Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Bonjour !

Alors comme ça tu viens visiter le navire ? Même si tu n’as fait que ton service militaire dans la marine, tu peux « embarquer » sur ce forum.

Si tu n'es pas inscrit, tu n’en vois qu'une petite partie.

Si tu es ancien marin et que tu as porté le bachi, viens nous rejoindre : toutes les coursives te seront alors ouvertes. Il te suffit, pour cela, de cliquer sur « S'enregistrer ».
Les renseignements demandés (en particulier ton matricule) devront être correctement complétés ; ils permettront de prévenir quelque intrusion pouvant nuire au bon fonctionnement du forum.
Découvres-tu ainsi un forum ? Crains-tu de ne pas savoir y vivre, t’y retrouver, échanger ?
Tout y est expliqué, commenté, illustré sobrement pour s'y sentir à l'aise. Et de plus tous, à bord, sont ici pour t’aider qu’ils soient copains anciens ou neuves connaissances.

Si tu es déjà membre, il te suffit de cliquer sur « Connexion ».
Amicalement,
Fanch 56

Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges

Forum de discussions pour les anciens de la Marine Nationale

Décès du membre Jean-Jacques Bizet (Bibi67C) ------- VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Clique10
Décès du membre Jean Revert -------

Du haut de son sémaphore il veille !

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Avatar22 VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Ruban11

RESTRICTION D’ACCÈS

Toute personne demandant son inscription sur le forum, et n'étant pas ancien de la Marine Nationale, se verra refuser l'accès, mais pourra contacter le forum. Les matricules devront être correctement inscrits pour ceux qui réunissent les conditions, ceci afin de pouvoir vérifier leur authenticité, et de protéger le forum de toutes intrusions pouvant nuire au bon fonctionnement. Les membres de la famille d'un marin ou les visiteurs intéressés pourront poster leurs questions dans le forum, visiteurs en cliquant sur le lien dudit forum.

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 965445 messages dans 16058 sujets

Nous avons 7702 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est GODUCH

La page Facebook de secours d’A.C.B.

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Fb210

LIVRE D’OR


JE VOUS DEMANDE D'AVOIR LA GENTILLESSE DE NE PAS CRÉER DE DISCUSSIONS SUR LE LIVRE D'OR - MERCI
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Livreo10

Derniers sujets

» MINERVE (SM) - TOME 2
par chapellier Aujourd'hui à 21:06

» LE REDOUTABLE (SNLE) (Sous surveillance spéciale)
par tabletop83 Aujourd'hui à 18:59

» [Vieilles paperasses] Vieilles photos de marins - Tome 2
par MARTIN Jean-Pierre Aujourd'hui à 18:40

» [ Aéronavale divers ] FICHES TECHNIQUES APPAREILS, BASES, UNITES
par JJMM Aujourd'hui à 17:58

» FREMM Normandie (D651)
par david974 Aujourd'hui à 17:47

» [ Logos - Tapes - Insignes ] DIVERS (tout ce ne rentre pas dans les autres sujets logos etc...)
par david974 Aujourd'hui à 17:38

» [ Aéronavale divers ] Quel est cet aéronef ?
par DALIOLI Aujourd'hui à 16:46

» [Le service de santé] L'hôpital de la Marine de Rochefort
par framery Aujourd'hui à 15:51

» [La spécialité de...] Électromécanicien d'Aéronautique (Elaer, émarm) (Sujet unique)
par montroulez Aujourd'hui à 13:42

» MÉDOC (BB - MURUROA)
par Jean-Léon Aujourd'hui à 13:15

» [Les états-major des ports et régions] MARINE PARIS
par Noël Gauquelin Aujourd'hui à 12:39

» SUFFREN (FLM )
par Noël Gauquelin Aujourd'hui à 12:37

» LA GALISSONNIÈRE (EE)
par Xavier MONEL Aujourd'hui à 10:03

» [RECHERCHES DE CAMARADES] Recherche anciens cuisiniers BAN Hyères
par LASSUS Bernard Aujourd'hui à 8:44

» DIXMUDE (PHA)
par pinçon michel Aujourd'hui à 6:42

» [ Blog visiteurs ] Recherche d'informations et documents sur l'Etendard IVP/PM
par Invité Aujourd'hui à 5:47

» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 12
par PAUGAM herve Hier à 22:27

» MERCURE (DC)
par Charly Hier à 12:55

» [Ports] LE VIEUX BREST
par papyserge Hier à 12:37

» [ Marine à voile ] Vieux gréements
par dan83143 Hier à 11:20

» [ Blog visiteurs ] Maquettes sous-marins Type DAPHNÉ
par Invité Hier à 7:43

» MISTRAL (PHA)
par montcalm Mar 25 Jan 2022 - 19:47

» [ Blog visiteurs ] Mon grand-père Michel Cavier 1935-1983 Matricule 6802T52
par rogertriton Mar 25 Jan 2022 - 18:50

» [ Divers navires amphibies ] Engin de débarquement amphibie standard EDAS
par Jean-Marie41 Mar 25 Jan 2022 - 18:33

» [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 018
par Leonard roger Mar 25 Jan 2022 - 18:03

» [Les ports militaires de métropole] Port de LORIENT - TOME 1
par GYURISS Mar 25 Jan 2022 - 14:42

» [VIE DES PORTS] PORT DE TOULON - VOLUME 004
par Franjacq Mar 25 Jan 2022 - 14:04

» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
par Max Péron Mar 25 Jan 2022 - 12:36

» [Les ports militaires de métropole] Port de Toulon - TOME 2
par timoniersoum Mar 25 Jan 2022 - 10:58

» ASTROLABE (Patrouilleur et Navire Logistique Polaire)
par pinçon michel Mar 25 Jan 2022 - 6:56

» COURBET F712 (FREGATE)
par pinçon michel Lun 24 Jan 2022 - 18:44

» JEANNE D'ARC (PH) - VOLUME 5
par sculfort Lun 24 Jan 2022 - 17:37

» [Divers escorteurs côtiers] Les Escorteurs Côtiers
par Papytragin Lun 24 Jan 2022 - 15:02

» FLOTTILLE 27 F
par PAUZE Lun 24 Jan 2022 - 11:17

» [ Blog visiteurs ] Recherche des marins qui ont navigué à bord du P647 Enjoué 72
par Momo Dim 23 Jan 2022 - 23:37

» GROUPE ÉCOLE DES MÉCANICIENS ( TOME 3 )
par MILLET Jean Claude Dim 23 Jan 2022 - 19:05

» ARROMANCHES (PA)
par JACQUES SOUVAY ou BILL Dim 23 Jan 2022 - 15:28

» [ Divers Gendarmerie Maritime ] Gendarmerie Maritime
par PAUGAM herve Sam 22 Jan 2022 - 16:34

» FLOTTILLE 11 F
par douzef Ven 21 Jan 2022 - 17:35

» [LES B.A.N.] AGADIR
par TECTAM Ven 21 Jan 2022 - 17:33

» [ Divers - Les classiques ] La vie à bord d'un sous-marin classique
par goblin Ven 21 Jan 2022 - 11:54

» [ La S.N.S.M. ] SNSM Le Conquet
par Gé29 Ven 21 Jan 2022 - 10:45

» Section Marine École de Tours
par Jean-Marie41 Jeu 20 Jan 2022 - 18:13

» [ École des Mousses ] École des mousses promotion 72/73
par jm rod Jeu 20 Jan 2022 - 14:20

» [Activité des ports hors Marine] LE PORT DE CHERBOURG
par bernard26700 Jeu 20 Jan 2022 - 13:20

» CALLIOPE (CM)
par joelbal73 Mer 19 Jan 2022 - 21:13

» EFFICACE (RC)
par morché patrick Mer 19 Jan 2022 - 21:04

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades AE PROTET 69-70
par peltier Mer 19 Jan 2022 - 18:53

» [ Recherches de camarades ] Recherches camarades Écoles des Timoniers et questions sur le sous-marin Minerve
par DUQUENNE Mer 19 Jan 2022 - 17:12

» [Votre passage au C.F.M.] Le CPER Hourtin
par jean michel GERARD Mer 19 Jan 2022 - 15:33

» [ Blog visiteurs ] Recherche Pierre Lesueur EV 1° classe en 1962 - Poste d'Azzouna (DBFM)
par Invité Mer 19 Jan 2022 - 11:23

» [AUTRES SUJETS DIVERS] LA CALYPSO
par Papytragin Mar 18 Jan 2022 - 14:58

» FLOTTILLE 25 F
par kermonnach Lun 17 Jan 2022 - 18:59

» [ Logos - Tapes - Insignes ] LES INSIGNES DE L'AÉRONAUTIQUE NAVALE...
par DALIOLI Lun 17 Jan 2022 - 17:30

» SÉMAPHORE - PENMARC'H (FINISTÈRE)
par Joël Chandelier Lun 17 Jan 2022 - 13:11

» ENSEIGNE DE VAISSEAU HENRY (AE) Tome 2
par Jean-Léon Dim 16 Jan 2022 - 12:58

» P 400
par pti clou Sam 15 Jan 2022 - 19:38

» BLAVET (BDC)
par alain EGUERRE Sam 15 Jan 2022 - 8:46

» [Vieilles paperasses] CARTES POSTALES (en rapport avec la Marine).
par MILLET Jean Claude Ven 14 Jan 2022 - 18:24

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DES FOURRIERS CHERBOURG
par armorique Ven 14 Jan 2022 - 16:44

» [Vie des ports] Le Conquet
par Gé29 Ven 14 Jan 2022 - 8:58

» [VIE DES PORTS] Quelques bateaux de pêche (sur nos côtes Françaises)
par alain EGUERRE Jeu 13 Jan 2022 - 21:51

» [Les écoles de spécialités] ÉCOLE DES FOURRIERS DE ROCHEFORT
par Roger Tanguy Jeu 13 Jan 2022 - 12:04

» LA SPÉCIALITÉ DE RADIO
par PICCOLO Mer 12 Jan 2022 - 18:41

» CDT BOURDAIS (AE) Tome 3
par ryckelynck Mer 12 Jan 2022 - 16:18

» [ Logos - Tapes - Insignes ] TAPE DE BOUCHE ET COUPELLE
par HèmBé43 Mer 12 Jan 2022 - 14:59

» [LES B.A.N.] LANN-BIHOUÉ
par casinogarage Mer 12 Jan 2022 - 1:30

» [Les ports militaires de métropole] Port de CHERBOURG - TOME 1
par Jean-Marie41 Mar 11 Jan 2022 - 19:33

» [RECHERCHES DE CAMARADES]Recherches de camarades BE détecteur CIN saint mandier 03/90 a 05/90
par david villelongue Mar 11 Jan 2022 - 18:09

» [ Associations anciens Marins ] AMMAC du Pays de Montbéliard (25)
par CLAUDEL JEAN-PIERRE Mar 11 Jan 2022 - 16:32

» [Votre passage au C.F.M.] MON ARRIVÉE À HOURTIN
par david974 Mar 11 Jan 2022 - 15:13

» [Vie des ports] BREST Ports et rade - Volume 001
par Nenesse Mar 11 Jan 2022 - 12:20

» [ Recherches de camarades ] Recherche camarades embarqués sur Maillé Brézé et d'Estrées entre 01/62 et 03/63
par LITOU Christian Mar 11 Jan 2022 - 11:22

» Recherche anciens Tourville (juin 1974 à octobre 76)
par vizir Lun 10 Jan 2022 - 19:40

» LE BORDELAIS (ER)
par Yvo35 Lun 10 Jan 2022 - 19:00

» TOURVILLE (FRÉGATE)
par KLETKE Lun 10 Jan 2022 - 17:56

» [ Recherches de camarades ] Recherche Maurice ROYER BB MEDOC MURU 1968
par alphilge Lun 10 Jan 2022 - 17:26

» DE GRASSE (FRÉGATE)
par Christian DAGORN Lun 10 Jan 2022 - 17:17

» [RECHERCHES DE CAMARADES] Recherches de camarades jean de Vienne début 1991 pendant la guerre du Golfe
par david villelongue Lun 10 Jan 2022 - 16:09

» [RECHERCHES DE CAMARADES] Recherches de camarades du CE Landes 1990 à 1993
par david villelongue Lun 10 Jan 2022 - 15:25

» MERCURE (PC)
par Charly Lun 10 Jan 2022 - 12:13

» [ Aéronavale divers ] Hélicoptère DAUPHIN
par gilbert kerisit Dim 9 Jan 2022 - 18:30

» [ Recherches de camarades ] Recherche anciens de La Bourdonnais 61, 62 et 63
par J-L-14 Dim 9 Jan 2022 - 17:34

» [ Histoires et histoire ] Monuments aux morts originaux Français Tome 2
par Jean-Marie41 Dim 9 Jan 2022 - 16:40

» VEDETTES RAPIDES
par Roli64 Dim 9 Jan 2022 - 16:01

» DUGUAY TROUIN (FRÉGATE)
par douzef Dim 9 Jan 2022 - 15:17

» LA FAYETTE (PA)
par Dazar Dim 9 Jan 2022 - 13:08

» La spécialité de sécuritar
par Joël Chandelier Sam 8 Jan 2022 - 23:02

» FLOTTILLE 6 F
par DALIOLI Sam 8 Jan 2022 - 19:30

» [Aéronautique divers] ATLANTIC - ATL 2
par Jean-Marie41 Sam 8 Jan 2022 - 19:10

» GUEPRATTE F714 (FREGATE)
par Nenesse Ven 7 Jan 2022 - 23:50

» [Vie des ports] LE PORT DE LORIENT VOLUME 003
par alain EGUERRE Ven 7 Jan 2022 - 19:48

» ACANTHE (DC)
par Jeannot83 Ven 7 Jan 2022 - 11:12

» TONNERRE (PHA)
par J.Revert Ven 7 Jan 2022 - 10:13

» JEAN BART (FRÉGATE)
par david974 Ven 7 Jan 2022 - 8:43

» FLOTTILLE 33 F
par Sinoir André Jeu 6 Jan 2022 - 21:25

» [LES TRADITIONS DANS LA MARINE] TENUE DANS LA MARINE- TOME 03
par Bureaumachine busset Jeu 6 Jan 2022 - 20:00

» [ Blog visiteurs ] Cérémonie pour les 80 ans de la disparition du Surcouf ?
par Charly Jeu 6 Jan 2022 - 18:43

» [ Histoire et histoires ] La vie aventureuse de Anita Conti
par LeSecre Jeu 6 Jan 2022 - 18:38

DERNIERS SUJETS


VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Liensamis

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 78
Radio NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Max Péron Dim 30 Mai 2021 - 11:29

François a bien de la chance de posséder de telles photos d'époque dans ses archives familiales, même s'il n'en connait pas l'origine exacte.
Merci d'avoir posté ces précieux documents sur ACB.

Pour moi, c'est l'inverse : jeune infirmier, mon grand-père maternel a été affecté sur la canonnière Peï-Ho en Chine mais je n'ai hérité d'aucune photo personnelle.
C'est sans doute la sœur de ma mère (dcd) qui les a récupérées.
Il était déjà marié.
C'était donc après 1907.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La canonnière fluviale française Peï-Ho naviguant sur le fleuve Peï-Ho au nord de la Chine.
Qui sait ?
Mon grand-père est peut-être sur cette photo.

Construit en 1901 par le chantier Farnharm de Shangaï.
Remorqueur français "Lieutenant Contal" de 1901 à 1905, basé à Saïgon puis à Tong-Kou en Chine.
Transformé en canonnière en 1905 par la Marine nationale française (installation de trois canons-revolvers) et rebaptisé "Peï-Ho".

Missions : "montrer le pavillon", maintenir une présence française dans le golfe du Petchili, assurer une liaison maritime avec Tien-Tsin, assurer la protection des établissements français civils (entreprise Vernon) et militaires.
Retirée du service en 1922 et vendue 20 000 $ Tien-Tsin le 15 novembre 1922 à la société Trung-Ho & Co, le commandant ayant quand même effectué une ultime sortie le 2 octobre pour essayer ses trois canons-revolvers Hotchkiss de 37 mm Mle 1885.

Effectif : 2 officiers (un EV1 commandant et un médecin), 3 officiers mariniers, 19 quartiers-maîtres et matelots, plus 5 Chinois.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le "Peï-Ho" à Tien-Tsin

Le port d'attache du Peï-Ho, c'était la base navale française de Tong-Kou.

Construite au moment de la guerre des Boxers, la base comportait sur la rive gauche du fleuve Peï-Ho un logement à un étage de 10 m sur 18 m pour le commandant, un bâtiment pour les officiers mariniers, une caserne, une très vaste infirmerie*, des ateliers, des magasins, deux appontements, un dépôt de charbon + cambuse, habillement, voilerie, charpentage et cale de halage.
* quand le "Peï-Ho" restait basé à Tong-Kou, mon grand-père infirmier et le médecin du bord y travaillaient certainement.

Toutes ces installations n'étaient pas un luxe inutile.
Les aménagements intérieurs du "Peï-Ho" étaient tout juste suffisants pour loger l'état-major et l'équipage pendant des sorties de courte durée.
On ne pouvait y faire vivre trente personnes d'une façon permanente, même au regard des conditions de "confort" de l'époque, mais surtout le bâtiment était totalement inhabitable pendant les quatre mois de l'année où le fleuve Peï-Ho était gelé.

Le commandant du "Peï-Ho" avait également sous son autorité un petit détachement d'un officier marinier et de quatre marins qui assuraient le gardiennage des installations de la Marine française à Ching-Wang-Tao, port situé à quelque 200 km au nord-est de Tong-Kou.
Il avait enfin la charge de continuer à faire flotter le pavillon français sur le fort de Takou par un civil chinois qui envoyait les couleurs bleu-blanc-rouge matin et soir pour un salaire de cinq dollars par mois.

Bien qu'elle n'ait pas eu une activité très soutenue, la canonnière "Peï-Ho" a rendu jusqu'au bout d'excellents services.
Malgré trois abordages et une vingtaine d'hivernages, entretenue avec les moyens du bord avec le concours de petits établissements industriels qui disposaient de moyens infiniment inférieurs aux chantiers de Shangaï ou de Hong-Kong, elle était encore dans un état matériel très convenable plus de vingt ans après son entrée en service.

Source : "Les canonnières de Chine 1900-1945" par le contre-amiral (2S) Bernard Estival.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cachet postal du "Peï-Ho".

Les lettres écrites par les membres d'équipage du "Peï-Ho" ne voyageaient pas en bateau jusqu'en France mais étaient acheminées par le train Transsibérien.


Dernière édition par Max Péron le Dim 30 Mai 2021 - 12:27, édité 1 fois



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)

Momo, CIPAL 83, Matelot, sad5, alain EGUERRE, morbihannais, nours et aiment ce message

alain EGUERRE
alain EGUERRE
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 72
Fourrier NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par alain EGUERRE Dim 30 Mai 2021 - 12:09

Merci à François et à Max VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 582735
De l'histoire en direct, quel plaisir
Je me serais bien vu sur une canonnière mais à quoi servait les deux mâts, voiles, pas évident en rivières étroites VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 595882



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La photo, reflet de ma curiosité, du coin de la rue au bout du monde.

Max Péron et Chabot aiment ce message

CHRISTIAN63
CHRISTIAN63
MATELOT
MATELOT

Age : 78
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 MECANEQUI NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par CHRISTIAN63 Dim 30 Mai 2021 - 15:57

Super document photo. VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 582735
Effectivement on retrouve l'atmosphère du film la canonnière du Yan-Tsé (1966) et il ne manque que Steve McQueen.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
La canonnière traitée façon BD d'après un arrêt sur image du film.
Je vais regarder ce très bon film à nouveau. VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 580511
Bon dimanche.

loulou06000, KLETKE, Christian Suné, ALAIN 78, Chabot et QUIQUEMELLE aiment ce message

Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 78
Radio NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Max Péron Dim 30 Mai 2021 - 17:51

Comme Alain, les canonnières de la Marine française en Chine me font fantasmer.

Quel dommage que mon grand-père n'ait pas écrit ses mémoires !
Les deux mats du Peï-Ho sont très fins.
Je ne pense pas qu'ils servaient à supporter des voiles mais peut-être servaient-ils de support pour une antenne filaire.
La présence militaire française en Indochine, on en parle très souvent.
Par contre, la présence de la Marine française en Chine de 1900 à 1945, on en parle très peu.
Un sujet pourtant passionnant.

Spoiler:
Pour compléter le dernier msg de François, quelques infos complémentaires sur l'Argus et La Vigilante d'après 1924.
Aucun mérite, j'ai le livre du CA Bernard Estival sous les yeux.
Plusieurs pages, avec photos, sont consacrées à ces deux bâtiments.

L'Argus
Particularités : la propulsion était assurée par deux hélices sous voûte identiques à celles du Balny (une seule hélice par ligne d'arbre, volet vertical à l'arrière mais pas de volet oblique).
La protection des deux canons de 75 était assurée par un masque en acier de 7 mm, à l'épreuve d'une balle de fusil Lebel tirée à bout portant.
En 1935, l'Argus reçut un mortier Stokes Brandt en complément de son armement.

La Vigilante
Accidents, avaries, carénages et modifications :
En 1931, La Vigilante fut affectée à la Marine en Indochine.
Pour lui permettre de passer sous les ponts du Fleuve Rouge, son mât fut décalé sur bâbord pour pouvoir se rabattre horizontalement sur l'avant.
Le 25 février 1944, à la suite d'une attaque aérienne alliée en baie d'Along, La Vigilante subit des dégâts importants.
Le bateau fut remorqué à Haïphong.
La durée des travaux de réparation était alors estimée à quatre ou cinq mois.
Le 9 mars 1945, La Vigilante fut sabordée à Haïphong par son équipage lors du coup de force japonais.

Je reviens sur le Peï-Ho à bord duquel mon grand-père maternel fut affecté en tant qu'infirmier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans l'esprit du commandement, la mission de ce modeste bâtiment consistait uniquement à maintenir la présence du pavillon français dans le golfe de Petchili et à assurer le gardiennage de l'établissement de Tong-Kou, de l'ancien fort de Takou (où était installé un poste de télégraphe) et des installations portuaires de Ching-Wang-Tao.
Aussi, lorsque son commandant entreprit d'effectuer quelques reconnaissances sur le fleuve Peï-Ho et ses affluents, son initiative fut vivement critiquée par le chef d'état-major de l'escadre d'Extrême Orient :
"L'enseigne de vaisseau Marchand semble prendre beaucoup trop ses désirs pour des réalités et, sous prétexte qu'il a envie de faire la reconnaissance des cours d'eau navigables, il est parti avec le Peï-Ho, un canot, un sampan et s'en va à 27 km de Tien-Tsin et par conséquent loin de Takou.
Qu'il s'échoue quelque part à la veille d'une ébullition toujours possible, qu'on lui pince lui et son Peï-Ho au-delà de Tien-Tsin, il aura beau tirer son canon-revolver, il ne sera pas à Takou en temps voulu pour assurer le ravitaillement ou l'évacuation, ce n'est pas son rôle."
.../...

.../... En novembre 1911, la révolution ayant gagné le Nord, des émeutes éclatent à Pékin et s'étendent à Tien-Tsin où la sécurité des légations est menacée.
A Tong-Kou, le 5 novembre, au début de l'après-midi, l'enseigne de vaisseau Collin, commandant du Peï-Ho, reçoit par planton un message très urgent du consulat de France à Tien-Tsin :
"Après entente avec le lieutenant-colonel Berthouard, commandant le corps d'occupation, j'ai décidé de vous faire remonter à Tien-Tsin."
Après avoir fait allumer les feux et embarqué 1 367 obus de 37 mm et 900 cartouches de fusil, le Peï-Ho appareille à 16H25 aux postes de combat.
A 10 miles en amont de Tong-Kou, la nuit tombe mais la canonnière continue à la lueur de la lune. .../...

.../.. Le soir du 2 mars à Tien-Tsin, dégarni d'une partie des troupes d'occupation, les magasins sont pillés et incendiés.
L'ordre ne sera rétabli que dans la journée du 3.
Dix-sept pillards sont décapités en pleine rue et leurs corps sont exposés pendant 24 heures pour servir d'exemple.
Les riches Chinois se sont réfugiés dans les concessions qui ne sont plus gardées que par 2 000 hommes.
Le 3 mai, le consul de France fait remonter le Peï-Ho à Tien-Tsin où il s'amarre en fin de journée devant le consulat.
Il en appareille le lendemain pour aller assurer le bouclage du fleuve en aval tandis que les troupes allemandes et britanniques tiennent la rive droite du fleuve pour interdire le passage à un groupe de pillards fort de 200 cavaliers et 800 fantassins. .../...

.../... Le 2 août 1912 à Tong-Kou, un matelot autrichien ayant assassiné un policier chinois, le commandant du Peï-Ho prend l'initiative d'aller arrêter le coupable dans la concession autrichienne et le fait incarcérer dans la caserne de l' Infanterie coloniale.
Le commandant du Peï-Ho sera félicité par le chef d'état-major de la Division Navale d'Extrême Orient. .../...

.../... En avril 1922, en dépit des accords de 1901, les troupes chinoises occupent les gares de la voie ferrée sans opposition de notre part mais le commandant du Peï-Ho est chargé de protester officiellement auprès du commandant chinois en gare de Tong-Kou.
De mai à juillet, le Peï-Ho multiplie ses remontées sur Tien-Tsin avec l'aviso Garonne pour surveiller la voie de chemin de fer désormais entièrement entre les mains des Chinois.
etc etc etc

Source : "Les canonnières de Chine 1900-1945" par le contre-amiral (2S) Bernard Estival

Le Peï-Ho, une toute petite canonnière française sur le fleuve Peï-Ho (au nord de la Chine, près de Pékin) de 1905 à 1922, totalement inconnue de 99,99 % des Français, même anciens de la Royale, et qui a pourtant tellement de choses à raconter...



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)

Momo, Matelot, alain EGUERRE, boboss, PAUGAM herve, morbihannais, KLETKE et aiment ce message

Chabot
Chabot
OC1 CTAM
OC1 CTAM

Age : 67
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Fusequi NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Chabot Dim 30 Mai 2021 - 21:10

Merci Max pour ton message qui donne des détails très intéressants sur les canonnières françaises en Chine.
Avec un peu plus de chance, je t'aurai envoyé des photos de ton grand-père !
Hélas, le Peï-Ho est à plus de 2000 km au nord du Si-Kiang.
Donc aucune chance que mes photos correspondent avec les coins que ton grand-père a fréquenté.
Pour rester dans l'ambiance chinoise voici encore quelques photos prises vraisemblablement dans la région du Si-Kiang.

Ici une régate de jonques dans l'embouchure du fleuve.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
Puis un gros plan sur une jonque vent arrière
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un plan un peu plus éloigné d'une jonque sous toutes ses voiles
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous retournons ensuite dans la région de Hong-Kong avec ce navire de charge qui rentre au port munie d'une voile apparemment en bien mauvais état.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Enfin je termine avec cette photo souvenir de passagères chinoises sur un des navires français de la flottille. La petite fille semble bien s'amuser!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Photos François Chabot.

Momo, Laurent, Matelot, alain EGUERRE, boboss, PAUGAM herve, Louis BOUZELOC et aiment ce message

Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 78
Radio NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Max Péron Lun 31 Mai 2021 - 18:09

Non seulement ces photos sont très intéressantes sur le plan historique mais elles sont également, compte-tenu de leur ancienneté, d'excellente qualité. Merci François.

La préface du livre du CA Bernard Estival a été écrite par Luc-Marie Bayle. Elle résume parfaitement ce qu'a été le rôle, injustement méconnu, de ces canonnières de la Marine française en Chine de 1900 à 1945. Extrait :

"Pourtant, ces modestes bailles, ces "boîtes à savon" que furent les canonnières des fleuves de Chine - Peï-Ho, Yang-Tseu, Si-Kiang - ont joué pendant plus de quarante ans un rôle politique considérable et accompli une tâche immense : protection de leurs nationaux et de leurs intérêts, communautés religieuses, établissements civils ainsi que lutte contre le brigandage, gardes armés à bord des navires, hydrographie, levés topographiques, rédaction de cartes fluviales jusqu'alors inexistantes. .../...

Ainsi une page était tournée et le souvenir de cette épopée risquait de s'effacer définitivement.
Déjà, les anciens du "Hô", comme ils se nommaient eux-mêmes avec un certain snobisme - tant ils avaient le sentiment d'appartenir à une classe privilégiée - avaient beaucoup de mal à raconter leurs souvenirs. Tradition bien ancrée dans tous les carrés d'avant-guerre : on ne devait jamais parler du Haut-Fleuve !
Et lorsqu'à table, un ancien du "Hô" commençait à seulement évoquer un épisode de sa campagne, aussitôt, comme un seul homme, tous les convives, saisissant leur serviette, se la nouaient du menton jusqu'au-dessus de la tête comme pour empêcher la chute de leur maxillaire inférieur. Ce qui arrêtait le narrateur dès qu'il s'apercevait entouré par cette couvée d'œufs de Pâques : il avait bien sûr compris qu'il cassait les dents à tout le monde."

Mon grand-père est mort en 56, j'avais treize ans. J'aurais bien aimé qu'il me raconte sa campagne de Chine à bord du "Hô" !
Moi, il ne m'aurait pas "casser les dents".



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)

Matelot, alain EGUERRE, PAUGAM herve, Christian Suné, Chabot et QUIQUEMELLE aiment ce message

Chabot
Chabot
OC1 CTAM
OC1 CTAM

Age : 67
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Fusequi NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Chabot Lun 31 Mai 2021 - 18:23

Pour être franc, j'ai un peu retouché les photos pour enlever toutes les impuretés (poussière, micro-taches, rayures...) et appliquer un filtre pour éventuellement améliorer l'exposition. Néanmoins, il est vrai que dans l'ensemble, les documents d'origine sont de bonne qualité, bien que ce ne soient que des tirages papier et non des négatifs...

Matelot, alain EGUERRE, PAUGAM herve et Louis BOUZELOC aiment ce message

Papytragin
Papytragin
QM 2
QM 2

Age : 85
Timonier équipage NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Papytragin Mar 1 Juin 2021 - 15:38

Bonjour
Mon grand père maternel a fait la campagne de chine à terre,mon grand père paternel quand à lui a rapatrié mon grand père maternel par bateau. Il vas falloir que je fouille dans les archives familiales !
G.Tragin



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Avoir été et essayer d'être encore...

Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 78
Radio NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Max Péron Mar 1 Juin 2021 - 16:00

Un aïeul de François a servi à bord de l'Argus et/ou de La Vigilante dans les années trente.
Ces deux canonnières naviguaient sur le fleuve Si-Kiang.

Quelques infos complémentaires sur ce sujet méconnu mais très intéressant:

Le Si-Kiang
Avant de se lancer sur le Yang-Tsé, la France avait commencé par s'intéresser au Si-Kiang car, si le premier de ces deux fleuves permettait de pénétrer jusqu'au cœur de la Chine, le second donnait accès aux provinces du Kouang-Toung et du Kouang-Si, trop proches des frontières du Tonkin pour que nous nous en désintéressions. Cette région faisait d'ailleurs partie de la zone d'influence reconnue à la France par les autres Puissances dans le partage des dépouilles de "l'homme malade de l'Asie".

Les bases des canonnières de Chine
Canton
Les canonnières du Si-Kiang ne disposaient à l'origine d'aucune installation à terre. Leur matériel était entreposé sur les deux barges qui avaient été construites en Angleterre en 1900, en même temps que l'Argus et La Vigilante. Après la première guerre mondiale, ces deux barges furent utilisées jusqu'en 1937 par les nouvelles canonnières construites à Toulon. En 1922, la Marine française prit possession du bâtiment des Postes d'Indochine qui avaient quitté Canton et y installa un foyer pour les équipages, quelques chambres d'officiers et une infirmerie.

Activité de l'Argus et de La Vigilante dans les années trente

L'activité de l'Argus et de La Vigilante est essentiellement conditionnée pendant cette période par l'agitation persistante dans la région de Canton. En dehors de brèves escales à Macao et Hong-Kong, les canonnières ne font plus que de brèves remontées sur le Si-Kiang en aval du Wuchau et sur les rivières du nord et de l'est, dans l'unique but de montrer le pavillon et de visiter les missions.

.../... La seule raison qui justifiait le maintien de nos canonnières à Canton était la nécessité d'assurer la sécurité de notre Concession. Considérant qu'un seul bâtiment suffisait pour remplir cette mission, la Marine décida en 1931 d'envoyer La Vigilante en Indochine

.../... Au début de l'année 1936, l'amiral FNEO et le consul de France, jugeant que la situation à Canton était provisoirement moins préoccupante, cédèrent aux instances du CC Badens, commandant l' Argus, et l'autorisèrent à tenter la remontée sur Long-Tchéou, considérée par tous les commandants de canonnières comme une véritable "conquête du Graal", selon l'expression du commandant Grosjean, alors embarqué sur l' Argus.

Source : "Les canonnières de Chine 1900-1945" par le contre-amiral (2S) Bernard Estival



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)

PAUGAM herve, Christian Suné, Chabot et QUIQUEMELLE aiment ce message

Chabot
Chabot
OC1 CTAM
OC1 CTAM

Age : 67
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Fusequi NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Chabot Mar 1 Juin 2021 - 17:55

Max, tes infos sont décidément très intéressantes et éclairent ma lanterne. Je comprend que les canonnières du Si-Kiang n'ont eu une base à terre qu'à partir de 1922 à Canton. Canton est située assez en amont sur la Rivière des Perles dont l'estuaire s'étend de Hong-Kong à l'est à Macao à l'ouest. L'embouchure du Si-Kiang (ou Xi-Yiang) se situe, elle, un peu à l'ouest de Macao. Il est donc vraisemblable que plusieurs des photos que j'ai joint dans mes messages soient des vues de Canton et de l'estuaire de la Rivière des Perles dans lequel se trouvent Macao et Hong-Kong, plutôt que des vues du Si-Kiang.
Une petite rectification. Je n'avais pas d'aïeul sur les canonnières du Si-Kiang. Il s'agirait plutôt (peut-être) d'un ami de la famille. Tout cela est très incertain. Je n'ai pas de précisions sur l'origine des photos que je détiens et qui viennent de mes parents.

Christian Suné et Max Péron aiment ce message

Louis BOUZELOC
Louis BOUZELOC
MAÎTRE PRINCIPAL
MAÎTRE PRINCIPAL

Age : 76
Détecteur équipage NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Louis BOUZELOC Mar 1 Juin 2021 - 18:48

François (msg n°357)
Tes retouches à partir de tirages papier sont plus que corrects VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 582735 VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 642994



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Chabot aime ce message

Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 78
Radio NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Max Péron Jeu 10 Juin 2021 - 17:58

Carte postale postée le 13 décembre 1911 à Lorient,
adressée à ma grand-mère maternelle,
rue de Brest à Saint-Pierre-Quilbignon près Brest :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mon grand-père lui annonce que son bâtiment (celui de la carte postale ?) va appareiller pour Toulon entre le 20 et le 25 et qu'il ne compte plus retourner à la maison d'ici quelque temps.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)

sad5, HèmBé43, loulou06000, dan83143, Christian Suné, Barrois René, JACQUES SOUVAY ou BILL et aiment ce message

CHRISTIAN63
CHRISTIAN63
MATELOT
MATELOT

Age : 78
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 MECANEQUI NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par CHRISTIAN63 Jeu 10 Juin 2021 - 18:38

à Max
Beau témoignage
Je connaissais bien le quartier de St Pierre Quilbignon, j'avais un oncle qui y demeurait, et dans les années 1950/1955 et nous faisions le chemin à pieds depuis Lambézellec (route de Pen ar Cleuze, cela ne s'invente pas). Il me semble qu'à cette époque nous traversions un groupe de baraquements pour reloger la population suite à la destruction de BREST (on parle de l'Enfer de BREST)
Souvenirs

Max Péron aime ce message

morbihannais
morbihannais
MAÎTRE
MAÎTRE

Age : 82
Radio VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Aero10

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par morbihannais Ven 11 Juin 2021 - 8:33

salut Max et salutatous, non ce n'est pas en décembre 1911 son bâtiment d'affectation, à la date indiquée sur la carte, 25 09 1911, le Liberté a explosé à Toulon provoquant la mort de plusieurs centaines de marins. Mes amitiés.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Deux sous-marins, puis deux escadrilles aéro, en huit petites années de Marine Nationale !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Max Péron aime ce message

Max Péron
Max Péron
MAJOR
MAJOR

Age : 78
Radio NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Max Péron Ven 11 Juin 2021 - 16:45

Merci Jean-Claude pour ces très intéressantes précisions sur ce drame dont j'ignorais l'existence.
C'est la première fois que je voyais une date précise inscrite sur une carte postale représentant un bâtiment de la Marine et je trouvais ça un peu bizarre.
Comme mon grand-père, de très nombreux autres marins de l'époque ont dû acheter cette carte postale.



"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir".
(Tristan Bernard)

larcher
larcher
QM 1
QM 1

Age : 75
Transfiliste équipage NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par larcher Ven 11 Juin 2021 - 18:54

Pour l'anecdote, le pacha était le capitaine de vaisseau Louis Jaurès, frère du plus connu, Jean, qui finit vice-amiral. Il a donc échappé à la catastrophe, sa responsabilité fut mise en cause dans l'enquête, mais il fut acquitté par le conseil de guerre.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

Chabot aime ce message

CHRISTIAN63
CHRISTIAN63
MATELOT
MATELOT

Age : 78
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 MECANEQUI NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par CHRISTIAN63 Sam 30 Oct 2021 - 16:46

2 représentations dessin d’un même sujet. VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 595882
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cuirassés d’escadre de 18000 tonnes de la classe « DANTON », comprenant le : Voltaire, Diderot, Condorcet, Danton, Mirabeau et Vergniaud.
L’image inédite du bas est une interprétation dessin, d’après une œuvre du peintre L.Pasdeloup . Dommage qu’il ne soit pas sur la liste des peintres officiels de la marine. (Collection personnelle). Albert Sebille (1879/1953) mentionné sur la carte postale est peintre officiel de la marine.

Matelot, framery, sad5, PAUGAM herve, VENDEEN69, Noël Gauquelin, dansie et aiment ce message

CHRISTIAN63
CHRISTIAN63
MATELOT
MATELOT

Age : 78
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 MECANEQUI NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par CHRISTIAN63 Lun 1 Nov 2021 - 10:38

Très belle carte postale restaurée,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
du cuirassé d’escadre DANTON en rade de Toulon, qui vu sous cet angle de prise de vue, souligne sa belle ligne.
Il porte la marque de bâtiment amiral de la 1 ère division, comme le montre la marque blanche sur la cheminée. Sans doute photographié en 1912, ou le bâtiment effectue des sorties sur les cotes de Provence et de Corse, ou peut être lors des grandes manœuvres en juin 1913 en mer méditerranée, et ce qui expliquerai ici la présence au premier plan du sous marin Gay-Lussac de 400 tonnes de classe Pluviose, qui semble être à la parade. Mais, cela reste à confirmer par un spécialiste. VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 595882

Matelot, framery, sad5, alain EGUERRE, PAUGAM herve, ERIC THIEBAUT, dan83143 et aiment ce message

VENDEEN69
VENDEEN69
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Age : 73
Détecteur équipage NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par VENDEEN69 Lun 1 Nov 2021 - 11:42

Ces vieilles photos sont magnifiques! Merci aux posteurs VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 582735



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
''Chaque époque a ses certitudes et le présent est parfois prétentieux quand il juge le passé'' (Nicolas Beuglet)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

PAUGAM herve et Max Péron aiment ce message

Chabot
Chabot
OC1 CTAM
OC1 CTAM

Age : 67
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Fusequi NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par Chabot Lun 1 Nov 2021 - 18:25

Merci pour ces belles photos et les commentaires qui les accompagnent.

PAUGAM herve
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 78
Mécanicien équipage NON VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Monite10

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par PAUGAM herve Lun 1 Nov 2021 - 18:41

Quelle impression de puissance dégagent ces bâtiments VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 180328



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)

phirou
phirou
MATELOT
MATELOT

Age : 70
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Equi NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par phirou Mar 2 Nov 2021 - 20:59

Très juste Hervé, et c'est bien là le paradoxe, car deux torpilles frappant ces géants sous la ligne de flottaison pouvaient les couler en une demi-heure. Et c'était l'horreur pour les gens de la machine et des chaufferies (je vous renvoie au dernier chapitre des Civilisés de Claude Farrère).

Matelot, PAUGAM herve, Christian Suné, Barrois René et CHRISTIAN63 aiment ce message

CHRISTIAN63
CHRISTIAN63
MATELOT
MATELOT

Age : 78
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 MECANEQUI NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par CHRISTIAN63 Mer 3 Nov 2021 - 7:51

En complément aux remarques de Hervé et de Phirou
2 cuirassés sur 6 de cette classe « Danton » furent torpillés.
Le Danton le 19 mars 1917 coula en ½ heure et 296 marins périrent noyés. La première torpille le frappa au niveau de la tourelle avant de 305, dans la soute à poudre, et immergea rapidement la partie avant du navire, lui donnant un enfoncement de 5°.
La seconde torpille toucha le Danton à la hauteur de la seconde et troisième cheminée dans le conduit de ventilation au niveau de la chaufferie avant, entraînant une perte inexorable du bâtiment. La découverte de l’épave et son exploration ont permis de faire ces constatations sur le déroulement et les conséquences du torpillage.
Le Voltaire fut torpillé et endommagé le 10 octobre 1918. Une torpille le frappa à la proue dans la soute à vin, la seconde torpille explosa avant de le toucher. Escorté il à pu regagner un port pour réparations.
Effectivement ces mastodontes de cuirassés étaient vulnérables sous la ligne de flottaison.

CIPAL 83, Matelot, alain EGUERRE, PAUGAM herve, ERIC THIEBAUT, Christian Suné, Barrois René et phirou aiment ce message

CHRISTIAN63
CHRISTIAN63
MATELOT
MATELOT

Age : 78
VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 MECANEQUI NON

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par CHRISTIAN63 Jeu 4 Nov 2021 - 7:15

En fouillant dans mes archives j’ai retrouvé ce dessin inédit intitulé "vaisseaux en ligne" d’après un tableau de J.L Paguenaud (peintre officiel de la marine 1876/1952 né en Haute Vienne à Coussac-Bonneval, mort à Limoges) que je souhaite partager avec vous pour identifier (si possible) les vaisseaux représentés.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Peut être des cuirassés des classes "Courbet", ou "Bretagne" ou autres, entre 1930 et 1940. Un détail : les cadrans optiques appelés "pendules" que l’on voit en haut des mâtures permettant les réglages de tirs en direction, de plusieurs navires d’une escadre en mouvement, donne une piste qui peut faire penser à ces Dreadnought ? VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 595882
Pour étayer cette identification visuelle, une photo du COURBET vers 1939 ou le mât tripode supportant les pendules est bien visible, comme sur le dessin.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Petite difficulté que je laisse identifier aux spécialistes du forum. VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 582735

Matelot, sad5, PAUGAM herve, VENDEEN69, loulou06000, ERIC THIEBAUT, salonais et aiment ce message

PAUGAM herve
PAUGAM herve
QM 1
QM 1

Age : 78
Mécanicien équipage NON VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Monite10

VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 Empty Re: VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS

Message par PAUGAM herve Jeu 4 Nov 2021 - 8:48

Superbe , ce dessin , Christian VIEUX ET TRÈS VIEUX BÂTIMENTS - Page 15 582735



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche ... et réciproquement
(Pierre Dac)


    La date/heure actuelle est Jeu 27 Jan 2022 - 22:25