surprendre, sans qu'il ait eu le temps de contacter ses camarades de groupe. Il raconte :

    Dès que j'entendis le coup de départ et l'arrivée sur l'église, je compris qu'on allait être accrochés sérieusement. Quelques secondes plus tard, les armes automatiques viêts entrèrent dans la danse. La meilleure solution pour moi était de m'accroupir dans le coin d'une fenêtre et de tirer… au juger, sur des ombres en mouvement. Quelquefois, je parvenais à distinguer des silhouettes à la faveur des explosions, mais dans cette nuit, c'était la pagaille noire, pour employer l'expression le plus juste.

    Soudain, d'un seul bond, quelqu'un pénétra dans la pièce où je m'étais embusqué, en criant : “la “Burniche”… ne tire-pas, c'est moi, Joe…” C'était le grand Joe le Corre. Il était temps, encore un peu et je lui faisais sa fête ! Il prit position à une autre fenêtre et ouvrit le feu sur des ombres. Mais à nous deux, on ne pouvait qu'attirer l'attention des Viêts… et leur riposte !

    Comme il fallait s'y attendre, une giclée de “bastos” percuta les murs et les gamelles qui se trouvaient là. Ils nous avaient repérés. Rien que le bruit des impacts sur le métal des ustensiles de cuisine portait sur les nerfs. Joe me dit :
    - On ne peut pas rester là… il faut rejoindre les autres…
    - Bon, ejecte en vitesse, je te couvre”, fut ma réponse.
    Il sauta aussitôt par la fenêtre et disparut dans la nuit, tandis que moi, je tirais, tout en changeant de fenêtre pour ne pas me faire localiser avec précision. En plus, j'essayais de leur faire “croire” qu'il y avait plusieurs tireurs. Je ne sais pas ce qu'ils ont cru, toutefois, ces salauds ont réussi à s'approcher suffisamment près pour me balancer quelques grenades. Heureusement que je les avais entendu fuser, immédiatement je plongeais dans un recoin, une sorte de début de couloir.

    Bon Dieu, quelles explosions !… J'étais bien “sonné”, mais indemne. Néanmoins, je restais à terre, immobile, au cas où ces salauds auraient la fantaisie de contrôler leur bilan, mais personne ne vint. Croyant mon cas réglé, ils avaient dû continuer leur progression.

    Je me relevais et m'approchais de ce qui restait de la porte. Dehors ça canardait de partout et l'église bloquait encore des coups de mortiers, de canons sans recul… Le matraquage, quoi ! Les copains devaient salement déguster.

    A la lueur des grenades incendiaires ou des explosions de toutes sortes, je pouvais voir les différentes vagues d'assaut avec leurs moyens d'attaque, également différents. Les premières armées de grenades, de bambous dynamite (5) et de coupe-coupes. Venaient ensuite celles qui portaient les échelles de bambou. Pour s'assurer de pouvoir mettre les échelles en place, plusieurs hommes en tenaient les montants pour permettre qu'au moins un autre puisse réussir à l'escalader.

    D'autres vagues suivaient, armées de façon disparate et enfin les bo-doïs, les réguliers en treillis et casque en latanier ; leur armement était plus homogène et conséquent. (6)

    Décidé, je fis un bond dehors et me retrouvais dans l'herbe haute, attendant une quelconque réaction… mais rien ! Je me relevais et, profitant de l'obscurité, je démarrais en direction du parvis. D'un seul coup je sentis les Viêts partout autour de moi ; cela grenouillait sec ! Je ne pouvais faire autrement qu'avancer en même temps qu'eux. Autant dire que je ne bronchais pas.

    Je réussis à m'esquiver à hauteur du parvis. En arrivant en bas des marches, j'aperçus un corps couché en travers, un commando. Dans la nuit je ne parvenais pas à distinguer qui et je n'eus pas le temps d'approfondir la question... une rafale, partie de je ne sais où, vint percuter le mur non loin de moi ; je fis un bond à l'intérieur de l'église. Tout “cramait” dedans… Il il avait de la fumée, de la poussière, mais plus personne !

    Seul !… J'étais seul au milieu de tous ces Viêts. Je tournais sur moi même, indécis ; que faire maintenant ? Puis je pensais soudainement au clocher. Comment l'idée me vint, comment ai-je escaladé les échelons de la première échelle ?… Je ne sais plus !

    Pour monter tout en haut, il fallait escalader trois échelles successives, séparées par des paliers comportant des petites trappes. Tout là-haut, il y avait un étroit local contenant la cloche. Parvenu à cet endroit, je tentais de retrouver mes esprits et de me concentrer. Je n'étais pas blessé et j'avais toujours ma MAT, bien sûr, mais il ne me restait qu'un demi-chargeur. Ce n'était pas lourd, mais suffisamment réconfortant sur le plan moral.

    Dehors ça tirait toujours, quoique cela paraissait s'éloigner de l'église. J'en étais là de mes réflexions, lorsque j'entendis un bruit provenant d'en bas, dans l'église. Fait encore plus grave, il me semblait bien que quelqu'un commençait à monter les échelles. Je me plaquais vivement debout contre la cloche, mitraillette braquée, prêt à défendre chèrement ma peau. L'inconvénient dans cette situation était qu'étant plus grand que la cloche, mes jambes étaient visibles au-dessous et, si le Viêt… D'ailleurs, il était arrivé à la hauteur de la dernière trappe. Je distinguais une faible lueur tremblotante, du moins indirectement, car je ne me serais pas risqué à regarder. Les nerfs tendus, l'attente me parut interminable. Je retenais ma respiration et j'avais l'impression que le bruit de mon cœur qui me martelait la poitrine résonnait dans tout le local. Ce Viêt a-t-il eu peur, ou négligea-t-il de vérifier à fond ?… Toutefois, il ne monta pas plus haut et commença à descendre, lentement, tandis que je restais là, figé sur place, comme assomé par cette alerte.

    Après avoir soufflé pour décompresser, je réalisais que ma situation aurait pu être pire. J'étais indemne et ma présence ignorée des Viêts, espérant toutefois que cela durerait. Jusqu'à maintenant la nuit m'avait servi, mais le jour commençait à pointer.

    Je pouvais mieux distinguer les recoins de mon refuge. Dans un angle j'apercevais les postes-radio C9 et 300 du Commando. J'aurais bien voulu entrer en contact avec les nôtres, indiquer ma position et celles des Viêts, mais j'ignorais complètement le fonctionnement des appareils et les “channels”. (7)

    L'arrivée du jour permettait aux Viêts de fouiller l'église, à la recherche des équipements abandonnés par les commandos et réutilisables. Je les voyais très bien circuler, regardant par les claires-voies. Ça grouillait, il y en avait partout, une véritable fourmilière. Je me demandais par quel moyen j'allais pouvoir m'en tirer.

    Je pensais à différentes manières de m'en sortir, mais ne m'intéressais plus du tout aux événements extérieurs. Ils allaient se charger de me remettre brusquement dans l'ambiance.

    Les renforts arrivaient par le Day et par la route de Nam-Dinh. A première vue c'était très réconfortant, jusqu'au moment où les bâtiments de la Dinassaut se sont mis à tirer, particulièrement le L.C.I. 102, qui prit le clocher comme objectif.

    Sans avoir le temps de comprendre ce qui m'arrivait, je fus projeté à terre par le souffle d'un obus qui traversa le clocher de part en part, sans heureusement exploser ; du moins c'est ce que j'en déduisis par la suite. Combien de temps suis-je resté inconscient ?… Je ne sais, mais je perçus vaguement d'autres explosions.

    En ouvrant les yeux, je vis des trous béants dans les murs de mon abris. Je me redressais péniblement, les membres endoloris. Le clocher avait “morflé”. Non seulement il y avait les trous, mais plus grave encore, la poussière qui colmatait les interstices du plancher était tombée et je voyais distinctement les Viêts en-dessous de moi. S'ils levaient la tête, ils pouvaient maintenant me voir également. J'étais dans une situation critique.

    Continuant mon évaluation des dégâts, j'apercevais avec effroi un obus non explosé, calé dans le plancher du dessous, au niveau de la deuxième trappe ! Il suffisait maintenant d'un autre choc, tout sauterait et c'en serait fini de “la Burniche” !

    Tous ces événements qui se succédaient avec une rapidité déconcertante, l'angoisse d'une fin dramatique et quasi certaine, achevèrent de me démoraliser.

    Succombant à un moment de défaillance, j'eus soudain envie d'en finir avec la vie et de provoquer mon destin. Je présentais mon corps devant une brêche, l'offrant volontairement aux coups qui inévitablement allaient suivre. Mais l'instinct de conservation était quand même le plus fort. Je me reprenais et commençais à ramasser, le plus discrètement possible, des débris divers pour colmater à nouveau les défauts du plancher.

    L'entracte ne fut pas long. A ce moment la chasse intervint… b****l ! (comme disent les aviateurs). Des chasseurs-bombardier “Bearcat” se mirent à arroser les alentours et le clocher. J'eus juste le temps de plonger sous la cloche que des projectiles vinrent la percuter. La résonance provoquée par les impacts était infernale ; ça me cognait dans la tête… çà me faisait mal, mais au moins je ne fus pas atteint.

    Sitôt l'alerte passée, une colère sourde s'empara de moi. Ce n'étais tout de même pas vrai, Bon Dieu !… Tous ces événements qui s'enchaînaient allaient-ils bientôt finir ? Je voulais à tout prix m'en sortir. Il me fallait quitter ce clocher au plus vite ou j'allais y laisser ma peau !

    Les avions étant partis, je décidais d'en faire autant. Ce refuge situé dans un endroit bien repérable et de loin, n'était en fait qu'un objectif permanent et facile a atteindre. J'enlevais mes rangers, reprenais ma mitraillette et commençais à descendre les échelles avec précaution. Il n'y avait plus que quatre Viêts dans l'église, occupés à fouiller. Je calculais mes chances. En les prenant par surprise, je pouvais espérer les “flinguer” tous les quatre, bondir hors de l'église et foncer vers le rach. Après, à la nage, il me fallait tenter de regagner le poste.

    J'étais déjà arrivé au milieu de la dernière échelle, la plus basse donc, lorsque des voix se firent entendre sur le parvis. Je ne sais comment j'escaladais les échelles, mais j'étais déjà tout en haut quand un groupe pénétra dans l'église.

    J'en étais une fois de plus à récupérer lorsque je compris que les Viêts, arrivés au bas de l'échelle, s'apprêtaient à y grimper. Cette fois c'était cuit. Il ne me restait plus qu'à faire un dernier baroud d'honneur en vidant mon… demi-chargeur sur les intrus. Je pensais : “la Burniche… t'es foutu, mais cette bande de fumiers là tu vas leur faire payer l'addition avant d'être servi !”

    J'étais prêt. Il fallait les laisser monter, les avoir à bout portant et, si possible, essayer de récupérer leurs armes. Ils devaient bien être à mi-chemin, lorsque l'artillerie reprit ses tirs sur l'église. Surpris, les Viêts se laissèrent dégringoler en hurlant, puis coururent regagner leurs abris.

    Décidément la série noire continuait ! Un danger en chassait un autre. Le clocher fut encore atteint plusieurs fois. Un drôle de sentiment régnait en moi, j'avais la nette impression d'attendre que l'obus du dessous pète et que tout soit définitivement réglé. C'était trop pour un seul homme, surtout dans la même journée.

    Les tirs d'artillerie cessèrent brusquement, puis ce furent des rafales d'armes automatiques, mais je ne bougeais même plus. Il y eut encore quelques coups de feu, puis enfin le silence. J'avais passé un cap, celui où le silence devenait insupportable. Tout ce déchaînement de bruits d'abord, puis maintenant le néant.

    Mais tout à coup j'entendais des voix. Etait-ce l'effet d'un mirage auditif ou l'espoir de survivre à tout prix, j'eus l'impression de les entendre cette fois parler ma langue maternelle, le français. Me relevant prudemment, je vis des Viêtnamiens portant des armes françaises, mais aussi des Européens. Cela ne signifiait pas nécessairement que j'étais sauvé, car, des armes françaises les Viêts en possédaient également, des cadres européens, déserteurs français ou légionnaires servaient dans leurs rangs.

    Je risquais quand même le tout pour le tout, j'en avais marre. Je tendis par une brêche mon béret vert à bout de bras, en criant : “Français ?…” Un Européen se retourna brusquement dans ma direction, en braquant sa MAT, puis me répondit, enfin : “Oui… Français !…”

    Je ressentis d'abord un grand soulagement, puis, mes nerfs se relachant, ce fut une grande lassitude qui m'envahit. Brusquement ma tête était vide. Je repris tout de même ma M.A.T et je redescendis machinalement les échelles successives, passant les trappes, sans vraiment les voir. J'arrivais sur le parvis lorsque je vis le “Pacha” qui s'avançait. Il y avait également le second-maître Mahé, Massebœuf et… cette vieille cloche d'Hoffmann.

    Je me souviendrai toujours d'un geste particulier que j'ai accompli, presque par réflexe. Arrivé devant Labbens, je lui ai présenté ma mitraillette, pour lui montrer que, malgré tout ce qui m'était arrivé, je l'avais conservée.

    Un sergent “biffin” me colla une cigarette entre les lèvres. Je tirais machinalement dessus, mais j'étais complètement amorphe. Pendant ce temps mes camarades fouillaient l'église, dans l'espoir de retrouver quelques affaire. Mais les Viêts n'avaient rien laissé. Mahé réussira tout de même à récupérer son badge “commando-marine”, autrement, tout ce qui n'avait pas brulé avait été emporté.

    C'est à ce moment que les rafales reprirent en se rapprochant. L'ennemi contre-attaquait à son tour et furieusement encore. Il fallut se replier dare-dare. J'essayais bien de courir, mais je traînais plutôt ; j'étais vidé. Les copains me houspillaient pour que j'aille plus vite ; j'étais au bout du rouleau.

    Nous arrivâmes enfin au poste, talonnés par les Viêts.” (8)


    Dernière édition par BONNERUE Daniel le Dim 07 Nov 2010, 21:27, édité 1 fois



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:22

    Quartier-maître Gilbert Charlotte

    Le témoignage de Gilbert CHARLOTTE, qui fut prisonnier des Viêts, étant le plus long, je le publierai en plusieurs fois.

    “Jamais je ne pourrais oublier cette année en enfer !” : c'est par ces mots que Gilbert Charlotte devait conclure le récit qui va suivre. Je tiens à préciser qu'il est le seul rescapé de cette cruelle tragédie. Gilbert, natif de Fort-de-France, était un sportif accompli dans plusieurs disciplines : Athlétisme, boxe et divers autres sports d'équipe. Sa forte constitution lui permettra de revenir des camps viêts et de pouvoir ainsi témoigner des mauvais traîtements que, pourtant prisonniers de guerre, ses camarades et lui même ont subi de la part des séides du bienveillant “oncle Hô”…
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:31

    Suite du témoignage de Gilbert CHARLOTTE :

    “Je retrouvais des camarades vivants…”

    C'est au moment où je m'y attendais le moins, qu'à quelques mètres à droite de notre route, j'apercevais le monstrueux tas de cadavres… Les pauvres restes meurtris et figés de ceux qui avaient été mes camarades du commando “François”, entassés les uns sur les autres. Quelques mots secs en vietnamien et une brusque bourrade me firent réaliser. Les gardiens, contrariés sans doute, me faisaient presser l'allure. Néanmoins, j'eu quand même le temps de reconnaître deux visages : Celui d'Henry, feu second-maître fusilier, un maistrancier, puis celui de Garric, feu matelot fusilier… 1, 82 mètres, 100 kilos, 47 de pointure, fort comme un bœuf mais doux comme un agneau… Ils avaient dû en “baver” pour le transporter jusque là !
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:33

    Suite du témoignage de Gilbert CHARLOTTE :

    Dans l'ensemble, nos guides étaient assez corrects ; conformément sans doute aux ordres reçus. Nous marchions la nuit, prenant du repos pendant les heures chaudes de la journée dans un coin du village que nous traversions. L'accueil que nous recevions au sein des populations “frontalières” était plus qu'inquiétant. Les gens s'approchaient de nous, des lueurs de meurtre dans les yeux. Ce qui était une réaction compréhensible de leur part, si on prenait en compte les bombardements quasi continuels qu'ils subissaient de la part de l'aviation, les mitraillages qui suivaient et les tirs “à priori” de notre artillerie. A leurs yeux, rien ne plaidait en notre faveur. Ils nous auraient sans doute écharpés si nos gardes ne les en avaient empêchés.
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:34

    Suite du témoignage de Gilbert CHARLOTTE :

    Ce fut à partir de ce moment que notre calvaire débuta. Dès le lendemain nous reprîmes la piste. Nos pieds furent rapidement écorchés et en sang ; les échauffements suintaient entre les orteils endoloris. Bien sûr, nous avions vingt ans et à cet âge là on est costaud, mais dans des conditions de vie et de nourriture normales. Seule la crainte d'être abattu si nous étions considérés comme traînards, nous faisait serrer les rangs. Je me remémorais alors les marches forcées à l'école des fusiliers, au cap Matifou, devant les regards indifférents des habitants du coin, les étonnantes épreuves de cross-country qui couvraient une douzaine de kilomètres et le fameux parcours du combattant. Et, à dix sept ou dix huit ans, on se tapait cela comme des hommes, même sans un poil au menton. C'était pourtant le bon temps, lorsque le capitaine Richard, qui nous électrisait littéralement de son regard gris-acier, venait me serrer la main, lui tellement “officier”, pour ne pas dire hautain, sous les ovations de l'école toute entière, après que j'ai parcouru un cent mètres dans un temps record, durant lequel je n'avais pas respiré plus de trois fois !…
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:38

    Suite du témoignage de Gilbert CHARLOTTE :

    D'autres prisonniers nous rejoignent…

    Un jour, que je ne saurais préciser, arrivait dans notre case, accompagnant le directeur général des camps de prisonniers de la 4ème Interzone (secteur s'étendant entre Vinh et Dien Bien Phu), un groupe dans lequel figurait un grand Malgache, que l'on pouvait qualifier de… fort comme un Turc ; un certain Rarotomalala. Il y avait également un officier du Viêt-Minh d'origine européenne, le “colonel” Chapuis, ancien caporal-chef parachutiste et… déserteur (7), suivi de deux autres transfuges de même acabit, Michel, un ancien de la L.V.F. (8) et un légionnaire prétendument Luxembourgeois, X…
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:41

    Suite du récit de Gilbert CHARLOTTE :

    Un soir, il y eut un branle-bas de combat dans notre camp. Partout on entendait des ordres, des cliquetis d'armes, des cavalcades. Nguyen Naï nous dit : “Peut-être allez-vous être délivrés… Des troupes ont été parachutées non loin d'ici !…” Nous entendions effectivement des déflagrations, mais cela semblait bien loin. Encore des emmerdements en perspective, pensais-je, d'ici que cela recommence comme à Ninh-Binh…
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:44

    Suite du récit de Gilbert CHARLOTTE :

    Pourquoi ?… Les Viêts nous avaient moralement séparés en deux camps, afin de faciliter les cours de marxisme et autres initiations politiques.
    D'un bord, les métropolitains colonialistes et responsables de la situation présente, de l'autre, les ressortissants des peuples opprimés, qui étaient irresponsables et victimes de ce fait.
    Je me trouvais donc en cours avec les Algériens et les Sénégalais.
    Girard, le Laotien, du fait qu'il était métis et de père Européen, restait avec les “colonialistes”.
    Ces derniers devaient suivre un stage de redressement, de rééducation, quant à nous, les opprimés, on nous dispensait une éducation d'hommes enfin “libérés”, donc “libres” grâce au valeureux, généreux et autres qualificatifs de slogans pouvant se rapporter au peuple viêtnamien.
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    jean-claude BAUD
    jean-claude BAUD
    MAÎTRE PRINCIPAL
    MAÎTRE PRINCIPAL

    Age : 83
    Détecteur NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par jean-claude BAUD Ven 18 Mai 2007, 21:48

    Merci Daniel pour ce long récit ...



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanreconnaissance[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10

    "Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
    [James Dean]

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:51

    Suite du récit de Gilbert CHARLOTTE :

    Le dernier camp… La libération…

    Les prisonniers allaient passer ainsi par quatre camps principaux et d'autres intermédiaires.
    Dans l'un de ces derniers, ils pouvaient reconnaître des anciens du commando Vandenberghe.
    Ils étaient là en rééducation, après que leur chef ait été abattu par traitrise dans son camp de Nam-Dinh.
    Ceux qui étaient détenus ici avaient été jugés récupérables, quant aux autres, les Viêts les avaient tout simplement liquidés !…

    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 21:55

    Suite du témoignage de Gilbert CHARLOTTE :

    Au moment de nous éloigner, le commissaire politique appela doucement : “le Blanc… Raroto…
    Vous revenez au camp avec nous…
    Vous n'êtes pas libérés !”

    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    BONNERUE Daniel
    BONNERUE Daniel
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE
    SECOND MAITRE 1ère CLASSE

    Age : 87
    [Divers commando] Commando François - Page 6 MECAN NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par BONNERUE Daniel Ven 18 Mai 2007, 22:00

    Suite et fin du récit de Gilbert CHARLOTTE :

    Quelle liberté retrouvée ?…

    “Lorsque nous arrivâmes à Hanoi, il faisait nuit noire. Le camion pénétra dans la “Citadelle”, située en plein cœur de la ville, où, bien entendu, personne ne nous attendait. Un “gus”, ennuyé, dérangé dans un sommeil latent, nous fit entrer dans une grande pièce du rez-de-chaussée où on ne trouvait ni banc, ni table et encore moins de lit. On ne pouvait pas dire que l'accueil fut chaleureux !
    Spoiler:



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Rubanr10[Divers commando] Commando François - Page 6 Insign10
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Drapea10[Divers commando] Commando François - Page 6 Logo_a11

    † jeanmarie83
    † jeanmarie83
    PREMIER MAÎTRE
    PREMIER MAÎTRE

    Age : 74
    Transfiliste NON

    [Divers commando] Commando François - Page 6 Empty Re: [Divers commando] Commando François

    Message par † jeanmarie83 Sam 19 Mai 2007, 20:17

    Trés émouvant comme recit des pages meconnues sur l'INDOCHINE. Et aucunes plaintes pour crimes de guerre .



    [Divers commando] Commando François - Page 6 Insign34
    [Divers commando] Commando François - Page 6 Ca1pjl10[Divers commando] Commando François - Page 6 Cep54110


      La date/heure actuelle est Dim 19 Mai 2024, 19:13