Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Du haut de son sémaphore il veille !

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Avatar22 PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 989957 messages dans 16245 sujets

Nous avons 7721 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est MIRAT

La page Facebook de secours d’A.C.B.

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Livreo10

Derniers sujets

» [Vie des ports] LE PORT DE DOUARNENEZ
par Roger Tanguy Aujourd'hui à 0:59

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par PAUGAM herve Aujourd'hui à 0:10

» [ Histoires et histoire ] Fortifications et ouvrages du mur de l'Atlantique
par Max Péron Hier à 21:21

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins - Tome 2
par Nenesse Hier à 20:56

» FANTASQUE (CONTRE TORPILLEUR)
par KLETKE Hier à 20:17

» DIANE (SM)
par Pierre PEDON Hier à 18:29

» [ Histoire et histoires ] Et si nous votions pour "Le Redoutable et la gare transatlantique de Cherbourg" ?
par Charly Hier à 11:08

» [ Blog visiteurs ] Les BMC de la FAIS en Indochine
par Invité Hier à 3:11

» Marins pompiers de Toulon
par BEBERT 49 Ven 27 Mai 2022 - 21:21

» [ Logos - Tapes - Insignes ] LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par Jean-Marie41 Ven 27 Mai 2022 - 19:51

» [ Aéronavale divers ] Quel est cet aéronef ?
par DALIOLI Ven 27 Mai 2022 - 13:22

» [ Les musées en rapport avec la Marine ] Conservatoire des tenues à Toulon
par HèmBé43 Ven 27 Mai 2022 - 13:06

» [Votre passage au C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par fluflu Ven 27 Mai 2022 - 12:55

» L'ÉTOILE ET LA BELLE-POULE (BE)
par Michel Roux Jeu 26 Mai 2022 - 22:40

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 03
par BEBERT 49 Jeu 26 Mai 2022 - 17:59

» [ Histoire et histoires ] Et si nous votions pour la restauration du "Monument Pluviôse" de calais (62).
par Charly Jeu 26 Mai 2022 - 15:27

» [ Histoire et histoires ] Port de CAEN-OUISTREHAM
par QUIQUEMELLE Jeu 26 Mai 2022 - 10:43

» Le port du Havre
par Michel Lucas Mer 25 Mai 2022 - 13:04

» [ Histoire et histoires ] Les obsèques de l'Amiral Dumesnil
par VENDEEN69 Mer 25 Mai 2022 - 9:41

» ORAGE (TCD)
par Michel Roux Mar 24 Mai 2022 - 22:08

» AMIRAL CHARNER (AE)
par L.P.(Pedro)Rodriguez Mar 24 Mai 2022 - 20:53

» RANCE (BSL)
par PASQUETTE ERIC Mar 24 Mai 2022 - 19:37

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades Embarqués sur l'ELM DU Chayla de 82 à 86
par boucancanot Mar 24 Mai 2022 - 17:04

» DU CHAYLA (EE)
par parriaux christian Mar 24 Mai 2022 - 16:27

» MISTRAL (PHA)
par marsouin Mar 24 Mai 2022 - 16:24

» [Aéronautique divers] Le RAFALE
par Charly Mar 24 Mai 2022 - 9:29

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 018
par Jean-Léon Lun 23 Mai 2022 - 21:30

» BÉARN (PA)
par Yvo35 Lun 23 Mai 2022 - 20:58

» [Les écoles de spécialités] EMES Cherbourg
par destrez Lun 23 Mai 2022 - 20:44

» [Vieilles paperasses] Nos papiers Marine... et rien que papiers marine.
par david974 Lun 23 Mai 2022 - 19:59

» [ Blog visiteurs ] Renseignements poste VLF AME RR-BM-3A
par Le Paulois Lun 23 Mai 2022 - 16:59

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DES ARMURIERS DE SAINT-MANDRIER Tome 5
par loulou06000 Lun 23 Mai 2022 - 16:33

» Centre Vie de Pontaniou
par Charly Dim 22 Mai 2022 - 19:52

» [ Recherches de camarades ] Recherche Labattut Emmanuel QM Commis EE Forbin 69-71
par JJMM Dim 22 Mai 2022 - 11:00

» Frégate de défense et d'intervention (FDI) Amiral Ronarc'h (D660)
par Charly Sam 21 Mai 2022 - 20:46

» [Les ports militaires de métropole] Port de BREST - TOME 3
par JONCQUET Sam 21 Mai 2022 - 19:31

» [ Blog visiteurs ] Le lac Tchad Papeete 66/67
par Invité Sam 21 Mai 2022 - 18:40

» [LES B.A.N.] AGADIR
par CARRET Sam 21 Mai 2022 - 16:58

» GANTELET - P799
par Franjacq Sam 21 Mai 2022 - 11:35

» COMMANDANT BOUAN [AVISO]
par pinçon michel Sam 21 Mai 2022 - 10:49

» ACONIT F713 (FREGATE)
par pinçon michel Sam 21 Mai 2022 - 10:47

» [ Divers bâtiments de servitudes ] BALAGUIER Y641
par montcalm Sam 21 Mai 2022 - 7:24

» [Plongeurs démineurs] ACHERON (BB - PLONGEURS DÉMINEURS )
par montcalm Ven 20 Mai 2022 - 22:20

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT - TOME 1
par alain EGUERRE Ven 20 Mai 2022 - 20:16

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 13
par JACQUES SOUVAY ou BILL Ven 20 Mai 2022 - 19:55

» [VIE DES PORTS] PORT DE TOULON - VOLUME 004
par JLG Ven 20 Mai 2022 - 18:56

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par armorique Jeu 19 Mai 2022 - 17:52

» [Divers escorteurs côtiers] Les Escorteurs Côtiers
par Jean-Marie41 Mer 18 Mai 2022 - 23:21

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par ALAIN 78 Mer 18 Mai 2022 - 22:04

» [ École des Mousses ] École des Mousses 81/82
par destrez Mer 18 Mai 2022 - 16:27

» TUREIA - REAO...
par marsouin Mer 18 Mai 2022 - 1:02

» [ Histoire et histoires ] Overlord Museum Omaha Beach
par Jean-Marie41 Mar 17 Mai 2022 - 22:57

» [VIE DES PORTS] Quelques bateaux de pêche (sur nos côtes Françaises)
par JUMPER Mar 17 Mai 2022 - 20:51

» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
par Max Péron Mar 17 Mai 2022 - 19:03

» TONNERRE (PHA)
par david974 Mar 17 Mai 2022 - 12:34

» [La musique dans la Marine] Bagad de Lann-Bihoué
par PAUGAM herve Mar 17 Mai 2022 - 1:36

» [ Blog visiteurs ] Réactivation mot de passe
par Momo Lun 16 Mai 2022 - 21:41

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par J-L-14 Lun 16 Mai 2022 - 20:28

» [ Les stations radio et telecommunications ] Les stations radio naviter
par pat Dim 15 Mai 2022 - 20:22

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par pat Dim 15 Mai 2022 - 20:11

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens camarades du Médoc 66/67
par Jean-Léon Dim 15 Mai 2022 - 13:47

» [ Blog visiteurs ] Mon oncle Serge Pinaud
par lionel Sam 14 Mai 2022 - 22:55

» COMMANDO HUBERT - PREMIER-MAÎTRE CÉDRIC DE PIERREPONT ET PREMIER-MAÎTRE ALAIN BERTONCELLO
par Max Péron Sam 14 Mai 2022 - 19:30

» [Papeete] PAPEETE HIER ET AUJOURD'HUI - TOME 3
par loulou06000 Sam 14 Mai 2022 - 15:53

» [ Blog visiteurs ] Informations et photos de L'Impassible. Merci
par Marco-56 Sam 14 Mai 2022 - 13:50

» [ Histoires et histoire ] Pierre Loti
par phirou Sam 14 Mai 2022 - 1:42

» CHEVALIER PAUL (FREGATE)
par montcalm Ven 13 Mai 2022 - 21:49

» [ LES BATIMENTS DE SERVITUDES ] Y670 LAS Marins Pompiers Toulon
par montcalm Ven 13 Mai 2022 - 21:43

» [VOS ESCALES ] Escale à Cherbourg
par Jean-Marie41 Ven 13 Mai 2022 - 20:53

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par leffondre patrick Ven 13 Mai 2022 - 18:46

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par larcher Ven 13 Mai 2022 - 16:42

» L'AGENAIS (ER)
par criard Ven 13 Mai 2022 - 11:16

» TARTU (EE)
par criard Ven 13 Mai 2022 - 11:14

» [ Histoires et histoire ] Commémoration du 8 mai 1945
par Kohler Jean Marie(Hans) Jeu 12 Mai 2022 - 17:05

» FORBIN D620 (fregate)
par Noël Gauquelin Jeu 12 Mai 2022 - 15:38

» SÉMAPHORE - BOULOGNE (Pas-de-Calais 62)
par facilelavie Mer 11 Mai 2022 - 19:52

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par Le Fur Mer 11 Mai 2022 - 19:25

» CDT BOURDAIS (AE) Tome 3
par Max Péron Mer 11 Mai 2022 - 18:09

» MARNE (PR)
par Franjacq Mer 11 Mai 2022 - 12:32

» [ Logos - Tapes - Insignes ] VOS TEE-SHIRTS ET VOS CASQUETTES SOUVENIRS MARINE"
par Charly Mer 11 Mai 2022 - 9:46

» FREMM Languedoc (D653)
par Jean-Marie41 Mar 10 Mai 2022 - 21:50

» [Divers campagne C.E.P.] FORCE ALFA
par marsouin Mar 10 Mai 2022 - 14:18

» SIRÈNE (SM)
par destrez Mar 10 Mai 2022 - 13:51

» LISERON (DM)
par danijo17 Mar 10 Mai 2022 - 13:23

» [Aéronavale divers] Le LYNX WG13
par gwen Lun 9 Mai 2022 - 20:28

» [Vie des ports] LE PORT DE CONCARNEAU - Volume 006
par Roger Tanguy Lun 9 Mai 2022 - 1:46

» COMMANDANT DUCUING (PHM)
par tgkarl Sam 7 Mai 2022 - 21:53

» [ PORTE-AVION NUCLÉAIRE ] Charles de Gaulle Tome 4
par marienneau jean-michel Sam 7 Mai 2022 - 21:49

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] LES PERMANENTS DU CFM HOURTIN
par david974 Sam 7 Mai 2022 - 18:53

» Port de Honfleur
par Michel Lucas Sam 7 Mai 2022 - 9:26

» [ Les Musées en rapport avec la Marine ] Musée de l'Aeronautique Navale de Rochefort
par Gibus1750 Ven 6 Mai 2022 - 21:32

» [ Aéronavale divers ] FICHES TECHNIQUES APPAREILS, BASES, UNITES
par JJMM Ven 6 Mai 2022 - 20:03

» [ TOUS LES C.F.M. ET C.I.N. ] CFM Hourtin, c'est fini
par loulou06000 Ven 6 Mai 2022 - 15:22

» BAA L9081
par sculfort Ven 6 Mai 2022 - 0:25

» [Campagnes] DAKAR
par Max Péron Jeu 5 Mai 2022 - 18:00

» Vidéo sur le sous-marin Triomphant
par criard Jeu 5 Mai 2022 - 12:26

» [ Vieilles paperasses ] Très vieilles photos de bateaux gris
par loulou06000 Mar 3 Mai 2022 - 1:02

» [Campagne C.E.P.] CENTRE DE REPOS DE MATAEIA
par Pytheas Mar 3 Mai 2022 - 0:41

» DE GRASSE (CROISEUR)
par marsouin Lun 2 Mai 2022 - 0:16

DERNIERS SUJETS


PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Liensamis

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

robert dupond
robert dupond
QM 1
QM 1

Age : 92
Infirmier Équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par robert dupond Mar 2 Oct 2007 - 19:04

PORTE - AVIONS EN INDOCHINE.


Ralliement aux Norway.


Spoiler:



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanreconnaissance PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig119

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Logo1044°50' 18 Nord - 0° 34' 30 Ouest

robert dupond
robert dupond
QM 1
QM 1

Age : 92
Infirmier Équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par robert dupond Mar 2 Oct 2007 - 19:10

Suite.

Spoiler:



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanreconnaissance PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig119

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Logo1044°50' 18 Nord - 0° 34' 30 Ouest

robert dupond
robert dupond
QM 1
QM 1

Age : 92
Infirmier Équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par robert dupond Mar 2 Oct 2007 - 19:30

Suite.

Spoiler:



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanreconnaissance PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig119

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Logo1044°50' 18 Nord - 0° 34' 30 Ouest

robert dupond
robert dupond
QM 1
QM 1

Age : 92
Infirmier Équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par robert dupond Mar 2 Oct 2007 - 20:43

Suite.

Spoiler:



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanreconnaissance PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig119

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Logo1044°50' 18 Nord - 0° 34' 30 Ouest

Anonymous
Invité
Invité

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par Invité Mar 2 Oct 2007 - 21:02

très intéressant ton sujet Robert, la suite vite....
jean-claude BAUD
jean-claude BAUD
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 81
Détecteur NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par jean-claude BAUD Mar 2 Oct 2007 - 22:44

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE 582735  Robert pour cette belle page d'histoire...



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE RubanreconnaissancePORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign10

"Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles".
[James Dean]

Tinto
Tinto
QM 1
QM 1

Age : 70
PORTE-AVIONS EN INDOCHINE MECANEQUI NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par Tinto Mar 2 Oct 2007 - 23:57

Récit captivant, Robert, j'espère qu'il y a d'autres pages...



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE RubanreconnaissancePORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign22
   
André RODRIGUEZ, Chouf toujours (1967-73).

† Fanch 56
† Fanch 56
FONDATEUR
FONDATEUR

Age : 73
Timonier équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par † Fanch 56 Lun 22 Nov 2010 - 23:46

Je fais remonter

doumeng
doumeng
QM 2
QM 2

Age : 80
Canonnier équipage NON Plongeur

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par doumeng Jeu 22 Déc 2011 - 14:38

Félicitations Robert pour ton récit et grand merci pour ce début des PA . Envoie la suite svp . doumeng



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig229

† Serge BAVOUX
† Serge BAVOUX
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 93
Mécanicien PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Aero10

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par † Serge BAVOUX Jeu 22 Déc 2011 - 21:27

Salut Robert,
Je viens de relire tes messages concernant le Dixmude et l'Arromanches en Indochine.
Tes récits sont passionnants et je te félicite.
Nous avons connu l'époque de ces tristes et inutiles guerres coloniales qui nous laissent que des souvenirs à raconter...



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanreconnaissance  PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig206
Salut et fraternité !

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Sam 21 Juil 2012 - 14:07

Quelques photos de cette époque (Éditions Atlas).

L'Arromanches remonte la rivière de Saïgon.
PORTE-AVIONS EN INDOCHINE 1104

Spoiler:

douzef
douzef
PREMIER MAÎTRE
PREMIER MAÎTRE

Age : 49
Électricien PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Aero10

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par douzef Sam 21 Juil 2012 - 14:23

Bonjour,
Il s'agit du 11F-31 au retour d'une mission sur Diên Biên Phu le 09/04/1954.
Goizet devait nous quitter quelques années plus tard en service aérien commandé sur ETD IVM.
Cordialement
Douzef



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanr17PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign51

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE 85-46110

PILON
PILON
MAJOR
MAJOR

Age : 92
 Télémètre Équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par PILON Dim 22 Juil 2012 - 11:34

Il a l'air d'avoir bien morflé l'avion sur la photo qui porte la légende le retour d'un pilote ?
A la BAN Hyères, il y a un bâtiment, logement officiers mariniers supérieurs (1985), qui rappelle le souvenir du PM Goizet ; un autre, dans lequel logent les SM, porte celui du SM Robert.

André Pilon



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanreconnaissance PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig441
"... Rompre avec toutes ses habitudes et s'en aller, errer, d'île en île, au pays de lumière."
Charmian Kitteredge London, la femme de Jack London.

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Mar 24 Juil 2012 - 11:24

Pour Douzef (et les autres),

Appareil de la 12F qui était embarqué sur le La Fayette ayant assuré une relève de l'Arromanches.

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE 1105

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Mar 24 Juil 2012 - 18:24

Le La Fayette en Indochine.
Le 23 mars 1953, le La Fayette quitte Toulon pour l'Indochine où il doit remplacer l'Arromanches en embarquant les flotilles de l'aviation embarquée 9F et 12F.
Le 9 avril, il mouille dans la célèbre baie d'Along au Tonkin.
L'Arromanches, que l'on attendait en urgence à l'arsenal de Toulon, pour un carénage, n'a pas pu attendre la relève sur place, et les flottilles, entretemps, ont été retenues à terre sur la base de Cat Bi.
Il ne leur reste plus maintenant qu'à embarquer et faire la différence ; elle sera de taille...

A bord du LCT qui les transporte vers le porte-avions, les marins des flottilles découvrent cette "baille" qui a vraiment une drôle d'allure.
Ils savent déjà qu'il est plus petit et plus rapide que l'Arromanches, mais ces quatre manches à air coudées sur tribord, ce radar circulaire semblable à un fond de panier à salade et son ilot minuscule que donne une impression de bateau "bâclé" n'entraînent guère de suffrages.
Heureusement, à l'intérieur, c'est plus confortable.
Il y a des couchettes à la place des hamacs, une cafétéria avec des plateaux individuels, plus pratiques que la gamelle double par plat de huit au poste.
Quant aux gens du bord, ils n'allaient pas tarder à les connaître.

Le 10 en début d'après-midi, le porte-avions appareille, prêt à ramasser les avions.
Malheureusement, des barres de stratus au ras de la mer provoquent certaines difficultés d'approche, et, sur une première vague de six appareils, deux seulement réussiront à apponter.
Les autres rentrent à Cat Bi.
Le ramassage ne reprendra que le surlendemain.

Le premier contact des flottilles avec le bord ne portent guère à l'optimisme.
Les haut-parleurs diffusent continuellement des ordres d'appel, les fusiliers rôdent sans arrêt sur le bord, en quête d'infractions ; un régime caserne, différant totalement de celui de l'Arromanches.
Néanmoins, il faut reconnaître que les conditions de travail dans le hangar y sont nettement plus agréables, grâce à une ventilation bien étudiée, comme dans les carrés et postes.
Le seul point noir pour les équipes techniques du hangar ou même du pont d'envol : l'arrivée inopinée de l'ingénieur-mécanicien "aéro" du bord qui, d'un regard inquisiteur, cherche le motif d'une réflexion, comme s'il voulait prouver... son manque d'humour.

A suivre...

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Lun 1 Oct 2012 - 12:16

Je poursuis.

Appui sur le Laos.

A peine les avions ramassés, le La Fayette met le cap au sud.
Il doit intervenir en Annam, au profit de groupes débarquant aux environs de Qui Hon.
Un contre-ordre arrive ; les flottilles doivent intervenir au Laos et l'on remet le cap vers le nord.
Depuis le 1er avril, les reconnaissance aériennes, les services de renseignements, les maquis des GCMA signalent que les divisions viêts de la région de Phu To faisaient mouvement, s'engageaient sur les pistes de la montagne.
Toutefois, personne jusqu'ici ne connaissait leur but.
Était-ce la base aéroterrestre de Na San ou le Laos ?
Les reconnaissances accrues des jours suivants permettent de repérer des détachements le long de la Song Ma, qui longe la RC1 entre Hôi Xuân et Sop Hao.
D'autres en aperçoivent s'infiltrant au Laos et se dirigeant vers Sam Neua.
Maintenant, c'est évident, les viêts investissent le Laos pour saisir les récoltes de pavot qu'ils veulent utiliser lors d'échanges avec la Chine communiste.
Devant cette menace qui se précise, le général Salan, commandant en chef, décide de regrouper ses forces au Laos au centre de la fameuse plaine des Jarres.
Le 1er avril, la garnison franco-laotienne de Sam Neua reçoit l’ordre d'évacuer le poste et de se replier d’urgence vers le plateau de Tran Ninh.
Quinze bataillons viêts des divisons 308, 312 et 316 convergent sur la zone, suivis de près par les régiments 136 et 148, tandis que quatre autres masquent Na San et la RP41.
Le 13 avril au matin, après avoir fait sauter toutes les installations, le 1er BPL, les 5° et 8° BCL s'engagent en colonne sur la piste menant au sud-ouest ; elle est commandée par le lieutenant-colonel Maleplatte.
Après avoir marché sans arrêt toute la journée, les hommes arrivent épuisés à Muong Ham.
Jugeant qu'il serait difficile de continuer ainsi dans l'obscurité, Maleplatte décide de passer la nuit sur place ; erreur tragique, car les viêts sont sur leurs traces et, pour eux, il n'y a pas de repos.
Le 14 au matin, alors que les hommes quittent le village en empruntant la piste, un violent accrochage les surprend.
Surgissant de partout, les viêts réussissent à couper, à tronçonner la colonne en petits groupes qui se dispersent.
Ce n'est que le début du calvaire...
Un certain nombre d'autochtones en profitent pour déserter ; ils n'étaient pas tellement chauds pour quitter leur région d'origine, mais d'autres, malgré tout, poursuivront leur route jusqu'au bout ; beaucoup y laisseront leur vie.
Le même jour, le La Fayette, passant au large de Phu Dien Chau, met en œuvre des Hellcats, par sections de deux appareils ; ils ont mission d'appuyer la colonne Maleplatte.
La météo n'est guère favorable.
Un stratus épais couvre la mer depuis 300 jusqu'à 4000m.
Plus haut, malgré un ciel bleu, la brume sèche gêne considérablement la visibilité qui ne va pas au-delà de 2 nautiques, tout en s'élevant jusqu'à 13000m, forçant les pilotes à voler aux instruments.
D'autant plus que c'est la première fois qu'ils s'aventurent dans cette région.

A suivre...

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Jeu 27 Déc 2012 - 20:02

Suite :

Ce n'est qu'à la verticale de Nong Het, poste avancé sur la RC7, et toujours tenu par des troupes franco-laotiennes, qu'ils commencent à voir le sol à travers des déchirures dans les nuages.
La patrouille Numa vert vire sur la droite, cap au 340 et, un peu plus tard, passe au-dessus du poste de Hua Muong, à l'ouest de Sam Neua.
Très isolé, il a été abandonné la veille.
En perdant un peu d'altitude, les pilotes remarquent des traces de combats récents, et quelques maigres volutes de fumée s'échappant des ruines.
Soudain, la radio se réveille.
Un Criquet, en provenance de la plaine des Jarres, appelle les Hellcat :
"Numa vert de Criquet Uniform Tango...
- Uniform Tango de Vert, j'écoute...
- Suis chargé par "Torri noir" de vous mener au-dessus de la colonne pour appui.
Elle progresse actuellement sous les couverts, comme les Viêts qui la talonnent.
Je  vais baliser les axes de piste avec des fumigènes orange que vous traiterez à environ un kilomètre de leurs arrières, donc plus au nord".
Quelques instants plus tard, guidés par le Criquet, les Hellcat virent et piquent sur la zone indiquée, mitraillant un peu en aveugle, car la densité des forêts est telle que les pilotes ne voient pas si leurs coups portent.
A peine aperçoivent-ils l'amorce d'éclaircies.
Jugeant que cette portion était suffisamment traitée, Uniform Tango désigne d'autres objectifs, et les avions reprennent leur rodéo.
Après quelques rafales, le Criquet signale : "Numa vert.
Les amis au sol m'indiquent que vous tirez en plein sur les emplacements viêts.
Qu'avez-vous comme bombes ?
- Clusters.
- Formidable ! Balancez-leur des clusters..."
Chaque appareil largue des clusters dans une zone où il y a des hautes herbes.
Résultats non observés...
Les passes terminées, Numa vert, arrivant à la limite sécurité de carburant, fait demi-tour vers "Figaro".
Le temps ne s'est pas amélioré ; il faudra percer à travers la purée de pois.
Dans la soirée, le poste de Nong Het est violemment attaqué par des éléments de la 304, en provenance de Vinh.
Ils ont suivi la RC7 à marche forcée et sans être gênés par les patrouilles aériennes.
Pour soutenir les assiégés, "Figaro" envoie trois patrouilles de Hellcat et deux de Helldiver.
Ils mitraillent et bombardent à profusion les vagues d'assaut viêts, qui parviennent à se terrer dans des trous individuels aux abords même du poste.
La nuit est proche, et les avions sont obligés de faire demi-tour. Nong Het va tomber au cours de la nuit.

A suivre...



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Mar 1 Jan 2013 - 19:16

Suite :

Le 16 avril, le 1er BPL, unité d'élite de Sam Neua, est décimé.
Son commandant, le capitaine Lucas, et le lieutenant Silvant, sont faits prisonniers ; Le lieutenant Quirouardy est tué.
Seul le capitaine Astorg a réussi à se dégager avec ses hommes ; il poursuit sa route.
Un trajet de 200 kms avec les Viëts sur les talons, six jours de combat en brousse avec décrochages en perroquet et tout cela... pour s'apercevoir que les troupes d'accueil n'attendaient pas à Ban San.
Il ne peut continuer ainsi et dévie sa route afin de chercher le contact  avec les maquis méos.
C'est ainsi qu'une soixantaine d'hommes, à l'aide de parachutages, parviendront à s'en tirer au bout de quarante jours.
Le même jour, la 5ème Cie du 3ème BPC saute à Tam La, situé à mi-chemin entre Sam Neua et Xieng Khouang.
Elle rallie ensuite Nam Kha.
Le 17, une patrouille météo décolle du La Fayette.
Le temps n'a pas évolué.
Toujours des stratus et de la brume sèche.
Les patrouilles de Numa et Spartacus interviennent en plusieurs points de la piste menant à la plaine des Jarres, le long de la RC7.
Par radio, les équipages apprennent que la colonne Maleplatte est continuellement harcelée.
Le lieutenant de vaisseau Vercken, commandant de la 12F, et un autre pilote se posent sur le terrain de la plaine des Jarres.
Ils sont venus proposer leurs services au général Gonzalès de Linarès.
Le 18, la météo empêche l'aviation d'intervenir au Laos. Le GATAC-Nord ne peut donner que des objectifs dans le delta.
Ces missions qu'une météo exécrable prolonge à l'aller et au retour, sans omettre le temps pour percer...
Dans ce cas, les pilotes sont unanimes : le Central Informations du porte-avions réalise de véritables prouesses pour les ramener à bord.
En prévision de vols prolongés, les pilotes pratiquent l'économie, maintenant un régime à 1300 tours qui leur permet de voir tourner les hélices à l’œil nu.
Comme le dit Vercken : - "Comme cela, on reste plus longtemps sur les lieux de pêche."
Ils tiennent ainsi un peu plus de trois heures et, avec des réservoirs supplémentaires, jusqu'à 4 heures 30.
Pourtant, les belly tanks vont être à l'origine de différends entre les pilotes et l'ingénieur-mécanicien du bord.
La consigne était donnée, au sein des flottilles, d'utiliser d'abord la 'bibine' des belly tanks et de les larguer une fois vides.
Car un projectile qui atteindrait un réservoir vide, bourré de vapeurs d'essence, ferait certainement exploser l'appareil.
L'ingénieur-mécanicien, mis au courant de ces consignes, faillit décoller de son bureau : et la charge du matériel, les inventaires...
Il ne faut pas croire que le SAMAN va les remplacer comme ça...
Ordre ayant donc été donné au plus haut niveau, les pilotes devaient désormais ramener les belly tanks bien gonflés de vapeur, "pour le bien du service et le succès des armes de la France".

La fin de l'offensive viêt.

Du côté de la passerelle, les contacts n'étaient pas plus chaleureux. Tout le monde regrettait "Charles Edouard"', le capitaine de vaisseau Lahaye, "pacha" de l' Arromaches.
A bord du "Figaro", il y avait le capitaine de vaisseau Allain, bon marin mais plutôt ténébreux, et le commandant en second, Michel Ferté.
Dans les "à suivre", le capitaine de corvette Sanguinetti, "Antoine", qui avait le chic de tout dire d'une façon désagréable.
Sans aucune prétention, il avait assuré aux pilotes qu'il leur apprendrait leur métier, en exigeant, par exemple, qu'ils décollent style Otan, un appareil toutes les vingt secondes.
C'est ainsi que l'enseigne de vaisseau Caron, lancé à la catapulte, recevait le souffle de l'avion précédent...
Il se récupèrera au ras des vagues.

A suivre...



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Mar 1 Jan 2013 - 23:44

Encore bien deux épisodes de cette longueur, Michel ; faut dire que j'ai flemmardé (déménagement, installation, enfin, je ne te fais pas de dessin).
Après, je passerai à l'Arromanches, j'ai de la matière en stock.



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Mer 16 Jan 2013 - 18:40

Suite :

Au débriefing, Caron soulevait l'incident, le danger d'une telle fréquence.
Le bel "Antoine" éclatait au quart de tour, concluant maladroitement : "Vous êtes là pour obéir aux ordres!..."
Comme s'il n'existait pas, Vercken dit d'une voix forte : - "Débriefing terminé !"
Tous les pilotes quittaient la pièce, laissant "le Corse" à sa réflexion. et il y avait le capitaine de corvette Clavel, chef ops... surnommé "le beau Maurice" à cause des soins qu'il apportait à sa personne : massages faciaux, teintures de cheveux, régime carottes entre les repas et une préférence marquée à se balader tête nue, casquette à la main, pour ne pas déranger sa chevelure...
Quant au 'bidel', qui a hanté nombre de porte-avions, il a souvent sévi contre les passagers, les gens des flottilles, jusqu'à ce qu'il sente passer au ras de sa tête un culot de fusée ; accident malencontreux qui donne à réfléchir.
Après une période d'inaction imposée par la météo, Hellcat et Helldiver sont à nouveau catapultés pour tenter de gêner, de freiner la progression de la 304, partie de Hoa Binh vers Xieng Khouang, et celle de la 325 dont les éléments lourds sont transportés par embarcations sur la Song Ca.
La plaine des Jarres, entre-temps, s'est considérablement renforcée. Les mamelons, autrefois dénudés, sont garnis de points d'appui et, d'en haut, les pilotes voient serpenter les tranchées et les réseaux de barbelés.
Les terrains d'aviation sont maintenant dotés de plaques PSP, et quatre Bearcat sont basés en permanence sur celui de la plaine des Jarres.
Finalement, ce qui reste de la colonne Maleplatte, environ 300 hommes, représentant pour la moitié des Européens et pour un tiers des Laotiens, en se rappelant que la plupart de ceux du 8° BCL ont déserté dès la première nuit, émerge de la brousse à partir du 20 avril.
Les maquis méos du GCMA, regroupés sur la zone, ont rempli leur rôle de sauveteurs, récupérant petits groupes et isolés, pour les recueillir et les convoyer à destination.
Maleplate, qui a tenu à rester avec les derniers, sera également sauvé.
Quelques malheureux, complètement perdus ou blessés, vont être sauvés par le lieutenant Jourdan, de l'armée de l'Air, qui, avec son hélicoptère S-51, réussira à les arracher à des pitons rocheux, fortement boisés et inaccessibles autrement.
Les interventions des flottilles du La Fayette ont également contribué au sauvetage des rescapés de la colonne.
Le 22 au soir, quatre patrouilles sont déroutées, à cause du mauvais temps.
Le 26, renversement total de la mousson.
Les stratus et brumes sèches disparaissent en faveur de nuages cumuliformes.
Le ciel dégagé permet ainsi aux pilotes de découvrir les paysages féeriques du Laos... et des détachements viêts , habitués à circuler jusque là sans danger.
Commencent alors les missions assaut-découverte sur la RC7 et les vallées adjacentes, afin de gêner les convois de renforts et de ravitaillement, entre Muong Sen et Xieng Khouang.

A suivre...



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Ven 18 Jan 2013 - 19:11

Suite et fin :

Une menace se précise sur Muong Khoua, au confluent de la Nam Pak et de la Nam Ou.
Ce poste verrouille la route vers le Laos, et Giap, cherchant à faire oublier qu'il n'a pas réussi son offensive, a donné l'ordre à ses troupes d'enlever cette position clé.
Commandant Muong Khoua, le capitaine Teulier renforce du mieux qu'il peut le poste principal, comme ses deux satellites.
L'appui aérien l'aidera à tenir quarante jours.
C'est la trahison d'un officier républicain, issu des FTP et des Jeunesses communistes qui, en transmettant aux Viêts les emplacements sensibles des défenses, leur permettent de submerger la place.
Fait prisonnier, il jouira d'un traitement de faveur, mais une affectation bilieuse va quand même l'emporter, malgré les soins d'un médecin viêt venu spécialement pour tenter de le sauver.
Étonnant, mais le lieutenant Grézy sera quand même promu capitaine à titre posthume.
La conclusion arrive à partir du 6 mai.
Les services de renseignements et les reconnaissances aériennes signalent que les Viêts font demi-tour.
Les bo doïs ont trop souffert de la pluie, de la faim, car les convois de ravitaillement fréquemment attaqués par les maquis méos n'ont pu acheminer suffisamment de vivres et, malgré la présence de Can Bô, le moral révolutionnaire et les estomacs en ont sérieusement pâti.
Après une dernière opération, baptisée Muguet, le La Fayette met le cap à l'ouest, vers la France.
Mission terminée.

Sources Éditions Atlas.



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Jeu 10 Oct 2013 - 18:05

Je repars sur ce sujet avec l'Arromanches.

Spoiler:
A suivre...



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Dim 3 Nov 2013 - 21:03

Les tribulations de l'Arromanches', suite :

Spoiler:

(A suivre)


Dernière édition par larcher le Jeu 7 Nov 2013 - 22:01, édité 1 fois



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

Charly
Charly
OFFICIER EN SECOND
OFFICIER EN SECOND

Age : 68
PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Commis NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par Charly Lun 4 Nov 2013 - 13:54

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE 582735 
Merci Robert Dupond pour avoir ouvert ce sujet par tes passionnants et très intéressants récits.
Larcher merci pour la continuation.



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Rubanr10 PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insig503
OFFICIER EN SECOND

Merci de respecter les règles pour le bon fonctionnement du forum

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Empty Re: PORTE-AVIONS EN INDOCHINE

Message par larcher Mer 6 Nov 2013 - 13:44

Les tribulations de l'Arromanches', suite :

Spoiler:

(A suivre)


Dernière édition par larcher le Jeu 7 Nov 2013 - 22:02, édité 1 fois



PORTE-AVIONS EN INDOCHINE Insign24
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.


    La date/heure actuelle est Dim 29 Mai 2022 - 3:51